Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

All you felt has frozen underneath your scars
Mononi
Retraité
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 3002
Titre : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 02/02/2018 à 17:10:11

* Adossé contre le dossier de son fauteuil préféré, l'enseignant de Défense Contre les Forces du Mal scrutait le parc environnant au château pendant que le soleil se couchait loin derrière la forêt interdite. Les éclats de rire qui lui parvenaient depuis le couloir lui étaient on ne peut plus insignifiants, tout autant que le dîner qui se déroulait trois étages plus bas dans la grande salle, et qui suscitait toute cette frénésie de la part des élèves et autres membres du personnel.

Époussetant sa cape, il se redressa, verrouillant avec une attention toute particulière le moindre tiroir avant de se faufiler discrètement hors de la pièce, ne voulant pas attirer l'attention de Wayne qui préparait un autre de ses mauvais coups, tapi sous l'armoire.

Scrutant les alentours, il se précipita à travers le palier, descendant deux à deux les escaliers avant de s'engouffrer dans la marrée des élèves, les suivant jusqu'au Hall d'entre,
puis poussant les portes de chêne, embrassant la noirceur du crépuscule, se délectant de la brise fraîche qui venait lui fouetter le visage désormais presque entièrement masqué pendant qu'il s'avançait en longeant les serres de Botanique en direction du saule Cogneur dans l'atmosphère silencieuse, mais non moins apaisante, priant pour qu'aucun professeur, aucun élève ne soit entrain de regarder par la fenêtre. *

Citation :
STARRING ALYA BRADFORD ET MONONI
L'INTERVENTION DES PNJ N'EST PAS AUTORISÉE
MERCI DE MP L'UN D'ENTRE NOUS AVANT DE REJOINDRE

PAS BESOIN DE METTRE TES MAINS AUTOUR DE MON COU POUR QUE J'AIE LE SOUFFLE COUPÉ. ~


Alya Bradford
Professeure
3e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1470
Titre : Re : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 04/02/2018 à 17:49:29

* Une faible lueur. Une douce chaleur couplée à l'humidité ambiante. Une pièce reculée où régnait un calme apaisant, d'où l'on pouvait percevoir de légères et mélodieuses notes de musique, provenant de la harpe ensorcelée présente dans le bureau voisin. Des manuels, de l'engrais, des fioles aux couleurs vives et contenus mystérieux, des pots et une multitude de graines en tout genre emplissaient les trop nombreuses étagères de la petite serre annexe. Ce lieu, ésotérique et impénétrable, attirait bon nombre de curieux, aussi bien élèves qu'adultes. Les rumeurs allaient également bon train, certaines disant que c'était le lieu de production de la poudre de mandragore tandis que d'autres disaient que c'était dans cette pièce que les élèves finissaient coupés en fines lamelles afin d'en faire de l'engrais nourrissant pour les plantes dangereuses .

Tant de théories abracadabrantes pour définir une seule et même pièce qui n'était autre que le laboratoire expérimentale de la professeur de Botanique. La jeune femme, qui s'amusait beaucoup de ces rumeurs, passait certes de longues heures dans cette serre annexe mais, contrairement aux idées fantasques qui circulaient, elle n'avait encore jamais tué personne malgré les trop nombreuses tentations et elle ne fabriquait pas de drogue. C'est dans cette pièce que la botaniste créait la vie, fabriquant de nouvelles plantes hybrides, certaines d'une grande beauté, d'autres d'une incroyable dangerosité. C'est également là qu'elle menait ses recherches et annotait ses découvertes tout en en référant au ministère, comme le voulait la procédure et son contrat.

Alors qu'elle terminait les soins de sa toute dernière création, une hybridation entre une rose redette et une fleur de rosée de lune qui rendait la rose d'une beauté surprenante la nuit tombée, un mouvement attira le regard d'Alya. Il était rare de voir des gens passé de ce côté de la serre car ce passage, à priori interdit, menait tout droit au saule cogneur. Prise de curiosité, la Bradford jeta un regard plus approfondit par la fenêtre et reconnu sans peine la silhouette de son collègue. *


[ Mais qu'est ce que le professeur de Défense contre les forces du mal vient faire par ici à une heure pareille ? Il devrait être dans la grande salle, occupé à manger avec les autres membres du personnels ... ]

* Sa curiosité piquée à vif, il ne fallut pas longtemps à la botaniste pour sortir des serres et suivre aussi discrètement que possible le jeune homme. Elle constata rapidement, au vue de son comportement, que ce dernier ne voulait pas être surpris. Bien évidemment, cela attisa un peu plus la curiosité de la jeune femme qui ne fut que plus excitée par sa traque. Elle hésita même quelques secondes à se changer en caracal, sa forme animale étant beaucoup plus discrète que sa forme humaine mais elle préféra s'abstenir, trouvant beaucoup plus drôle de se faire prendre tel quel.

Alya s'était souvent posé des questions sur cet homme mystérieux, grand, au corps relativement athlétique et carrément séduisant avec ses yeux noisettes tirant sur le vert. Elle avait réussi à apprendre certaines choses par le biais de Lasica, l'ancienne patronne de Mononi avec qui elle entretenait une relation amicale, renforcée par leur tendresse commune pour Wayne, le petit pingouin. Bien évidemment, ces quelques révélations ne suffisaient pas à réduire sa faim insatiable d'information car il n'y avait personne d'aussi curieux que la Bradford au sein du château.

La botaniste se cacha derrière des buissons, ni trop proche ni trop éloigné du saule cogneur, et observa le manège du jeune homme avant que ce dernier, ayant visiblement des talents en Botanique, ne rentre dans le passage pas si secret menant à la cabane hurlante. *


[ Intéressant ... De plus en plus intéressant. ]

* Alya attendit cinq minutes qui lui parurent interminables avant de s'élancer à son tour dans le passage. *

« Le temps découvre les secrets ; le temps fait naître les occasions ; le temps confirme les bons conseils ♥ »


Présence réduite

All you felt has frozen underneath your scars; Family reunion; Parfum de confidences; La nuit agitée d'un aiglon
Mononi
Retraité
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 3002
Titre : Re : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 20/04/2018 à 19:10:53 - Modifié : 20/04/2018 à 20:27:38

* Il peinait à avancer à travers le tortueux chemin, gêné par sa corpulence, l'absence quasi-totale de lumière, ainsi que par le tunnel rocailleux et ondulatoire, qui s'enfonçait à des kilomètres sous le maudit arbre qu'il n'avait eu aucun mal à pétrifier quelques instants auparavant. Soupirant et tenant fermement sa cagoule contre son visage, bien que convaincu qu'aucun imprudent n'avait été assez sot pour le suivre jusqu'ici, il continua de s'enfoncer au milieu des rocs de pierre, et des plafonds moisis, écartant au passage cadavres et ossements de souris et autres rongeurs qui avaient péri en ces lieux des mois auparavant. Finalement, et non sans pousser un soupir de soulagement, il parvint jusqu'à la fameuse trappe d'aspect tellement ancien et rustique, qu'elle avait fini par se fondre dans le décor, ne laissant paraître qu'un simple morceau de plafond pour les plus ignorants qui poursuivraient leur mésaventure jusque là. Néanmoins, le professeur de Défense Contre les Forces du Mal n'eut aucun mal à identifier la porte d'accès à la cabane hurlante, et la poussa d'un geste vif de sa baguette, avant de s'engouffrer à travers, non sans une certaine maladresse.
Il s'arrêta un instant, immobile sur le parquet poussiéreux, humant l'humidité et l'odeur désagréable de moisissure qui émanait des meubles usés et draps rapiécés. Les villageois avaient beau dire ce qu'ils voudraient, répandant leurs rumeurs qui lui convenaient décidément beaucoup, car éloignant bandits et autres personnes louches, mais aucun fantôme ne pointait à l'horizon. Pas un spectre, pas le moindre vil esprit frappeur ne viendrait l’importuner.
D'un geste désinvolte, il passa le doigt sur le piano disposé au centre de la pièce en face de lui, observant méticuleusement la trace de doigt avoisinante qu'il avait lui-même laissée plusieurs jours auparavant.
Ravi de savoir que la situation tournait pour le mieux, son sourire ne fit que s'élargir en annulant ses sortilèges de protection qu'il avait judicieusement mis en place pour parer à toute éventualité d'intrusion par d'insolents élèves.... ou de collègues fouineurs, et il les savait nombreux.
La cabane hurlante constituait une autre de ses cachettes
favorites, et il comptait y stocker bien autre chose que de l'anodine poudre de mandragore. Désormais, le Wellington voyait grand. Se frappant les mains avec une satisfaction non-feinte, il s'activa à escalader les marches vers le grenier, que personne n'irait voir en temps normal tant ce qu'il contenait pouvait susciter de l'effroi et de l'inquiétude. Le plan marchait à merveille, tout était bien. *

PAS BESOIN DE METTRE TES MAINS AUTOUR DE MON COU POUR QUE J'AIE LE SOUFFLE COUPÉ. ~


Alya Bradford
Professeure
3e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1470
Titre : Re : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 20/04/2018 à 22:02:13

* Un silence de mort. Un tunnel souterrain, long et lugubre, où la seule couleur distinguable était ce noir d'encre profond, qui empêchait quiconque de voir à plus de quelques centimètres en avant. Une ambiance des plus oppressante qui aurait pu effrayer les plus courageux des lionceaux ... Toutes les conditions réunies pour développer l'excitation liée à cette curiosité insatiable qui caractérisait la botaniste. Il était bien évident que tenter de se déplacer dans ce tunnel au relief accidenté et dans une telle obscurité était relativement risqué ... Si Alya comptait satisfaire ce sentiment presque malsain qui la tiraillait, il n'était pas question qu'elle mette sa vie en danger en risquant une quelconque blessure !

La jeune femme ferma les yeux, se concentrant un bref instant, ressentant ces petits picotements familier qu'elle avait appris à aimer lors de ses transformations. Lorsqu'elle les rouvrit, la Bradford découvrit le tunnel sous un nouveau jour. En effet, sous sa forme de caracal, la jeune femme voyait comme en plein jour ce qui lui permi de se mouvoir avec une facilité déconcertante. Tous ces sens se trouvant décuplés, elle ne tarda pas à repérer sa proie, augmentant sa vitesse d'approche tout en restant parfaitement silencieuse. Alya finit par se stopper à distance raisonnable, observant fixement son collègue, le détaillant sous toutes les coutures. Elle retint le grondement qui montait dans sa gorge tout en refrénant ses instincts de prédateur qui l'incitait à sauter sur sa proie, tant qu'elle était en position de vulnérabilité.

Alors que Mononi disparaissait par la trappe secrète qu'il venait habilement d'ouvrir, le félin s'approcha lentement de l'ouverture, écoutant avec attention les divers mouvements du jeune homme. Alya n'eut aucun mal à le visualiser se déplaçant dans la pièce, frôlant les touches du piano, faisant craquer le bois, vieux et pourri en de multiples endroits. Les pas finirent par s'éloigner de l'entrée de la trappe pour se diriger vers la montée d'escaliers aux marches branlantes. La jeune femme entra à son tour dans la célèbre cabane hurlante, d'un bond souple, puissant et maîtrisé, atterrissant sans aucun bruit sur le parquet poussiéreux ... Trop poussiéreux car la féline ne put retenir l’éternuement provoqué par l'accumulation de poussière dans son museau. La jeune femme se pétrifia, écoutant avec attention pour vérifier qu'elle n'avait pas trahit sa présence mais n'entendant pas de retour en arrière, elle poussa un bref soupir avant de reprendre forme humaine, épargnant ainsi à son odorat de félin la torture que représentait cette senteur de moisissure constante. *


[ Si on m'avait dit que je jouerais encore au jeu du chat et de la souris à mon âge, j'aurai probablement ris au nez de la personne ... Pourtant, je trouve ça encore plus amusant maintenant que par le passé. ]

* La Bradford entreprit de gravir à son tour les nombreuses marches menant à ce qui semblait être le grenier. Mononi n'aurait donc plus aucune échappatoire possible une fois entré dans la pièce, tout comme la botaniste si ce dernier décidait soudainement de faire marche arrière. Elle s'approcha aussi discrètement que possible de la porte entrouverte et jeta un coup d’œil à l'intérieur, espérant tomber sur un spectacle des plus croustillant, ne sachant pas à quoi s'attendre de la part du bel inconnu qu'elle ne faisait que croiser dans le château. *

« Le temps découvre les secrets ; le temps fait naître les occasions ; le temps confirme les bons conseils ♥ »


Présence réduite

All you felt has frozen underneath your scars; Family reunion; Parfum de confidences; La nuit agitée d'un aiglon
Mononi
Retraité
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 3002
Titre : Re : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 27/04/2018 à 20:54:56

* Il ne pouvait s'empêcher de serrer les dents à mesure qu'il gravissait les marches tant leur grincement se faisait retentir d'une manière étonnamment bruyante. Il le savait pourtant, il était seul en ces lieux et comptait bien ne pas être dérangé. Doucement, il actionna la poignée de la pièce située tout en haut de l'imposante bâtisse avant de la pousser avec détermination, embrassant l'obscurité ambiante avant d'allumer de nouveau sa baguette d'un geste vif. *

    « Lumos ! »

* Le bric-à-brac qui s'offrait à lui était loin de l'intéresser, tant il était passé maintes et maintes fois devant le set de robes étrangleuses, des fioles remplies de poison ou de sang, ou encore devant les créatures empaillées qui lui lançaient un regard féroce depuis leur piédestal. Il était à la recherche d'un objet bien précis qu'il avait entreposé depuis peu dans la pièce. Loin, tout au fond de cette dernière, étaient cachés bien soigneusement sous une pile de couvertures crasseuses, derrière un bustier rustique sur lequel pendait une chaîne en or qui ne cessait de vibrer, une multitude d'œufs eux mêmes entrain de gigoter comme si les créatures enfermées à l'intérieur n'avaient qu'une hâte : Découvrir le monde, et répondre la terreur.


L'enseignant de Défense Contre les Forces du Mal s'accroupit, observant amoureusement les œufs de Scroutts qu'il avait réussi à soutirer à l'un des escrocs qui travaillaient pour son compte. Intérieurement, il se félicita d'avoir autre chose à leur offrir que des Gallions, car sa cagnotte se serait vidée sur le champ tant se procurer la progéniture d'une telle créature se révélait en plus d'être dangereux, extrêmement difficile. Outre le fait de présenter ces spécimens à ses élèves de quatrième année, comptant bien entendu accuser les professeurs de Soins aux Créatures Magiques si jamais la direction venait se mêler de cette affaire, il avait de grandes ambitions en tête. Des expériences longues et fastidieuses, mais très certainement concluantes sur l'hybridation, qu'il comptait bien sûr mener en toute illégalité. Il ne rêvait que de les voir éclore, ce qui ne devrait plus tellement tarder s'il en croyait ce qu'il avait lu sur le sujet.

Ne pouvant s'en empêcher, il éclata de rire à l'idée de voir se concrétiser tous ses plans. Ce poste au sein de l'équipe pédagogique à Poudlard se révélait de plus en plus intéressant. Lui qui commençait à se plaindre de la lassitude, il se sentait tellement euphorique à l'idée de découvrir toutes ces perspectives, et l'illégalité ne faisait qu'accentuer son plaisir. *

PAS BESOIN DE METTRE TES MAINS AUTOUR DE MON COU POUR QUE J'AIE LE SOUFFLE COUPÉ. ~


Mononi
Retraité
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 3002
Titre : Re : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 27/04/2018 à 20:55:26

* Il ne pouvait s'empêcher de serrer les dents à mesure qu'il gravissait les marches tant leur grincement se faisait retentir d'une manière étonnamment bruyante. Il le savait pourtant, il était seul en ces lieux et comptait bien ne pas être dérangé. Doucement, il actionna la poignée de la pièce située tout en haut de l'imposante bâtisse avant de la pousser avec détermination, embrassant l'obscurité ambiante avant d'allumer de nouveau sa baguette d'un geste vif. *

    « Lumos ! »

* Le bric-à-brac qui s'offrait à lui était loin de l'intéresser, tant il était passé maintes et maintes fois devant le set de robes étrangleuses, des fioles remplies de poison ou de sang, ou encore devant les créatures empaillées qui lui lançaient un regard féroce depuis leur piédestal. Il était à la recherche d'un objet bien précis qu'il avait entreposé depuis peu dans la pièce. Loin, tout au fond de cette dernière, étaient cachés bien soigneusement sous une pile de couvertures crasseuses, derrière un bustier rustique sur lequel pendait une chaîne en or qui ne cessait de vibrer, une multitude d'œufs eux mêmes entrain de gigoter comme si les créatures enfermées à l'intérieur n'avaient qu'une hâte : Découvrir le monde, et répondre la terreur.


L'enseignant de Défense Contre les Forces du Mal s'accroupit, observant amoureusement les œufs de Scroutts qu'il avait réussi à soutirer à l'un des escrocs qui travaillaient pour son compte. Intérieurement, il se félicita d'avoir autre chose à leur offrir que des Gallions, car sa cagnotte se serait vidée sur le champ tant se procurer la progéniture d'une telle créature se révélait en plus d'être dangereux, extrêmement difficile. Outre le fait de présenter ces spécimens à ses élèves de quatrième année, comptant bien entendu accuser les professeurs de Soins aux Créatures Magiques si jamais la direction venait se mêler de cette affaire, il avait de grandes ambitions en tête. Des expériences longues et fastidieuses, mais très certainement concluantes sur l'hybridation, qu'il comptait bien sûr mener en toute illégalité. Il ne rêvait que de les voir éclore, ce qui ne devrait plus tellement tarder s'il en croyait ce qu'il avait lu sur le sujet.

Ne pouvant s'en empêcher, il éclata de rire à l'idée de voir se concrétiser tous ses plans. Ce poste au sein de l'équipe pédagogique à Poudlard se révélait de plus en plus intéressant. Lui qui commençait à se plaindre de la lassitude, il se sentait tellement euphorique à l'idée de découvrir toutes ces perspectives, et l'illégalité ne faisait qu'accentuer son plaisir. *

PAS BESOIN DE METTRE TES MAINS AUTOUR DE MON COU POUR QUE J'AIE LE SOUFFLE COUPÉ. ~


Alya Bradford
Professeure
3e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1470
Titre : Re : All you felt has frozen underneath your scars
Créé : 11/10/2018 à 00:03:29

* Perplexité, intrigue et méfiance étaient les trois mots qui définissaient présentement le ressenti de la Bradford. Si de prime abord, Alya s'était retrouvée fascinée, ne sachant pas sur quel objet atypique et effrayant poser son regard, dans ce décor pour le moins sordide, son attention était maintenant concentrée sur son collègue. Ce dernier venait de sortir la jeune femme de sa rêverie contemplatrice, si l'on pouvait appeler la découverte d'un tel endroit ainsi, en éclatant d'un rire presque diabolique.

Une certaine frustration gagna la botaniste car elle n'arrivait pas à voir ce qui semblait tant réjouir cet homme mystérieux. Tout ce qu'elle savait, avec une quasi certitude, c'était que le projet de Mononi n'avaient rien de légal et cette constatation entraîna l'apparition d'un sourire malicieux sur le visage fin de la rouquine. Savoir qu'elle n'était pas la seule à enfreindre le règlement de Poudlard et du ministère avait un petit côté rassurant mais surtout, un côté intéressant car cette découverte pourrait lui servir dans un avenir proche. Elle avait appris à ces dépends qu'aider ou couvrir une personne aux pratiques douteuses entraînaient souvent une descente dans l'illégalité ... La Bradford s'était ainsi évertuée à couvrir son ancien boss qui dealait de la poudre de Mandragore et de son côté, Joshua laissait la jeune femme faire des expériences interdites et dangereuses dans la fameuse serre annexe. Alya se demanda brièvement si une alliance avec le jeune homme serait possible mais ce n'était sûrement pas en restant planté là qu'elle obtiendrait une réponse. Elle n'hésita donc qu'un bref instant avant de finalement pousser la porte et entrer dans la pièce. *

"Il paraît que les plus belles plantes naissent dans des endroits aussi sombres et secrets ... "

* Alya se trouvait au milieu de la pièce, baguette en main pour parer une éventuelle attaque, offrant un sourire à la fois charmeur et malicieux à l'homme face à elle. *

"Il paraît aussi que ce sont généralement les plus dangereuses mais j'aime à penser que je suis capable d'en créer en plein jour, sous le regard aveugle des autorités ... Qu'en est il de toi et de ces mystérieux œufs ?"

* Tout en restant sur ses gardes, la botaniste observait les petits œufs remuer, se demandant quelle créature magique pourrait bien sortir de là. Elle regretta un bref instant de ne pas avoir été plus attentive en cours de soin aux créatures magiques mais balaya rapidement cette pensée pour focaliser toute son attention sur le Wellington, attendant de voir comment celui ci réagirait. *

[ Alors mon mignon, que comptes tu faire maintenant ... Entrer dans mon jeu ou préféreras tu m'attaquer pour défendre ton secret ? J'ai hâte de découvrir la réponse ! ]

« Le temps découvre les secrets ; le temps fait naître les occasions ; le temps confirme les bons conseils ♥ »


Présence réduite

All you felt has frozen underneath your scars; Family reunion; Parfum de confidences; La nuit agitée d'un aiglon

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2012 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5