Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 01/11/2018 à 20:06:12 - Modifié : 01/11/2018 à 20:06:44



Vous avez du courrier Lorder Jannings. Evitez d'utiliser la Gazette comme boîte aux lettres, s'il vous plait.

Sans écouter son supérieur Mia se jeta sur la lettre, son pinceau encore dans sa main. En voyant le sceau des Laboratoires Franplin, elle sentit le monde s'écrouler. La vie de son fils ne tenait qu'à un fil. A deux mots, plutôt. Oui ou non. Quelques mois auparavant, James avait fait une crise d'asthme. Jusque là, rien d'alarmant, Mia elle-même était asthmatique. Mais quand il avait passé des examens à l'hôpital, les médecins avaient vu quelque chose de bizarre au niveau de ses poumons. Ceux-ci ne marchaient pas normalement. Dans l'urgence, James avait passé une batterie de tests. Aujourd'hui, Mia tenait les résultats de la vie de James entre ses mains. Elle décacheta lentement l'enveloppe et se mit à lire le papier blanc à entête. Des mots lui sautèrent à la figure, violents.

Dégénérescence musculaire des poumons. Incurable.

Mia mit sa main devant sa bouche. Une larme perla au coin de son œil. Son fils, son trésor était malade. Pour toujours. Mia brisa le pinceau qu'elle tenait. Une rage intense lui vrillait le cœur. De quel droit le destin pourrissait la vie de son fils ? N'avait-il pas déjà assez donné, le pauvre enfant ? Soudain, au milieu de ce nuage noir, elle entrevit une éclaircie. Incurable ? Ce n'était là que l'avis d'un simple moldu. Mia, elle, savait une chose : la magie faisait parfois des miracles.

Charlie ? Je pars un peu plutôt ce soir... Une chose urgente à régler à Poudlard, pour James...

Sans attendre la réponse de sa supérieure, Mia enfila son long manteau blanc et chaussa son béret sur sa tête. Si les moldus ne pouvaient pas sauver James, quelqu'un d'autre le pouvait. La Lorder Jannings se plaça dans la belle cheminée de son bureau, récupéra un peu de poudre de cheminette et la jeta dans le feu.

Poudlard. Appartements de Miss Elise Dubois.

Pendant le trajet qui ne dura pas plus de cinq secondes, Mia eu tout le temps de regretter ce qu'elle s'apprêtait à faire. La dernière fois qu'elle avait vu Elise, elle n'avait que 20 ans et ça ne s'était pas très bien passé. Une histoire de garçon, bien sûr. Les deux étudiantes qu'elles étaient à l'époque avaient faillie s'entre-tuer. Mais c'était trop tard pour regretter. Déjà, Mia était arrivée dans la cheminée de son ancienne ennemie.

Participantes : Elise Dubois et Mia Lorder Jannings
Figurant : Ben le Wombatt, le passé et Froy le boutonneux de l'époque
PJ : Un petit MP avant !
PNJ : Non !
Bonus Cinématographique : Clique Clique

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 01/11/2018 à 20:46:48

N'oubliez pas vos devoirs en sortant. Sinon je ne retiendrai pas Ben lorsqu'il glissera un peu de mercure dans votre jus de citrouille le matin.
*
La voix teinté d'un accent français résonna dans la salle de cours. Les adolescent de 16 ans, qui ne voulaient pas vraiment essayer une boisson mercurée, s'empressèrent de prendre leur devoirs. Elise soupira lorsqu'ils sortirent tous. Ce cours sur les symboles alchimiques était bien pénible, plus pour elle que les élèves. la jeune femme aurait bien voulu faire d'autres expériences à la place.

Partageant un regard avec son wombat, l'Alchimiste le prit dans ses bras et passa dans la partie appartement non loin de son laboratoire. Alors qu'elle le caressait distraitement, finalement dans un petit sofa en face de sa cheminée, il la mordit doucement. La française revint au présent et suivit le regard du wombat. Sa cheminée flamboyait d'une couleur verte.

Haussant un sourcil épilé, l'Alchimiste posa le wombat par terre et saisit sa baguette. Elle savait qu'elle était normalement à l'abri à Poudlard, mais elle n'avait pas non plus prévu de visite ce soir là. Se tournant vers Ben, elle lui ordonna en français. *


Cache toi. Je ne veux pas être distraite si ce n'est pas une visite de courtoisie.

* Le wombat grognant mais obéissant, se cacha non loin pourtant. Gardant un œil sur sa maitresse. La cheminée se calma enfin, une sorcière sortant de son âtre. Et même si dix années avaient passé depuis leur dernières confrontations, Elise reconnut tout de suite qui se tenait dans sa cheminée. Un sourire glacée sur le visage, la Dubois commença. *

Mia Lorder Jannings. Je mentirai en disant que c'est un plaisir de te revoir. Que me vaut le déplaisir de ta visite?

* La jeune femme en face d'elle était associée à sa vie étudiante, et surtout à un jeune homme en particulier. Et elle ne voyait pas du tout pourquoi, elle se tenait devant elle, là maintenant. *

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 01/11/2018 à 22:37:22

10 ANS PLUS TÔT - UNE FIN DE SOIRÉE ARROSÉE

« Oui Elise. Oui, j'savais qu'tu lui plaisais. Oui, j'lui ai donné un philtre d'amour. Et alors ? T'as laissé passé ta chance Dubois, c'est tout. La prochaine fois, sois plus rapide. »

La jeune femme sortit sa baguette magique et la pointa sur Elise. D'une moue désinvolte, Mia fit un grand geste dans le vide, sans grande utilité.

« T'approches jamais de moi et Froy ou j'te troue la peau ! T'entends ? J'te troue la peau ! »

PRÉSENT

Elise Dubois. Directe, comme toujours. Tu ne me demandes pas comment je vais ? 10 ans ont passé mais tu es toujours aussi...Polie, disons.

Mia avait parlé français. L'anglaise avait toujours aimé cette langue. Certaines personnes la disait plate, Mia la disait complexe. Mais elle n'était pas là pour parler langage, le temps pressait et voir la Dubois faisait ressortir de bien trop vieux souvenirs. La Photographe esquissa un sourire. Froy. Le bad boy que tout le monde s'arrachait à l'époque. Seulement, lui, n'avait d'yeux que pour la belle Elise. Souci que Mia avait, à l'époque, réglé d'un simple philtre d'amour. Un coup d'un soir comme aurai dit son père. La Lorder Jannings se souvenait très bien avoir mit à la porte le Froy amoureux. Apparemment, l'Amortentia avait agit plus que prévu et le pauvre Moldu commençait à vouer un culte à la blonde. Nostalgique de cette époque où les soucis financiers n'étaient pas encore à l'ordre du jour, Mia se secoua. Elle était là pour James, pas pour farfouiller au fin fond de sa mémoire. Machinalement, c'est en anglais qu'elle reprit la parole.

Et bien je vais te répondre, Elise. Je vais très bien. On ne peut pas en dire autant de mon fils. Ça me coûte de dire ça mais... Je crains avoir besoin de toi.

La Photographe remit une mèche de cheveux pourtant parfaite à sa place. Toujours ce fichu tic. Secouant la tête, la Lorder Jannings eu un rire bref. Son visage, marqué par la fatigue, se détendit. Repassant au français, elle dit :

Si j'avais cru un jour dire ça... Oh et pour répondre à ta question silencieuse, non, James n'est pas le fils de Froy. J'ai viré ce dernier de ma vie... 12h après l'avoir rencontré, je dirais...

Se rappelant l'état de santé de James, Mia perdit son sourire. Pour son fils, son bijoux, elle était prête à n'importe quoi. Même à renouer avec son passé d'adolescente hippie qu'elle pensait avoir laissé en France au même titre qu'Elise Dubois.

Mon fils va réellement mal Elise. Il n'y a que toi pour le sauver.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 01/11/2018 à 23:32:10

10 ans plus tôt - Pendant la soirée arrosée

* Élise, 19 ans, verre de vin blanc à main se faisait expliquer la vision 3D par un garçon nommée Froy. Cela faisait plusieurs soirée que le garçon, style bad boy, s'approchait de la française. La jeune fille avait bien remarqué qu'elle lui plaisait, mais comme toujours, elle jouait de ses charmes juste pour le plaisir d'être le centre d'attention de la gente masculine.

Juste à sa tenue, on pouvait comprendre que la jeune fille savait particulièrement bien ce qui la mettait en valeur, elle et ses courbes, celle là même que le jeune Froy matait sans vergogne. L’étudiante en Alchimie lui souriait, le laissant parler tout en mordillant ses lèvres, ce qui fit bégayer le pauvre garçon. Lui montrant son verre vide, elle le coupa doucement.

J'ai soif, tu vas me chercher un verre de blanc, s'il te plait ?

Évidement, il alla. Mais alors que les minutes s'écoulaient, il ne revenait pas. La française soupira, il était si alcoolisé que ça pour oublier une commande ? Se levant et remarquant bien les regards sur ses jambes ainsi que son postérieur, la jeune fille se dirigea vers la cuisine.

Et là quelle ne fut pas sa surprise de voir Froy, un verre à la main, le regard vague et posé sur une autre étudiante. Si cette jeune fille, connue sous le nom de Mia, avait été une simple moldue, Elise ne s'en serait pas trop inquiété, mais celle ci était de la population magique. Et au vue de la fiole qu'elle tenait encore dans la main, Froy ne s'était pas mis à baver pour rien. Haussant un sourcil, la française se dirigea vers la Jannings et la prit par les bras pour l'entrainer vers le jardin. *


Sérieusement Jannings ? Tu es si pathétique que tu as besoin de ça pour attirer un garçon ?

* Et la laissant planter là, la sorcière revint dans la cuisine, prit son verre de vin blanc et jeta un regard dégouté sur Froy qui cherchait Mia des yeux. Dommage, il lui plaisait un peu, il aurait pu l'amuser pour quelques heures.

Mais ce n'était pas le pauvre moldu, que la Dubois visait maintenant. Oh non, Mia Lorder Jannings allait comprendre qu'on ne volait pas les prises d'Elise gratuitement. *


Présent

* L'alchimiste écoutait Mia en silence. Toujours sans un mot, elle rapprocha une chaise en bois simple d'un coup de baguette et avec un sourire lui indiqua. Avant de se remettre dans son sofa, la sorcière prit deux verre à pied et une bouteille de blanc. Servant les deux verres, elle était attentive aux paroles de la jeune femme.

Ainsi donc, maintenant elle avait besoin de son aide. Ben voyons. En position de force, la sorcière fit un sourire éclatant en lui tendant une coupe. *


Rotenberg, 2011. Évidement si tu as le même goût en vin qu'en garçon, je ne peux rien faire pour toi. Mais tu es une grande fille maintenant, tu n'attire plus les hommes à coup de filtre d'amour, n'est ce pas ? Ou le père de ton fils a subit également tes petites manigances ?

* Éclatant d'un rire légèrement moqueur, la sorcière sirota son verre avec un plaisir non dissimulé. Même si sa curiosité avait été touchée. Son fils devait vraiment avoir quelque chose de terriblement grave pour aller voir une alchimiste. Mais la jeune femme n'allait pas lui accorder ses bonnes faveurs tout de suite, oh non. Elise aimait jouer, c'était un fait. Et là, Mia Lorder Jannings était sa souris.
*

Malade, tu dis ? Je pense que tu t'es trompée de cheminée Jannings. Je ne suis pas médicomage. Et même si c'était le cas, pourquoi voudrais-je aider une sale petite manipulatrice comme toi ?

* Oui la Dubois était dure. Mais elle voulait savoir jusqu'où Mia était capable d'aller pour son petit bébé. Posant son regard claire, moqueur sur la jeune femme, l'Alchimiste se vengeait clairement de cette soirée, il y a 10 ans. Elle se souvenait très bien des paroles de l'étudiante, gravée dans sa mémoire. Oh non, elle ne s'était pas approchée de Froy, elle avait même oubliée le garçon qui quelques jours plus tard, revenait vers elle à une nouvelle soirée. Mais Elise ne prenait pas les déchets.

Mais ce soir là, la Dubois s'était jurée de se venger de Mia, et bien, le moment était arrivé. *

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 03/11/2018 à 18:51:38

Robe lumineuse, nez tendre... un soupçon de citron, peut-être de la mandarine... Je vois que tu es passée de la piquette qu'on trouvait en soirée aux vins de grands prix, Elise. Mais je ne suis pas là pour parler œnologie, comme tu dois t'en douter.

Mia prit le temps de déguster le vin. Son père avait une énorme cave et, avant que sa fille ne parte en France, il lui avait inculqué quelques notions. Il disait que c'était pour faire la culture à Mia. A l'époque, cette dernière préférait la bière au Riesling mais elle s'était abstenue de le faire remarquer à son père. La Lorder Jannings reposa son verre sur un guéridon, elle voulait garder les idées claires ce soir.

Mon fils n'a pas de père, Elise. Je l'ai adopté. J'ai longuement préféré les femmes, si tu vois ce que je veux dire...

Sans prêter attention à son interlocutrice, Mia s'installa confortablement dans le fauteuil positionné en face du sofa. Elle détailla avec curiosité le visage d'Elise. Dix ans avaient passés mais il était toujours le même. Froid. Elise était en vie pour jouer avec les gens, pas pour mettre de la couleur dans leur monde. Mia esquissa un sourire. Rien n'avait changé, à part les débuts de rides qui semblaient rappeler que le temps passait, inexorable. Le sale caractère de la française était par contre toujours là.

Oui, c'est vrai, tu n'es pas médicomage. Par contre, si je ne me trompe pas, tu connais l'alchimie Indienne. Préparation d'un remède. Sixième cours des sixièmes années, si je ne me trompe pas. Tu vois, je me suis renseignée avant de venir.

Soudain, Mia tilta. Tout s'imbriquait dans son esprit. Elise se complaisait dans la vengeance. La française suivait tellement bien le dicton "La vengeance est un plat qui se mange froid". Dix ans, ça laissait bien le temps pour refroidir, effectivement. La Photographe secoua la tête, déterminée. Il était hors de question que James paye les bêtises d'adolescente de sa mère.

Elise. J'avais 19 ans. J'étais ivre morte. J'ai grandis, tu sais. Je ne te proposerai pas de t'offrir de l'argent, je n'en ai pas. Mon père est un homme influant avec un grand réseau de connaissances. Plus particulièrement, de connaissances politiques. Française, entre autres. Je peux me vanter d'avoir moi même ma place dans ce monde. Un seul coup de fil, un seul Elise, et tout tes soucis s'envoleront. Je sais que tu as fait exploser ton laboratoire, en France. Dis toi qu'il serai facile de faire disparaître les maigres preuves qui sont dans ton dossier... Je ne te demande que de sauver mon fils en échange, c'est tout.

Mia reprit son verre de vin qu'elle avait posé et en bu une gorgée. Le liquide, descendant dans sa gorge lui fit du bien.

Exquis, tout comme toi, Elise.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 04/11/2018 à 12:34:47

* Elise eut un léger sourire en entendant les commentaires sur le vin. Mia avait l'air de s'y connaitre et cela amusait grandement la française qui sirotait son verre. Son sourire s'agrandit alors que Mia révélait ses penchants. Ainsi donc la Lorder Jannings avait aussi changé ? L'alchimiste était maintenant intriguée, penchant la tête et fixant sans rien dire la jeune femme. Son souvenir de Mia ne correspondait pas avec la femme désespérée qui venait lui demander de l'aide.

Alors qu'elle lui citait son programme, une lueur malicieuse s'alluma dans ses prunelles claires, et elle esquissa un sourire. *


Ce remède indien, est adapté au 6ème année, des adolescents. Et il ne soigne absolument pas les maladies incurables, loin de là.
*
L'Alchimiste soupira, alors que Mia lui faisait une proposition qui aurait pu être alléchante. Mais ses problèmes étaient réglés maintenant. Ou du moins en phase de l'être, et un bon dossier ne l’intéressait pas plus que de l'argent. Mia allait devoir lui proposer bien plus que ça. Après tout les recherches prenaient du temps. *


J'aurais peut être bien quelque chose pour toi et ton fils chéri. C'est en phase de recherche bien entendu. Et c'est bien plus cher que tout ce que tu me proposes Jannings.

* Laissant quelques secondes de pause pour bien faire patienter la jeune femme. Elle mima un haussement d'épaules et continua à siroter son vin. Fixant tout de même Mia d'un petit sourire. *

Alors même si je voulais bien aider ton fils. Qu'est ce que tu me proposerais ? Gardes les relations de ton père, je n'ai pas besoin de ça pour faire ma réputation comme tu vois. Et l'argent, ce n'est pas un problème non plus.

* La sorcière voulait plus, elle voulait un service, elle voulait un échange. Si elle donnait un de ses elixirs à son fils, et dans l'hyptohèse qu'il réagisse bien, la française exigeait bien plus que des petits mots glissés à son attention. *

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 16/11/2018 à 16:56:01

Je n'ai jamais porté l'Alchimie dans mon coeurs, tu le sais.

Mia serra les poings. Elle se retenait de défier Elise dans un duel. La Lorder Jannings n'avait jamais réellement aimé la Française. Durant ses études à Paris, la Photographe avait vu la personnalité détestable de celle dont tout le monde voulait être l'amie. Mia n'allait pas dans la même école qu'Elise mais elle fréquentait les même soirées qu'elle. De nombreuses fois, l'ancienne vipère avait rêvé d'effacer d'un coup de baguette ce sourire empoisonné du visage de sa camarade.

Tu n'as pas d'enfant, n'est-ce pas Elise ? Je ne sais pas quel rapport tu entretiens avec tes élèves mais tu devrais savoir que, pour son enfant, une mère est prête à tout. Dis moi ce que tu veux.

Posant son verre sur un guéridon, Mia sonda de ses grands yeux bleus la Française. Une parfaite femme fatale. Que pouvait-elle vouloir ? Que pouvait-elle attendre d'elle ? Peu importe. Mia s'était battue pour James, elle ne le laisserai pas le voir agoniser à cause d'une vieille querelle. En voyageant et trimant à travers le monde, Mia s'était rendue compte de la valeur de la vie. Avisant le wombat qui regardait la scène, elle se dit que finalement, Elise tenait peut-être à une chose, en dehors de l'Alchimie.

A quoi joues-tu Elise ? Serais-tu prête à sacrifier la vie d'un innocent, d'un enfant, pour une vieille bêtise ? La vie n'est pas un jeu Elise. Sauve mon fils et je ferai ce que tu voudras. Si tu ne le fais pas pour moi, et je veux bien le comprendre, fais le pour lui.

Tout aurai pu laissé croire que le "Lui" désignait James. Mais, tandis qu'elle parlait, Mia avait sorti un extrait de la Gazette du sorcier. Un avis de décès. Accident de voiture. Mia ne travaillait pas encore au célèbre Journal quand elle avait lu cet entre-filet. Rien de bien sérieux, juste cinq lignes évoquant la possible obsolescence de St Mangouste. A l'époque, le confrère qui avait rédigé cette "note" était allé vite en besogne. Un peu moins d'un an plus tard, quand Elise était arrivée au château, Mia avait déterré des dizaines d'articles, tout petits, sur la famille Dubois. Aujourd'hui, la mort d'Alexandre allai peut-être raviver un peu de compassion en Elise. Ou peut-être pas.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 16/11/2018 à 23:23:22

* Elise voyait bien que Mia se retenait, pour son fils, pour ne pas énerver la française. Elle eut un sourire moqueur, se délectant de la réaction de Mia. La française savait qu'elle n'était pas juste, mais en cet instant, elle savourait juste. Son sourire perdit un peu de sa superbe lorsque la Lorder Jannings évoqua les enfants. Pendant une seconde, elle eut même une grimace de dégout. Ce n'était pas tant le fait d'avoir des enfants qui la gênait, mais le fait de fréquenter à longue durée un homme.

Depuis la traumatisme subit, la jeune femme avait quelques histoires sans vraiment se fixer. Son blocage subsistait, lorsque sa relation devenait trop sérieuse, la française fuyait. Les enfants n'étaient pas vraiment en option du coup. Et puis Ben lui convenait parfaitement. D'ailleurs le wombat s'approchait pour se coller aux jambes de sa propriétaire, fusillant lui aussi Mia de ses petits yeux.

La française soupira alors que Mia lui faisait son grand discours. Soupir qui se transforma en surprise alors qu'elle sortait l'article sur son neveux. La jeune femme était au courant évidement, mais elle n'était pas vraiment proche de la famille de son frère. Son Anglaise de femme étant l'image même de la sang pur désagréable. Ce garçon, ce petit, elle ne l'avait vu qu'une seule fois. Comme sa soeur d'ailleurs, elle était à Poudlard, et Elise apprenait à la connaitre. Mais on ne pouvait pas dire qu'elle était proche, elle ne les connaissait pas au final. *


L'accident de mon neveux n'a rien à voir avec ta demande Mia. Mais je suis flattée que tu recherches toutes ces informations sur ma personne.

* Laissant un temps passer, sirotant son breuvage tout en prenant un malin plaisir à faire languir la sorcière, Elise la détailla paisiblement. L'aider ? Ne pas l'aider ? Cet enfant n'y était pour rien, c'était vrai. Mais l'Alchimiste ne savait même pas si elle pourrait réellement le soigner. Pour cela il fallait qu'elle le voit, lui et son dossier. Fixant Mia tout en caressant son wombat, la française haussa les sourcils. *

Je ne te promet rien Jannings. Comme je te l'ai dis je ne suis pas médicomage. Mes élixirs sont puissant mais en phase de recherche, je ne sais pas ce qu'il feront sur ton enfant. Je peux toujours faire des essais, mais il faut que tu sois consciente du risque. Je ne le sauverais peut être pas, et ce sera peut être pire.

* Au fond d'elle même, l'Alchimiste se doutait bien que cela ne pourrait pas être pire. Mais elle voulait avertir Mia. On ne savait jamais, c'était de la magie après tout. Et c'était son devoir de l'avertir. La française était confiante sur ses elixirs, elle en testait la majorité sur elle même après tout. Mais jamais elle n'avait essayé sur un enfant. Et encore moins un enfant malade. *

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 29/01/2019 à 09:24:17 - Modifié : 29/01/2019 à 09:31:39

un tout petit peu en retard mais pas trop (a)

Mia se retint de sourire. Elle sentait qu'elle avait gagné, qu'Elise craquait et allait l'aidé. Pourtant elle ne pu s'empêcher de penser que, en quelques sortes, elle signait un pacte avec le diable. Sous bien des aspects, Elise lui ferai payé le prix de son élixir. Le prix fort, bien entendu. L'ancienne Verte & Argent secoua la tête. Ce n'était pas le moment de penser à l'addition. Mia payerai, même si le prix s'élevait en service. Pour James, elle aurai vendu son âme, de toute façon. Sortant de sa torpeur, elle fit un pauvre sourire à Elise. Quelle ignorante, cette Dubois. Mia non plus n'était pas proche de sa famille. Son père l'avait déshérité et ses nombreux oncles n'acceptaient pas vraiment la vie de voyageuse qu'avait mené la photographe. Pourtant, la blonde s'était toujours appliqué à tout savoir sur eux. Muée par un désir de se venger de cette famille qui ne voulait pas d'elle, cette dernière se renseignait régulièrement sur la teneur de leur vie. Problèmes financiers, de santé ou d'amour, Mia savait tout. Elle se disait souvent que cela s'apparentait à du voyeurisme mais elle ne pouvait s'empêcher de voir avec délectation que son oncle avait fait faillite. Pour en revenir à Elise, la Lorder Jannings avait bien fait son travail. Les gens l'oublient bien souvent mais la principale mission d'un journaliste est d'enquêter. Et oui, la mère de James ne faisait pas que prendre de simples photos. Elle s'était rendue discrètement, une fois, au manoir des Dubois. Elle y avait interrogé une servante. Contre une poignée de gallions, elle s'était montrée assez loquasse. Mia, ce soir, avait peut-être le moyen de payer Elise sans en pâtir par la suite.

L'accident ? Non, je ne crois pas. C'était un meurtre Elise. Ta belle-soeur, l'horrible mère. Il se trouve que je sais des choses... Je sais très bien que tu me feras payé, tôt ou tard, le prix de cet élixir. Tu ne veux pas d'argent, certes, mais tu voudras sans doute du pouvoir. C'est ce que tu recherches depuis toujours, Elise. Enfin, au bout du compte, fais ce que tu veux de cette information. Ça n'a que très peu d'importance. - elle éclata de rire - Sur ta personne ? Je te reconnais bien là, Elise.

Mia entreprit alors de finir son verre qu'elle venait de récupéré. Elle jeta ensuite un coup d'oeil au wombat de la Dubois. Pas très commode, ce genre de bestiole. Mia se réintéressa à son interlocutrice. La professeur d'Alchimie disait vrai. C'était dangereux. Terriblement dangereux. Mais James allai mourir. Y a-t-il plus dangereux que la mort ? C'était, aux yeux de Mia, peu probable. Dans le meilleur des cas, l'élixir de l'alchimiste guérirai James ou, tout du moins, lui accorderai encore quelques dizaines d'années en plus. Dans le cas contraire, il ne ferai que rapprocher le garçonnet de l'inévitable. C'était un risque à prendre. Mais un risque qui pouvait payer.

Je suis consciente des risques. James répète souvent une phrase qui, je trouve, colle bien avec ce que tu es entrain de me dire. Qui ne tente rien, n'a rien.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 01/02/2019 à 18:23:17

* Mia était toujours la petite fouineuse de l'époque, Elise eut une grimace de dégout face à la Lorder Jannings. Si un enfant n'était pas en cause, l'Alchimiste l'aurait sortie de son bureau plus vite qu'une réaction soufrée. Elle se moquait bien de ce côté de cette famille, et elle se doutait bien que sa belle sœur trempait dans des affaires louches, c'était évident. Et clairement, la française n'en avait rien à faire. Si elle pouvait mettre un fossé entre cette partie de son adn et elle, elle le faisait avec joie. Un sourire méprisant sur le visage, la française la toisa clairement. *

Cette information aurait pu m'être utile si je m'en souciais. Ce qui n'est pas le cas. Tu aurais du fouiner sur ma personne Jannings, au moins tu aurais pu être un minimum intéressante. Peut être aurais-je appris quelque chose de vraiment innovant.

* Posant Ben à terre, la sorcière partit dans le fond du laboratoire. Elle passa sa main sur les étagères, effleurant plusieurs fioles de mille et une couleurs. Finalement, l'alchimiste s’arrêta sur une minuscule fiole argentée, elle était scellée par de la cire et une étiquette abimées ne montrait pas son nom. Pourtant la Dubois était sûre de son contenue, elle.

Revenant vers Mia, elle lui tendit la petite fiole d'un geste brusque, limitant la surface de contact avec la main de la jeune femme. *


Donne ça à ton fils, et amène le moi une heure plus tard. Une heure Jannings, plus tard, cela ne servira à rien. Et comme tu le vois il n'y qu'une seule dose. Et cette potion met six mois à être faite. Ton petit cerveau arrivera à comprendre qu'il faut respecter les consignes. Je t'attends demain à 15h, ici.

* Comme si la discussion était close pour elle, Elise reprit son wombat, et commença à ranger certains papier, où les déranger, c'était une question de point de vue. Mais elle releva la tête, une remarque lui passant soudain à l'esprit. *

Et qu'on soit clair, je le fais pour ton fils. Ton fils innocent. Je pense toujours que tu es une petite garce pourrie jusqu'à la moelle.

* Son regard était méprisant, hautain. Elise valait mille fois mieux que cette journaliste en carton, et elle allait lui prouver. Une fois cela fait, Mia lui devrait quelque chose, et la Dubois se ferait une joie de lui faire payer. *

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 11/02/2019 à 17:59:25 - Modifié : 11/02/2019 à 20:10:35

Tu ne changeras jamais Elise ? Cela doit être fatiguant, à force, de toujours en vouloir à la terre entière. Ta famille française. Moi. Tu sais, tu devrais te rapprocher de ta nièce. Elle aussi a de la colère et de la haine à revendre. A demain.

~

James pleurait. Il disait qu'il avait mal. Qu'il voulait mourir. Qu'il voulait rentrer à Ottawa. Que les érables lui manquaient. Mia lui caressait le front en lui murmurant que tout allait s'arranger. Qu'une certaine Elise allait le sauver. Au fond d'elle, la photographe se demandait si c'était vrai. Mais elle n'avait pas le choix, elle devait faire confiance à Elise.

14h00.

Mia sortit la fiole de sa poche. Elle fit miroiter la fiole argentée, fascinée. Ainsi, c'était ça, le breuvage qui allait guérir James. La Lorder Jannings décacheta la fiole et s'approcha de son fils. Elle lui fit un sourire contrit et l'aida à boire la potion. Un dernier sanglot s'échappa de la bouche du petit garçon. Il glissa dans les bras de sa mère, inanimé. Mia sentait son cœur battre quand même, lentement. Elle déposa le conteneur de la potion et prit James dans ses bras. Elle le porta jusque dans la cheminée et ferma les yeux. Elle espérait de tout son cœur qu'Elise n'effrayerai pas James.

Poudlard. Appartements de Miss Elise Dubois.

~

C'était la deuxième fois que la Lorder Jannings apparaissait dans la cheminée de son ancienne ennemie. Cela faisait beaucoup aux yeux de la blonde. Remué le passé n'était jamais sans conséquences et Mia n'aimait pas du tout se souvenir de ses erreurs de jeunesse. Dans ses bras, James remua un peu. Il semblait en proie à un terrible cauchemar. Mia avisa le sofa où s'était assise la française le soir dernier. Elle y déposa délicatement son fils. Les yeux bleus de l'ancienne Vert & Argent cherchaient la locataire des lieux. Où était donc l'Alchimiste ?

Elise, tu es là ?

Le wombat de la professeur apparut. Mia glissa la main dans sa poche afin de toucher sa baguette. Elle n'aimait pas beaucoup les animaux. Ben fixait la Lorder Jannings de ses petits yeux. Apparemment, il était si attaché à Elise qu'il en venait à détester lui aussi la photographe. Mia s'accroupit près du marsupiaux et lui sourit.

Salut toi. Je crois que tu ne m'aimes pas beaucoup, hein ? T'en fais pas, t'es pas le seul. Le garçon sur le canapé, c'est James. Il est gentil, même s'il a un accent un peu prononcé. Il a vécu à Ottawa, au Canada, pendant un bout de temps, c'est pour ça. Il aime bien les animaux, tu sais. Un jour je l’emmènerai en Australie. Les requins, les araignées, les kangourous, tout ça, tout ça. Il adorera. Oh et bien sûr les wombats ! Peut-être que s'il guérit, il pourra jouer avec toi. Enfin, si ta maîtresse ne nous expulse pas avant... Bien qu'à mon avis, elle ne se gênera pas pour me rappeler lorsqu'elle aura besoin de moi.

Après tout, les scientifiques disaient que les animaux pouvaient comprendre l'homme. Peut-être que le wombat, contrairement à sa maîtresse, comprenait que Mia avait changé. Ou peut-être pas.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 11/02/2019 à 20:43:31

* Lorsque Mia était partie, l'Alchimiste n'était pas restée sans rien faire. Au final, ce petit challenge lui plaisait bien mais elle se gardait bien de le dire à la concernée. Et puis c'était beaucoup plus simple que la pierre philosophale. La recette avait été volée avec succès grâce à miss Spall, maintenant il suffisait de la faire. Et ce n'était pas gagné.

Pour le jeune garçon, c'était James ?, Elise avait fait tout de même l'effort de préparer quelques élixirs supplémentaires. Elle se doutait dans quel état Mia l’amènerait le lendemain et la Dubois devait être prête. Et elle passa la soirée à tout organiser, et une bonne partie de la nuit.

Et finalement un peu avant 15h, elle était dans sa réserve personnelle, elle savait très bien que Mia allait arriver avec son gamin dans peu de temps. De toute façon, Ben l’accueillerait au pire. Après un petit temps, elle prit une fiole bleu qui luisait étrangement. Décidant que c'était le moment de se montrer, elle avait entendu la Lorder Jannings l'appeler quelques minutes avant, elle sortit de la petite pièce annexe pour aller vers la cheminée.

Elle trouva une scène bien touchante, Mia qui parlait à Ben. Même si l'alchimiste en était amusée, elle prit le soin de bien le cacher alors qu'elle s'avançait. *


Tu es bien plus agréable avec Ben, je vais surement te laisser plus souvent avec lui. Cela te fera le plus grand bien.

* Se dirigeant vers son canapé occupé, elle jaugea un moment le petit garçon qui était dedans. *

Ton fils, je suppose ? Tu lui as bien donné l’élixir il y a une heure ? De toute façon je vais vite le savoir.

* Prenant sa baguette, et sans vraiment beaucoup de douceur, Elise remonta le haut du garçon pour marmonner en passant sa baguette au dessus de son torse. Une fois quelques aller retours effectuée, elle se tourna rapidement vers un parchemin et fit le même manège. Sauf qu'une sorte d'encre argentée sortait de la baguette pour se coller au parchemin, au fur et à mesure des aller retour, on pouvait reconnaitre un schéma, une photographie plutôt, argentée des poumons du petit garçon.

Une fois la photographie complétée, Elise fronça les sourcils en voyant le résultats, comme si cela avait un sens pour elle. Se retournant vers la Jannings, elle lui tendit la fiole bleu et luisante. *


Fais lui boire ça. Il risque de pleurer, crier et tout. Apparemment c'est douloureux. Mais pour les infections des poumons, elle permet de déboucher assez efficacement. C'est temporaire, mais j'aimerai savoir si cela marche d'abord.

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 13/02/2019 à 15:12:38

Elise considérait James comme une sorte de cobaye et ça ne plaisait pas du tout à Mia. Seulement, la Lorder Jannings n'avait pas le choix. Le temps pressait et puis, après tout, la française devait savoir ce qu'elle faisait. Mia tiqua lorsque la professeur d'Alchimie réveilla brusquement James. Celui-ci, intrigué par le parchemin que tenait la sorcière. Il fit un pauvre sourire à sa mère, clairement, il sentait l'astmosphère lourde qui régnait dans la pièce. Alors, d'une voix fluette, tout naturellement, il dit :

Maman ! C'est deux poules qui discutent, l'une dit "Comment vas-tu ma cocotte ?" et l'autre répond "Pas bien, je crois que je couve un truc" ! La poule qui couve, t'as compris ?

Le garçonnet partit d'un grand éclat de rire. Rire qui fut stoppé net par une quinte de toux inquiétante. Mia fit l'effort d'esquisser un sourire pour ne pas froisser son fils mais au fond, elle s'inquiétait. Elle prit la fiole des mains d'Elise et frémit au contacte de sa peau. Froide, comme son coeur. La Photographe se pencha vers son fils et lui tendit la potion.

Très drôle mon doudou. Dis bonjour à la dame, elle s'appelle Elise. Elle va te soigner. Regarde, elle m'a déjà donné ça, pour que tu ailles mieux. Tu vas y boire, d'accord James ?

Le brunet hocha la tête et prit le flacon. Il l'ouvrit et le bu. Mia, qui s'apprêtait à le réprimander pour son impolitesse, le vit alors faire une grimace qui n'augurait rien de bon. Oubliant qu'il n'avait toujours pas salué Elise, Mia se rapprocha du sofa et obligea James à s'allonger.

Le cri du garçon résonna dans le couloir qui abritait les appartements de la professeure d'Alchimie. Long. Perçant. Douloureux.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 13/02/2019 à 17:39:02

* La blague ne fit pas rire l'Alchimiste mais ses lèvres se retroussèrent en sourire amusé. Au moins le gamin était plus drôle que sa mère. Avec un regard intéressé, elle suivit Mia des yeux, sa façon de se comporter. Elle tenait vraiment à son fils, cela se voyait. Et elle allait surement mal réagir en voyant la réaction qu'aurait le petit garçon à la potion. Elise avait vu, uniquement durant ses études, les effets secondaires sur quelques cobayes, et ce n'était pas pour rien que l'élixir était interdit dans les hôpitaux. Il était efficace, mais terriblement douloureux.

Et après une minute de réflexion, la Dubois doutait qu'il soit vraiment fait pour les enfants, peut être même interdit. Au moins si cela marchait, Elise pourrait développer une nouvelle gamme de médicaments. Ou se faire enfermer pour l'avoir tester sur un enfant.

Les cris commencèrent, et d'un coup de baguette, Elise lança un sort pour que personne n'entende. Cela pourrait être dérangeant si quelqu'un venait à frapper pour nuisance sonores après tout.

Jetant un regard à son horloge, elle jeta un oeil au garçon qui pleurait douloureusement. *


Il devrait avoir aussi mal pendant une quinzaine de minutes, en théorie. Mais nous verrons les résultats lorsqu'il reprendra conscience. C'est immédiat normalement.

* L'alchimiste fut coupée par un hurlement, avec un soupir, elle continua. *

L'effet durera un mois ou deux. Et cet elixir n'est pas fait pour être pris plusieurs fois de suite. Il finirait par le tuer. Mais je peux essayer de le modifier. Et c'est là que tu vas rentrer en jeu Jannings.

* Alors qu'elle parlait, son fils lui devait sentir ses poumons bruler, une compression si forte dans le poitrine qu'elle était presque insoutenable. Mais aussi les tissus qui aidés par la potion, se reformaient lentement. *

L'ingrédient principal de cet élixir est une pierre précieuse magique jalousement gardée, un saphir. Elle possède des propriétés rares, et c'est surement pour cela que la famille qui la garde ne la cède à personne, et que tout les ans elle change de famille protectrice. Il va falloir que nous la volions. Je compte sur tes talents de fouineuse pour découvrir où ce saphir est caché. La bonne nouvelle ? C'est que tu connais bien la dernière famille qui l'avait sous sa garde l'année dernière, c'était la tienne.

Mia Lorder Jannings
Photographe
1re année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 846
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 20/02/2019 à 10:40:22

Courage doudou... Respire... Oui, comme ça... Ca va bientôt s'arrêter, promis...

Mia serrai son poing si fort que ses phalanges devinrent blanches. Chaque cri était un crève cœur. Un petit couteau qu'on plantait dans la peau de la Lorder Jannings. D'un coup de baguette, elle fit apparaître un verre à pieds, remplis d'eau. Un autre coup de baguette et l'eau se transformait en vin. L'alcool pour oublier. Sans James, Mia sombrerai. Non, même pas. Elle n'existerai plus. Sans James, pas de Mia.

Et zou, le verre. Mia le remplit à nouveau, d'un coup de baguette. La Lorder Jannings était désemparée. Pour la première fois, depuis qu'elle avait adopté James, elle ne savait pas quoi faire pour l'aider. A le voir se tortiller de douleur, elle avait l'impression que quelqu'un lui avait jeté le sort Endoloris. Insupportable.

Et crac, le verre. Au mot famille, Mia l'avait lâché. Des dizaines de petits bouts de verre s'étalaient au sol. Famille. Albatros. Non. Impossible. La journaliste avait tourné la page, enterré le passé. Son père aussi, d'ailleurs. Il avait déshérité sa fille, l'avait quasiment renié. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il fallait que l'avenir de James soit entre les mains de cet homme sans âme ? Le destin était une fichue saloperie. Qui avait créé ce truc ? Il ne faisait que du mal, au presque.

Mia ne pouvait pas. Albatros Lorder Jannings avait gâché son enfance. Il avait refusé de l'aider à devenir quelqu'un de bien. Pourquoi l'aiderai-t-il aujourd'hui ? La Lorder Jannings ferma les yeux.

Pour James. Je reviens.
Et elle transplana. Direction, le Manoir des Lorder Jannings. Elle n'y était pas revenue depuis plus de dix ans. Depuis son départ pour la France.

[ Allez. Le destin. T'as suffisamment joué. ]

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
Amourhum
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1537
Titre : Re : Un petit coup de pouce, s'il te plait...
Créé : 20/02/2019 à 21:52:18

* Elise n'avait pas eu le temps de dire ouf que Mia avait salit son bureau et tout aussi sec était partie. La surprise passée, car la Dubois n'avait même eu le temps de lui décrire le saphir ou lui donner d'autres informations, elle réalisa que la Lorder Jannings avait légèrement oublié un truc. Et un truc assez important puisqu'il gémissait encore sur son canapé.

L'Alchimiste hésita un instant à utiliser la magie pour faire léviter le garçon en dehors de son bureau. Genre sur le pas de sa porte. Oui il aurait été tout aussi bien. Et puis sérieusement, Mia la prenait pour une baby sitter ? Si quelqu'un n'était pas une personne responsable c'était bien Elise.

Bon, le quart d'heure était pratiquement passé en plus, il allait reprendre connaissance, surement courbaturé et fatigué. Effet secondaire de la potion. Et surtout il allait parlé et faire les choses que les enfants faisaient. Berk. Fixant son wombat qui était à ses pieds, la jeune femme fit une moue boudeuse. *


Chapeau de merlin c'est toi qui t'occupe du gosse.

* Et faisant un signe puéril avec ses mains, la Dubois alla se servir un verre de vin dans sa réserve personnelle. Laissant Ben le soin de veiller sur le garçon, ou de le mordre. Ou de faire ce qu'il voulait en fait. Elise s'en moquait bien, dès que le gamin ouvrait les yeux, il irait loin d'elle. Il manquerait plus qu'elle aie à lui parler.

La jeune femme se servit un verre de blanc qu'elle vida pensivement. Mia n'avait pas beaucoup de chance de récupérer ce saphir seule, et même si elle était partie uniquement pour chercher des informations, le peu d'information qu'elle avait laissé paraitre montrait que cela n'allait pas être facile. Un sourire s'afficha sur le visage de l'alchimiste, le garçon n'était pas prêt de guérir avec une mère comme cela.

De loin, elle cru voir des mouvements dans le canapé, signe que le garçon reprenait conscience. Haussant la voix, Elise précisa. *


Te voilà réveillée ? Ta mère t'as abandonné, tu étais surement trop pénible. Donc tu peux t'en aller, pauvre petit orphelin.

* Se servant un nouveau verre, la française émit un léger rire. Ce n'était pas vraiment sympathique de sa part de dire cela à un petit garçon mourant, mais qui avait dit qu'elle était gentille ? *

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2012 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5