Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Pages : 1 2 ->

Sombre découverte
Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Sombre découverte
Créé : 29/01/2020 à 03:44:33

Bannière à venir...

* Le silence était roi en cette fin de journée plutôt froide. Catherine venait de terminer sa première ronde dans la salle commune de Serdaigle. La soirée ne faisait que commencer que la préfète était déjà fatiguée. Tout ce qui se passait dans sa petite vie avait le don de la vider de son énergie et d’un peu la mettre de mauvais poil. Cependant, comme elle était seule dans la pièce principale de la Tour Ouest, il était difficile de se défouler sur quelqu’un et il n’était même pas envisagé de déverser toute sa colère sur une des bibliothèques de la maison. Elle avait été bien trop souvent témoin de catastrophes qui impliquaient les précieux livres de Serdaigle pour leur faire subir le même sort.

Faisant le tour des fauteuils et du grand divan situé face au foyer, l’adolescente s’installa maladroitement au piano, même si elle ne savait pas du tout en jouer. Elle trouvait l’instrument tellement majestueux que parfois, elle se surprenait à l’observer de loin, oubliant momentanément les gens qu’il y avait autour d’elle. Elle ne s’était jamais installée devant le mastodonte, un peu intimidée par la prestance de celui-ci, mais surtout ne voulant pas que quelqu’un lui tombe dessus et lui demande d’en jouer. Ce qui n’était pas une bonne idée, puisqu’elle ne savait pas du tout quelle touche était quelle note.

De ses doigts fins, elle parcourut tout de même chacune des notes, légèrement. Comme ses parents ne voulaient plus d’elle et qu’elle se voyait mal demander à sa sœur de cœur de lui apprendre le piano, surtout qu’elle ne savait pas si la jeune femme savait en jouer, la Spinnet ne faisait qu’admirer l’instrument en se disant qu’un jour, peut-être qu’elle allait rencontrer une personne qui aurait assez de patience pour lui apprendre. En plus, le son du piano était si prestigieux et la définition même de la maison de Rowena Serdaigle que cela serait un honneur pour la Québécoise de savoir en jouer. Elle continuait sa contemplation, appuyant ici et là sur une note tout en laissant résonner les sons, lorsqu’elle entendit quelqu’un venir. Prestement, la cinquième année recula ses mains, se tournant vers les bruits, surprise par l’arrivée imminente de cette personne. *


RPG entre Ellana Spleen et Catherine Spinnet
- Aucun PNJ désiré
- Si vous voulez vous joindre à nous, veuillez nous envoyer un MP

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 02/02/2020 à 22:34:18 - Modifié : 02/02/2020 à 22:34:53

C'est exténuée qu'Ellana monta les dernières marches de l'escalier circulaire conduisant à son ancienne salle commune. "Ancienne"... Il s'agissait d'un bien grand mot. Malgré le fit qu'elle ait terminé ça scolarité ici depuis bientôt trois ans, la jeune femme s'y rendait régulièrement. Indéniablement, elle était profondément attaché à ce lieu qui l'avait vu grandir. Cet endroit dans lequel elle ne pouvait être qu'une enfant, si ce n'est insouciante, à l'abri comme dans les bras d'un père lors d'un orage.

Son index caressa avec nostalgie le heurtoir endormis. Oui, la sécurité, voilà ce que représentait ces pièces ornées de bleu à ses yeux. C'est bien pour ça qu'elle y dissimulait certains documents, et surtout : sa liste. Là, au milieu de dizaines d'enfants et pourtant à l'abris des regard dans le bois du vieux piano.

La voix ronchonne du heurtoir se fit entendre. Elle habituellement si douce n'aimait pas particulièrement être réveillé à cette heure tardive. Encore moins par un doigt couvert d'hémoglobine.


Pardon..., murmura-t-elle. Tu me laisse entrer ?

Une énigme plus tard, elle pénétrait dans le petit vestibule, le regard sur ses mains couverte de sang. C'est vrai, elle n'avait même pas pris la peine de se nettoyer ne serait-ce qu'un peu. Jusque sur son visage elle pouvait sentir les gouttelettes poisseuses de son activité du soir.

Des notes de piano se firent entendre et elle releva brutalement les yeux. Un élève debout à cette heure ? Faisant fi de son état - un petit oubliette si besoin et ce serait réglé - elle s'avança dans la pièce et ne mis guère longtemps à reconnaître la demoiselle. Catherine Spinnet, Préfète de Serdaigle. Voilà qui n'arrangeait pas ses affaires.

Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 03/02/2020 à 01:16:43

* Jouant quelques notes plus dans l’optique de faire taire le silence environnant que parce qu’elle savait jouer, Catherine s’arrêta net lorsqu’elle entendit des pas s’approcher. L’adolescente pris sa baguette, par réflexe et elle attendit, d’un air innocent que les pas se rapprochent. Lorsqu’elle releva enfin la tête, elle fut surprise de tomber sur la Spleen. Elle resta pendant un moment silencieuse, remarquant que quelque chose clochait. La lumière présente dans la salle commune ne permettait pas de voir clairement ce quelque chose. Cependant, ça ne la repoussait pas, mais l’attirait plutôt. Elle se leva, sans un bruit, toisant la jeune femme. C’est à ce moment qu’elle vit les gouttelettes qui recouvraient son visage. *

Catherine : Miss Spleen ? Vous allez bien ?

* La Spinnet portait un simple t-shirt en cette fin de soirée. Après sa ronde et restant tout près de la cheminée pour prendre un moment devant l’instrument de musique, la Québécoise avait commencé à avoir chaud et avait retiré sa cape. Elle avait pris un risque, puisque son minuscule tatouage, tout récent, allait se voir. Surtout que la zone à l’intérieur de son coude gauche était encore toute rouge et légèrement enflée.

S’approchant lentement, la baguette étant retournée dans la poche arrière de son jeans, la préfète restait sur ses gardes. Elle avait entendu que de bonnes choses sur l’examinatrice, mais son état lui montraient un tout autre visage. L’érudite contourna le premier fauteuil, avant de s’arrêter et croiser les bras. Tant pour montrer un peu d’autorité, même si elle n’avait aucun pouvoir sur la gardienne des lieux, tant pour cacher son petit secret. *


Catherine : Est-ce que vous avez besoin d’aide ?

* La jeune fille venait tout juste de proposer son aide, quand elle aperçut les mains de son interlocutrice. Si cette dernière était blessée, il était anormal de la voir debout et semblant être en pleine forme. Elle était clairement là pour autre chose et comme toute-bonne Serdaigle, la cinquième année voulait maintenant savoir pourquoi elles se retrouvaient l’une en face de l’autre. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 27/02/2020 à 11:13:38 - Modifié : 27/02/2020 à 11:14:31

Je vais bien miss Spinnet

Répondit-elle d'une calme, sans émotions. Un très léger sourire en coin, presque imperceptible dans la lumière tamisée, recouvrait son visage. La réaction de la préfète aurait très bien pu être de la peur. De grand cris face à cette apparition ensanglantée en pleine nuit. Un élan de panique. Pourtant - et malgré sa surprise - la sorcière restait en retrait, méfiante. Elle se questionnait mais n'en montrait rien, agissant le plus normalement possible. Et ça, cette réaction : Ellana adorait. Une belle preuve de caractère ! Il faut dire aussi qu'elle arrangeait bien la Spleen, il n'aurait pas fallut réveiller l'ensemble de la tour.

D'un geste de la main, elle balaya la deuxième question de la cinquième année. Une question posée plus par politesse, ou du moins ce qui s'en rapprochait, qu'autre chose. En inclinant imperceptiblement la tête, elle observa la gestuelle de la jeune fille. Un quelque chose dans sa façon de croiser les bras lui semblait... Étrange. Comme s'il ne s'agissait pas seulement d'une position réflexe pour se protéger.

Ellana secoua doucement la tête : elle devenait parano. Tout le monde n'avait pas forcément des secrets terribles à cacher. Alors qu'un silence prenait place, elle s'avança lentement tout en prenant la parole, la voix posée, le ton calme et aimable qu'elle prenait - presque - toujours au sein du château.


Excusez-moi, je ne voulais pas interrompre votre ronde. En réalité, je viens souvent faire un tour dans la salle commune, moi aussi j'étais à Serdaigle.

A présent près du piano, elle en caressa délicatement le bois. La nostalgie de retour.

Vous jouez miss Spinnet ?


Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 27/02/2020 à 15:44:21

* Malgré ses mains taché de sang, la Spleen mentionna qu'elle allait bien, à la surprise de Catherine. Ce qui confirmait, du même coup, ce que pensait l'adolescente. Ce n'était pas la jeune femme qui était blessée, mais bien une autre personne. Rien de rassurant tout cela. En plus de cette ambiance de fin de soirée où la tour était plongée dans un silence total et la luminosité presque nulle. Dans tous les cas, l'aiglonne tenta d'agir normalement. Si la personne qui a reçu les foudres de l'examinatrice, au vu du sang, elle n'était plus nécessairement de ce monde. Ce qui n'augurait rien de bon pour la Québécoise. Surtout si elle laissait sa curiosité prendre le pas.

S'étant rapproché un tout petit peu, dans la perspective d'aider la jeune femme s'il le fallait, l'érudite n'en oubliait pas moins qu'elle avait elle aussi qurlque chose à cacher. Elle l'avait que depuis peu et même si on lui avait dit qu'elle n'avait pad à le cacher, il s'avérait que la préfète ne faisait pas vraiment confiance aux autres. Les gens n'étaient pas incultes. Ils pouvaient reconnaître un signe distinctif quand ils en voyait un. Certains pourraient même aller jusqu'à faire des recherches.

Les bras croisés, tout simplement pour cacher le tatouage, la Spinnet alla jusqu'à porposer son aide, mais il était évident que la Veilleuse allait refuser. Quel adulte aurait besoin de l'aide d'une adolescente ? Plutôt, la jeune adulte s'excusa pour son arrivée dans la salle commune à une heure aussi tardive.

L'érudite afficha un air surpris. Elle savait que la jeune femme etait une ancienne aiglonne et elle avait tout à fait le droit de venir dans la tour si elle avait eu la permission de la Directrice. Catherine ne pouvait rien contre cela et ce n'était pas comme si les autres adultes snobait l'endroit. On en voyait bien souvent venir pour discuter ou lire tranquillement. *


Catherine: Oh, mais ne vous excusez pas, Miss Spleen. Je... prenais une petite pause. C'est tellement tranquille durant la nuit, * dit-elle en affichant un léger sourire, se méfiant de moins en moins.

Tout de même, elle garda un oeil sur la Spleen, tandis que celle-ci se déplaçait vers le large piano. Celui-là même où l'adolescente avait commencé à improviser une mélodie. Rien de très exceptionnel. Donc, quand la jeune femme demanda si elle en jouait, la préfète se mit à rire. Un rire qui était plutôt un rire nerveux. Elle n'avait pas peur, mais elle devait rester sur ses gardes. *


Catherine: Je joue très mal... J'ai un peu l'oreille, mais voilà. Comme avec le violoncelle, je ne suis pas assez discipliné pour apprendre.

* Sans s'en rendre compte, la cinquième année s'était mise à parler sans s'arrêter. Le sujet de la.musique, même si elle était une tarte à la citrouille en la matière, était un sujet qui l'attirait. Certes pas au même niveau que la magie noire, mais c'était une chose qu'elle airait bien voulu pratiquer. *

Catherine: Si vous voulez, je vous joue une morceau ?

* La bleue et bronze revint vers le piano et s'installa sur le banc, oubliant momentanément la présence de l'examinatrice et aussi celle du tatouage. La jeune fille posa ses doigts sur les touches et se mit à jouer une petite mélodie moldue: Hallelujah. La concentration faisait son oeuvre. Manquant ici et là quelques accords, elle ne s'arrêta pas, jouant comme si elle était seule. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 03/03/2020 à 08:26:31

La nervosité de l'aiglonne était palpable. Bien souvent, Ellana prenait un plaisir malsain à susciter ainsi l'inquiétude, mais pas cette fois. Il ne s'agissait que d'une élève de cinquième année, seule éveillée dans la grande tour, accomplissant son devoir de Préfète. Il n'y avait rien de jouissif la-dedans, seulement de la tristesse et, peut être même, une honte subtile.

Et pourtant, sitôt le sujet de la musique abordée, la Spinnet baissa sa garde. Un instant plus tard, elle était au piano, jouant un air des plus familier. En vérité, la sorcière se débrouillait plutôt bien malgré ce qu'elle disait, et Ellana pris plaisir à l'écouter.

Elle ferma les yeux, se laissant bercer. La mélodie apaisait son cœur, elle en oubliait presque ce qu'elle était venue faire dans ce lieu. Presque.

Tandis qu'elle ouvrait à nouveaux les yeux, son regard fut attiré par l'encre noire au creux du bras de la Préfète, dessinant un signe qu'elle connaissait que trop bien : une Rune. La Rune.

Son visage resta de marbre, rien dans son attitude ne laissait supposer ni sa découverte, ni sa connaissance. Peut être aurait-elle du lire la missive de Camille sur les nouvelles recrues avant de partir ce soir finalement. Cela lui aurait évité une telle mauvaise surprise.

La Serdaigle continuait de jouer, Ellana ne dit rien. Elle ne voulait pas casser sa concentration, ni le plaisir évident qu'elle avait en jouant. Silencieusement, observant les doigts de la sorcière glisser sur l'instrument, elle se questionnait : Qu'est-ce qui avait poussé la Préfète à rejoindre l'Organisation ?




Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 05/03/2020 à 01:21:11

* Assise au piano, faisant voler ses doigts sur les notes, Catherine jouait un des seuls morceaux qu’elle connaissait. Elle rata quelques accords ici et là, mais rien qui ne semblait déranger la Spleen, quis e tenait tout près du piano, debout, les yeux fermés. La jeune femme semblait réellement apprécié le moment et l’aiglonne continua de jouer, se concentrant sur ce qu’elle faisait pour offrir ce qu’elle pouvait de meilleure à la Gardienne des lieux. Pendant ce moment, la Québécoise oubliait tout ce qui l’entourait. Elle oubliait la présence de la marque au creux de son coude, les mains ensanglantée de l’examinatrice et le fait qu’elles étaient les seules encore debout à cette heure dans la Tour.

Regardant le clavier avec tant de hargne, elle ne remarqua pas le changement d’attitude de l’adulte. Elle continua de jouer, encore et encore. Elle oubliait tous ses soucis en se plongeant dans la musique. Peut-être avait-elle trouvé une nouvelle façon de canaliser sa colère ?

Vint ensuite les dernière notes. Ses doigts appuyaient légèrement sur les touches, faisant résonner les dernières notes de la pièces, quand elle releva la tête vers la Spleen. Cette dernière ne semblait pas très heureuse. Pourtant, au début de leur conversation, de la pièce, la jeune femme semblait heureuse. Ne comprenant pas exactement ce changement d’attitude, la préfète se recula doucement, retrouvant la nervosité du début. *


Catherine: Vous… vous avez aimé ?

* Automatiquement, l’adolescente croisa les bras, se souvenant la rune qui noircissait sa peau. Elle regarda pendant un instant les mains de l’examinatrice, avant de poser les yeux sur sa cape posée sur l’un des fauteuils. Elle ne savait pas s’il était judicieux de se lever, passer à côté de la jeune femme et d’ensuite enfiler le vêtement, Et si la Spleen décidait qu’elle n’en avait pas terminé avec la Spinnet ? Et si finalement, ça dérangeait la femme que la bleue et bronze se retrouve sur son chemin ? C’était un risque à prendre, non ?

Délicatement, l’érudite se leva du banc, et se dirigea d’un pas lent, pour ne pas éveiller les soupçons sur les mille et une questions qui se bousculaient dans sa tête, vers le fauteuil. Elle essayait d’agir normalement, mais rien n’était normal dans son attitude et la Gardienne allait s’en apercevoir. C’était une ancienne aiglonne tout de même. *


Catherine: Je vais juste… attraper ma cape. Il fait un peu froid, * dit-elle, même s’il faisait extrêmement chaud dans la pièce. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 06/03/2020 à 19:16:47

Si la situation n'était pas ce qu'elle était, Ellana aurait probablement sourit face à la nervosité retrouvée de la sorcière. Sourit, de leur ressemblance. En effet, la musique semblait toutes deux les plonger dans un état similaire d'apaisement.

Beaucoup

Répondit-elle sans hésitation, d'une voix rassurante. Ce qu'elle aimait moins, c'était la présence de cette Rune sur la peau de la jeune fille.

Vous pourriez devenir très doué avec plus d'entrainement.

Et ce n'était pas un mensonge, elle le pensait sincèrement. La Spinnet possédait à n'en point douter une affinité particulière avec cet instrument, et un talent indéniable.

Elle suivit des yeux le regard de la Serdaigle jusqu'à ses mains couvertes de sang et grimaça imperceptiblement. Heureusement que la Préfète savait garder son sang-froid. Peut être un peu trop d'ailleurs... Devait-elle la confronter ? Ou feindre de ne rien savoir ?

Les questions tournaient furieusement dans la tête d'Ellana tandis qu'elle observait la jeune femme. L'air de rien, comme si elle n'avait rien à cacher, celle-ci commença à contourner l'Examinatrice, avant de lui livrer une excuse... Absolument pas crédible. Une excuse à laquelle elle ne put s’empêcher de répondre durement :


Vraiment ?

Son visage s'était totalement fermée. Adieu le masque de la gentille Gardienne. Du coin de l’œil, elle remarqua l'objet convoité. Son regard froid comme la mort ne lâchait plus la sorcière, et en une seconde, l'hésitation laissa place à l'action. Elle avait pris sa décision, sa curiosité était bien trop forte.

D'un mouvement vif, elle se plaça devant la Spinnet, lui bloquant le passage. Toujours aussi rapide, sans aucune douceur, elle lui saisit le poignet d'une main de fer, tordant son bras jusqu'à dévoiler la fameuse Rune.


Ne serait-ce pas plutôt pour ça, miss ?

Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 06/03/2020 à 21:02:57

* Catherine venait tout juste de terminer de jouer et à l’expression de la Spleen, elle ne savait pas trop si la jeune femme avait aimé ou pas. Elle avait pris un air neutre, qui ne montrait aucune émotion, tandis qu’un peu plus tôt, c’était totalement le contraire. Donc, lorsqu’elle demanda nerveusement si ça avait plu et la Gardienne des lieux s’empressa de répondre positivement. Déjà, l’adolescente relâcha un peu la tension.

Avec la nervosité qui était de retour chez la préfète, celle-ci s’était remise à repenser à toutes ces petites choses qu’elle devait absolument cacher aux gens. Entre autres, la rune dans le creux de son coude. Cependant, elle devait paraître le plus normal possible et répondre à l’examinatrice. Elle était tout de même experte pour se rendre compte si une personne lui mentait ou pas. Le nombre de tricheur qu’il devait y avoir aux ASPICs avait dû l’amener à développer un sens pour ce genre de chose.
*


Catherine: Je… je n’ai pas trop le temps. Avec mes tâches de préfète, les cours et les activités parascolaire, ça devient compliqué.

* Par activités parascolaire, elle parlait évidemment de son affiliation à l’Organisation. Tous les week-end, elle se retrouvait au château de la Dubois à subir et apprendre. Après ces moments, l'adolescente était totalement lessivée. Elle n’arrivait plus à fonctionner, au point où elle allait directement dans son dortoir, faire une sieste.

Toutefois, la cinquième année était très mauvaise quand il fallait mentir dans des situations de stresse. La Dubois en serait pas fière d’elle. Sachant pertinemment que la jeune femme se tenant devant elle, les mains ensanglanté, était normalement la douceur incarnée, la Spinnet se faisait beaucoup de scénario concernant la présence du sang. Elle savait que l’ancienne aiglonne n’était pas blessée. La Québécoise l’aurait vu immédiatement. Donc, à qui appartenait ce sang ?

Un moment de silence s’était installé entre les deux interlocutrice et pour couper ça court, en espérant pouvoir cacher son petit secret, la Spinnet prétexta avoir froid, malgré la chaleur presque étouffante de la salle commune. La Gardienne des lieux ne semblait pas du tout convaincue, changeant tout à coup d’attitude. L’érudite s’en rendit compte, mais tenta tout de même de contourner la jeune femme. Ça allait mal viré et la préfète n’allait pouvoir rien n’y faire. Elle avait mal joué et l’Examinatrice allait gagner.

Tout de même, la Spinnet était qu’à quelques pas de sa cape, placé sur l’un des fauteuils. Elle voulait attraper le vêtement, prétexter une envie soudaine de dormir et s’enfuir dans son dortoir. Elle se maudissait même d’avoir pris autant ses aises pendant sa ronde de nuit. Elle n’avait pas tendance à faire cela, mais depuis quelques temps, elle avait besoin de ces petits moments de détentes.

Elle y était presque, quand l’adulte se plaça juste devant elle, lui bloquant le passage. la cinquième année allait faire un pas de côté, pour contourner une nouvelle fois la Spleen, mais la poigne de fer de la jeune femme la surprit, laissant échapper un petit cri. Elle sentit toute la force de l’ancienne aiglonne qui lui empoignait le poignet. Cette dernière lui tordit le bras, révélant à la lumière du feu la petite tache noire qui se cachait sur le bras de l’adolescente.
*

Catherine: Lâchez-moi, vous me faites mal ! * dit-elle, ne le pensant pas du tout.

L’aiglonne essayait de gagner du temps ou d’alerter une quelconque personne, mais tout le monde dormait. Jamais la bleue et bronze allait répondre à la jeune femme, même sous la menace. La main ensanglantée de l’examinatrice lui tenant toujours le poignet, la Québécoise changea totalement d’attitude. Si elle subissait le même sort que la personne qui avait perdu tant de sang, au moins elle ne se serait pas laissé faire. Plongeant, pour la première fois, son regard dans celui de la Spleen, Catherine arborait maintenant un regard de défi à la jeune adulte. Elle tira énergiquement sur son bras, pour se libérer de la poigne de l’Examinatrice, reprenant la parole. *


Catherine: Qu’est-ce que ça peut vous faire ?

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 22/03/2020 à 19:39:53 - Modifié : 22/03/2020 à 19:41:08

Un bref ricanement, sec et tranchant, franchit les lèvres d’Ellana. Le mensonge s’apprenait, la fougue… C’était une autre histoire. Or elle était là, présente dans le regard de défi que lui lançait la Spinnet, révélateur de son potentiel. Elle repensait à ce qu’avait dit la jeune fille concernant ses “activités parascolaires”. Son imperceptible hésitation en prononçant ces mots ne laissait aucun doute à Ellana sur leur réalité : il ne s’agissait ni plus, ni moins de l’Organisation.

Alors que la Québécoise tentait d'échapper à son emprise, la sorcière resserra sa prise, n'ayant aucune crainte à ce qu'elle crie à nouveau. Ellana connaissait l'anatomie et ses faiblesses sur le bout des ongles, un avantage de ses pratiques de nécromancienne. Son pouce trouva un endroit précis sur le poignet de la jeune fille, tandis qu'elle usait de sa poigne pour exercer une torsion... Et voilà : si elle assurait encore un peu sa prise, l'aiglonne se retrouverait avec un tendon rompu.

Non, l'adulte n'était pas dupe. Catherine ne pourrait pas faire passer le Perto pour un simple tatouage même si elle le souhaitait. Ellana n'en connaissait que trop bien la signification.


A moi ? Rien.

Susurra-t-elle froidement avec un grand sourire.

C'est toi qui devrais t'inquiéter de ce que l'Organisation fera de toi.

Le nom était dit, la bombe lâchée. Ne restait plus qu'à contempler son effet.

D'un geste brusque, elle relâcha le poignet de la sorcière et, sans même attendre que la surprise se peigne sur son visage, Ellana se dirigea vers le piano. Debout, d'une seule main, elle entama une mélodie : elle n'avait pas oublié l'objectif de sa venue.


Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 23/03/2020 à 18:29:00

* Le poignet encore sous l’emprise de la Spleen, Catherine essayait tant bien que mal de garder son calme. Ce n’était pas une chose facile pour l'adolescente, puisqu’elle avait un tempérament assez bouillant. Surtout lorsqu’on la provoquait ou la menaçait et c’était presque le cas. Elle essayait de garder son secret, mais ça semblait peine perdue.

Tentant d’échapper à la poigne de l’examinatrice, l’aiglonne dû abandonner cette idée, en sentait la main de la jeune femme se resserrer un peu plus, tordant de quelques centimètres encore le poignet de la Québécoise. Cette dernière n’allait jamais l’avouer, mais c’était douloureux. Elle se mordit l’intérieur des joues pour ne pas se mettre à geindre. Elle ne voulait pas paraître faible. Elle garda la même expression de défi, observant la position des doigts de la Gardienne des lieux. La position de son pouce ne lui disait rien qui vaille et arrêta net de bouger.

L’attitude de la Spleen n’était pas celle que tout le monde connaissait. On disait que du bien sur l’ancienne aiglonne. Toujours des bons mots, comme quoi c’était une personne droite et près des gens. Pas pour rien qu’elle était affectée au château par le Ministère. Quoi que même si une personne n’aimait pas les enfants, le Ministère était bien capable de l’envoyer au collège… Tout de même, l’attitude de la Spleen n’était pas celui qu’elle avait habitué tous les habitants de Poudlard. Ce qui était limite un choc pour l’érudite. Toutefois, ce qui suivi frappa de plein fouet la préfète. Arborant presque la même attitude que la Dubois, l’employée du Ministère savait ce que la marque signifiait. Même qu’elle semblait connaître l’Organisation.

Relâchant brusquement le poignet de la cinquième année, cette dernière se mit à le masser, les yeux grand ouverts, observant la Spleen se placer près du piano, entamant une mélodie et ce, comme si rien ne s’était dit. La bleue et bronze resta pendant un moment interdite, ne comprenant pas exactement ce que voulait dire la jeune femme concernant l’avenir de la jeune fille dans le groupe. L’érudite resta au même endroit, fixant l’examinatrice, avant de reprendre la parole, d’une voix un peu incertaine. *


Catherine: Que voulez-vous… dire ? Vous savez ce qui… m’attends ?

* Même la Spinnet ne savait pas ce qui lui était réservé dans cette Organisation. Elle savait qu’une chose: sa vengeance aura lieu et elle en avait hâte. Même si la cheffe lui avait fait comprendre que le regroupement allait à un moment faire appel à elle, Catherine ne voyait pas en quoi elle serait utile. Les gens qui faisaient déjà partie de l’Organisation étaient beaucoup plus compétent qu’elle. Elle était une simple adolescente sans prétention, qui avait encore de la difficulté à se faire confiance.

Cependant, pas certaine de vouloir connaître la réponse à ses questions, la préfète préféra faire ce qu’elle devait faire et ce depuis le début. Connaître la raison de la venue de la Spleen dans la salle commune. Pourquoi venir dans cet endroit quand elle n’était plus élève à Poudlard ? *


Catherine: Je peux savoir pourquoi vous êtes ici, au fait ? * dit-elle sur un ton un peu autoritaire.

La cinquième année n’avait pas la prétention de manquer de respect à la jeune femme, par contre, elle était préfète et à ce moment précis, dans la salle commune, c’est elle qui avait l’autorité. Elle pourrait très bien demander à la Gardienne des lieux de quitter la tour… Mais si la Spleen était venue dans cet endroit pour la… Spinnet ? *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 24/03/2020 à 11:58:31

Ellana lança un coup d’œil à la Préfète sans cesser de jouer, un sourire froid et narquois sur les lèvres, teintée d'une once de tristesse à peine visible. Non, elle ne savait pas précisément ce qui attendait la jeune fille. Mais elle connaissait l'Organisation, et elle savait ce qu'il en coûtait de la rejoindre.

Le scénario était très clair dans sa tête : Camille surgissant de nulle part, un beau discours sur cette grande famille. Des promesses alléchantes, suivis d'une Rune dans la peau. Un soutien infaillible, un apprentissage. Mais ce n'était qu'après que l'horreur commençait. Combien de jeunes avait-elle vu se bercer ainsi d'illusions ? Croire qu'ils obtiendraient ce qu'ils recherchaient sans en payer le prix ?

A nouveau, elle sourit doucement. La question plana un instant dans la salle commune tandis qu'Ellana faisait résonner les dernières notes. Dans un clac à peine audible, le bois lustré de l'instrument laissa apparaître un creux. Sans se presser, Ellana y plaça sa baguette, et une fraction de seconde plus tard, dans un coulissement feutrée, une cavité de la taille d'un tiroir apparut. D'une main, elle en ressorti un petit carnet en peau de dragon, et le leva au niveau de son épaule d'un geste nonchalant.


Pour ça.

Ellana ouvrit le carnet, le posa sur le piano et sortie une plume autoencreur de la cachette. D'un geste vif, radical, elle barra trois noms. Puis replaça le tout dans le compartiment, avant de le refermer et de se diriger vers la sortie.

Je vous attend demain soir dans mon bureau. Débrouillez-vous pour ne pas vous faire prendre. Je crois que nous avons beaucoup de choses à nous dire, miss Spinnet.

Alors que l'Examinatrice atteignait la porte, elle s’arrêta, la main sur l'encadrement.

Oh, et un conseil : n'essayez pas d’obtenir ce carnet. J'en serais prévenue et vous ne feriez que prendre une décharge électrique très... Violente.

Ajouta-t-elle sans se retourner avant de quitter la salle commune.


Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 25/03/2020 à 01:16:41

* En voyant la Spleen jouer quelques notes et un creux se créer dans le piano, Catherine ne pu retenir un air de surprise. Elle ne savait même pas que cette petite cachette existait. Avoir su, elle aurait pu cacher quelques fioles de poudre de Mandragore, dans le temps qu’elle en faisait le commerce. Toutefois, c’est plutôt le sourire de la Gardienne des lieux qui attira la curiosité de l'adolescente. Un petit cahier, sorti de ce petit tiroir caché, et l’aiglonne fut assailli de milliers de questions. Qu’est-ce qu’il contenait ? Pourquoi était-il caché ainsi ? Avait-il un lien avec l’Organisation ? ET les trois traits vif indiquait quoi ?

La Spinnet était partie pour s’imaginer toute sorte de chose. Elle avait une imagination assez fertile, quand il se passait des choses dans le genre. Elle allait même jusqu’à se faire des films. Quand la jeune femme replaça le petit cahier, sans plus le consulté ou quoi que ce soit, dans son petit compartiment avant de refermer celui-ci, la préfète allait intervenir, poser ses questions, mais la jeune femme fut plus rapide. C’était fou comment les gens pouvaient faire naître tant de questionnement chez la Québécoise et surtout, lui faire vivre des émotions aussi opposée. À un moment, l’examinatrice était une personne fort sympathique. Ensuite, elle était limite épeurante en utilisant la force sur la jeune fille et par la suite, elle donnait rendez-vous à la bleue et bronze comme si rien n’était ?

En fait, elle avait l’impression de se retrouver devant une Miss Dubois bis, mais moins froide. Tout aussi calculatrice, avec un parlé parfait. Cependant, l’ancienne aiglonne avait des émotions. De quoi faire craindre le pire à la cinquième année. *


Catherine: Je… Je viendrai Miss Spleen.

* D’un regard incrédule, Catherine regarda l’Examinatrice rejoindre la porte de la salle commune. L’aiglonne eut à peine le temps de poser le regard sur l’endroit où était apparu le petit tiroir, quand la voix de la Spleen se fit à nouveau entendre. Cette fois-ci, les menaces étaient à peine voilée. L’adolescente reconnaissait bien la technique de la cheffe de l’Organisation. En une fraction de seconde, la jeune femme quitta la tour et laissa la préfète, un peu sous le choc, entendant le feu dans son dos crépiter. *

Catherine: Dans quelle merde est-ce que je me suis mise… * dit-elle pour elle-même.

Attrapant sa cape, regardant une nouvelle fois le piano, l’érudite monta vers son dortoir et se prépara pour le coucher. Sauf que le sommeil ne vint pas rapidement. Un peu trop tard même. Lorsqu’elle fut réveillée par son cadran, la Spinnet avait l’impression de s’être endormie cinq minutes avant. Elle se leva difficilement, pestant comme à tous les matins.

Le reste de la journée cependant, fut très calme. Les élèves semblaient avoir pris l’habitude d’être calme une fois de temps en temps. Si ça pouvait toujours être comme ça. Par contre, si c’était le cas, la Spinnet s'ennuierait à mourir. La soirée arriva rapidement, tout de même. Attendant que les adultes, pour la plupart, quittent pour leurs activités dont celle qui consistait à prendre un verre au Trois-Balais, l’aiglonne se dirigea vers le bureau de la Gardienne des lieux. Subtilement, elle frappa trois petits coups, attendant une quelconque réponse, tout en surveillant ses arrières. Elle pourrait toujours prétexter amener un ouvrage contenu dans la Bibliothèque de Serdaigle à la jeune femme. Elle était une ancienne élève bleue et bronze, ça pourrait être normale qu’elle fasse ce genre de demande.

Tout de même, la cinquième année était assez… stressée par cette rencontre. La veille avait été une soirée assez surréaliste et la jeune fille avait peur des révélations ou même des questions de la Spleen. Peut-être que Catherine allait, malheureusement, regretter son affiliation qui pourtant, lui promettait beaucoup de chose. Entre autres un peu de liberté. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 30/03/2020 à 11:30:05

De l'encens à la cannelle brûlait doucement dans un niche du mur en pierre, répandant une enivrante odeur dans la pièce. Sur les meubles et étagères en acajou, des dizaines de bougies allumées diffusaient une lumière agréable, ni trop forte, ni trop douce. Divers tapis berbères aux motifs colorés recouvraient le sol et, dans un coin, des poufs et fauteuils bas entouraient une table basse sur laquelle était disposé un thé fumant et des petits gâteaux qui n'attendaient que leur hôte.

Vautrée dans son siège, les pieds sur son bureau, Ellana patientait, un épais dossier dans les mains. Pensive, la sorcière survolait des yeux les documents qu'elle connaissait presque par cœur, s'attardant légèrement sur les derniers éléments. La famille Spinnet, des "amateurs de moldus" comme on disait dans l'Organisation. Camille avait encore une fois finement joué ses pions.

Trois coups se firent entendre sur le bois de la porte.


Entrez

Dit-elle d'une voix forte, tout en refermant le dossier avant de le poser sur le bureau. La Spinnet était enfin là.




Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 31/03/2020 à 23:59:34

* C’est avec un certain doute sur le reste de la soirée que Catherine se rendit à son rendez-vous avec Ellana Spleen. Comme la jeune femme semblait savoir beaucoup de chose sur l’Organisation, sans savoir si elle en faisait partie, l’aiglonne avait quelques appréhensions. En fait, ces dernières venaient surtout du fait que la Spleen ne s’était pas gêné pour utiliser la force contre l'adolescente la veille. La Québécoise n’avait aucune chance contre l’adulte, si ça en venait encore là. Et rien n’indiquait qu’il était judicieux de se rendre à ce rendez-vous seule. Comme rien n’indiquait son contraire. Il allait seulement falloir jouer de finesse pour comprendre pourquoi elle avait été convoquée. Apparemment, la Gardienne des lieux avait beaucoup de chose à dire.

Légèrement nerveuse sur la suite des choses, la bleue et bronze s’empressa tout de même à frapper à la porte. L’adulte avait été claire: personne en devait voir la préfète entrer dans son bureau. Donc, lorsqu’elle entendit l’Examinatrice lui dire d’entrer, elle le fit sans réfléchir et referma rapidement la porte derrière elle. Ce n’est qu’en se retournant que la jeune fille découvrit le bureau. Elle connaissait bien celui de la Gilberti, pour y avoir été souvent. Sauf que là, c’était tout autre chose. L’endroit était… cosy. Une douce odeur de cannelle se promenait dans la pièce, rappelant à la cinquième année les brioches qu’elle dévorait chez ses parents durant le temps des Fêtes lorsqu’elle était petite. Les bougies diffusaient une lumière tamisée des plus agréable. La préfète se sentait étrangement en sécurité.

S’approchant du bureau de la Spleen, la Québécoise regarda, incertaine, la jeune femme. Elle attendait que cette dernière lui dise ce qu’elle attendait ou l’invite à s’installer. L’adolescente avait été bien élevée par ses parents, malgré leurs penchant pour les moldus et tous les autres défauts qu’ils pouvaient avoir. *


Catherine: Vous… vous aviez demandé à ce que je vienne…

* En bonne observatrice, l’érudite remarqua rapidement le dossier qui se trouvait tout proche de la jeune femme. Il semblait bien garni et la curiosité de la Spinnet était maintenant attisée. Elle ne décrochait pas le regard de celui-ci, trop pressée de savoir ce qu’il contenait, sans toutefois demander, par pure politesse. Donc, elle resta devant le bureau, silencieuse, jetant des regards vers la Spleen et parfois vers le dossier. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 01/04/2020 à 10:50:00 - Modifié : 01/04/2020 à 10:51:27

Tandis que la Préfète franchissait la porte, sans se presser, Ellana se leva et contourna le bureau. La Spinnet semblait aussi méfiante que perplexe face à l'agencement chaleureux, ce qui fit naître un petit sourire sur ses lèvres. Pour la Spleen du château, douce et bienveillante, ce décor n'avait finalement rien de surprenant. Mais pour l'autre, celle qu'elle avait donné à voir à la jeune sorcière, le cadre ne collait clairement pas.

En réalité, la véritable personnalité de la jeune femme se trouvait entre les deux. Ellana était autant l'une que l'autre, et pourtant aucune des deux. Seulement un mélange subtile que très peu de personnes connaissaient. Comme un caméléon, elle ne laissait voir aux autres que certaines choses, poussant certaines caractéristiques à l'extrême selon la situation, jouant avec les masques.


Bonsoir Miss Spinnet, je suis contente que vous ayez pu venir, installez-vous.

D'un geste elle désigna la petite table, avant d'éclater de rire face à l'expression curieuse qui peignait à présent le visage de la sorcière.

Votre curiosité fait honneur à votre maison.

Ajouta-elle en prenant place dans un des fauteuils de couleur crème.

Du thé ?

Sans vraiment attendre de réponse, Ellana entreprit de servir deux tasses. Puis, elle s'adossa au siège, le regard fixé sur Catherine. Après quelques instants ainsi, dans un silence immobile, elle finit par reprendre la parole.

Bien. Nous n'allons pas y aller par quatre chemins : vous avez des questions et moi, je suis curieuse d'en savoir plus sur vous. Rendons les choses simples et soyons aussi honnête que transparente l'une envers l'autre.

Tout terminant sa phrase, Ellana sortit sa baguette et d'un mouvement fluide, elle fit apparaître deux parchemin sur la table basse, ainsi qu'une plume d'oie et un encrier.

Bien sur, en guise de garantie, je vous propose que nous signons un contrat de confidentialité. Nous pourrons ainsi avoir mutuellement... Confiance.

Doucement, elle fit glisser les documents vers la Spinnet.

Il y en a un pour vous et un pour moi. Nous serons à égalité. Qu'en dites vous ?


Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 01/04/2020 à 20:32:55

* En entrant dans le bureau de la Spleen, Catherine était un peu décontenancé par le décor plus que chaleureux et cosy que la pièce offrait. C’était loin de ce que la jeune fille avait pu voir de la Gardienne des lieux la veille. Sauf qu’en même temps, ça reflétait cette autre partie de l’adulte, que tout le monde à Poudlard connaissait. Cette jeune femme attentionnée, presque trop gentille. Donc, ne sachant pas du tout sur quel pieds danser, l’adolescente resta debout, jetant des regards furtifs vers le dossier qui se trouvait tout près de l’Examinatrice. Il était bien épais et elle se doutait que le tout avait rapport avec elle. L’aiglonne se faisait certainement du cinéma, car pourquoi l’ancienne Serdaigle aurait cela en sa possession ?

Les pensées de l’érudite furent interrompue par la voix de la Spleen, l’invitant à s’installer dans le petit coin desservi par une table, des fauteuils et des poufs. L’adolescente ne se fit pas prier et s’installa. Le rire de l’adulte eut le don de crisper la Québécoise, qui déjà ne se sentait pas tellement à l’aise dans cette pièce fermée, qu’elle ne connaissait pas, avec la femme qui l’avait limite menacer la veille au soir. Quand cette dernière lui proposa un thé, elle n’eut justement pas le temps de répondre qu’elle se retrouvait avec un breuvage fumant entre les mains. Elle avait l’impression de revivre sa première rencontre avec la Dubois. Ce qui n’était pas nécessairement rassurant, même si la Française avait été plus que correct avec elle. C’était plutôt la suite qui faisait peur. Bien que l’érudite appréciait la Dubois pour ce qu’elle faisait pour elle, elle n’aimait pas tellement ce que la bleue et bronze appelait communément, les « séances de torture ». Alors, l’aiglonne fit ce qu’elle savait bien faire: garder le silence. Elle ne faisait qu’observer. L’endroit, la Spleen, les documents et tout ce qui pourrait lui être utile un jour. Soit, pas grand chose pour le moment.

Toutefois, la Québécoise n’était pas réellement libre de poser son regard où elle voulait, puisqu’il y avait la Gardienne qui la fixait et la jeune fille eut l’impression que cela dura une éternité, jusqu’à ce que justement, l’ancienne aiglonne mit fin au silence assourdissant. Certes, la Spinnet avait des questions. Quelques unes du moins. Rien d’extravagant, puisqu’elle ne pouvait pas non plus pousser le bouchon trop loin. Un plan pour que l’Examinatrice la voit comme une menace.

Cependant, ce qui suivi ressemblait trait pour trait ce qui s’était déjà produit avec la Dubois. Le fameux contrat. Il avait le même but que celui signé par la préfète, mais sans le tatouage qui venait avec. Si bien sûr la Spleen n’avait pas omis ce petit détail. L’aiglonne regarda l’adulte pendant un instant, pas certaine qu’elle pouvait lui faire confiance, mais la curiosité l’emportait. Encore. Par contre, elle avait ses conditions. *


Catherine: Ce que j’en dis… J’ai l’impression de faire que ça, signer des contrats de confidentialité ces derniers temps, * dit-elle le plus sérieusement du monde.

Catherine n’avait que faire de son attitude. Elle était peut-être légèrement stressée par cet entretien, mais elle était également capable d’être insolente et un tout petit peu irritable quand elle le voulait. Si elle ne se mettait pas en colère, mais bien sûr, ça ne changerait rien avec la Spleen, car celle-ci semblait parfaitement savoir comment agir avec l’adolescente. *


Catherine: J’ai mes conditions avant de signer… Vous ne me faites aucun mal. À moi et ceux que j’aime. Ensuite, quand on dit confidentiel, ça reste confidentiel. Vous ne dites rien à qui que ce soit de l’Organisation ou du Ministère. À personne. Même pas à Miss Dubois.

* Le plus sérieusement du monde, la Spinnet fixa la jeune femme droit dans les yeux. Elle savait que la Spleen pourrait facilement. Sauf, jusqu’à quel point ? Catherine ne la connaissait pas assez pour savoir qui elle était vraiment. Mais connaissons-nous vraiment tout le monde, même nos proches ? L’aiglonne pouvait facilement dire non, puisqu’elle récemment découvert les secrets de ses parents et qu’elle-même, elle cachait beaucoup de chose. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 03/04/2020 à 12:30:39 - Modifié : 03/04/2020 à 12:32:57

Ellana ne put s’empêcher d'éclater de rire.

Regardez qui a retenue ses leçons !

Railla-t-elle, tout en saisissant sa tasse pour en boire une gorgée. Elle commençait à bien apprécier la Spinnet.

Mais qui te dis que je connais Miss Dubois ?

Ajouta-t-elle avec un mince sourire malicieux, pointant ainsi du doigt la seule petite erreur de la jeune sorcière. La tasse retrouva sa coupelle tandis qu'elle poursuivait.

Si je peux me permettre un conseil : ne révèle jamais tes déductions ou ce que tu sais sans que cela ne te serves vraiment. Ici, tu n'aurais très bien pu que ne me donner qu'un nom inconnu. Et qui sait ce que j'aurais pu en faire ?

En silence, elle observa à nouveau la Préfète, la tête légèrement penchée sur le coté. Maline et prudente, la Spinnet faisait honneur à Serdaigle. Et elle possédait un potentiel certain, nul doute qu'entre les mains de Camille, elle deviendrait une sorcière redoutable. Une arme parfaite pour l'Organisation et ses desseins.

Un bref instant, Ellana se revit adolescente, pleine de haine et de désir de vengeance. Prête à tout pour devenir forte, réaliser ses objectifs. Les longues heures d'études et de torture - car il s'agissait ni plus ni moins de cela - en compagnie d'Hazel, celle qu'elle avait haïs plus que tout au monde. Avec le recul, recommencerait-elle ? Prendrait-elle la même voie ? Elle n'était pas sure de pouvoir répondre à cette question. Ni même de le vouloir.


Si cela peut te rassurer, qu'il en soit ainsi. Je promet de ne rien divulguer à qui que ce soit, bien entendu, et de ne te faire aucun mal, ainsi qu'à tes proches aujourd'hui.

D'une main, elle saisi la plume d'oie, et de l'autre elle rapprocha le contrat ou elle apposa sa signature.

A ton tour.


Catherine Spinnet
Préfète
Rédactrice
Chroniqueuse Chicaneur
5e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 5412
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 03/04/2020 à 19:17:15

* C’est un peu tendue que Catherine regarda la Spleen, qui semblait bien s’amuser aux dépends de l’adolescente. La préfète voyait bien là quelques traits de caractères des aiglons. Un peu suffisant et prêt à donner des conseils même quand les gens en demandaient pas. La Spinnet savait ce que c’était, puisqu’elle était comme ça elle aussi. Sauf qu’à ce moment, la cinquième année comprit rapidement qu’elle avait fait une bêtise par la question de la Gardienne des lieux. L’érudite s’emportait souvent en croyant faire les choses bien. Seulement, dans cette situation précise, elle savait qu’elle avait à faire avec une personne qui connaissait l’Organisation. Ce n’était encore certain à 100%, mais l’aiglonne en était persuadée. Donc, quand la jeune femme posa sa question, la préfète n’hésita pas une seconde. *

Catherine: Parce que vous connaissez l’Organisation. Si vous connaissez l’Organisation, vous connaissez certainement Miss Dubois. L’un ne va pas sans l’autre.

* Droite dans son siège, la jeune fille observa l’examinatrice prendre sa tasse et lui donner conseil qui allait, bien sur, être utile à la Québécoise. Jamais elle ne le dirait, mais elle apprenait beaucoup juste en observant ou ou écoutant les différentes personnes qu’elle croisait. Sans même répondre à la dernière interrogation de la femme assise devant elle, la Spinnet se décida enfin à prendre sa tasse de thé. Elle y plongea les lèvres, profitant de la chaleur du breuvage pour se calmer un tout petit peu. De l’extérieur, elle semblait en contrôle, malgré ses erreurs, la tension perceptible dans tout son corps, mais à l’intérieur d’elle, la bleue et bronze stressait. Elle ne savait pas du tout où cette rencontre allait mener. La Spleen avait dit qu’elles allaient discuter, mais il ne fallait jamais faire confiance aveuglément à une personne que l’on connaît peu ou même bien. La cinquième année le savait très bien et l’avait appris à ses dépends.

L’une des raisons qui faisait légèrement stresser l’adolescente, c’était cette façon qu’avait la Gardienne des lieux de l’observer, en silence. Catherine n’aimait pas avoir ce genre d’attention. Elle avait l’impression d’être sondée à tout moment. La Dubois avait fait la même chose et même Dakota lui avait fait ce genre de chose lors de leurs premières rencontres. L’aiglonne n’était pas mal à l’aise, mais ne savait pas non plus ou se mettre, quoi faire ou ne pas faire.

Toutefois, ce silence un peu lourd disparu lorsque l’ancienne aiglonne reprit la parole, annonçant que les conditions de la préfète lui convenait. Sauf qu’un mot vint titiller la Québécoise et même si habituellement elle ne ferait que passer à autre chose sans s’en soucier, là elle ne voulait pas que quelque chose arrive à ses proches ou elle-même. Ce n’était pas que son confort personnel qui était en jeu. *


Catherine: Seulement aujourd’hui ? J’attendais plus… * dit-elle avec un air peu impressionné.

Tout de même, lorsque l’examinatrice signa son contrat, la Québécoise attrapa la plume d’oie, rapprocha le parchemin et hésita un instant. Elle avait toujours des petits doutes qui lui venaient en tête, mais comme lui avait assurer la cheffe de l’Organisation, elle était protégée. Tant par le groupe que par le tatouage qui faisait office de marque. Ce n’était pas une excuse pour faire tout et n’importe quoi, mais elle se disait qu’elle avait quand même pris le temps de négocier. Donc, lentement, elle apposa sa signature au bas du contrat, avant de reposer la plume sur la table, regardant la jeune femme s’attendant à tout. *

Ellana Spleen
Gardienne des lieux
Examinatrice ASPIC
Chroniqueuse Chicaneur
3e année
[Avatar]
Serdaigle
Messages : 4338
Titre : Re : Sombre découverte
Créé : 08/04/2020 à 00:08:57 - Modifié : 08/04/2020 à 00:09:37

Ellana sourit. Oui, elle connaissait "Miss Dubois". Elle la connaissait même très bien.

Sans lâcher son sourire, elle continuait d'observer l'adolescente, sachant pertinemment que cela la mettait mal à l'aise. Enfin, elle signa, et son petit commentaire eu le don de faire rire la jeune femme, autant de satisfaction que d'amusement.


Oui, seulement aujourd'hui, on est jamais trop prudent n'est-ce pas ? Il faut toujours garder une potentielle menace sous le coude. Mais détendez-vous Miss Spinnet, je ne vais pas vous manger.

Lentement, elle but une gorgée de son thé et, toujours sans se presser, se leva afin de ranger les contrats dans un tiroir de son bureau. Revenue à sa place, elle fixa la sorcière de ses yeux bleus. Celle-ci attendait, ne bronchait pas d'un poil.

Vous êtes bien silencieuse comparé à hier soir. C'est bien. Les mots sont aussi précieux que la prudence. Tu iras loin Catherine.

Finit le vouvoiement, finit les formules de politesse. Il était temps d'entrer dans le vif du sujet. Ce qu'elle fit sans aucune cérémonie.

Tu es donc entrée dans l'Organisation afin de tuer tes parents.


Pages : 1 2 ->

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2019 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5