Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Back from nowhere
Thomas Lewan
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1220
Titre : Back from nowhere
Créé : 11/05/2019 à 23:25:14



RPG avec Samuel Johnson
Interventions extérieures non souhaitées.





* Les élèves de cinquième année venaient tout juste d'être libérés d'un cours d'histoire de la magie qui avait dû paraître, pour certains, interminable. Ils avaient beaucoup écrit, et pas sur un sujet vraiment passionnant, il fallait l'avouer. Fatigué d'avance par cette journée de cours qui l'attendait, Tom reposa sa plume. Il fixa ses doigts tâchés d'encre pendant une demie-seconde, se maudissant d'être gaucher. Alors qu'il s'apprêtait à ranger ses affaires, il releva brutalement la tête, un détail ayant attiré son attention. Il était persuadé d'avoir aperçu une silhouette familière, dans le couloir. Il était persuadé - et il s'en voulut même, ne serait-ce que de le penser - qu'il avait vu Sam. En secouant machinalement la tête, comme pour se réveiller de son délire, Tom reporta son attention sur son pupitre, les sourcils fronçés. Il n'y avait aucune raison pour que son ancien meilleur ami porté disparu soit revenu, après s'être complètement évaporé. En voyant que la salle de vidait peu à peu d'élèves, il fourra ses affaires pêle-mêle dans son sac, et s'empressa de gagner la sortie à son tour. Il s'apitoierait sur son sort plus tard.

Le couloir était bondé d'élèves. Certains, le pas lent, semblaient rechigner à gagner leur prochaine salle de classe. D'autres étaient plongés dans des discussions animées, se balladant par grappes en riant ou en se bousculant. D'autres encore se contentaient de filer, d'un pas rapide et déterminé, louvoyant entre les élèves pour aller plus vite. Tom, appuyé contre le mur, sentait la pierre froide contre son dos, par dessus ses robes de sorcier. Il observait le ballet d'étudiants sous ses yeux d'un regard distrait. Que ces couloirs lui semblaient grands, quand il était arrivé ici, âgé de 11 ans, minuscule et plein d'enthousiasme. Il ignorait si c'était à cause de ces quelques mois qui lui manquaient, si le trou de mémoire abyssal qui était venu amputer une partie de ses souvenirs était le responsable de sa mélancolie. Quelle qu'en fut la cause, il sentait définitivement l'étreinte de la solitude se refermer sur lui, de jour en jour.

Il n'avait jamais eu un énorme besoin affectif. Il pouvait très bien fonctionner sans une foule d'amis à ses côtés. Le problème, c'est que, depuis son retour, il réalisait qu'il n'avait définitivement plus personne. Toutes les âmes avec lesquelles il s'était lié dans ce château, toutes sans exception, avaient disparu, graduellement. Il savait que lui aussi, il avait fait faux bon à ses proches, plus d'une fois. Mais de là à ne jamais plus donner signe de vie... *


[ Il y a des sortilèges qui se perdent. ]

* Tom était bien conscient du fait que, ce qu'il était en train de ressasser était dû uniquement au fait qu'il avait cru apercevoir Samuel, quelques instants plus tôt. Alors, bien décidé à ne pas se vautrer dans le passé, et broyer du noir pour rien, Tom se redressa, quittant son appui, pour se mêler au flot d'élèves qui circulaient dans le couloir. Il avait beaucoup à faire. *

Samuel Johnson
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 506
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 12/05/2019 à 10:40:17 - Modifié : 12/05/2019 à 10:47:26

* Il avait du mal à réaliser qu'il était bel et bien de retour. Là, debout devant l'immense château écossais qui se découpait dans un ciel nuageux mais sans pluie, Samuel avait peine à y croire. Après plusieurs mois passés à parcourir les quatre coins des Etats-Unis avec un groupe devenu une véritable famille pour lui, le Johnson avait la boule au ventre à l'idée de remettre les pieds à Poudlard. C'était un lieu magnifique, merveilleux, au coeur de tant de bons et mauvais souvenirs que le serdaigle était profondément affecté par son retour. Il avait hâte... Et surtout il avait peur. Cela pouvait sembler bien irrationnel comme ça... Mais Sam avait peur de se retrouver seul. En quittant l'école, il avait fait un trait sur cette détresse qu'il avait ressenti après le départ de tous ses proches. Charlie avait commencer par lui asséner un premier coup. Puis Tom... Il n'avait plus réellement de relations au sein du château, et à présent, même Serenity s'était absentée. Alors pour son grand retour, Sam avait peur d'être isolé, encore. Il y avait ça, et puis le fait que tant de souvenirs se bousculaient dans sa tête et lui procuraient une réelle mélancolie, qu'il n'avait pas envie de ressentir durant le reste de sa scolarité. Ce(ux) qu'il avait perdu(s) étai(en)t perdu(s) à jamais, il devait faire une croix dessus. Il avait largement entamé son processus de deuil lors de son voyage, mais le fait de revenir à Poudlard éveillait forcément quelques douleurs passées. Allait-il retrouver sa place au château ? Il n'allait pas tarder à le découvrir...

C'était donc le grand jour, celui de son retour à Poudlard. Sa valise l'attendait déjà dans la salle commune, il n'avait plus qu'à se rendre à son rendez-vous avec la Directrice Adjointe pour les modalités de son retour. Il avait accumulé un sacré retard dans ses cours, et 6 mois d'absence avaient de véritables conséquences sur la scolarité d'un élève. Sam appréhendait un peu cet entretien, il se doutait qu'il devrait suivre des cours particuliers, si on lui en donnait la possibilité, et il devrait probablement passer tout son été en stage de rattrapage. Les mois à venir s'annonçaient donc extrêmement lourds en terme de charge de travail, mais Sam s'y était préparé. C'était juste difficile de sortir de 6 mois de vacances pour revenir en cours avec un rythme aussi soutenu. Il passa distraitement à cde la salle d'Histoire de la Magie. Il n'avait absolument pas hâte de reprendre ce cours. *


[ Au secours. ]

* Son entretien se déroula sans encombres, Miss Ligan était quelqu'un de très sympathique. En revanche, pas de surprise, il allait en baver pour rattraper son retard. Il espérait que ça en vaille réellement le coup. Sam n'avait en aucun cas envie de retomber dans la dépression qu'il avait laissée en quittant Poudlard. La tête dans les nuages, ou plutôt dans ses préoccupations, Sam ne fit pas attention à son chemin, qu'il empruntait presque machinalement vers la salle commune. Il heurta alors de plein fouet l'épaule d'un élève un peu plus grand que lui. Gêné d'être entré en collision avec un inconnu pour son premier jour à Poudlard, il releva la tête en s'excusant. *

Excuse-moi, je regardais pas où...

* Ses mots se perdirent et il n'acheva pas sa phrase. Incrédule, il ancra son regard dans celui du garçon en face de lui. Pas de doute, il s'agissait bien de Thomas Lewan, jadis meilleur ami du Johnson, porté disparu depuis des mois maintenant. Que faisait-il à Poudlard ? Était-il de retour ? Pourquoi ne lui avait-il rien dit ? A cette dernière question, il connaissait déjà probablement la réponse : les deux bleu et bronze ne s'était plus adressé la parole depuis leurs départs respectifs, ne donnant aucune nouvelles ni à l'un, ni à l'autre. Alors pourquoi lui aurait-il dit qu'il était revenu à Poudlard ? Quand bien même, Samuel éprouvait une certaine peine à l'idée de voir son "meilleur ami" si distant, au point qu'il ne songe même pas à lui envoyer un hibou pour le prévenir de son retour. En plus de cela, Sam trouvait que quelque chose avait changé chez le Lewan. Il ne savait pas encore quoi - une lueur dans son regard peut-être ? - mais Tom était pratiquement devenu un étranger à ses yeux. La boule qui lui nouait l'estomac depuis ses premiers pas au château ce jour-là se fit de plus en plus présente. *

Tom... Qu'est-ce que tu fais ici ?

* Il n'était pas parvenu à articuler autre chose. Une question somme toute basique, mais Sam demeurait interdit face à son ami qu'il croyait perdu à jamais. *

Fun fact : si j'avais commencé le RP je l'aurais appelé "Back to nothing", on est dans le même esprit !



Thomas Lewan
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1220
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 13/05/2019 à 14:21:51

Supra synchro. Sinon, bon courage pour calmer Tom (a)



* Déjà que fendre la foule d'élèves - pour la plupart plus petits que lui et plus bruyants - l'agaçait, alors quand un énième étudiant lui rentra dedans avec brutalité, Tom sentit son irritation se décupler. C'était toujours comme ça, les couloirs entre deux heures de cours. Aussi bruyant et chaotique qu'une cage remplie de Lutins de Cornouaille énervés. Et le Serdaigle avait de moins en moins de patience. Il retint le juron qui aurait parfaitement exprimé sa pensée - après tout, il y avait peu de circonstances qui l'amenaient à perdre sa courtoisie à toute épreuve - et se contenta d'un regard glacé et insistant sur le jeune homme qui l'avait bousculé, et qui s'excusait déjà. Il croisa son regard au moment même où il reconnut sa voix. Aussi incrédule l'un que l'autre, Tom et Sam se fixaient bêtement, au milieu du couloir bondé.

Tom avait l'impression que son cerveau avait pris une pause. Hébété, les bras ballants, il ne trouvait rien à dire, rien à faire. Il ne ressentait rien de plus qu'une grande incompréhension. Visiblement, son ancien camarade de classe n'avait rien de mieux à dire, ou à faire. Il semblait tout aussi étonné que lui de le croiser là. C'est pourtant Sam qui parla le premier. Entendre son diminutif de la bouche d'un ami qu'il croyait perdu secoua Tom de sa torpeur. Il avait envie de rire à la question. *


[ Ben, tu vois. J'élève des dragons, là. ]

* Il réprima toute remarque sarcastique, bien décidé à ne pas ouvrir la bouche. Son regard métallique planté sur le visage en face de lui, il sentait progressivement la colère monter. Une colère qui était en train de prendre totalement le contrôle, comme une vague, lente et inexorable, en chemin pour aller s'écraser sur la rive. Il avait envie de secouer le Serdaigle devant lui. Il avait envie de s'enfuir en courant. Il avait envie de lui hurler dessus. Il avait envie de se murer dans un silence punitif. Il réfléchissait à toute vitesse, et ce qui lui sembla durer plusieurs longues et pénibles minutes ne dura en réalité que quelques secondes. Quelques secondes après la banalité de Sam, avant qu'il ne le bouscule violemment de l'épaule, et reprenne son chemin sans lui accorder un regard.

Son amitié - intacte - pour Samuel le poussait à poursuivre son chemin, à attendre qu'il soit calmé avant de revenir vers lui, mais sa colère, elle, lui hurlait de faire demi-tour, de revenir et de lui en mettre une. Une fois n'est pas coutume, cette dernière l'emporta. À peine quelques pas plus loin, Tom fit volte-face et revint sur ses pas. Les joues rouges de rage, il toisa le garçon en face de lui, avant d'enfin être capable de lui accorder quelques mots. *


Monsieur a daigné revenir poursuivre ses études ?


* Le ton était glacial, tranchant. Dans un coin reculé de son esprit, Tom avait vaguement conscience qu'il regretterait son attitude, plus tard. Qu'il était en train de se montrer totalement injuste, et que, s'il avait beaucoup de raisons d'en vouloir à Sam, ce dernier en avait sûrement autant contre Tom. Il avait beaucoup à se reprocher. Mais pour le moment, il laissait tout prendre le dessus ; tout plutôt que de devoir le confronter rationnellement. Ce sentiment d'abandon, le dortoir des Faucons de Falmouth vide, ces années de souvenirs heureux, de moments de complicité, ces grandes discussions, ces nombreuses engueulades aussi, tout se mélangeait sans aucune logique, sans aucune hiérarchie.

Plus les secondes passaient, et plus Tom, malgré sa colère, réalisait que c'était bien Samuel Johnson qui se trouvait devant lui, en chair et en os. Et bien qu'il soit aveuglé par le ressentiment, petit à petit, il sentait également une joie sincère et profonde l'envahir. Il n'était pas encore prêt à exprimer cette joie, mais il ressentait un grand soulagement à le voir ici, à le savoir de retour. Enfin...est-ce qu'il était de retour ? *


J'imagine que tu es juste de passage ? Encore une fois...

* Le ton était plus amer, plus bas. La plupart des étudiants avaient gagné leur salle de classe, et les deux retardataires se retrouvèrent bientôt seuls au milieu du couloir en compagnie de cette tension électrique.
*

Samuel Johnson
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 506
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 15/05/2019 à 21:06:07

* Sam fut accueilli par une froideur incomparable, un blizzard qu'il se prit de plein fouet et qu'il n'avait absolument pas anticipé. Tom se mura dans un silence glacial, puis fit probablement la chose qui blessa le plus le Johnson. Il s'en alla, passant à côté de lui et n'oubliant pas de lui asséner un coup d'épaule au passage. L'air dur, Sam ne se retourna pas. Il ne comprenait pas pourquoi Tom lui en voulait ainsi. Certes, le Johnson ne lui avait donné aucune nouvelle depuis son départ, mais Tom avait fait exactement la même chose ! Ils étaient quitte. Le bleu et bronze fut partagé entre la colère et l'incompréhension. Avait-il fait quelque chose d'autre ? Quelque chose d'impardonnable dont il ne se souvenait pas et qui justifierait le comportement du Lewan ? Sam n'en avait aucune idée. Avant cette rencontre, il éprouvait plutôt un certain malaise à l'idée de recroiser son meilleur ami, une appréhension due au fait qu'ils avaient perdu contact depuis des mois maintenant et qu'il n'avait aucune idée de comment parler au bleu et bronze. Les choses avaient de toute évidence changé. Avec un pincement au coeur, Sam songea qu'il avait éprouvé une pointe de joie en réalisant qu'il venait de bousculer son ami, si vite éteinte par le regard d'acier qui le toisait froidement.

Alors, Sam ressentit de la colère. Le comportement de Tom l'avait rendu furieux. C'était injuste ! Pour qui il se prenait ? Sam sentit son sang ne faire qu'un tour. Il était devenu bien plus impulsif depuis quelques temps. Il entendit le serdaigle faire demi-tour et l'américain fit volte-face. Lui aussi savait lancer des regards noirs, il ne se fit pas prier. *


[ Look who's talking... ]

* Devant la remarque de Tom, Sam en eut le souffle coupé, il ne parvint même pas à rétorquer quoi que ce soit. Il laissa échapper une petite exclamation de dédain. Il ne manquait pas d'air. Il osait lui reprocher d'être parti, alors que c'était lui qui l'avait laissé tomber en premier ? Sam se doutait qu'il devait avoir de bonnes raisons, à l'époque, mais qu'il ose retourner la situation contre lui ? Sam sentit son cœur se serrer : il ne reconnaissait plus son meilleur ami, sa bonne humeur, leur complicité. Il y avait à présent une distance entre eux qui donnait froid dans le dos. *

On t'as siphonné le cerveau pendant ton absence ou bien t'es juste devenu aussi bête qu'un scrout à pétards ?

* Peut-être qu'il était allé trop loin. Sam regrettait déjà de s'être emporté de la sorte face à son ami. Car après tout, peu importe ce qui s'était passé entre eux, Tom resterait à jamais son ami. Mais Samuel était bien trop impulsif pour savoir se calmer quand il fallait. Poussant un soupire, Sam lui répondit d'un ton sec : *

Bien sûr que je reste.

[ Comme si c'était évident... ]

Mais tu peux parler toi. C'est vrai que c'est toi qui t'es retrouvé seul comme un abruti...

* Sam tentait vainement de se contrôler. Il était en train de crever un abcès qu'il avait gardé pendant des mois, et qu'il laissait se déverser sur son meilleur ami sans retenue (voilà une métaphore qui ouvre l'appétit). Des mois de rancœur, d'incompréhension, et de travail sur soi que Sam avait dû supporter à travers son périple. Tom n'était pas nécessairement fautif, du moins il n'était pas le seul à avoir blessé le Johnson par son départ. Mais il était bien le seul à se tenir en face de lui, à lui faire des reproches au lieu de s'excuser.

Peu à peu, le couloir se vidait. Les élèves allaient en cours, laissant les deux jeunes hommes seuls et face à face. Quelques secondes s'éternisèrent et Sam réalisa quelque chose qui le rendit plus triste encore : Tom était bien le seul à se tenir en face de lui, et Sam préférait l'insulter plutôt que de jeter l'éponge et le serrer dans ses bras. Le Johnson avait un passé important de mauvaises décisions. Baissant le ton, il s'enquit : *


Où étais-tu passé ?



Thomas Lewan
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1220
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 17/05/2019 à 10:21:58

On t'as siphonné le cerveau pendant ton absence ou bien t'es juste devenu aussi bête qu'un scrout à pétards ?

* Tom croisa les bras, le visage fermé, et ignora l'insulte. Il n'était pas du tout prêt pour cette confrontation, et il détestait ce genre de discussion. C'était strictement inutile, en général, chacun restait campé sur sa position sans en démordre. C'était plus un dialogue de sourds qu'un réel échange. Surtout qu'il n'avait que très peu envie de rester si c'était pour encaisser des insultes et ce regard noir. Et pourtant, avait-il le choix ? Peu importe la personne en face de lui, Tom aurait imédiatemment prétexté une urgence, un endroit où se rendre, n'importe quoi qui lui aurait permis de s'éclipser de ce couloir. Mais c'était Sam. Il lui devait bien ça, non ?
*
Bien sûr que je reste. Mais tu peux parler toi. C'est vrai que c'est toi qui t'es retrouvé seul comme un abruti...


Ah, parce que tu crois peut-être que depuis que je suis revenu au château, je me pavane dans les couloirs avec ma bande de potes ? Joue pas la carte de la solitude, je ne la connais que trop bien depuis que je suis revenu.


* Les mots lui avaient laissé un goût amer dans la bouche. Il n'avait pas envie de s'apitoyer sur son sort, pourtant, il lui semblait que ces derniers jours avaient bel et bien été maussades pour lui. D'abord, à cause de ces insomnies insupportables. Ensuite, parce qu'il s'était littéralement noyé lui-même sous le travail. Mécanisme de défense basique, il rendait tous les devoirs facultatifs, rédigeait ses essais et devoirs à rendre avec bien trop de zèle, et tentait de mémoriser ses cours quasiment par coeur. Il n'y avait d'autre but derrière cette stratégie que de s'occuper l'esprit. Combler ce vide de souvenirs. Retrouver un semblant de vie normal, en attendant de pouvoir remettre les choses à leur place.

Il lui semblait que plus les minutes passaient, et plus sa colère s'atténuait. La lassitude reprenait le dessus. Est-ce que tout ça valait vraiment la peine ? Après tout, Sam et lui, ils remontaient à bien longtemps. Et Tom n'avait plus la force de se quereller de la sorte. La tension retombait, progressivement : visiblement, Sam était sur la même longueur d'onde, et rendait les armes. Son regard noir s'adoucit très légèrement, alors que Tom se concentrait pour évacuer les dernières traces de sa colère, à son tour. *

Où étais-tu passé ?

* La question lui remua les entrailles. Il laissa échapper un bref soupir, et se décala pour aller poser son dos contre le mur. Sans répondre, il se frotta le visage, tentant de rassembler ses pensées pour lui expliquer sans paraître fou. Tom croisa les bras, et se mordit la lèvre en croisant le regard du jeune homme en face de lui. Il choisit l'option de l'honnêteté. C'était peut-être bien la plus simple. *

J'en ai aucune idée, mec...

* Il passait des après-midi entiers allongé sur son lit, à se creuser la tête en vain. Il avait essayé toutes les méthodes possibles et imaginables, mais il ne voyait pas comment il pouvait récupérer ses souvenirs. A vrai dire, il ne savait pas non plus s'il avait réellement envie de les récupérer. Peut-être. Peut-être pas. L'indécision lui pesait. Peut-être qu'en parler à Sam lui permettrait de mettre de l'ordre dans ses idées ? C'était de toute façon toujours mieux que de continuer à lui en vouloir pour un passé qui lui semblait déjà lointain. *

Je n'ai strictement aucun souvenir des six derniers mois. Mais quand je te dis aucun, c'est que je ne sais même pas où, dans quelle ville, par Merlin, dans quel pays même, j'ai passé tout mon temps.


* Plus Tom y réfléchissait, et plus il soupçonnait quelque chose, quelqu'un, de lui avoir fait ça. Cela ne pouvait être que le résultat d'un maléfice, pas vrai ? Il n'avait jamais été un adepte de poudre de mandragore, et de toutes ces bêtises. Alors, il ne voyait pas pourquoi son cerveau aurait commencé à déconner comme ça, tout seul. *

Je ne me cherche pas d'excuses, hein. Mais je crois que, peu importe où j'étais, j'y étais seul.

[ Bravo, c'est pas du tout des excuses ça. Tu veux pas essayer "désolé de pas t'avoir écrit", plutôt ? ]

* Mal à l'aise, Tom baissa les yeux vers ses chaussures, les bras toujours croisés. Il n'était plus en colère. En réalité, il était même content de revoir son meilleur ami d'antan. Mais cette histoire de souvenirs l'obsédait, bloquait complètement son esprit. Il n'y avait plus de place pour quoi que ce soit d'autre. *

Samuel Johnson
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 506
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 18/05/2019 à 15:22:25 - Modifié : 18/05/2019 à 16:04:17

Ta signature mdrrr *-*

* Sam avait envie de rétorquer tant de choses aux remarques du Lewan. Peut-être connaissait-il la solitude depuis son retour mais la différence était qu'il l'avait cherchée, simple contrecoup du sort. Tom était parti, il avait fait ce choix. S'il s'attendait à ce que tout le monde l'attende sagement à Poudlard les bras grand ouverts, il se fourrait la baguette dans l’œil. Sam avait espéré que cela ne dure qu'un temps. Que ses amis finiraient par revenir. Mais au lieu d'attendre et d'espérer, il aurait dû chercher à faire de nouvelles rencontres, à tourner la page. Mais comment oublier des années d'amitié et d'aventures ? Alors le Johnson s'était muré dans un silence communicatif, il avait mis de la distance entre lui et les autres, jusqu'à ce qu'il soit complètement isolé. C'était un cercle vicieux qui l'avait plongé dans une torpeur inquiétante. Et puis un jour, il est parti, lui aussi. Il a fait comme tous les autres, le serdaigle a pris son envol. *

[ Et ça je ne le regrette pas. ]

* Sam fronça légèrement les sourcils. Il ne comprenait pas... Une partie de lui se demandait si Tom ne se moquait pas de lui, à prétendre ne pas savoir où il était pendant tous ces mois, mais il avait la désagréable sensation que quelque chose clochait. Depuis qu'il avait croisé le regard de son ami, il avait été frappé par une lueur étrange qui dansait dans ses pupilles. Un regard absent, une lassitude évidente... Alors Sam laissa le bleu et bronze poursuivre, attentif à la suite de l'histoire.

Tom avait une teinte de désespoir dans sa voix. Quelque chose qui faisait comprendre à Sam que le Lewan ne racontait pas des histoires, et que quelque chose lui était véritablement arrivé. Samuel le laissa finir, il laissa même quelques secondes glisser le temps qu'il rassemble ses esprits. La colère qu'il avait éprouvé quelques minutes plus tôt n'était plus qu'un lointain souvenir, qui avait fait place à une sincère inquiétude pour son meilleur ami. S'il ne se souvenait de rien, c'était qu'il avait dû faire la rencontre de la mauvaise personne, ou être témoin de la mauvaise chose. Peu importe ce qui lui était arrivait, Tom le vivait mal et ça se voyait - quoi de plus normal. Alors Sam poussa un soupire qui acheva de chasser toute colère ou frustration de son système. Peu importe les raisons qu'avait Tom de quitter le château, ils auraient tout le temps de s'y intéresser plus tard. Pour l'heure, les deux sorciers avaient d'autres bandimons à fouetter. *


On va trouver ce qui t'es arrivé. Je te le promets.

* Après une courte pause, Sam ajouta : *

Tu peux compter sur moi.

* Oui, il pouvait compter sur lui. Il pourrait toujours compter sur lui, car Tom était son meilleur ami, et que peu importe leurs disputes, peu importe les hauts et les bas, c'était à ça que servaient les amis. Et puis Sam avait parfaitement conscience qu'il n'était pas parfait, qu'à maintes reprises il avait dû blesser le Lewan, y compris dans cette histoire. Il ne lui avait pas envoyé de hibou non plus. Et Tom, avait toujours été là pour lui, même quand Sam ne se supportait plus lui-même. Pour conclure ce moment de niaiserie, Sam serra quelques secondes le serdaigle dans ses bras. Il était trop content de le retrouver après tous ces mois pour laisser les stéréotypes d'une pseudo virilité adolescente lui dicter ses gestes. Il ne s'éternisa pas non plus, se demandant s'il avait un jour été très tactile avec Tom jusqu'à cet instant. *

[ Peu importe. ]

* Le couloir était à présent désert et ils pouvaient entendre au loin la voix des professeurs donnant leurs cours. Se grattant la tête d'un air gêné, l'américain demanda : *

Tu devrais pas être en cours ?

* Sam aussi, techniquement, mais il avait encore un peu de répit jusqu'au lendemain, puisqu'il venait tout juste d'arriver. Le garçon savait aussi très bien que son ami était plutôt du genre studieux, en bon serdaigle qu'il était, et que louper des cours ne devait pas faire partie de sa bucket list. *



Thomas Lewan
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1220
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 21/05/2019 à 09:26:26

* Il savait qu'il avait à présent toute l'attention de Sam. La colère du garçon en face de lui se dissipait rapidement, alors que Tom lui expliquait pourquoi il avait été aux abonnés absent, ces derniers mois. Il semblait le croire, ce qui était déjà un bon point de départ. Mais Tom lisait clairement sur son visage qu'il était étonné par la nouvelle. Ce n'était pas courant de se faire attaquer de la sorte, en dehors des murs du château, pour aucune raison valable. Il semblait aussi perdu que Tom l'était lui-même. Et ne semblait pas non plus avoir d'explication sur ce qui avait bien pu lui arriver, pas même d'hypothèses. Ou du moins, s'il en avait, il les gardait pour lui. *

On va trouver ce qui t'es arrivé. Je te le promets. Tu peux compter sur moi.


* Tom esquissa un sourire reconnaissant, lorsque son ami lui offrit son aide. Il était tranquilisé par l'idée qu'il n'était plus tout seul avec ce problème, qu'il allait pouvoir exploiter les idées du jeune homme, et que Sam n'hésiterait pas à vraiment l'aider jusqu'à ce qu'ils aient résolu la situation. S'il y avait une solution...Comme à chaque fois qu'il évoquait mentalement l'alternative d'une perte de mémoire définitive, Tom sentit des frissons d'effroi parcourir sa peau. Il fallait absolument qu'il se penche plus en détails sur le problème.

C'est un peu surpris, mais de bon coeur que Tom accepta l'accolade de son meilleur ami et ex-chef de dortoir. Ils n'avaient jamais été tactiles entre eux, mais les circonstances étaient particulières. Trop de temps écoulé, trop d'évènements qui avaient bouleversé leurs vie, trop de distance. Cela méritait bien d'enfreindre cette habitude tacite qui s'était instaurée entre eux depuis qu'ils s'étaient rencontrés. *
Merci...vraiment.

* Il n'avait pas besoin de s'étendre sur le sujet, ni d'en dire trop. Il savait que Sam comprendrait à quel point il était touché par sa proposition, à quel point la colère omniprésente qui le contrôlait il y a un quart d'heure de ça avait à présent complètement disparue, à quel point il était heureux de le retrouver. *

Tu devrais pas être en cours ?

* La remarque fit brutalement revenir Tom à la réalité. Certes, il avait toujours privilégié ses études, en bon Serdaigle qu'il était. Mais il devait reconnaître qu'il avait mieux à faire aujourd'hui que d'aller passer sa journée en classe. Il était avide d'informations ; à défaut de se souvenir de ce qu'il avait fait de son temps, il voulait en savoir plus sur les pérégrinations de Sam. Connaissant le Serdaigle, il s'attendait à tout...C'est donc avec un haussement d'épaules que Tom accueillit la remarque. *

Tu veux pas plutôt aller dans le parc ? On a beaucoup à rattraper, à commencer par : où diable étais-tu, toi ?

Samuel Johnson
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 506
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 30/05/2019 à 17:20:34 - Modifié : 30/05/2019 à 17:26:10

* Maintenant que l'essentiel était réglé entre les deux garçons, Sam ne pouvait s'empêcher de passer en boucle l'information nouvellement apportée par le Lewan. L'idée de perdre la mémoire terrifiait le Serdaigle, qui ne supportait pas l'idée de perdre le contrôle sur sa vie. Il avait besoin de savoir, de se souvenir. D'avoir conscience de ses actes, de ses erreurs s'il en avait faite, et surtout de ce qu'on lui avait fait. Sam dissimula le regard inquiet qu'il lançait à son ami sans s'en rendre vraiment compte. Qu'avait-il pu lui arriver ? Pour le Johnson, il n'y avait que deux options envisageables, aucune d'entre elles n'était mieux que l'autre. Tom avait peut-être commis une erreur, ou rencontré la mauvaise personne, assister à un événement dont il n'aurait pas dû être témoin, et on lui avait lancé un sortilège de perte de mémoire. Ou bien, il avait vécu un événement tellement traumatisant qu'il ne se souvenait de rien. A y réfléchir... Peut-être que la première option était préférable.

Sam fut amusé par la rébellion de l'anglais, qui décida de sécher son prochain cours pour prendre des nouvelles de Sam. Il entama donc le pas et se dirigea vers le parc, probablement son endroit préféré de tout Poudlard. Il ne savait pas trop par où commencer, il y avait eu tellement d'événements dans sa vie récemment, et tellement de temps qui s'était écoulé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus, qu'il avait du mal à trouver ses mots. Tâchant de ne pas soulever le fait qu'il était parti suite à une grosse dépression, le Johnson rentra directement dans le vif du sujet. *


Et bien... Je suis parti six mois aux US. A la base, je voulais retrouver mes racines, je pensais que c'était une bonne idée pour me ressourcer.

* Ils étaient arrivés au grand escalier et Sam, retrouvant ses bonnes habitudes, descendit les premières marches avant de se laisser transporter vers le premier étage. *

Je suis allé à San Antonio, au Texas. C'est là-bas que je suis né. J'ai revu de la famille, c'était sympa.

[ Awkward surtout... Rendre visite à des membres de sa famille qui nous connaissent vaguement et dont on se souvient même plus, ça passe ou ça casse. ]

* Le Johnson avait trouvé ses cousins et cousines très gentils, mais il n'avait pas eu le moindre atome crochu avec eux. Leurs références, leurs centres d'intérêt, rien n'était en commun. Mais même s'il avait passé deux semaines étranges à leurs côtés, il ne regrettait pas son expérience. Cela lui avait permis de nouer des liens, aussi distants soient-ils, avec sa famille éloignée, et puis c'était la première étape dont il avait besoin pour reprendre du poil de la bête. Les deux jeunes hommes atteignirent à présent le second escalier qui les mena au rez-de-chaussée, à deux pas de la Grande Salle. *

Enfin bref, j'ai surtout fini par faire la rencontre d'un petit groupe de sorciers partis prendre le large comme moi. On avait tous besoin d'une pause dans nos vies.

* Fouillant dans sa veste, il en sortit quelques photos qu'il montra à son ami. On voyait le groupe rire ensemble, boire un verre, puis il y avait des focales sur certains d'entre eux, dans des situations amusantes. Sam avait gardé ces photos pour toujours avoir un souvenir d'eux. Il se doutait qu'il ne les recroiserait probablement pas, du moins il ne vivrait plus jamais une telle expérience. Il avait tiré un trait dessus en revenant en Angleterre. *

Là tu as Sid, Allister, John, là c'est Emily...

* Sam se rendit compte que voir des photos de personnes que l'on n'avait jamais rencontré manquait cruellement d'intérêt, puis il se demanda même si ce n'était pas insensible de sa part de déblatérer sur sa merveilleuse expérience auprès de son meilleur ami qui vivait actuellement un enfer. Il rangea ses photos. *

J'aimerais vraiment que tu les rencontres, je suis sûr que vous vous entendriez bien...

* Les voilà à présent dans le parc. Il faisait encore bien jour et le temps était des plus agréables. Sam inspira un grand coup et profita de la légère brise qui vint agiter ses cheveux toujours en bataille. *

On a fait le tour du pays, la plupart dans un vieux van moldu, c'était drôle. J'ai découvert énormément de choses, de cultures, de personnes. Ça m'a fait du bien. Je t'y emmènerai un jour...

* Il fit un clin d’œil à Tom, concluant ainsi ce long racontage de vie. Ralentissant le pas maintenant qu'ils étaient arrivés à bon port, Sam se tourna finalement vers son ami, hésitant. Il ne souhaitait pas tourner le couteau dans la plaie, mais il se doutait que Tom n'arrêtait pas de penser à sa perte de mémoire et à ses derniers mois. D'un ton plus grave, il demanda : *

Tu te souvient de pourquoi t'es parti ?

* Repenser au départ du Lewan rappela à Sam à quel point son départ l'avait blessé, mais surtout à quel point il avait touché sa sœur. Il n'avait pas besoin d'être Merlin pour savoir que les deux avaient une histoire. Sam ne savait pas trop comment il se sentait par rapport à ça, mais dans tous les cas, sa préoccupation principale était le bien-être deux deux personnes qui comptaient le plus pour lui. *

T'as parlé à Serenity depuis ton retour ?



Thomas Lewan
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1220
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 09/06/2019 à 09:18:50

Une longue réponse pour pardonner mon retard (aa)


* Ils se mirent en route côte à côte, marchant silencieusement dans les couloirs en direction du Grand Escalier. Tom avait bien vu l’effet que sa nouvelle avait eu sur son camarade. Il connaissait Sam par cœur, et il savait qu’il s’inquiétait pour lui. Cette perte de mémoire le tracassait visiblement. Pendant une poignée de minutes, on aurait dit qu’il essayait d’encaisser la nouvelle, de mettre du sens sur un tel évènement. Le connaissant, peut-être cherchait-il même déjà une solution pour aider son meilleur pote. Mais Tom ne souhaitait pas vraiment en parler plus pour le moment, et il écouta volontiers Sam lui raconter où il avait passé ces derniers mois. Comme on aurait pu s’y attendre, le jeune homme avait procédé à un retour aux sources en allant se réfugier aux Etats-Unis. *

[ J’aurais dû m’en douter. ]


* Alors qu’ils descendaient l’escalier, Tom écouta attentivement le récit de ce périple, comment il y avait retrouvé sa famille, et rencontré d’autres têtes. Tout dans le son de sa voix, dans la lueur qui s’était allumée dans son regard, indiquait à Tom que ces quelques mois à l’étranger avaient été une bouffée d’oxygène pour Sam. Une pause nécessaire pour respirer. Alors qu’il lui montrait, plein d’entrain, les photos qu’il venait de puiser de la poche de sa veste, Tom ne put s’empêcher, très égoïstement, de ressentir un pincement au cœur. Tous ces mois de séparation lui revenaient en pleine figure, et il n’en avait aucun droit, mais il était jaloux. Sam avait voyagé, découvert, il avait pu respirer et goûter la liberté. Il avait rencontré plein de nouveaux sorciers avec qui il avait l’air de s’être vraiment lié. Le bilan de sa propre absence semblait à Tom bien amer, en comparaison. *

[ Toi, tu as plus perdu qu’autre chose. ]

J'aimerais vraiment que tu les rencontres, je suis sûr que vous vous entendriez bien... On a fait le tour du pays, la plupart dans un vieux van moldu, c'était drôle. J'ai découvert énormément de choses, de cultures, de personnes. Ça m'a fait du bien. Je t'y emmènerai un jour...

* Cette phrase apaisa la jalousie de Tom, instantanément. Sam faisait tout son possible pour l’inclure, comme s’il avait devancé son amertume. Reconnaissant, Tom lui adressa un sourire plein de gratitude, les mains toujours dans les poches, le regard perdu sur le lac qui leur faisait face. Ils étaient enfin sortis. La perspective d’une après-midi au grand air lui paraissait bien plus attrayante que celle de devoir s’enfermer dans une salle de classe. *

Fais attention, il se peut que je te prenne vraiment au mot.

* Tom lui adressa un sourire moqueur. Il savait que ce genre d’invitations était souvent lancé un peu au hasard, et n’était jamais vraiment suivie. On invitait généralement plus pour faire plaisir, qu’avec une réelle envie de voir l’autre. Mais Sam n’était pas comme ça, et il se pouvait bien qu’un jour, il se fasse embarquer sur un autre continent. Ils continuèrent de marcher un peu, en silence, jusqu’à atteindre le lac. Tom resta debout devant l’étendue d’eau, incertain. *

Tu te souvient de pourquoi t'es parti ? T'as parlé à Serenity depuis ton retour ?

* A ces mots, le regard de Tom quitta le lac pour se poser sur son ami. Son visage s’était instantanément obscurci. Il était un véritable livre ouvert, on pouvait deviner les émotions qui passaient sur son visage presque aussi bien que s’il les avait exprimées verbalement. Aujourd’hui ne faisait pas exception. Tom se passa une main dans les cheveux, maladroitement, en étouffant un soupir, et haussa les épaules, un peu perdu. *

Je suis parti parce qu’on m’a proposé un truc lié au quidditch. Peu importe quoi, ça n’a pas abouti, et ce n’est pas très intéressant pour toi, mais c’était à l’époque une réelle opportunité. Je ne pouvais pas ne pas la saisir.


* Il soutint le regard de Sam en face de lui, lui demandant implicitement s’il comprenait. Il avait presque besoin de se justifier, qu’on le légitime. Qu’on lui dise que tout le monde serait parti, à sa place, que ce n’était pas de sa faute. Tom se laissa tomber assis au sol, et alla jusqu’à se vautrer sur l’herbe du parc, qui ondulait sous le souffle tiède du vent de juin. Sa position contrastait drastiquement avec le sujet de leur conversation. *

J’étais censé revenir peu de temps après, mais il semble que ça ait plutôt duré des semaines. J’ai..c’est un peu confus, il me semble que je me suis fait plaquer par Serenity, entre-temps. Aucune idée de pourquoi, aucune idée si ça s’est vraiment produit ou si j’ai tout imaginé.


* Il ne faisait plus confiance aux bribes de souvenirs qui flottaient encore dans son esprit. Il avait l’impression que son cerveau malade pouvait tout inventer. Il n’avait pas envie de raconter n’importe quoi, il ne se faisait même plus confiance lui-même. *

Et du coup avec ta sœur c’est…compliqué en ce moment, si je puis dire. Pas certain qu’elle ait envie d’entendre parler de moi.


[ Qui peut la blâmer ? ]

Est-ce que…enfin elle…tu, elle t’en as parlé ?


* Les mots étaient sortis avec difficulté. Il avait tellement envie de savoir que ça lui serrait le ventre. Et tout ce qu'il pouvait faire, c'était attendre anxieusement que Sam lui réponde. *

Samuel Johnson
2e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 506
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 14/06/2019 à 20:01:16 - Modifié : 14/06/2019 à 20:08:35

Sorry pour le mien °-°

* Sam se sentait mal d'avoir partagé ses dernières expériences avec tant de joie et d'entrain avec son meilleur ami. Il savait très bien que tout n'était pas rose de son côté et qu'il ne faisait que remuer le couteau dans la plaie. Cependant, les deux garçons étaient parvenus à un niveau d'amitié où les faux semblants n'avaient plus lieu d'être. Sam n'allait pas dissimuler son enthousiasme pour prétendre être d'une humeur aussi maussade que le Lewan. Non, il préférait lui partager ces moments géniaux qu'il avait vécu et l'inviter à partager d'autres moments avec lui. Samuel rêverait de partir faire un tour du monde avec son meilleur ami, comme il venait de le faire avec Sid, Allister, Emily, toute la clique. Il rêverait de reformer un petit groupe, ici au château, pour repartir à l'aventure tous ensemble et vivre de nombreuses péripéties une fois l'été venu. Le Johnson le souhaitait de tout son cœur. Et visiblement, son camarade aussi.

C'était au tour du jeune américain de prêter une oreille attentive aux mésaventures de son ami. Tom lui confia donc qu'il était parti pour le quidditch. Apparemment, une belle opportunité s'était offerte à lui, quelque chose qu'il ne pouvait pas manquer. Connaissant le brun et sa passion pour le quidditch depuis plusieurs années maintenant, Sam comprenait l'engouement qu'il avait dû ressentir si une offre alléchante s'était frayée un chemin jusqu'à lui. Il ne pu toutefois s'empêcher de tiquer, son esprit sautant à des conclusions quelque peu morbides mais malheureusement fort probables. *


[ Quelqu'un a dû vouloir lui faire quitter le château. Mais qui ? Et pourquoi ? ]

* Sam était complètement perdu face à cette histoire. Aussi, il laissa son ami poursuivre. Apparemment, Tom était complètement dans le flou, quelques bribes de souvenirs s'entrechoquaient dans son esprit sans faire réellement sens. Samuel ne pouvait qu'imaginer la frustration que l'anglais devait éprouver. *

Je doute sincèrement que Serenity t'ait plaqué. Je veux dire... La dernière fois que je l'ai vue, elle vivait assez mal ton départ. C'était plutôt toi qui venait de mettre fin à votre relation.

* Se rendant compte du manque de délicatesse dont il faisait à nouveau preuve, le Johnson s'empressa de poursuivre. *

Elle pouvait pas imaginer qu'il t'était arrivé quelque chose. C'était quelque part dans nos têtes à tous mais... On espérait que tu sois juste parti de ton plein gré, que t'allais bien. Je suis désolé.

* Samuel lui lança un regard compatissant. Pas du genre empli d'une pitié malvenue, qui agace plus qu'autre chose, mais un regard sincère et bienveillant. Tom poursuivit en confiant que les choses n'allaient pas très bien avec la Railgun. Sam aurait pu s'en douter. Sa sœur avait une forte personnalité, très fière, et vu l'état dans lequel le départ du Lewan l'avait mise, il ne faisait aucun doute qu'elle allait lui mener la vie difficile. Cependant, Sam restait optimiste. *

Je suis sûr qu'elle comprendra si tu lui expliques.

* Après tout, ce n'était pas de la faute de Tom s'il était porté disparu pendant tout ce temps. Et si c'était le cas, il ne s'en souvenait plus. Un prix à payer un peu cher pour une opportunité dans le quidditch. Mais Sam était persuadé que sa sœur comprendrait. Il n'en avait pas le moindre doute. Encore fallait-il que son ami parvienne à se faire entendre... Sam sentit la honte se glisser dans son échine à la question de son ami. *

Non. Pour être honnête, je ne lui ai pas encore parlé depuis mon départ. J'ai quitté le château peu de temps après toi, je lui ai juste laissé une lettre. J'ai même pas eu le courage de lui annoncer en face.

[ Quel abruti. ]

* Samuel se donnerait un bon poing dans la tête s'il pouvait. Avec le recul, il s'était comporté comme le dernier des ratés en abandonnant ainsi sa sœur dans la dure période qu'elle traversait. Qui sait ce qui avait pu se passer en son absence ? *

J'allais justement lui écrire une lettre quand je suis tombé sur toi, pour lui annoncer mon retour.

* Toujours rongé par le remord, Sam plongea son regard dans le lac, qui s'étendait loin devant eux. La beauté des lieux le rendait mélancolique. Pourtant, c'était un nouveau départ, un renouveau pour eux à Poudlard. On leur accordait une seconde chance. Sam n'était plus du genre à se morfondre. Il réparerait ses fautes auprès de Tity et Tom ferait de même. Et ensemble, il résoudraient le mystère autour de la perte de mémoire de l'anglais. C'était peut-être utopiste, mais Sam avait besoin de penser comme ça, d'être dans cet état d'esprit. Pris d'une impulsion soudaine, un petit sourire malicieux ornant ses lèvres, il se tourna vers son meilleur ami. *

Ça va te paraître sorti de nulle part... Mais ça te dirait d'organiser une soirée ? Avant que tu dises non, je pensais juste que c'était un bon moyen de te changer les idées... Même si je me doute que rien ne te fera oublier tes problèmes actuels. Mais ce sera peut-être l'occasion de rencontrer du monde, de se réintégrer à Poudlard... de régler tes problèmes avec Tity, si c'est pas déjà fait d'ici là ?



Thomas Lewan
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 1220
Titre : Re : Back from nowhere
Créé : 15/06/2019 à 22:57:35

* Assis côte à côte, à discuter de Serenity, la scène paraissait improbable. Malgré tous les évènements de ces derniers mois, malgré ses nuits sans sommeil, Tom était tellement content de retrouver son meilleur ami. C'était un moment de pause au milieu de la tempête, un rayon de soleil l'espace d'un instant. Mais la discussion dérivait vers des sujets plutôt sérieux. Le Serdaigle écouta Sam avec attention, hochant la tête de temps en temps. Il fronça les sourcils lorsque son vis à vis insinua que c'était lui qui avait terminé sa relation avec Serenity. *

Je ne sais pas ce que tu sais de tout ça mais, je t'assure que c'est elle qui a coupé les ponts.

* Tom se mit à jouer avec une brindille qu'il venait de trouver sur le sol, tentant de mettre de l'ordre dans ses pensées. Il secoua la tête, un peu paumé. Il était persuadé qu'il y avait plus derrière tout ça, que tout était plus compliqué. Mais Sam essayait probablement de le rassurer. Ou alors, il n'était pas vraiment au courant de la chronologie des évènements. D'ailleurs, théoriquement, il n'était au courant de rien. Il tourna la tête vers Sam, les sourcils froncés. *

Mais en fait, tu ne savais pas qu'on était ensemble, je réalise. Désolé de ne pas te l'avoir dit. On était un peu dans notre bulle.


* Bulle cachée d'ailleurs, dans les débuts. Tom adressa un sourire contrit au jeune homme assis à côté de lui. Il savait qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. Ce fut au tour de Sam de passer à un moment confessions, lorsqu'il admit qu'il n'avait pas encore écrit à sa soeur. Intriguante nouvelle, puisque le frère et la soeur avaient toujours été assez proches. S'était-il passé quelque chose ? Tom espérait du moins que ça n'était pas lié à sa "disparition". Avec un air réprobateur, il donna un coup de coude au garçon. *

Va la voir, de suite. Une lettre ne suffit pas vraiment, dans ce genre de circonstances.


* Conscient qu'il était bien mal placé pour donner des conseils relationnels, Tom lui adressa un sourire entre amusement et excuses. Son sourire s'accrut, lorsqu'il décida à son tour d'investiguer sur son camarade. *

Et toi alors ? Tu n'as rien à m'apprendre de ton côté ? Personne de spécial parmi tes nouveaux p'tits potes d'Amérique ?


* Il appuya ses mots d'un clin d'oeil très lourd, et laissa échapper un rire. Le regard posé sur la surface du lac, Tom lâcha un soupir. Être en contact avec des gens de son âge, pouvoir discuter de tout et de rien lui avait manqué.

La proposition que lui fit ensuite Sam lui avait encore plus manqué. Le souvenir du bal de printemps était encore frais dans sa mémoire - après tout, c'est à cette soirée qu'il s'était vraiment rapproché de Serenity. Malgré ses problèmes de ces derniers temps, il était plus qu'enthousiaste à cette perspective. *


Tu veux rire ? Si tu organises une soirée, je serais le premier inscrit. Un remix du bal de printemps.


* Tom lui adressa un clin d'oeil amusé. La perspective de cette soirée lui donnait du baume au coeur, et il avait plutôt hâte que la chose se concrétise. Et à la fois, il angoissait un peu d'y croiser Serenity. Mais Sam avait raison : ils auraient probablement réglé leurs différends d'ici là. *

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2019 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5