Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Pages : 1 2 3 4 5 ->

Ceux qui restent
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Ceux qui restent
Créé : 03/08/2018 à 07:41:37


RP entre Ellana Spleen et Camille Dubois. PNJ non désiré. PJ non désiré. Si vraiment tu penses que ta place devrait être avec nous, hiboux.

*
La troisième année de Serpentard était revenue à une place qui semblait bien lui convenir, dans le parc de Poudlard, sous un arbre. Ainsi, personne ne la dérangeait. Personne ne lui parlait. Et la vipère pouvait ruminer en paix ses pensées morbides.

Depuis l'accident c'était comme ça. La jeune fille se renfermait, et tout les efforts qu'elle avait fait en trois ans pour se rendre plus sociable étaient parti en fumée. Elle n'avait plus goût à rien, mangeait juste ce qu'il fallait.

On aurait pu croire que ses notes aussi descendraient, mais au contraire, la Dubois ne faisait plus ça. Travailler pour oublier. Là encore, sous l'arbre du parc, elle avait un livre d'Arithmancie et elle comptait bien le lire. Se perdre dans les études pour oublier le visage qui la hantait. Malheureusement les cauchemars, eux, continuaient. Et de longues cernes noirs apparaissaient sur le visage pâle de la jeune fille.

Elle n'en avait parlé à personne, les rares au courant était la direction, ses parents avaient envoyé un hibou pour les prévenir. Pfeu, les prévenir de quoi. Ce n'était pas ça qui allait changer quelque chose. Et Théa. Théa avec qui elle partageait ses secrets. Camille ne voulait pas de pitié, et puis elle ne s'était pas fait beaucoup d'amis, alors à quoi bon.

Elle ne refusait pas le deuil, mais elle préférait l'intérioriser. Sa colère grandissant chaque jours envers les responsables, les moldus. Un jour elle se vengerait, elle se l'était promis, ce jour à saint mangouste, lorsque son petit frère s'était éteint. Par colère, elle froissa une page de son livre. Ses mains se contractant involontairement. Si quelqu'un passait par là, elle serait capable de lui jeter un sort, juste pour évacuer cette colère qui couvait.
*

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 03/08/2018 à 17:27:02 - Modifié : 04/08/2018 à 15:57:26

* La journée était déjà bien avancée mais Ellana n'avait pas encore bouger de son lit. Elle avait rêvé de lui, encore une fois. Immobile, elle était perdu dans ses pensées et ses souvenirs. *

Pfff… Bouge toi…

* C'est vrai, rester là ne servait à rien. Elle devait avancer maintenant, ne plus se poser de question, faire son deuil, aider sa mère à faire le sien. Voir vers l'avenir et se défaire du passé.

Elle se redressa en soupirant et une Serdaigle qui venait récupérer un livre lui fit un sourire encourageant. Comme tout le dortoir elle la pensait malade. Connerie. Ellana n'avait parler à personne de son père depuis qu'elle était à Poudlard12. A vrai dire elle évitait tout sujet pouvant concerner la famille, que pouvait elle dire ?

Elle avait besoin d'air. Maintenant.

Elle s'habilla rapidement, attacha ses cheveux dans un chignon improvisé et prit une veste en jean large et usée.Sa veste. Elle porta le vêtement à son visage en inspirant profondément mais son odeur avait disparu depuis longtemps. Elle chassa les larmes apparaissant dans ses yeux et enfila la veste. Elle aurait tellement voulu le sentir encore une fois…

Arrivée dans le parc elle respira à plein poumons, elle ne regardait pas ou ses pas la menaient mais marcher lui faisait du bien. Plus elle avançait, plus son esprit redevenait clair. Soudain, en passant près d'un arbre elle trébucha et se rattrapa in extremis. En se retournant elle vit qu'elle s'était prit les pieds dans les jambes d'une jeune fille. Qu'elle idiote ! Elle n'est pas seule ici, elle pourrait faire plus attention et éviter de marcher sur les gens ! *

- Excuse moi, je suis distraire, je… * Ellana marqua un temps d'arrêt : Elle quoi au juste? * Je ne t'ai pas fais mal ?



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 04/08/2018 à 14:56:00

Déso pas déso hihi

* Camille s'était enfin plongée dans son livre d'Arithmancie lorsqu'elle sentit un poids dans ses jambes. Une autre fille, une Serdaigle, plus jeune qu'elle s'était prise les pieds dans ses jambes. La vipères sentit la colère refoulée de tout à l'heure monter. Elles devaient être quoi? Deux dans ce parc et il fallait que cette naine vienne l’embêter ? Par Salazar, la Serpentard allait lui montrer que non. *
*
Brandissant sa baguette, elle se leva pour être nez à nez avec la Serdaigle. Elle visa les pieds de celle ci : *

Au moins avec ça, tes pieds n'iront plus dans mes jambes. Colloshoo!

* Le sortilège de glu colla les pieds de l'autre fille sur le sol. Au moins comme ça, elle était obligée de tenir sur ses jambes. Et pas sur les siennes. Mais une fois le sortilège lancée, la colère ne partit pas comme ça. En fait elle était toujours en colère. En colère contre le monde entier. *
Et puis tu était obligée de venir là ? Maintenant ? Soit contente que je n'ai fait que de te coller au sol. Franchement tu me donnes envie de faire pire.

* Oui elle n'était pas gentille. La vipère en était totalement consciente. Et non ce n'était pas vraiment de la faute de la Serdaigle. Mais ça, elle ne pouvait pas le savoir. Là, la Dubois se demandait ce qu'elle allait vraiment faire, la laisser là ? Coller au sol jusqu'à que quelqu'un la trouve ? Pourquoi pas. Mais quelque chose l’empêchait de partir. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 04/08/2018 à 15:56:11 - Modifié : 04/08/2018 à 16:00:13

* Ellana était figée de stupéfaction. Qu'avait elle fait pour recevoir autant de haine ? Rien. Elle avait simplement trébuché !
Elle jeta un coup d'œil à ses pieds collés au sol par le sort que cette furie lui avait lancée, et une colère sourde remplaça en un instant la stupeur. Sérieusement ? Pour qui se prenait-elle cette fille ? Ellana était déjà de mauvaise humeur et lui chercher des noises aujourd'hui n'était vraiment pas une bonne idées. Elle croyait quoi? Etre tombée sur une pauvre première année facilement impressionnable ? *

*
Alors que la jeune fille semblant appartenir à la maison de Serpentard continuait de lui envoyer des reproches, Ellana avait sortis discrètement sa baguette magique pour lancer un maléfice de bloque jambes. Sans bouger les lèvres, le plus furtivement possible elle murmura : *


Locomotor Mortis

* Et voila ! Maintenant elle aussi était coincée. Un large sourire moqueur se dessina sur le visage d'Ellana quand elle vit la tête de la vipère changer. Pour la provoquer Ellana reprit ses paroles tout en croisant les bras : *

- Alors ? Soit contente que je t'ai juste immobilisé les jambes.

*
Elle observa attentivement la fille en face d'elle et une lueur dans son regard lui fit perdre son sourire. Au fond de ses yeux, derrière la hargne et la colère elle lisait de la tristesse. Sa réaction exagérée avait peut être une explication, après tout à chacun son lot de malheur. Ellana soupira, elle était trop gentille, trop compatissante, même envers ceux qui à priori ne le méritait pas : *


- Bon écoute, tu me libère, je te libère, on discute pour mettre les choses au clair, on s'excuse mutuellement et on en parle plus ?
*
Elle fixa dans les yeux la Serpentard en attendant une réponse de sa part. *



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 04/08/2018 à 16:45:41

* Camille aurait mieux fait de partir et de la laisser là. Maintenant elle était collée comme la Serdaigle. Enfin dans son cas c'était ses jambes qui était bloquée l'une contre l'autre. Mais la Serpentard ne voulait pas rentrer à cloche pied, ce serait vraiment la honte. Pas vraiment digne d'elle. Elle soupira d’exaspération en entendant la petite pique. Quoi elle pensait que ça allait l’impressionner ?

Encore pire, pendant une fraction de seconde elle vit dans ses yeux ce qu'elle craignait par dessus tout : de la pitié. Quoi cela se voyait tellement ?

D'un coup de baguette elle se lança le contre sort et libéra ses jambes puis avec une seconde d'hésitation, elle fit de même pour la Serdaigle. *


Contente ? Je n'ai pas besoin de ton aide. Ni de ta pitié. Ni de rien du tout de ta part.
*
Maintenant qu'elle l'avait libéré, la Serdaigle allait surement partir. Et c'était tant mieux. *


Comme si tu pouvais comprendre, de toute façon.

* Elle murmura ces dernières paroles. La colère la quittant doucement, pour laisser place à la douleur. Toujours cette douleur qui ne la quittait jamais. Toujours présente. Son quotidien se résumait à ça maintenant, colère et douleur. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 05/08/2018 à 14:34:25

* Décidément cette fille était antipathique. Bon le coté positif c'est qu'elle avait défait le sortilège, l'aiglonne était maintenant libre de ses mouvements.
Ellana secoua la tête, lasse de cette agressivité. Le ton de la vipère était froid, dur, tranchant. Elle en avait assez, être attaqué de la sorte ne l'intéressait absolument pas. *

*
Elle commença à partir d'un pas décidé, et alors qu'elle allait dépasser la jeune fille, elle se figea.
Un phrase, à peine un murmure. Prononcée si doucement qu'elle était surprise de l'avoir entendu. *


* Elle aurait du continuer sa route, ignorer celle qui ne lui avait témoigner aucune sympathie, celle qui lui avait jeté un sort quelques minutes avant. Mais quelque chose dans le ton de sa voix lui disait de rester. *

* Ellana observa le visage de la jeune fille. Il avait changé. A cet instant elle laissait apercevoir une faiblesse, une souffrance.
Alors doucement elle prit la parole. *


- Tu serais surprise…

* Elle chercha le regard de la Serpentard. *

- Je peux comprendre beaucoup de choses.

* Effectivement l'aiglonne connaissait la peine, la perte, la solitude, le manque. Et malgré les évènements précédents, quelques part elle savait qu'elle ne devait pas laisser la vipère comme ça. Elle se dirigea vers l'arbre, à l'endroit ou était juste avant la Serpentard et s'assit, bien décidé à rester là. *



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 05/08/2018 à 15:14:15

* Non seulement cette Serdaigle n'était pas partie mais en plus elle restait. Cela n'était pas passé loin, la Serpentard avait bien vu qu'elle voulait partir. Mais quelque chose l'avait fait changer d'avis. Alors que la vipère cherchait encore la pitié dans ses yeux, elle y vit de la compréhension. Camille ne comprenait pas vraiment. Comment cette fille pouvait comprendre, personne ne pouvait comprendre. Personne.

La Dubois cracha ironiquement : *


Et quoi ? Tu crois que je vais te raconter mes malheurs comme ça? Qu'on va papoter au soleil comme de nouvelles meilleures amies ? Redescends sur terre, aiglonne.

* Les mains tremblantes, Camille les mis dans sa sacoches pour les cacher. Elle ne voulait pas perdre la face, et surtout pas devant une première année. En remettant son livre d'Arithmancie, sa lecture étant gâchée, une photo faisant office de marque page tomba. C'était une photographie sorcier, mouvante donc, d'elle et son petit frère. Avant tout ça. Bien avant l'accident, bien avant sa mort.

Il avait encore un visage poupin de bambin, un large sourire et ne tenait pas bien sur ses jambes s'appuyant avec force sur sa grande sœur, fière comme un paon. Camille de la photo n'avait pas l'air d'avoir le monde sur ses épaules, elle était juste heureuse. Posant quelques fois un baiser sur la joue de son petit frère, elle le tenait comme on tient un trophée. C'était son trophée.

La Dubois ramassa la photo aussi vite qu'elle le pu, mais pas assez rapidement. Elle était sûr que la Serdaigle l'avait vu. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 05/08/2018 à 18:35:18 - Modifié : 05/08/2018 à 18:38:58

* Ellana poussa un long soupir, pas étonnant que cette fille soit à Serpentard vu son caractère ! Mais elle comprenait ce que celle-ci cherchait à faire : la faire partir. Et ça l'aiglonne avait décidée qu'il en était hors de question. *
*
Avant que sa vie ne tourne au chaos, elle se rappelait de sa mère venant sans cesse en aide aux personnes qui en ont besoin. C'était cette éducation qu'elle avait reçu et si le comportement de la vipère l'exaspérait, elle savait qu'il y avait une raison. Elle l'avait vu, sentis. Et puis, sans réellement savoir pourquoi, Ellana voulait rester. *

*

Elle s'apprêtait a rétorquer une phrase cinglante à la vipère quand cette dernière fit tomber quelque chose sur l'herbe.
C'était une photos, très belle, elle pouvait en juger en tant qu'amatrice en photographie.
*

* La Serpentard se dépêcha de ramasser le cliché, ne laissant pas le temps à Ellana de l'admirer. Cependant elle avait clairement vu qu'il s'agissait de la jeune femme en face d'elle, accompagné par un petit garçon. Ils avaient l'air heureux ensembles, pleins d'amour et d'affection. *

* L'aiglonne hésita, ce n'était pas par hasard que la vipère se promenait avec cette photos, c'était peut être lié à la tristesse qu'elle lisait dans ses yeux et elle ne souhaiter pas l'énerver d'avantage en lui posant des questions. Oh et puis zut après tout ! Si la rage était sa carapace Ellana devait passer au delà. *

- C'est ton frère ? Ou un autre membre de ta famille ? * demanda-t-elle, et voyant un orage se profiler dans le regard de la Serpentard, elle enchaina rapidement.
*

- Je sais très bien qu'on ne se connait pas. Je sais très bien qu'on est pas amies et que je viens de te déranger. Mais tu a l'air d'avoir besoin d'une oreille ou peut être simplement de quelqu'un avec qui pleurer.

* Elle leva la main en l'air pour parer à toute tentative d'interruption et continua fermement : *

-Et ne me dit pas que tout vas bien, que je ferais mieux de m'occuper de mes chocogrenouilles ou je ne sais quoi parce que tu n'arriveras pas à me convaincre. Je l'ai lu dans ton regard, je l'ai entendu dans ta voix, je l'ai sentis dans ton attitude, je l'ai vu dans ta hargne. Et je ne partirais pas.

* Son ton se fit plus doux, réconfortant et encourageant.
*

- Sache que je ne te jugerais pas. Tu peux laisser couler tes larmes ou hurler, je m'en fou. Tu peux me parler. Crois moi la parole est libératrice et c'est ce dont tu semble avoir besoin. Etre libéré de ce qui te ronge, te sentir moins seule, comprise…



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 06/08/2018 à 10:51:50

* Évidement elle avait vu la photo. Évidement comme toute Serdaigle, elle voulait tout savoir. Mais elle n'avait pas le droit. Pas le droit de parler de son frère. Elle ne savait rien. Rien du tout.

Elle parlait de pleurer ? Jamais la vipère ne ferait ça. Jamais elle ne pleurerait devant elle. Elle s'était autorisé une seule fois, un seul soir, le reste du temps, les larmes était interdite. C'était dégradant. Ce n'était pas digne d'elle.

Malgré elle, la Dubois entendait les paroles de la Serdaigle, et quelque chose dans son ton, lui semblait comme familier ? On aurait dit qu'elle le disait presque pour elle. Non impossible. Quel était la probabilité qu'elle rencontre une autre élève qui vivrait les même souffrance ? C'était quasi nulle. Il ne fallait pas être un génie en Arithmancie pour le savoir.

La jeune Serpentard se fit soupçonneuse. Et si c'était la direction, ou quelqu'un comme ça qui l'envoyait? Et si elle était venu juste par ce qu'on avait dit "qu'elle vivait une période difficile"? *


Tu ne parlerais pas pour toi ? J'ai l'impression que c'est toi qui va pleurer.

* Elle était odieuse, mais au moins cela permettrait de mettre les choses au clair. Et sortant à nouveau sa baguette, elle la pointa pour la seconde fois sur la Serdaigle : *
Et ne t'avise plus de parler de mon frère. Tu n'as pas le droit. Jamais.

* Un trémolo incontrôlé sortit de sa bouche lorsque la vipère parla de son frère. Elle se maudit pour ça, silencieusement. Avec un peu de chance, maintenant, elle allait la prendre pour une folle et s'en aller. Juste la laisser seule, ici, elle et sa colère. Elle et son chagrin. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 06/08/2018 à 18:03:12

* Sans grande surprise, la vipère la remballa encore une fois mais Ellana était extrêmement têtu. Néanmoins les paroles de la jeune fille lui firent l'effet d'un coup de poing : bien sur qu'elle avait envie de pleurer. Depuis deux ans cette envie était omniprésente et cette nuit elle avait rêvé de lui.

La Serpentard se trompait, elle ne parlait pas pour elle même. Certes ces mots c'étaient ceux qu'elle aurait voulu entendre, parce que oui elle aurait aimé qu'on lui tende la main lorsque son monde c'est écroulé. Mais dans le passé comme aujourd'hui elle affrontait seule la douleur. Alors, aujourd'hui elle ne pouvait pas refuser de donner ces paroles à une autre.

Ellana regarda d'un œil noir la baguette pointée dans sa direction. Elle n'allait tout de même pas recommencer ? Mais contre toute attente, la vipère avait perdu de son animosité. Ellana se redressa quand elle entendit un sanglot dans sa voix mais elle fut incapable de faire quoi que ce soit. Stupide non ? Elle était la pour l'aider et lui faire cracher le morceau sauf que maintenant elle se sentait démuni.

Son frêre. C'était donc ça… Que lui était il arrivé pour que la Serpentard soit dans un tel état ? Était-il... Mort ? Ellana frissonna à cette pensée, en cet instant elle imaginait des centaines de scénarios, compatissant à chacun d'eux, comprenant la souffrance de la fille en face d'elle.
Elle s'avança avec précaution, son regard planté dans celui de la vipère.
*

- hé…

* Elle marqua une hésitation avant de poser sa main sur celle de la jeune fille pour abaisser sa baguette.
*

-Je suis désolée… Je ne voulais pas te blesser ou… remuer le couteau dans la plaie.
*
Ellana continua d'avancer et posa délicatement son autre main sur l'épaule de la Serpentard. *


- Tu a le droit de pleurer même si tu ne veux pas me dire pourquoi.
Tu dois te dire "qu'elle est pénible celle la", "elle se prend pour une psy" ou je ne sais quoi, * dit elle avec un petit sourire en coin pour essayé de détendre l'atmosphère. *


* Elle n'avait aucune idée de ce qui la poussait à faire ça. Sa seule certitude c'est qu'elle ne voulait réconforter cette jeune fille.
Instinctivement Ellana avait sans doute sentis que leur drames respectifs les rendaient proches.
*



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 07/08/2018 à 11:12:15

* Camille laissa la Serdaigle baisser sa baguette, elle était fatiguée et ne voulait plus vraiment l'attaquer. Enfin presque. Elle avait toujours un peu de colère qui couvait, mais le plus gros était passé. Maintenant elle était juste vide.

Remuer le couteau dans la plaie. La jeune fille éclata d'un rire froid et sans joie, ironique. Qu'est ce qui ne remuait pas le couteau dans la plaie en ce moment? Son visage lui même lui rappelait celui de son frère. La Serpentard haïssait son reflet pour ça. Mais elle ne voulait pas l'oublier, d'un autre côté cela la rassurait de le voir partout. Comme un rappeltout omniprésent. Un jour elle aurait sa vengeance, elle le promettait chaque soir à son reflet, à lui.

La Serpentard tressaillit et se dégagea rapidement du contact. L'insociable qu'elle était ressortait. Elle ne voulait pas de contact humain. C'était comme ça, elle avait grandit comme ça. Elle murmura tout de même : *


Ne me touche pas.

* Et encore plus silencieusement : *

S'il te plait.

* Puis elle releva la tête lorsque la Serdaigle parla à nouveau. Elle avait dit un mot inconnu au vocabulaire de la sang pur, et cela ne voulait dire qu'une chose. C'était une née moldue. Ou une sang mêlée. Une vague de dégout passa sur son visage, c'était eux les responsable du drames. La colère revint. *

Je ne sais pas ce qu'est ton psy et je ne veux pas le savoir. C'est à cause de ce genre de personne que tout est arrivé.
*
La Dubois essaya de se calmer, respirant plusieurs fois, mais la colère montait, montait. Elle allait enfin lacher la bombe, mais pas en pleurant comme le pensait la première année, en cirant sa haine, sa peine, sa rage. *


Mon petit frère est mort à cause de ça! A cause de cette...Race! Je les déteste tous. J'aimerai qu'ils meurent tous pour qu'il revienne.

* Elle s'en fichait si ses paroles pouvaient choquer la Serdaigle, elle s'en fichait de tout. Le coeur battant contre sa poitrine, une boule dans la gorge, la vipère ne voulait qu'une seule chose, que son petit frère soit en vie. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 07/08/2018 à 14:20:27 - Modifié : 07/08/2018 à 14:24:41

Sorry j'y vais plus fort

* Ellana eut un mouvement de recul, la vipère était furieuse. Elle regretta immédiatement d'avoir employé un terme moldu, comme beaucoup de Serpentard la jeune fille devait venir d'une famille de sang-pur. Et comme beaucoup de Serpentard, elle devait mépriser tout ce qui se rapproche de près ou de loin aux moldus.

"Mon petit frère est mort à cause de ça". L'aiglonne sentit son sang se glacer. Elle avait perdue son frère. Il était mort à cause des moldus. Était-ce un accident ? ou… Elle n'eut pas le temps de réfléchir d'avantage que les mots suivant transformèrent son sang glacé en veines brulantes.

Ellana était la personne la plus compréhensible du monde, elle était douce, calme, réfléchis. Mais derrière une attitude si posée était caché un feu ardent, féroce. Et sa patiente avait des limites. Limites franchies par cette vipère. A cet instant elle oublia toute compassion et pourquoi elle parlait avec cette fille. Qu'ils meurent tous, hein? C'est bien ce qu'elle avait dit?

Les yeux de la Serdaigle lançaient des éclairs. Elle ricana froidement, tout en elle n'était plus qu'une froideur à glacer le sang. *


- Je pourrais dire la même chose des gens de ton espèce ! * Crachat-elle en approchant son visage de la vipère. *

Tu te crois exceptionnelle ? Tu pense qu'avoir perdu un être cher fait de toi une personne spéciale ? * Elle claqua des doigts à coté du visage de la jeune fille. * Réveille toi pauvre égocentrique. Tu n'es pas la seule à souffrir.
*
Ellana approcha encore plus son visage de la Serpentard et laissa échapper un petit rire. *


-Laisse moi te raconter une histoire. * Son ton toujours aussi tranchant se fit plus bas.
*
Un jour une petite sorcière attendait avec impatiente le retour de son père le lendemain. Mais dans la nuit une tempête terrible la réveilla. Elle n'était pas naturelle, elle avait été lancé par un mage noir dans le but de tuer des moldus. Très inquiète, l'enfant ne put se rendormir et elle attendit fébrilement avec sa mère toute la nuit et toute la journée. Mais son père ne refit pas surface, il ne rentra jamais à la maison. Il avait mystérieusement disparu de la carte, surement mort. Bien sur ils trouvèrent l'identité du responsable du sortilège, c'était un sang-pur, d'une bonne famille, un Serpentard. Mais ils ne l'ont jamais attrapé.


* L'aiglonne tremblante de rage commença à reculer doucement.
*

- Tu vois, moi aussi je voudrais votre mort à tous.

* Ellana commença à s'éloigner avant d'aller trop loin dans ses propos. *

- Je t'ai tendu la main malgré tout mais tu l'as refusé. Tant pis pour toi, reste seule, j'en est finit avec toi.



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 07/08/2018 à 15:01:31

T'inquiète ça me fait développer le perso, j'adore

* Camille était restée bouche bée devant la tirade de l'aiglonne. Enfin elle avait réussis à briser son masque, la voilà qui se dévoilait. Et elle était en colère. Très bien, Camille l'était aussi. Pour une fois, finit de se contenir, finit de rester bien comme il fallait, de se comporter comme il fallait, Camille allait lui dire ce qu'elle pensait :
*

Spéciale ? Non mais tu rêve ma pauvre. Tu crois que je n'échangerai pas tout pour revenir en arrière. Pour ne plus souffrir justement!

* Mais elle du écouter l'histoire de la Serdaigle, et même si elle ne voulait pas, elle l’intéressait. Ainsi, elle avait perdu son père. A cause de sang purs. Et bien, les deux jeunes filles n'étaient décidément pas faite pour être amie. Tout les différenciait. Et pourtant, une chose les rassemblait. Le deuil.

Elle rattrapa la Serdaigle et se planta devant elle. Ah non, elle n'allait pas partir comme ça. Mais une fois devant son nez, la Dubois hésita à parler. Elle ne s'excuserait pas, elle le pensait toujours. Mais elle voulait en savoir plus, elle voulait savoir comment gérer. Alors, se contrôlant, pour ne pas lui hurler dessus, la vipère eut un geste bizarre : elle lui tendit la main. *


Camille Dubois. Comment tu t'appelles en fait ?
*
Puis, elle enchaina, plus doucement, plus calmement. *


Est ce que la douleur part un jour?

* Même si ce n'était pas vraiment le même cas et que la vipère avait une culpabilité mordante en plus, cette question la taraudait. Elle voulait savoir. Savoir si un jour elle pourrait se rendormir sans craindre les cauchemars. Savoir si un jour elle pourrait se regarder en face à nouveau. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 07/08/2018 à 15:50:57

* Ellana n'en revenait pas, cette fille avait réussit à la mettre hors d'elle, c'était rare. Elle s'éloigna rapidement en fulminant toujours. Elle pila net et croisa les bras quand la Serpentard se pointa devant elle. Elle lui voulait quoi encore ? Elle avait suffisamment perdu de temps.

L'aiglonne fut surprise lorsque la jeune fille lui tendit la main et se présenta. Elle avait envie de partir mais en même temps elle avait atteint son but. La deuxième question de la vipère mit fin à son hésitation, la calmant par la même occasion et elle tendit la main à son tour. *


- Ellana, Ellana Spleen.
*
Elle observa Camille un instant, malgré la fatigue qui se lisait sur son visage elle était jolie avec ses long cheveux en cascades dans son dos. Mais que répondre à cette question ? On souffre toute notre vie de l'absence de ceux qu'on aime ? Quel réconfort… En même temps elle n'allait pas lui mentir. Elle lâcha un léger soupir avant de parler. *


- Non… Pas vraiment. La douleur change, elle est moins vive avec le temps mais elle te quittera jamais. Un cœur abimé ne se répare pas.

* Elle sentit la tristesse s'abattre de nouveau sur elle. Elle prit une grande inspiration et leva le visage vers le ciel en fermant les yeux. Elle voudrait que la souffrance s 'en aille. Que la peur s'en aille. Que le doute, l'absence et le manque s'en aille. Elle voudrait remonter le temps, ne plus imaginer ses yeux ou qu'elle soit, ne plus voir sa mère détruite et être heureuse… Mais ça ce n'était qu'un songe. *



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 08/08/2018 à 08:37:37

* Peut était ce la réponse sincère de la Serdaigle qui lui donna envie, et ce pour la première fois, de rester avec elle. Elle ne cherchait pas à enjoliver les choses, mais juste les dire tel qu'elles étaient. C'était reposant et surprenant à la fois. Toutes les personnes qui lui avait parlé jusqu'à présent n'avait fait que lui répéter que tout irait bien. Qu'un jour tout irait mieux. Comme si cette catastrophe était une poussière qui s'envolerait à la prochaine brise. Des mensonges, rien que des mensonges. Mais cette fille, Ellana, savait. Elle le vivait.

Comme un besoin, la vipère eut envie de lui parler d'Alexandre. Un peu. *


Il venait d'avoir 7 ans.

* Chuchota la Serpentard. C'était si injuste. Il ne passerait pas une nouvelle année, n'irait jamais à Poudlard, ne connaitrait jamais des amitiés fortes comme Camille en avait ici. Tout ça à cause d'un moldu. La rage était encore présente, mais ici c'était la tristesse qui prédominait. Elle ne pleurerait pas. Elle ne pleurait jamais. Mais une boule dans sa gorge lui disait le contraire. Tout lui faisait mal. Son cœur, sa gorge.

La Serpentard s'écroula par terre, la tête enfoui dans ses genoux, ses longs cheveux la protégeant du monde. Le temps de se calmer, le temps de pouvoir parler sans avoir l'impression qu'elle allait pleurer devant la Serdaigle à chaque seconde. Une minute passa, peut être deux, mais cela lui fit du bien. Elle releva doucement la tête, écartant ses cheveux. *


Des moldus. Ils ne l'ont pas vu, ou peut être que si. Mais il a traversé la route et... La voiture allait si vite. Trop vite. Il était si petit.

* La scène se repassait devant ses yeux. Elle voyait Alexandre, courant de ses petites jambes dans sa direction. Elle était encore partit, une dispute avec sa mère, encore. Il était juste content de l'avoir trouvé. Mais avant que Camille n'ait pu faire un geste dans sa direction. En une seconde, tout était joué. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 08/08/2018 à 21:07:24 - Modifié : 08/08/2018 à 21:08:16

* Ellana sentit un nœud se construire dans son ventre lorsque Camille reprit la parole, évoquant son frère. Elle ne s'imaginait pas perdre sa sœur. Jamais. Cela semblait… impossible.

La Serpentard se laissa tomber au sol, lourdement comme si toute énergie avait quitter son corps. Doucement, elle s'assit en face d'elle, dans une position similaire, la tête sur les genoux, laissant du temps à la jeune fille.
Celle-ci était abattue, son corps disait les larmes qu'elle ne laissait pas apparaitre et Ellana admira sa force en cet instant.

Des frissons parcoururent l'échine de la Serdaigle lorsqu'elle imagina l'accident. De telles choses n'étaient pas censé se produire : ni à une personne âgée, ni à un adulte et encore moins à un enfant. Pourquoi le monde devait il contenir tant d'horreurs et de souffrances ? Le sentiment d'injustice la prit à la gorge. Elle comprenait la haine de Camille maintenant, sa colère contre les moldus même si c'était un accident Ellana savait que les moldus avaient tendance à être dangereux avec leurs engins.
Soudain une pensée frappa l'aiglonne. *


-Tu y étais… * murmura t elle.

Ce n'était pas une question mais une affirmation, elle l'avait comprit à la façon dont la vipère avait fait son récit.
*

-Comment s'appelait il ? * demanda t elle sur un ton doux.

Elle savait par expérience que le plus important n'était pas forcément de dire à quel point on a mal mais de parler de la personne en elle même. *



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 09/08/2018 à 08:03:01

* La jeune fille eut un mouvement de recul lorsqu'Ellana comprit qu'elle avait assisté à la scène. La Serpentard se sentait encore responsable, si coupable. Cela lui rongeait le coeur. Elle ne voulait pas qu'on le sache. Elle ne voulait pas qu'on apprenne qu'elle était la responsable.

Heureusement, elle enchaina. Elle voulait connaitre son prénom. Camille se demandait si elle était encore capable de le dire. C'était comme si elle encrait le fait qu'il était mort. Pourtant le prénom sortit presque naturellement. *


Alexandre...

* La jeune Serpentard se souvenait le nombre de fois qu'elle l'avait dit, sur différent ton. Amour, joie, peur, colère et récemment tristesse. Comme pour détourner l'attention d'elle, et de l'accident, la vipère osa poser deux questions : *

Tu avais quel âge lorsque ton père a disparu? Tu te souviens de lui ?


* C'était une des choses qui faisait le plus peur à Camille, oublier. Oublier le rire de son frère lorsqu'il pensait la suivre discrètement, oublier sa façon d'articuler les mots difficiles, oublier son odeur. Et peut être que la Serdaigle avait commencé à oublier son père. Était ce possible d'oublier l'être cher et en même temps se souvenir ? La jeune fille ne voulait rien oublier. Rien. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 09/08/2018 à 12:30:33

* Ellana hocha la tête à l'entente du prénom mais baissa rapidement les yeux à l'entente des questions de Camille.
Elle tritura un moment les manches trop longue de sa veste, du blouson de père avant de répondre. Bien sur qu'elle se souvenais de son père. Elle se rappelait de tout mais était hanté à l'idée que tout cela disparaisse et cela devait être la même chose pour la Serpentard. *


-Je venais de fêter mes 9ans... * murmura t elle. * Et je me souviens de lui, on était proche. Je revois son sourire, ses yeux, sa façon de parler.

* Elle marqua une pose et soupira, à quoi bon atténuer les craintes de Camille ? Autant lui dire la vérité, elle le saurait bientôt de toute façon. *

-Je ne vais pas te mentir, je ne me souviens pas de lui comme je le voudrais…

* Elle serra les bras autour de ses genoux. *

Au début tout est très clair : sa chaleur, son odeur, sa voix, son touché. Mais le temps passe et les sensations s'amenuisent, c'est le visuel qui reste le plus, son image ne s'efface pas.

* Lentement elle leva les yeux vers Camille. *

Je ne dis pas que tu oublies toutes ces choses, ta mémoire, ton corps, ton esprit s'en souviennent mais tu ne peux plus les sentir ou entendre le son de sa voix juste en fermant les yeux.


* Pourtant la Serdaigle aimerait tellement retrouver toutes ces sensations. Parfois elle s'attendait encore à voir son père arriver dans une pièce, lui ébouriffer les cheveux, à l'entendre la réprimander ou à sentir son baiser sur sa joue. Et c'était ça le pire : le manque. *



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1185
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 11/08/2018 à 06:50:26

Euh évidement tu prend pas en compte mon grade hein, je suis toujours en troisième année et toussa

* 9 ans. L'âge résonna dans la tête de la jeune fille. C'était jeune mais en même temps pas si éloigné. Seulement 4 ans de différence avec son âge. Combien de temps mettrait elle à l'oublier ? La jeune fille se promit de trouver une solution. Peut être qu'Ellana n'avait pas eu toutes les informations que Camille possédait. Après tout, sa mère avait bien une pensine dans le château familiale. Mais la pensine ne redonnera jamais l'odeur du petit garçon, pensa la vipère tristement. Elle allait écumer toute la bibliothèque de Poudlard, mais la Serpentard se promit de trouver un moyen.

D'une voix tendue, la Dubois répliqua : *


Je trouverai un moyen. Il doit bien avoir un sort pour conserver.

* La mort, l'oublie, tout devenait beaucoup plus réel maintenant. Et cela faisait peur à l'adolescente de 13 ans. Ses pensées devenaient de plus en plus sombre, si c'était ça le deuil jamais elle ne l'accepterait. Jamais elle ne le permettrait. Son petit frère ne deviendrait pas juste un nom qu'on se souvient aux réunions de familles avec un masque de fausse tristesse sur le visage. *

La magie résoudra le problème. Il y a toujours une solution. Ton père était moldu, donc tu ne dois pas savoir.

* La Serpentard faisait une spéculation sur la mère de la jeune fille, après tout elle ne savait pas si elle était sorcière ou non. Et la Spleen aurait pu tout à fait si connaitre très bien en magie. Mais dans la tête de la brune, personne ne pouvait mieux savoir qu'elle même, ayant passé son enfance dans un château sorcier, ayant toujours grandit avec la magie. Oui, la magie était la solution. La magie allait lui permettre de le ramener. *

Ellana Spleen
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 317
Titre : Re : Ceux qui restent
Créé : 11/08/2018 à 19:09:32 - Modifié : 11/08/2018 à 19:16:23

* Ellana sentit tout son corps se tendre. Elle n'aimait pas la façon dont la Serpentard parlait de son père, le ton qu'elle employait lui donnait l'impression qu'elle n'était qu'une idiote ne connaissant rien à la magie. Sèchement elle lui dit : *

- Ma mère était une sorcière. D'une famille de sang-pur.

* Mais derrière tout ça une chose inquiétait profondément la jeune fille. A l'entendre la magie pouvait … ramener son frère ? Elle sentit un énorme frisson la traverser. Non. Ce n'était pas possible. Et même si elle pouvait le faire … c'était juste contre nature.
*


- Peut être que la magie peut influencer la mémoire mais elle ne peut pas ramener ton frère, ce serait … de la magie noire. Et on sait toute les deux que cette forme de magie n'amène rien de bon.

* Elle regarda Camille tout en disant ça. Elle ne pouvait nier que l'idée était plus que tentante. Ce serait mentir de dire qu'elle n'avait pas rêvé de faire revenir son père et encore aujourd'hui cette pensée lui traversait souvent l'esprit. Mais si sa mère, anéantis, qui parcourait le monde à la recherche d'un corps ou du coupable, laissant livré à elle même une enfant ne l'avait pas fait c'est qu'il y avait une très bonne raison.
*

- Je suis désolée… * murmura t elle.
*

* Désolée ne n'apporter qu'une dose supplémentaire de désillusion. Désolée pour la douleur de vipère. Désolée en fidèle Serdaigle de toujours avoir un raisonnement froid et rationnel. Désolée de dire ça de cette façon alors qu'elle aussi ne souhaitait que cela. Désolée de tout. *



Ellana Spleen : élève de 1er année
Anoushka Andrea Esbar : Adulte, 25ans

Pages : 1 2 3 4 5 ->

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2012 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5