Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Pages : 1 2 ->

- Un soir, sous la Lune.
Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 15/06/2018 à 15:18:03 - Modifié : 15/07/2018 à 17:50:30



* La journée de cours était enfin terminée. Ellena rangeait tranquillement sa salle de classe après avoir dit eu revoir au dernier septième année qui sortait. Tout en replaçant les livres sur l'étagère, elle ne pouvait s'empêcher de réfléchir. Sa nomination était encore toute fraîche et elle prenait doucement ses marques dans cette école, qu'elle avait fréquenté en tant qu'élève pendant sept ans. Mais ce n'était pas tant ça qui la perturbait le plus. Ce n'était pas non plus son retour dans son pays natal. Non, c'était plutôt les conditions de son départ précipité. Elle n'avait prit le temps de dire au revoir à personne et c'était contenté d'envoyer un lettre de démission au directeur d'Ilvermorny. Elle n'avait pas fait un tour pour voir ses anciens collègues ou élèves, et était encore moins repassée par chez elle pour voir Josh. Ou Alexis. La jeune femme stoppa brusquement dans son geste dans l'air et ferma les yeux. *

[ Arrête d'y penser, tu te fais du mal pour rien. ]

* Ce n'était pas le moment de penser à eux. Elle avait fait son choix et sa vie était désormais ici. Finissant de poser le livre qu'elle avait entre les mains, la Jones décida que prendre l'air lui ferait le plus grand bien. Elle saisit son manteau accroché sur le porte-manteau et fila hors de la salle après l'avoir fermé d'un coup de baguette. Elle ne passa pas par son bureau, encore en travaux. Elle avait besoin de calme et d'air frais. *

* Dans les couloirs, elle croisa quelques élèves qui l'ignorèrent. Elle leur rendit bien, même si ce n'était pas dans ses habitudes. Descendant les marches quatre à quatre, elle arriva rapidement devant les Grandes Portes et enfila sa veste lorsqu'elle sentit la fraicheur s'enrouler autour d'elle. Sans s'arrêter, Ellena traversa la cour et le parc pour se retrouver devant le lac. Le jour commençait à décliner et le soleil couchant créait des reflets hypnotisant dans l'eau. L'enseignante se perdit dans sa contemplation, si qu'elle n'entendait pas les élèves passer à côté d'elle pour se rendre au repas du soir dans la Grande Salle. Beaucoup trop de choses se bousculaient dans tête pour qu'elle n'arrive à les classer et à trouver une solution pour chacune d'entre elles. Elle, qui était une personne si ordonnée, se retrouvait dans une situation bien déplaisante. *

* Lorsqu'elle sortit de sa trompeur, la nuit était déjà tombée. Elle resserra les pans de son manteau autour d'elle. Mais malgré la fraicheur ambiante, elle n'avait pas envie de rentrer au château et encore moins de rentrer chez elle, dans un endroit qui lui rappellerait qu'elle était seule, désormais. Alors elle tourna les talons et s'éloigna un peu plus du château et de la chaleur qu'il offrait. Sur sa route, qui menait elle ne savait où, elle croisa un banc et décida de s'y installer. Jetant la tête en arrière, elle se mit à observer les quelques étoiles qui brillaient dans le ciel. Il était tard, mais le couvre-feu ne s'appliquait pas à elle et personne ne pouvait venir l'embêter. De toute façon, qui se promenait aussi loin dans le parc à cette heure-ci ? *

[ Ceux qui veulent sécher les cours demain, assurément. ]

* Mettant les mains dans les poches, elle imagina ce que pourrait être sa vie, en Amérique, si elle n'était pas partie. Et rien, dans tout les scénarios qu'elle avait en tête, ne la rendait heureuse. C'était sûrement qui l'agaçait le plus. *

Ressaisis-toi ma fille !

* S'adresser à elle-même n'était peut-être pas la meilleure solution. Elle finit par souffler un bon coup et fermer les yeux. Cette soirée s'annonçait vraiment longue si elle continuait à se perdre dans son passé. *


RPG entre Galahad Scamander (Lusenn Eyan) et Ellena Jones.
PNJ non souhaités mais autorisés.
Un petit mp' si vous souhaitez vous incruster.

Bannière de Kyara Neelis

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 15/06/2018 à 21:50:28

* Les heures avaient défilé sans que Galahad ne s'en rende activement compte. Il avait passé sa journée et sa soirée à la bibliothèque, jusqu'à sa fermeture tardive. Les pauvres bibliothécaires avaient été bien surpris de le trouver plongé dans la réserve alors qu'ils faisaient leur ronde pour vérifier qu'ils n'allaient enfermer personne pour la nuit. Des cernes immenses sous les yeux, l'adjoint en SCM avait sèchement refermé un traité sur l'hybridation expérimentale, l'avait remis sur son étagère, et avait quitté les lieux, non sans pousser quelques soupirs. *

[ Eh mince... Je fais quoi ? Je vais éviter d'aller dans la valise. Si c'est pour qu'on me fasse la morale sur mes emprunts réguliers... Pff... J'ai même pas de balai pour rentrer, rien. ]

* L'adjoint n'habitait pas le château, puisqu'il avait trouvé un logement dans une ville voisine. La plupart du temps, il empruntait un hippogriffe ou un cheval ailé pour faire la route, mais sa récente altercation avec Salomé le dissuadait d'abuser de ce pouvoir (qu'il s'était octroyé tout seul). En attendant de voir avec les gardes-chasses s'il pouvait officiellement avoir la garde d'une ou deux créatures, il avait décidé de ne pas se compromettre à nouveau. Agacé par son inaptitude à planifier son retour à l'avance, Galahad était sorti du château pour aller dans le parc et réfléchir à une solution. Il considérait activement de passer une nuit blanche à travailler sur quelques projets, mais se demandait si Carrie allait s'apercevoir de sa présence et le chasser. Aller vérifier dans la cabane ne lui couterait rien de toute manière, alors il décida de s'y rendre pour en avoir le cœur net. Il faisait nuit, et les étoiles suffisaient comme guides. Un lumos aurait gâché la vue qu'il avait sur le parc et le lac, dont les scintillements attiraient son regard curieux. *

[ Il faudrait que je vérifie s'il y a vraiment un calmar géant dans ce lac, un jour. On m'a peut-être raconté n'importe quoi. ]

* Le silence agréable de la soirée fut brisé quelques minutes plus tard par une voix de femme. *

? : Ressaisis-toi ma fille !

* Intrigué, Galahad tourna la tête pour identifier la provenance de cette voix, et remarqua une silhouette sur un des bancs ceignant le lac. A cette distance, sans luminosité, il n'avait aucun moyen de voir de qui il s'agissait. *

[ C'est peut-être Carrie. Je vais aller lui demander si je peux passer la nuit dans le bureau. ]

* L'adjoint bifurqua donc pour rejoindre la silhouette, et leva une main pour saluer la personne. Il n'arrivait pas encore à distinguer ses traits mais lança à tout hasard : *

Galahad : Carrie ? Ça va ?

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 15/06/2018 à 23:03:43

* Plus le temps passait, plus la Jones se trouvait stupide d'être venue ici. On aurait dit une adolescente en pleine crise qui refuse d'accepter les choses et qui préfère se morfondre. Non, Ellena n'était pas comme ça. Du moins pas avant de rencontrer Josh et Alexis. Avant, elle se serait contentée de hausser les épaules et de balayer d'un revers de main tout ces petits tracas. Est-ce que cette rencontre l'avait fait devenir quelqu'un d'autre ? *

[ Certainement pas ! ]

* C'est à ce moment là qu'elle crut entendre des bruits de pas. Intérieurement elle se maudit et espérait que la personne ne l'avait pas entendu parler toute seule. Ou alors qu'elle n'oserait pas s'approcher de peur d'avoir à faire a une folle. Malheureusement si c'était un adulte, il viendrait sûrement s'assurer que ce n'était pas un élève qui trainait dehors à une heure pareille. *

[ Pitié ne viens pas, pitié ne viens pas. ]

* Comme elle s'en doutait, le nouvel arrivant lui adressa la parole. Le jeune femme retint un gémissement de frustration. Non seulement on l'avait prise pour quelqu'un d'autre, donc elle allait devoir lui répondre, mais en plus elle passerait pour la nouvelle prof timbrée d'une matière un peu bizarre. C'était le pompon. Pendant quelques secondes, elle ne réagit pas. Attendant de voir si la personne finirait par partir, faute d'avoir une réponse. *

[ Réfléchis Ellena. Trouve quelque chose d'intelligent à dire. ]

* Pour se donner bon genre, elle se racla pas la gorge et finit par se lever en direction de la voix. Elle n'arrivait pas à distinguer vraiment les traits de la personne, mais la silhouette qui se dessinait dans l'obscurité indiquait clairement qu'il s'agissait d'un homme. Et elle n'avait pas l'impression que c'était un élève. Ça aurait été trop facile de s'en débarrasser sinon. *

Hmm, non, ce n'est pas Carrie. C'est Ellena. Jones. La nouvelle professeure de Langues et Dialectes magiques.

* La Jones n'osa pas bouger de sa place. Même si elle s'était levée, elle n'avait pas vraiment l'intention de partir. Elle tenta de plisser les yeux pour savoir de qui il s'agissait, mais la tête de certains professeurs lui étaient encore inconnue. *

Et vous êtes ... ?

* Tachant d'avoir une voix assurée, la jeune femme s'était redressée convenablement. La posture pouvait signifier beaucoup de chose, elle l'avait appris à ses dépens. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 15/06/2018 à 23:55:28

* Quelques longues secondes s'écoulèrent où la silhouette ne fit aucun mouvement. Galahad commençait tout juste à avoir des suspicions. S'il s'agissait d'un élève, il allait devoir lui infliger une belle retenue. Galahad se réjouissait déjà d'avoir un futur larbin pour quelques heures et s'imaginait déjà les tâches ingrates qu'il allait lui faire faire, quand la silhouette se redressa et lui répondit. *

[ Langues et... dialectes magiques ? C'est quoi ça encore ? ]

* Heureusement qu'il faisait trop sombre pour qu'Ellena ne remarque le froncement de sourcil de Galahad. Il ne fit aucun commentaire sur l'intitulé étrange des cours que la sorcière dispensait, mais il n'arrivait pas encore à vraiment concevoir le genre de programme qu'elle enseignait à ses élèves. *

[ Oh attends, ils apprennent peut-être des langues de créatures magiques ! Si je peux apprendre à communiquer avec des trolls, je vais pas dire non à un cours particulier. ]

* Il s'approcha donc encore de quelques pas pour pouvoir distinguer aux moins les traits généraux de son interlocutrice. *

Galahad : Désolé de vous déranger alors, Ellena. * Il tendit malgré tout la main pour se présenter. * Galahad. Soins aux créatures magiques.

* Il regarda autour, tentant de discerner une deuxième figure. Après tout, il avait entendu quelqu'un parler et rares étaient les gens qui se parlaient tout seul à voix haute. Ne voyant personne aux alentours, Galahad fut tenter de lui demander si elle communiquait avec le calmar du lac, mais se ravisa. Il ne connaissait pas du tout cette femme, et elle pouvait très bien ne pas apprécier la remarque. *

Galahad : Si jamais vous décidez de ramener un troll en cours pour enseigner leur langue, n'hésitez pas à demander un coup de main.

* On ne voyait pas beaucoup son visage, mais il avait souri. Il était de toute évidence inutile de trop s'attarder. Il se préparait déjà mentalement à dire au revoir à Mrs Jones et la laisser à son occupation, aussi mystérieuse fût-elle. Le lac frémit à côté d'eux, et des vaguelettes plus importantes se mirent à laper l'herbe qui constituait sa bordure. *

[ Rien n'est tombé dedans, il n'y a eu aucun bruit. Donc ça vient du fond. ]

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 16/06/2018 à 12:09:15

* Le silence qui suivit sa prise de parole indiqua à la Jones plusieurs choses. Déjà, que sa matière ne soulevait pas les foules, mais ça, elle le savait plus ou moins. C'était vraiment dommage d'ailleurs, mais elle se doutait bien que ça n'intéressait pas grand monde de pouvoir faire la conversation avec une fée. Ce qui était assez compliqué de base, vu le QI qu'elles possédaient. *

* Néanmoins, elle serra la main que le dénommé Galahad lui tendait. Oui, elle comprenait maintenant pourquoi il l'avait prise pour Carrie, professeure de Soins aux Créatures magiques. Il s'agissait en réalité de son adjoint. Et elle ne l'avait pas reconnu puisqu'elle ne l'avait jamais croisé. Il allait vraiment falloir qu'elle se sociabilise un peu si elle comptait faire un bout de sa carrière ici. Mettant les mains dans ses poches, Ellena fut tenter de dire qu'il ne l'avait pas dérangé, mais ce n'était pas tout à fait la vérité. Aussi, elle s'abstint de lui répondre et se contenta de hocher la tête. *

* Sa remarque sur le fait de ramener un troll en cours fit tiquer la jeune femme. Elle releva vivement la tête pour essayer de distinguer son visage. Il était plus grand qu'elle, et avec l'obscurité elle n'arrivait pas très bien à voir s'il était sérieux ou pas. Néanmoins, elle avait l'impression que son intonation n'était pas la même. Elle décida de poursuivre la plaisanterie sur le ton de la confidence. *

C'est une très bonne idée en effet. Les trolls sont des être totalement incompris. On n'imagine pas tout ce qu'un simple grognement peut signifier.

* Elle allait rajouter quelque chose, mais un bruit provenant du lac détourna son attention. Visiblement, c'était aussi le cas de son locuteur. Comme tout les habitants de ce château et aux alentours, elle avait toujours entendu dire qu'un calmar géant avait élu domicile au fond du lac. Mais en sept ans elle n'avait jamais aperçu l'ombre d'une tentacule. Bien sûr, elle avait entendu certains élèves se vanter de l'avoir vu, mais la Jones n'y avait jamais cru. Et elle n'y croyait pas plus aujourd'hui. Pourtant, ce qui n'était que des vaguelettes se transforma au fur et à mesure en des vagues plus importantes, l'eau éclaboussant dorénavant la pelouse. *

[ Si c'est une blague, elle est vraiment de très mauvais goût. ]

* Ellena jeta un regard furtif à Galahad et décida d'en avoir le coeur net. Elle sortit sa baguette et s'empressa d'apporter un peu de clarté. *

Lumos.

* Elle tendit la source de lumière vers le lac. Dorénavant, la jeune femme pouvait mieux voir ce qu'elle entendait et ce n'était pas plus rassurant. Les flots ne se calmaient pas, au contraire. Elle fut tenter d'approcher pour mieux observer, mais elle savait que les chaussures à talons ne lui seraient d'aucune aide. Elle ouvrir la bouche pour dire quelque chose à son interlocuteur, quand un mouvement au loin la stoppa de nouveau. Elle crut entendre un bruit mat qui suivit l'agitation. Elle n'osa pas bouger pendant quelques secondes, de peur d'avoir imaginé la scène. *

Vous ... Vous avez vu ?

* L'enseignante ne savait pas si elle préférait avoir complètement rêvé, ou si une affirmation de l'homme la rassurerait. Grâce à lumière, elle pouvait maintenant distinguer clairement le visage de l'adjoint. Et elle espérait que le sien ne trahisse pas trop son inquiétude. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 16/06/2018 à 22:49:41

* Trop exténué pour rire, Galahad n'avait fait qu'expirer un peu plus bruyamment pour signifier son amusement. Mais compte-tenu de ce qui se passa dans la seconde qui avait suivi, il était probable que sa collègue ne s'en soit pas rendu compte. Elle lança un lumos qui aveugla temporairement le sorcier. Il se protégea les yeux du revers de la main en lâchant un petit grognement. Un bruit étrange lui parvint aux oreilles, et visiblement il n'était pas le seul à avoir remarqué quelque chose. La nouvelle enseignante avait vu quelque chose, mais Galahad était bien incapable de confirmer ou infirmer les doutes de sa collègue, encore un peu trop ébloui par sa baguette pour avoir distingué quoi que ce soit. *

Galahad : Vu non, entendu oui.

* Il considéra qu'il pouvait maintenant se passer de la protection de sa main et observa Ellena à la lueur de sa baguette. Elle avait l'air alerte, les yeux grands ouverts. Un grondement sourd issu des profondeurs fit vibrer le sol sous leurs pieds. L'américain sortit sa baguette à son tour et propulsa une boule de lumière au-dessus de l'étendue tumultueuse. Rien à sa surface. Il fit un mouvement descendant de baguette et la boule lumineuse plongea de quelques mètres. Un tentacule extrêmement large s'en approcha suspicieusement. Alors, d'instinct, Galahad mit un bras devant Ellena pour la faire reculer avec lui et s'éloigner du bord. *

Galahad : Vous parlez la langue des calmars ?

[ Peut-être pas le meilleur moment pour une blague de mauvaise qualité. ]

* Le tentacule avait fini par déterminer que la source lumineuse n'était pas dangereuse, et avait jailli hors de l'eau, menaçant, pour pointer dans la direction de la deuxième boule de lumière accrochée à la baguette de Mrs Jones. Les deux sorciers devaient être bien trop concentrés sur l'énorme membre visqueux pour remarquer la tête du monstre en arrière-plan, tournée vers eux. *

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 17/06/2018 à 17:08:58

* Si Galahad n'avait rien vu, il y avait peut-être toujours un mince espoir qu'elle avait bien rêvé. Quant à l'explication du bruit ... ça pouvait simplement être le vent. Ou un estomac. Mais la Jones n'arrivait même pas à se convaincre elle-même de ces arguments vraiment ridicules. Seulement, la présence d'un calmar géant ne lui disait rien non plus. Elle allait dire qu'il devait s'agir d'un très gros poisson lorsqu'elle sentit la terre trembler sous ses pieds. *

[ Un très très TRÈS gros poisson alors. ]

* Elle observa l'enseignant éclairer le lac. C'était beaucoup plus ingénieux que son lumos. D'autant plus qu'elle s'était rendue compte trop tard qu'elle l'avait aveuglé. Les excuses, ce serait pour plus tard. Surtout qu'une tentacule venait d'apparaître autour de cette source de lumière. Un air ébahit se dessina sur ses traits et elle était beaucoup trop absorbée par cette vision qu'elle ne répliqua pas lorsque Galahad la fit reculer. En temps normal, elle aurait grogner qu'elle n'était pas une petite chose fragile et qu'elle savait se défendre mais à cet instant, ses pensées étaient toutes autres. Elle lança un regard légèrement paniqué à l'adjoint de Soins aux Créatures magiques lorsqu'il lui demanda si elle savait parler aux calmar. La question était certainement posée pour détendre l'atmosphère, mais Ellena réfléchit sérieusement à la chose. Avant de se rendre compte qu'ils ne parlaient certainement qu'une langue. *

Je ... non. Mais je crois qu'ils parlent plutôt avec leur estomac. Et c'est vous l'expert en créatures magiques, moi je contente de ... communiquer avec celles qui sont dotées de langage.

* Bon, elle tentait clairement de se dédouaner de son inefficacité. D'autant plus qu'à ce moment là, la tentacule changea de direction pour venir vers eux. Elle ne put s'empêcher d’agripper de sa main libre le bras de Galahad. Elle devait certainement serrer un peu fort, mais en cet instant précis, elle n'y pensait pas vraiment. Elle avait l'impression que c'était sa baguette et la lumière qui attiraient la chose. Sans réfléchir plus que ça, elle envoya à son tour une boule lumineuse aussi loin que possible vers le fond du lac. Cette diversion sembla réussir puisque la tentacule arrêta sa progression pour faire demi-tour et suivre la lueur. Mais ce répit fut de courte durée. La luminosité révéla la créature à qui appartenait cette tentacule. *

[ Alors c'est pas une légende ... ]

* La jeune femme était tiraillée entre l'envie de s'enfuir en courant et celle d'apercevoir un plus cette créature dont elle avait tellement entendu parler pendant ces sept années de scolarité. Mais la première option semblait la plus raisonnable. Sa main, toujours accrochée au bras de Galahad, le secoua légèrement. L'obscurité était revenue autour d'eux et elle ne savait pas si c'était très prudent d'éclairer de nouveau. Même si la créature les avait vu, elle les laisserait peut-être partir tranquillement. *

Je crois que c'est le moment ou on s'éclipse en douceur ...

* Elle commença à reculer doucement, essayant de tirer l'homme vers elle. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 06/07/2018 à 14:08:05

[ Avec leur estomac ? Stylé. ]

* Galahad n'eut pas le temps de s'attarder davantage sur la déclaration de sa collègue, malgré son envie de lui répondre que le langage pouvait s'étendre bien au-delà des mots, contrairement à ce qu'elle venait de laisser sous-entendre. Il eut à peine le temps de rire un peu quand elle lui renvoya la balle. Les experts en créatures magiques ne savent malheureusement pas tous communiquer efficacement avec des bêtes sauvages comme l'énorme créature qui se dressait face à eux. Le tentacule se fit avoir par la diversion de l'enseignante, qui ne manqua pas de serrer étroitement le bras de son collègue. Une petite grimace dans la pénombre ne suffirait pas à transmettre la pointe de douleur qu'il avait ressentie : tant mieux. Il se fit tirer en arrière et recula de quelques pas, les yeux scotchés sur la tête du calmar. *

- J'ai jamais rien vu de pareil.

* Il s'arrêta cependant de reculer, le bras tiré en arrière par une Ellena peu rassurée par la proximité du mollusque magique. Le cerveau de l'adjoint, stimulé comme jamais, réfléchissait à un moyen de s'approcher sans mourir ni incommoder la créature. Il n'y parvenait pas, ce qui l'agaçait profondément. Illuminé par les deux boules qui le ceignaient, le calmar était cauchemardesque. Ses bras ventousés semblaient chercher de quoi se nourrir, et rester à leur portée n'était pas la meilleure idée du siècle. *

- Oh ! Je sais !

* Il tourna sa baguette vers le château, où il savait les cuisines remplies de divers viandes et légumes. Il recula par la même occasion pour s'éviter l'inconfort d'une noyade par attaque de monstre maritime. *

- Accio poissons.

* Il fallut attendre un moment avant qu'une ribambelle de poissons morts ne sorte des cuisines pour se diriger vers l'adjoint, qui se tourna alors vers sa nouvelle collègue, un petit sourire aux lèvres. *

- Visez bien surtout !

* Le petit tas fut délesté d'un poisson qui partit s'envoler vers le lac, où sa très forte odeur provoqua chez le calmar un réflexe spectaculaire. Le tentacule s'empara de la nourriture pour plonger sous la surface du lac et trouver la bouche de la bête. *

[ J'espère qu'il ne va pas s'impatienter pour trouver le reste. ]

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 10/07/2018 à 00:04:08

* Cette fois, la jeune femme pouvait très bien voir la tête de la créature. Très franchement, elle en avait côtoyé pendant ses pérégrinations dans les forêts écossaisses. De toutes tailles, formes et aspects. Mais il était vrai qu'elle avait toujours eu du mal avec les créatures marines. D'ailleur, les dialectes aquatiques avaient été le plus long pour elle, tellement elle redoutait la mise en situation réelle lors de son apprentissage. Contrairement à elle, Galahad n'avait pas l'air plus paniqué que ça. Et ne semblait pas décidé à prendre ses jambes à son cou non plus. *

* Elle l'observa étrangement lorsqu'il sembla avoir une idée. Heureusement pour elle, l'obscurité lui permettait de cacher ce visage à l'adjoint. Ses yeux s'agrandirent d'autant plus quand un tas de poissons vint se poser à coté d'eux. L'odeur vint lui chatouiller désagréablement le nez et elle fronça les sourcils. Non, les créatures marines n'étaient pas du tout sa tasse de thé. Son regard suivit le trajet du poisson que le Scamander venait d'envoyer. La jeune femme ne put s'empêcher de grimacer lorsque le calmar engloutit la nourriture. Visiblement, il appréciait. D'un coup de baguette, Ellena en envoya un a son tour, aussitôt attrapé au vol et aussitôt avalé. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l'enseignate. Elle se tourna vers l'homme, l'air plutôt rassurée. *

Votre technique a l'air de fonctio-

* Un grand vrombrissement l'empêvha de finir sa phrase. Tournant la tête en direction du lac, elle s'aperçut avec horreur que la tête du calmar n'était plus visible. Ce qui ne pouvait signifier qu'une chose, couplée aux grandes vagues qui venaient maintenant mouiller leurs chaussures. Reculant vivement, Ellena attrapa au passage un bout du vêtement de Galahad pour le tirer de nouveau en arrière. Décidément, ça devenait une habitude gênante pour la jeune femme. *

Et maintenant ? Vous avez une baleine sous la main ou quelque chose d'assez gros pour lui servir un peu plus que d'un apéritif ?

* C'était lâche de sa part de se reposer sur une éventuelle idée de Galahad, mais elle en avait une aussi : courir, puisqu'il est impossible de transplaner au sein de l'école. Elle allait d'ailleurs lui soumettre cette idée au moment ou une tentacule sortit brusquement de l'eau pour venir s'emparer des poissons. Une autre la suivit et toutes les deux rentrèrent de nouveau sous l'eau dans un grand vacarme, arrosant copieusement les deux adultes.
Ellena ne put retenir un petit cri de stupeur devant la froideur de l'eau. A moitié consternée, la Jones semblait sue le point d'éclater de rire devant la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle qui espérait passer une soirée tranquille a ruminer ses penséeq voila qu'elle se retrouvait à moitié trempée avec un homme qu'elle venait a peine de rencontrer et surtout, devenu la nourrice du calmar géant de l'école. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 10/07/2018 à 11:35:23

* Nourrir le calmar n'avait pas été une si mauvaise idée que ça, mais il fallait admettre que la quantité laissait à désirer. La bête s'impatienta, et Ellena tira son collègue en arrière en suggérant qu'une baleine ferait mieux l'affaire. Si la situation n'avait pas été aussi dangereuse et s'il connaissait la jeune femme depuis plus d'une demi-heure, il aurait tenté de la pousser en avant comme offrande juste pour la vexer. Mais il était comme hypnotisé par les tentacules qui se servaient toutes seules dans le tas de poissons. Bientôt, il ne resta plus rien d'autre sur la berge que les deux adultes. Deux bonnes pièces de viande. Mais contre toute attente, le monstre marin se retira. Une déferlante s'abattit sur eux comme une gifle glaciale. Galahad reprit bien vite ses esprits, et se mit à rire bruyamment après avoir entendu le cri de stupeur d'Ellana. Il se laissa tomber par terre, convaincu que la bête était retournée dans les profondeurs pour digérer son maigre repas. Il passa une main sur son visage pour ramener ses cheveux en arrière. *

Galahad : Quelle rencontre...!

* Il posa les avants-bras sur ses genoux, les mains au repos, dégoulinantes, et la baguette mollement tenue du bout des doigts. Son cœur commençait à reprendre un rythme normal. *

[ Un peu de froid, ça fait du bien. Et ça calme ]

* Il ne fit donc rien pour sécher ses vêtements, préférant laisser ses cheveux goutter dans sa nuque. Il avait beau faire nuit, il faisait encore lourd. Il ne put s'empêcher de commenter l'événement. *

Galahad : Si vite parti, quel dommage. Il n'aime peut-être pas la chair humaine. Ce serait étrange qu'on le laisse vivre là s'il présentait un réel danger, non ?

* Il tourna la tête vers la jeune femme comme pour chercher la réponse. Il n'avait pas fait sa scolarité ici, donc il n'avait aucune idée des dangers qui pouvaient guetter les élèves et les membres du personnel du château. *

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 11/07/2018 à 23:55:15

* Si elle avait eu le choix, Ellena se serait bien passée de finir trempée à cause du calmar géant. Elle était la fois soulagée que la créature soit se soit visiblement retirée et un peu sur sa faim. La question de Galahad sur un éventuel langage chez le calmar l'intriguait et elle savait qu'elle passerait trés certainement des heures à la recherche de la moindre informations dans ces bouquins. Peut-être même le professeur adjoint pourrait l'aider à ce sujet. Mais la question n'était pas là pour le moment. Elle haussa un sourcil lorsqu'il éclata de rire et tomba par terre. Elle était à la fois vexée qu'il se moque d'elle, mais elle eut peur une fraction de seconde qu'il se soit reçu quelque chose, provoquant sa chute. La Jones se pencha légèrement, mais visiblement, il n'avait rien. Elle se contenta donc de croiser les bras et de rester obstinément debout, sans se sécher non plus. *

[ Brillante idée de venir passer la soirée ici. La prochaine fois j'irai au mx Trois Balais. ]

* Si son collègue avait l'air de ne pas vouloir se sécher, ce ne fut pas le cas longtemps pour la jeune femme et d'un coup de baguette, ses habits redevinrent secs. Alors qu'elle se passait la main dans ses cheveux pour leur donner un semblant d'ordre, elle haussa les épaules à la question du Scamander. *

Et bien en sept ans, je ne l'avais jamais aperçu. J'entendais des rumeurs, mais j'ai tendance à croire que ce que je vois de mes propres yeux. Pendant la guerre, il a totalement disparu. Je crois qu'avant ça, il se montrait un peu plus, mais après ... Qui sait ce qu'il a bien pu subir à cette époque ?

* Lors d'un de ses stages, elle avait pu voir les effets sombres qu'une guerre pouvait avoir sur un peuple de créature. Ça avait été sa mission, de reprendre contact avec certaines qui s'étaient tellement cachées qu'elles se ne montraient plus du tout, ni moldus et encore moins sorciers. Une boule se forma dans sa gorge à ce souvenir. Ce n'était pas évident pour elle, elle avait tendance à être une éponge et ressentir toutes les émotions des autres. Ellena souffla un grand coup. *

En tout cas, je n'ai jamais rien vu de tel à Ilvermorny.

* Elle ne savait pas grand chose sur cet homme, mais pour avoir vécu cinq ans aux Etats-Unis, son accent ne pouvait pas mentir. Et si il n'avait pas été à Poudlard, il y avait de forte chance pour qu'il soit passé par Ilvermorny. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 16/07/2018 à 00:39:28

Oh la jolie bannière *-*


* Galahad entendit sa collègue se sécher par magie. Il prit subitement conscience qu'il avait une grosse algue collée au bras. Il la détacha soigneusement avant de plus ou moins discrètement déposer son butin sur la chaussure d'Ellena, alors qu'elle lui parlait sur le ton le plus sérieux du monde. Il ne perdit pas le fil de la conversation pour autant, et était intrigué par les faits historiques qui s'étaient déroulés ici, des années auparavant. Lui, protégé par la distance, n'avait pas vécu dans la peur du Seigneur des Ténèbres. *

[ Il a peut-être tout simplement eu l'intelligence de ne pas pointer le bout de son tentacule pendant la guerre pour se protéger. En tout cas, il m'a l'air en forme aujourd'hui, et c'est le principal. ]

* C'était ce qu'il allait répondre avant que la jeune femme ne mentionne l'école nord américaine de magie. *

- Je croyais que vous aviez passé vos 7 années scolaires ici ? Vous avez enseigné là-bas ?

* L'adjoint n'avait pas encore eu l'occasion de croiser quelqu'un qui avait mis les pieds à Ilvermorny. Bien que les deux écoles anglophones avaient une très bonne réputation, la rivalité entre elles défendait Galahad d'aborder le sujet avec n'importe qui. Il n'aimerait pas devoir comparer les deux systèmes et se défendre des choix d'enseignement dont il n'était pas responsable. Une part de fierté en lui redoutait qu'on puisse remettre en question la qualité de son école. *

- Je me souviens pas d'avoir eu des cours de langues magiques... Dommage. A l'époque, ça ne devait pas être très répandu, comme domaine, si ?

[ C'est là que je me rends compte que je ne suis plus tout jeune. ]

* Le sorcier inspecta son autre bras. Une autre algue s'était engluée à son coude, et il procéda au même manège. Il étira le bras pour atteindre la deuxième chaussure de sa collègue, sans commenter son action puérile. *

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 16/07/2018 à 19:44:17

* Se replonger dans les souvenirs de sa vie américaine n'était pas une chose aisée pour Ellena.
C'était d'ailleurs pour essayer de s'aérer l'esprit qu'elle était venue se poser près du lac, avant que Galahad et le calmar géant ne déboulent brusquement. D'ailleurs, elle était tellement partie dans ses pensées qu'elle ne voyait pas le petit manège du professeur adjoint avec ses algues. Ce n'est que lorsqu'il lui demanda si elle avait enseigné là-bas qu'elle redescendit sur la terre ferme. Elle se baissa son regard l'enseignant. Elle croisa les bras et les serra contre elle, comme si cela pouvait agir comme un bouclier contre ses propres souvenirs. Elle se racla la gorge et tenta d'afficher un air totalement détaché. *

J'y ai enseigné ces cinq dernières années. C'était une expérience ... enrichissante. J'ai pris la suite du professeur Davis.

* La Jones avait donné le nom de celui dont elle avait été l'adjointe pendant un an.
Elle ne savait pas trop si Galahad avait pu le connaître, ne connaissant même pas son âge. D'ailleurs, elle ne savait pas vraiment si il y avait été élève, il n'avait rien confirmé. Et est-ce qu'il aurait envie d'en parler ? Ils ne se connaissaient même pas finalement. *

[ Tu parles trop Jones. ]

* Cependant, elle ne put s'empècher d'avoir un sourire en coin lorsqu'il lui demanda des informations sur sa matière. Il était plus âgé qu'elle, c'était sûr. Mais à quel point ? *

Et bien, c'est vrai que depuis 10 ans la matière s'appelle Linguistique magique et non plus Langues magiques appliquées mais ... mon prédecesseur était bien là depuis une vingtaine d'année au moins. Mais c'est vrai qu'elle avait beaucoup moins de succès qu'aujourd'hui. Les sorciers s'intéressaient peu à communiquer avec d'autres espèces que leurs congénères.

* C'est à peu près à ce moment qu'elle se rendit compte du manège de Galahad, lorsqu'il tendit la main pour lui mettre une nouvelle algue sur le pied. Sur le coup, elle fronça les sourcils. Est-ce qu'il faisait ça pour tenter de la faire partir ou tout simplement par ennui ? Ou bien tout simplement l'adjoint était doté d'un sens de l'humour particulier. Ellena tenta d'adopter un visage d'enseignante sévère et mit les mains sur les hanches, observant le geste du Scamander. *

Est-ce que vous allez avoir besoin d'un troisième pied pour y mettre l'algue que vous avez sur la tête ?

* A vrai dire, elle ne savait pas vraiment si il en avait une, ses cheveux mouillés, devenus sombres, ne permettaient pas à la jeune de distinguer ce qu'il s'y trouvait. Mais elle ne pouvait pas résister à le taquiner à son tour, puisque c'était visiblement ce qu'il faisait. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 16/07/2018 à 21:49:47

* Galahad écouta attentivement ce que racontait la jeune femme sur l'évolution de la linguistique magique. Il était vrai que peu de monde se préoccupait des autres espèces. Mais heureusement, tout avait évolué. Galahad commençait à regretter de plus en plus son absence totale d'éducation sur le sujet. Peut-être pouvait-il obtenir une dérogation pour suivre discrètement les cours de sa collègue et enrichir sa culture de la zoologie magique ? Après tout, s'il pouvait avoir une corde de plus à son arc, il ne dirait pas non. *

[ Il y a peut-être des livres sur ça... Une bonne excuse pour aller à la bibliothèque. ]

* Il s'interdit d'aller plus loin dans sa pensée. Son obsession pour la bibliothèque tenait en vérité à une personne fort intéressante qu'il se refusait d'aborder. Finalement, l'âge ne garantissait pas une assurance sans faille. Ni même une quelconque maturité, comme le prouvaient l'algue disposée sur la chaussure d'Ellena. *

- Une vingtaine d'années seulement ? * Il eut un petit rire, bizarrement doux. * Impossible que je l'aie croisé, alors.

* Il venait à l'instant de déposer sa deuxième algue. Quand elle remarqua son manège, sa réaction le surprit. Dans le bon sens. Il chercha de quoi lui répondre en même temps qu'il cherchait la fameuse troisième algue. Les mains perdues dans ses cheveux, en quête de végétal, il comprit bien vite qu'elle se jouait de lui. Ou avait-elle pris ses mèches de cheveux trempés pour des algues ? Il ne lui en voulait pas, l'erreur était compréhensible. En revanche, il en avait une à la base du cou qu'il avait fini par sentir et qu'il s'empressa de dérouler. *

- Comme c'est dommage, pas de troisième pied... Que faire alors de ce merveilleux cadeau ?

* L'hésitation feinte ne resta pas longtemps sur son visage à peine visible sous les rayons de lune. Il finit par la jeter à la figure de la Jones, visiblement très amusé par son idée. Mieux valait ça que les poissons. Au moins les odeurs étaient moins gênantes. *

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 17/07/2018 à 22:26:48

* La réponse de Galahad sur ses connaissances envers Henry Davis ne surprirent la Jones qu'à moitié. En vérité, s'il n'avait pas connu la matière, il n'avait pas connu l'éminent professeur qui l'avait créée. Cela dit, cela donnait des informations à la brune sur l'âge potientiel de son interlocuteur. Elle n'allait certainement pas lui poser la question, c'était malpoli. Et Ellena avait reçu une éducation on ne peut plus anglaise sur la bienséance. Cependant, elle ne pouvait pas s'empêcher d'être curieuse. Certains diraient qu'il s'agissait là de son coté jadis Serdaigle. Elle avait plutôt tendance à penser que la curiosité était la qualité commune à tout les êtres vivants. *

* Toujours était-il qu'il ne poussa pas la conversation sur l'école magique américaine et cela convenait à Ellena. Elle se sentait toujours prise de remords lorsqu'elle pensait à la manière dont elle avait quitté l'établissement et l'homme avec lequel elle vivait. La plupart l'aurait qualifié de lâche et ils n'auraient eu qu'à moitié tord. Mais pourtant, la jeune femme n'arrivait pas à se sentir entièrement coupable. Elle était la propre capitaine de son destin, pourquoi certains voulaient-ils la cantonner dans un rôle qu'elle n'avait jamais demandé ? *

* Heureusement pour elle, elle ne se perdit pas trop loin dans ses pensées lorsqu'elle vit le Scamander chercher l'algue dans des cheveux. L'enseignante ne put s'empêcher de lâcher un éclat de rire. Il était certes âgé, mais terriblement crédule envers la Jones. Cet instant ne dura pas et stoppa même brusquement lorsqu'elle sentit l'algue en question lui atterrir sur la figure. Ellena eut un hoquet de stupeur avant de prendre une mine outrée. *

Vous êtes vraiment ...

* Laissant sa phrase en suspend, elle fit de se baisser pour enlever les algues qu'elle avait sur les pieds. Elle en profita pour attraper sa baguette et pointer l'extrémité vers le visage de l'adjoint. *

[ Aguamenti ! ]

* Un mince, mais puissant, jet d'eau en sorti pour atterrir pile poil sur sa cible. La Jones ne put se retenir d'un soupi de satisfaction. Oeil pour oeil et dent pour dent. Elle n'avait pas grandit aprés deux grands frères turbulents pour ne pas savoir comment répliquer en cas d'attaque. Elle savait bien qu'elle paraissait puérile, mais cela lui permettait de se changer les idées et de retrouver une certaine insousciance. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 19/07/2018 à 14:12:40 - Modifié : 19/07/2018 à 14:12:59

* Envoyer un jet d'eau sur une personne déjà trempée, un tout nouveau concept. Galahad ne chercha même pas à éviter le sort et accueillit même avec joie cette eau fraîche et potable. Il ouvrit la bouche pour en boire une gorgée, mais la puissance du jet le déstabilisa et il commença à s'étouffer. La main devant le visage pour se protéger du jet d'eau, il cracha et toussa sur le côté, les yeux larmoyants. Le fait que tout ça le faisait rire ne l'aidait pas à dégager ses vieux poumons, mais il s'en sortit tout de même au bout d'une vingtaine de secondes de lutte. *

- Plus de respect pour le troisième âge, c'est pas croyable, ça !

* Il se servit de sa manche pour essuyer son visage. Au moins, la fatigue qui l'avait pris au moment d'entrer dans le parc avait totalement disparu. Il se laissa tomber en arrière pour regarder les étoiles. Il se calmait peu à peu, et se demanda si le retour d'Ellena à Poudlard était volontaire ou subi, comme lui. Il n'avait pas vraiment envie d'aborder les raisons de son arrivée au château, mais était curieux de savoir si Ellena vivait mal son changement de travail. Il repensa à ce qu'il avait entendu en approchant. C'était sans doute un sujet tabou. *

[ Ce serait indélicat de demander. ]

- Votre formation en langues, elle ne vous permet que d'enseigner ou vous auriez pu faire des missions différentes à la rencontre des autres peuples magiques dont vous parlez les langues ? Parce que je ne comprends pas pourquoi vous vous embêtez à enseigner à des enfants alors que vous pourriez peut-être essayer de faire ami-ami avec des trolls des montagnes !

* En tout cas, le Scamander enviait la jeune femme pour cette possible carrière. Lui-même n'était pas ravi de son poste dans l'enseignement... Mais Poudlard était le seul lieu prêt à embaucher quelqu'un qui s'était fait virer pour manquement éthique. A la réflexion, il se demandait encore comment on avait pu lui faire confiance. Sa carrière aurait dû être finie. *

[ Ils n'ont peut-être pas vérifié. Tant mieux pour moi. Mais du coup ça veut dire qu'il y a peut-être des gens peu recommandables qui travaillent ici... ]

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 03/08/2018 à 18:39:58

* Devant la réaction et notamment la réflexion du Scamander, la jeune femme ne put s'empêcher d'éclater de rire. Même en le voyant de se débattre et visiblement lutter pour retrouver sa respiration, elle ne s'arrêta pas. Elle imaginait bien qu'il devait en rajouter une petite couche, juste pour le plaisir. Elle le regarda se laisser entièrement tomber dans l'herbe. Depuis le début elle était debout. Mais elle commençait à se sentir trop grande. Un comble pour une personne d'1 mètre 55. Mais elle ne sentait pas à l'aise, alors elle décida de s'asseoir à son tour dans l'herbe. D'une manière plus distinguée que l'adjoint bien sûr. Déjà parce que c'était compliqué de se laisser tomber lorsqu'on était en jupe crayon et en talons, mais aussi parce qu'elle n'avait pas envie de s'assommer. *

* Ce fut à ce moment-là que Galahad lui posa des questions sur son métier. Enfin, c'était ce qu'elle comprenait. La Jones se demandait d'ailleurs si la dernière partie était sérieuse ou pas. A l'entendre, il n'était pas ravi d'être devenu enseignant. Et cela attirait la curiosité de la jeune femme. Elle n'arrivait pas à concevoir qu'on puisse faire un métier qu'on appréciait pas ... Après tout, comment pouvait-on donner envie aux autres d'écouter si on était pas soi-même passionné ? Mais c'était un autre débat. *

Non, j'ai obtenu ce poste parce qu'il se présentait pile au bon moment ... Je serais partie d'Ilvermorny de toute façon. Mais c'est vrai, j'aurai sûrement essayé d'avoir de nouveau un poste au ministère. J'ai effectué quelques stages durant mes études, pour rencontrer des peuples, renouer le contact entre eux et nous, sorciers. Durant la guerre ...

* La jeune femme se finit pas immédiatement, essayant de refouler ses souvenirs douloureux de cette expédition, ou elle avait pour mission de retrouver une communauté de Korrigans, exilés dans une forêt d'Ecosse. D'êtres malicieux et farceurs, c'était une communauté renfermée, complètement craintive du monde extérieur qu'elle avait retrouvé. Impossible pour elle d'établir la moindre communication d'ailleurs, elle était repartie pleine de regrets et de douleur pour ces animaux qui finiraient pas s'éteindre, faute de descendance. *

Certaines l'ont aussi mal vécue que les humains. Ça a fait pas mal de dégâts. Je crois que finalement, je préfère enseigner c'est plus reposant.

* Oui, c'était certain qu'elle était mieux à Poudlard dans salle de classe que dans une forêt écossaise entrain d'essayer de ne pas tomber dans un ravin. Mais un léger sourire taquin se dessina sur ses lèvres. *

Et croyez moi, pour avoir côtoyé les deux de près, il n'y a pas de grosses différences entre les Trolls et les élèves ... Peut-être la taille.

* C'était connu que les langues des Trolls et des Ogres étaient de celles le moins complexes et développées. Ce n'était donc pas vraiment un compliment pour les élèves. Pourtant Ellena les adorait. Elle avait la chance d'en avoir assez peu, en fait, c'était peut-être pour ça aussi. Elle finit par se tourner vers l'homme, la question lui brûlant les lèvres. *

Pourquoi être venu ici, si vous n'aimez pas particulièrement enseigner ?

[ Tu franchis peut-être la ligne rouge Jones ... ]

* D'un haussement d'épaule, elle envoya valser cette pensée. De toute façon, s'il n'avait pas envie d'y répondre, il ne ferait pas. Il n'avait pas l'air d'être franchement timide. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 03/08/2018 à 22:21:10

* Il fit mine de s'offusquer du rire d'Ellena, mais ça lui demandait trop d'efforts. Elle s'asseyait enfin près de lui et répondait à sa question de la façon la plus naturelle du monde. Ou bien elle savait bien mentir, ou elle disait la vérité. Il se demanda ce qu'elle entendait par "quitter Ilvermorny de toute façon", mais n'eut pas le temps de soulever la question. *

[ Le mal du pays, sans doute. ]

* Il oublia bien vite ce détail de son histoire, puisque le reste était nettement plus intéressant. Elle avait donc effectué des missions sur le terrain : une chance ! Le fait qu'elle préférait un métier plus reposant intrigua beaucoup le Scamander. *

- Les vieux veulent se bouger et les jeunes veulent un boulot pépère ? Bah merde alors... Mais c'est vrai que ça doit être déprimant quand on se retrouve confronté à des situations aussi difficiles que celles-là.

* Il ne plaisantait qu'à moitié. La blague sur les trolls et les élèves résonnait particulière pour Galahad, qui n'avait pas pu s'empêcher de remarquer le manque d'intelligence de certains énergumènes. Mais à leur âge, pouvait-on vraiment leur en vouloir ? Ellena posa la question fatidique. En réalité, il était venu ici à reculons, mais ses quelques mois passés à donner cours avaient contredit sa vision du métier. Ou alors c'était peut-être parce qu'il s'attendait à ce que ce soit désastreux que tout cela lui paraissait si doux en comparaison ? *

- En vrai, je ne suis pas déçu. Je suis venu là pour... repartir de zéro, disons. J'avais jamais tenté le professorat, et il y avait une opportunité. Heureusement que certains gamins sont réellement intéressés par ce qu'on leur raconte...

[ Mais je préfère mon ancien boulot... ]

* L'omission était son outil préféré pour éviter de mentir de but en blanc. Il avait souvent du mal à garder en mémoire ce les quelques bobards qu'il avait racontés dans sa vie. Il n'était pas fait pour s'élaborer de faux prétextes. Un vent frais le fit frissonner. Il finit donc par se sécher d'un coup de baguette. L'adjoint gardait un œil sur le lac pour surveiller un éventuel retour du monstre, mais tout était devenu très calme. *

Ellena Jones
Professeur
Chroniqueuse Chicaneur
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 2347
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 12/08/2018 à 20:16:45

* La jeune femme ne put pas s'empêcher d'avoir un léger rire sarcastique. Le Scamander avait l'air de se ranger dans une certaine partie de la population dans laquelle Ellena ne le voyait pas. Elle n'avait pas l'impression que l'homme à côté d'elle avait plus de vingt d'ans d'écart. Peut-être que cela cachait une certaine angoisse chez lui. Toujours est-il qu'il avait un certain sens de réaction, lorsqu'elle repensa à sa technique des poissons pour nourrir le calmar. La Jones, elle, se serait contentée de s'enfuir en courant. Comme elle avait si bien l'habitude de le faire dans tout les sens du terme. *

Disons que c'est quand même beaucoup moins risqué d'enseigner que de se retrouver perdue au milieu du forêt très peu amicale du Canada.

[ Sans parler de la nourriture qui est largement meilleure. ]

* Il n'y avait pas à dire, la Jones se sentait traiter comme une princesse ici. Non pas qu'elle se sentait mal en Amérique, mais c'était une toute autre approche. Peut-être le fait de se retrouver dans son pays natal y était aussi pour quelque chose. En tout cas, cela n'avait pas l'air d'être le cas pour Galahad. La jeune femme avait l'impression qu'il se contentait plus de son travail que de réellement l'apprécier. Ce qui ne fit qu'augmenter la curiosité de la brune à ce sujet. *

Repartir de zéro mmh ? Des mauvaises expériences dans votre précédent travail ?

* A l'entente de sa remarque sur l'attention des élèves, l'enseignante hocha la tête. Elle avait la chance d'en avoir peu, mais étaient tous intéressés. C'était l'avantage d'être une option proposée uniquement à partir de la sixième année : il fallait travailler pour l'obtenir. *

Ici, mes élèves sont plus passionnés. En tout cas, dans mon cours, ils font tout pour gagner le moindre point maison. Ce qui était complètement différent aux États-Unis.

* Et puis c'était sans parler le fait de s'être retrouvée à devoir enseigner à sa propre belle-fille qui la prenait pour sa mère. C'était les seules fois ou la jeune femme avait réellement détesté son métier, si bien qu'elle s'était fait passer pour malade certains jours. Mais cela, elle ne l'avouerait jamais à voix haute. *

Avatar ©Violette Beauchamps
Signature ©Brillant !
Galahad Scamander
Professeur adjoint
Garde-Chasse
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1669
Titre : Re : - Un soir, sous la Lune.
Créé : 16/08/2018 à 22:38:51

* Une chose était sûre : Ellena n'avait pas vraiment le goût du risque. Mais au moins n'avait-elle pas rechigné à nourrir un calmar géant. Elle n'était pas coincée à ce point. Il opina du chef à sa remarque sur le Canada, prêt à capituler sur les bienfaits d'un métier plus sécurisant. Enseigner pouvait néanmoins se révéler dangereux en SCM quand on se prenait l'envie de faire venir les créatures étudiées en classe. Galahad se souviendrait longtemps de la fois où il avait failli perdre ses sourcils à cause du pet d'un des crabes de feu. *

[ Je vais garder ça pour moi. ]

* L'adjoint laissa échapper à son tour un petit rire sarcastique quand sa collègue parla de "mauvaise expérience". Loin de vouloir lui indiquer qu'il avait effectivement réalisé une mauvaise expérience qui avait conduit son chef à le mettre à la porte, Scamander cherchait une manière détournée de renseigner la jeune femme. Mais rien ne lui vint. Il se contenta d'écarter la question d'un mouvement rapide de la main qui voulait dire "si vous saviez !". Pendant ce temps, elle rebondit sur les élèves d'ici par rapport à ceux de là-bas. S'il parvenait à subtilement oublier d'apporter des précisions sur son passé en changeant de sujet, ce n'était pas pour lui déplaire. *

- Donc aucun regret d'être revenue au bercail ? Avouez-le, c'était uniquement pour essayer de charmer le calmar géant. Ce que je comprends parfaitement.

* L'adjoint se saisit d'un caillou qui gisait à ses côtés et le lança dans le lac. Le maigre "plouf" qu'il produisit brisa le calme plat de la surface. Quelques secondes plus tard, des bulles remontèrent à la surface, sans doute un signe de mécontentement de la part du locataire. *

- Je sais pas si lui il a très envie de vous revoir...

* Galahad haussa les épaules, l'air désolé. Il commençait à se faire vraiment tard. Rentrer chez lui n'était plus une option, mais il pouvait encore se trouver un coin dans la cabane si Carrie n'y dormait pas. Et si elle y dormait, le sol ferait l'affaire pour les quelques heures restantes avant le début d'une nouvelle journée. *

Pages : 1 2 ->

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2012 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5