Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Wounds & scars
Mily
3e année
[Avatar]
Gryffondor
Messages : 2453
Titre : Wounds & scars
Créé : 13/07/2019 à 19:17:20 - Modifié : 29/07/2019 à 16:28:54



― Carter Spall, Mily.
PJ&PNJ non autorisés.

grande salle, 9:00

C'était un samedi matin comme les autres. Le calme régnait sur tout le château, comme si tout le monde s'était mis d'accord pour laisser un silence apaisant voler autour d'eux. Même les tableaux du septième étage semblaient avoir perdu leurs langues, ce qui permettait à Emily Andrews de ne pas entendre leurs querelles dès le matin. S'étant débarrassée de son habituel uniforme pour le week-end, la jeune fille avait enfilé une salopette, avait attaché ses cheveux bruns dans une couette, et des mèches sortaient là et là, tombant près de ses yeux. Elle souffla sur une mèche rebelle, grimaça quand elle l'a reçu plutôt dans la bouche. Venant la passer derrière son oreille, Mily vérifia que sa baguette était toujours dans sa poche, s'étira un peu, et se dirigea sans plus de cérémonie vers la Grande Salle.

Humant un air d'une musique moldue qu'elle avait entendue à la radio tout en sirotant un jus d'orange, Mily laissa ses pensées divaguer et se perdre, ses yeux observant les Grandes Portes. Elle aurait pu sortir avec des amis, peut-être profiter de Pré-au-Lard avec eux, mais la simple perspective de devoir parler avec eux et de devoir leur proposer quelque chose l'effrayait sans réellement savoir pourquoi. De plus, la fillette ne voyait pas à la table son meilleur ami, alias la seule personne avec qui elle était vraiment à l'aise, ce qui l'ennuyait légèrement.

Son jus d'orange depuis longtemps fini, laissant derrière lui un goût amer sur sa langue et son humeur un peu assombrie, elle décida de ne pas pour autant se laisser abattre et se concentra plutôt sur la perspective d'une balade au Parc, pour profiter du beau temps et de l'été bien présent. Attrapant une barre de céréales au chocolat pour la ranger dans sa poche - au cas-où avait-elle un petit creux -, elle sortit de la Grande Salle puis du château.


parc, forêt interdite

Dehors, le ciel s'était vêtu de ses plus belles couleurs, et Mily resta un instant le nez en l'air, juste pour apprécier l'absence de nuages. Elle envoyait ses plus beaux compliments à la personne qui, de là haut, avait peint une aussi jolie toile. Puis, le zéphir cingla ses vêtements, comme bourrasque affectueuse, et, inconsciemment, la fillette se mit à marcher vers la lisière de la Forêt interdite.

De grands arbres s'étendaient en longueur, et leurs feuillages touffus ne lui permettaient pas de voir à l'intérieur. Parfois, cela fascinait la jeune fille de voir à quel point cette forêt, si calme et qui, d'apparence, n'avait pas l'air si terrifiante, pouvait cacher autant de dangers. Mais la Andrews, quoiqu'on en dise, n'était pas une totale imprudente - elle n'allait pas entrer à l'intérieur, et sûrement éviter de la même manière de se faire attraper par une créature étrange, et de mourir par la même occasion.

Et pourtant,.. en tendant l'oreille un peu, dans le silence du matin, on pouvait entendre des pépiements d'oiseau saccadés. Ou plutôt, des hululements brefs puis longs qui se succédaient, ainsi que des battements d'ailes, comme si celui qui faisait ces bruits étaient coincé. Sans vraiment y réfléchir à deux fois, oubliant sa résolution de ne pas mourir dans cette forêt, Mily se dirigea vers la source du bruit, cherchant des yeux où était l'hibou coincé, sans pour autant s'enfoncer dans la Forêt Interdite. Elle faisait de son mieux pour éviter les branches qui barraient sans relâche son passage, comme si celles-ci voulaient l'empêcher d'atteindre la créature.

Le dit hibou se trouvait un peu en hauteur, sur un arbre qui semblait vieux d'au moins trois siècles. Elle le reconnut comme étant une chouette hulotte, avec ses plumes brunes et son ventre strié de traits sombres. Venait-elle de la Volière ? Comment avait-elle atterri ici ? Mais déjà, en voyant Mily, l'oiseau s'agitait de plus belle, et la Gryffondor ne sut que faire, jetant des coups d’œil à l'arbre. Elle eut soudainement une idée - mais à la moue sur son visage, celle-ci ne lui plaisait pas vraiment.

Okay... ça va bien se passer. Bouge pas, p'tit bonhomme, j'arrive !

Elle jeta un dernier coup d’œil autour d'elle, avant d'attraper une branche, posant son pied sur l'écorce abîmé de l'arbre, et de se hisser petit à petit un peu plus en hauteur. L'escalade n'était pas son fort, et la Gryffondor pria intérieurement que l'arbre ait des branches assez solides pour supporter son poids. Au bout de quelques minutes qui lui parurent comme de longues heures, elle arriva à la hauteur de l'oiseau, et se pencha à la tâche compliquée d'extirper la chouette sans que celle-ci ne lui frappe au visage avec son aile valide.

Bouge pas, ou on tombe et je meurs.

L'avertit la jeune fille, fronçant des sourcils, et peut-être que la chouette comprit ses mots, puisqu'elle arrêta de paniquer à chacun de ses gestes. Plus facilement, Mily réussit à sortir l'aile de la Chouette de là où elle était coincée, et observa, peinée, l'aile plus basse que l'autre de l'oiseau. La chouette avait sûrement du se la casser, ou sinon, elle se serait envolée dès qu'elle aurait réussi à sortir du piège.

Bon, t'inquiètes pas. On va se sortir de là, je vais te ramener à Mr Scamander, et t'iras beaucoup mieux.

La jeune fille ne savait pas si elle essayait de se rassurer elle-même ou l'oiseau - mais elle ne se posa pas plus de questions tandis que d'une main, très prudemment, elle essayait de descendre, tout en tenant de l'autre la chouette. La descente se fit plus rapide que la montée, et tout se passa bien - même si sur le dernier mètre, elle avait glissé et s'était accrochée de justesse tout en jurant grossièrement, se faisant par la même occasion mal au bras.

lisière de la forêt interdite, parc

La chouette hululant de moins en moins, Mily prit un rythme de marche plus rapide, sortant très vite du labyrinthe d'arbres pour se retrouver de nouveau au Parc, ses yeux cherchant la Cabane du professeur de Soins aux créatures magiques. Peut-être qu'elle pouvait lui expliquer qu'elle avait trouvé la chouette blessée au sol, et qu'il fallait qu'il la guérisse rapidement. Mais en toquant une, puis deux fois à la porte de la Cabane, elle fut répondu par un silence qui ne lui plut pas vraiment. Est-ce-que le professeur Scamander était parti quelque part ?

La jeune fille resta plantée là, ne sachant plus que faire, une chouette hulotte dans les bras. Super, ça lui apprendra à jouer les Rangers de la Forêt Interdite. Comme si elle pouvait bien savoir comment guérir cette fracture quand tout ce qu'elle apprenait dans les cours de Soins aux créatures magiques lui sortait par la tête - et ce n'était pas de sa faute, d'accord ? Le destin avait fait qu'elle était très nulle avec les animaux, et que la plupart du temps, ils finissaient par se blesser quand elle était avec eux. Sans parler de sa manie à oublier des choses - si jamais elle s'occupait d'un animal, qu'est-ce-qui garantirait qu'elle pourrait se souvenir de lui donner à manger ?

Non, décidément, les animaux et elle, ce n'était pas une jolie histoire d'amour.. Plus une tragédie à la William Shakespeare, avec à l'intérieur de l'amour et de la haine, et plus ou moins beaucoup de morts. Ce qui ne l'empêchait pas de devoir guérir cette pauvre chouette, qui n'avait sûrement rien demandé. Mily jeta un coup d’œil à ses côtés, et en voyant la silhouette familière d'un élève de sa classe de Soins aux créatures magiques, ses yeux s'éclairèrent dans un éclat qui signifiait qu'elle avait eu une idée. Elle hésita une seconde, avant de s'approcher de lui ? elle ? et lui taper légèrement l'épaule. Prenant son courage à deux mains, lui tendant la chouette hulotte qui avait l'air exaspérée - oui -, tout en fermant les yeux, elle s'exclama, sans savoir si elle criait ou chuchotait :

Excusez moi, pourriez vous m'aider s'il vous plaît ?

Mily ouvrit un œil, puis un deuxième, les baissant automatiquement pour regarder ses pieds. Peut-être que finalement, elle avait plus envie de mourir dans la Forêt interdite que de parler à cette personne. Elle remarqua que sa salopette s'était déchirée vers les genoux, et qu'un peu de terre l'avait tachée. Des égratignures parsemaient ses bras, comme petites cicatrices de guerre - elle avait juste monté un arbre, bon sang ! - et devina sans problème que dans ses cheveux devaient être coincées des feuilles.

Mowgli aurait pu être jaloux.

Euh, je veux dire. Bonjour ? J'ai trouvé une chouette et, elle a une aile cassée. Vous- tu ? peux peut-être m'aider ?

Maintenant, plus qu'à espérer que son vis-à-vis n'était pas du genre Shere Khan.




peu présente (je fais de mon mieux !)

RPG|OFF : j.l ; t.k ; c.s ; j.m
a.e ; ka.k ; légi ;pdfn ; vds ;





Carter Spall
Mister Poudlard12 2018
Mister Cassos 2019
Aventurier de l'extrême
3e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 835
Titre : Re : Wounds & scars
Créé : 08/08/2019 à 19:51:47

Sa mâchoire serrée sur un croissant qu'il s'était empressé de dérober dans la Grande-Salle, Carter quitte le château avant même que ses camarades aient pris le temps de se lever et de se diriger vers leur petit déjeuné. Comme à son habitude, l'hybride s'était levé très tôt le matin afin d'éviter les foules d'élèves dans les couloirs ainsi que leur halène matinale qui l'agace presque autant que les cours de botanique. Visiblement, le professeur fait exprès pour ennuyer ses étudiants. Décidant de profiter de son samedi matin et de chasser la vieille Bradford de ses pensées, le garçon court, ses pieds foulant la pelouse humide, faisant de son mieux pour ne pas glisser et se casser une jambe. Ce serait plutôt embêtant de finir à l'infirmerie et d'attraper les microbes des autres patients.

Son dos plaqué contre le tronc d'un arbre fin, Carter se concentre sur le livre qui est étalé sur ses cuisses. Sa baguette entre les doigts, il formule silencieusement les sortilèges qu'il étudie, sa baguette frôlant l'air avec agilité. S'il n'a pas de cible pour pratiquer ces sortilèges offensifs, il se dit qu'il sera prêt lorsqu'il en trouvera une. Le Spall ne sait pas combien de temps il passe à l'ombre de son arbre, mais ses fesses n'ont pas fini de sécher et le soleil est maintenant bien haut dans le ciel. Ce n'est qu'un bref tapotement sur son épaule qui le tire de sa rêverie. Brusquement, Carter se dégage de la porter de l'intrus et se relève d'une pulsion de jambe, son livre de cours s'écrasant au sol, abîmant ses vieilles pages jaunâtres.


Ne me touche pas.

S'il y a quelque chose que le brun déteste, c'est le contact physique avec les inconnus. Il ne sait pas pourquoi, mais les gens se permettent toujours de toucher sa peau, fasciné par la beauté de celle-ci. Il est bien rare de parvenir à poser le doigt sur Carter sans se prendre un sortilège en pleine tête, mais la vue de la jeune fille lui fait hésiter quelques secondes. S'il se fie à sa tenue, la fillette avait passé toute la mâtinée à se rouler et à ramper de la forêt. Mais pourquoi? Puis, il voit l'oiseau blessé et se dit que, peut-être, il pouvait l'écouter.

Oh. C'est toi qui l'as trouvé? Ça explique ta tête.

Délicatement, il pose tend son doigt vers l'oiseau, l'invitant à grimper sur celui-ci. Pendant quelques secondes, il caresse le hibou et lui parle afin d'acquérir sa confiance. Après tout, il est normal que la bête ne lui fasse pas tout de suite confiance. La baguette toujours au creux de sa main libre, il vient pointer son aile et murmure deux formules.

Episkey. Ferula.

Il suit la ligne de l'os de l'oiseau alors qu'une attelle se matérialise afin de garder son aile en place. Carter a fait ce qu'il pouvait, mais l'animal serait en de bien meilleures mains dans la valise de Newt Scamander.

Je pense qu'on devrait lui laisser quelques minutes. Tu as des feuilles dans tes cheveux.

patréla
Mily
3e année
[Avatar]
Gryffondor
Messages : 2453
Titre : Re : Wounds & scars
Créé : 15/08/2019 à 21:03:00


La personne qu'elle avait accosté réagit rapidement à son bref tapotement, d'abord par une froide remarque. Mily s'en voulut presque instantanément. Elle comprenait très bien ce rejet du contact de la part du garçon. Après tout, ils ne se connaissaient pas, et elle n'avait pas vraiment le droit de poser ses mains sur lui comme cela, non ? Un instant, elle voulut se cacher le visage, ou porter ses mains à sa nuque, comme elle le faisait quand elle était gênée, mais elle en était incapable, ses bras occupés par l'oiseau - plutôt grassouillet, si on devait lui demander - réfugié dans ceux-ci. Ainsi, prenant son courage à deux mains, elle choisit plutôt de détailler des yeux son vis-à-vis, et fut assez surprise. L'élève devant elle était..

[ Pretty. ]

Le mot était même un peu faible. Si on devait le comparer à quelqu'un, ce garçon était presque aussi beau que.. la jolie fille du cours de Botanique que la Gryffondor n'arrivait pas à approcher. (Elle aurait dit même un peu plus, mais ça restait tout de même discutable. Et elle ne voulait pas trahir la jolie fille..). En un sens, le garçon l'intimidait un peu, et sa beauté déstabilisante. Tandis qu'elle l'observait, il lui posa une question - en était-ce vraiment une, quand il connaissait déjà la réponse ? -, et Mily eut un petit sourire, gênée d'abord, avant de répondre, ironique.

Pff, ma tête est très bien, je ne vois pas de quoi tu parles...

Finalement, il prit l'oiseau d'une manière si douce que Mily se sentit presque un peu plus détendue. Peut-être qu'il n'était pas si effrayant que ça, au final. En le regardant s'y faire avec la chouette, la Gryffondor eut une moue boudeuse, jetant des regards noirs à l'animal. Pourquoi avait-elle reçu d'innombrables coups d'ailes quand le garçon n'en recevait aucun.. ? Était-ce du favoritisme ? Ou n'était-elle simplement pas douée.. ?

[ Ah, injustice quand tu nous tiens... ]

Fit-elle intérieurement, avant de concentrer ses yeux noisettes sur les gestes du garçon. Il semblait savoir ce qu'il faisait, tandis qu'une attelle apparaissait sur l'aile de la chouette, et Mily lui faisait confiance pour faire mieux qu'elle, en tous cas. Et puis, la magie donnait des étoiles dans les yeux de la jeune fille, alors elle le regarda avec attention, sa mémoire se souvenant vaguement d'avoir travaillé ces sortilèges, en Soins et Créatures Magiques. Mais même comme ça, le garçon l'impressionnait déjà. Ce qui n'était pas compliqué, tiens. Elle se sentait un peu stupide, les mains à présent libérées du poids de l'oiseau, venant croiser ses bras, ne sachant que faire d'eux.

Attendons alors..! Sourire enthousiaste qu'elle lui donna, avant de rougir un peu de gêne. Ah oui, les feuilles.. Elle enleva celles parsemées dans ses cheveux bruns, en oubliant sûrement quelques unes. Bah, pas grave, ça changera rien.

La troisième année haussa des épaules, esquisse d'un de ses sourires un peu idiot mais attachant sur les lèvres. Puis elle trouva sur le sol ce qui semblait être un livre de cours, qu'elle attrapa doucement, un peu inquiète de son état. Puis, la jeune fille se rappela subitement qu'elle ne s'était pas excusée de l'avoir toucher.

Désolée pour toute à l'heure. J'aurais pas du te toucher comme ça.. Je ferais plus attention la prochaine fois, promis ! Elle jeta un regard au rapace, passant une main dans ses cheveux, grin satisfait aux lippes. Et puis merci pour la chouette. T'as fait un super boulot.

Au moins, elle avait l'impression de ne pas s'être salie pour rien.




peu présente (je fais de mon mieux !)

RPG|OFF : j.l ; t.k ; c.s ; j.m
a.e ; ka.k ; légi ;pdfn ; vds ;





Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2019 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5