Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Pages : <- 1 2

Les apparences sont parfois trompeuses
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 25/01/2022 à 21:15:35

En tendant l'adolescente défendre ses parents, Catherine comprit tout de suite que la partie ne serait pas facile à gagner. Pas qu'elle voulait y mettre un point final dès à présent, mais parce qu'elle avait un plan et il allait être un peu plus compliqué que prévu. Quoi que selon la réaction de la préfète,la faire douter de ses parents pourraient être un jeu d'enfant. En revanche, il était hors de question de dévoiler son jeu immédiatement. Elle devait vraiment gagner sa confiance et c'était en montrant une grande ouverture, de l'attention à la Gagné que cela allait se faire. Aussi long que cela puisse être.

Vouloir défendre ses parents, c'était normal. La Spinnet savait ce que c'était. Elle avait pendant longtemps défendu le comportement de ses parents. Même quand, avec ses yeux d'adulte, elle avait bien comprit que leur comportement n'était pas normal. Sauf qu'en étant jeune, elle n'avait aucun pouvoir. Jusqu'à ce qu'une adulte lui donne. Ce qui a totalement changé la perception qu'avait eu la professeure à 15 ans. Est-ce qu'elle voulait faire la même chose avec Alicia ? Non. Elle n'avait pas la prétention d'être assez puissante et surtout d'avoir le talent de la Dubois. Par contre, l'ancienne aiglonne avait les connaissances et un certain talent pour gagner la confiance des autres. Son petit côté séducteur fonctionnait dans tous les sens.

Sans insister, l'adulte ne tenta pas de rebondir sur ce qu'avait dit l'adolescente. Plus elles allaient discuter, plus cette dernière allait comprendre certaines choses et de son propre chef. Donc, Catherine allait faire ce qu'un professeur devait faire, avec quelques petits plus, pour aider la Gagné dans ses pertes de contrôle. Ces petits plus, qui n'étaient pas du tout encouragé par la Direction, mais dont la Québécoise n'en avait que faire, avaient permit d'aider la Spinnet. Donc, au tour d'Alicia d'y avoir droit.


Je vois... Et pour être tout à fait honnête, j'ai vécu sensiblement la même chose. Par contre, moi ça ne se résumait pas à quelques bris mineurs ou à éclater un objet. Disons que si les elfes et les architectes de ce château n'avaient pas réagit, tu pourrais voir les témoins de mes propres colères.

Catherine avait dit cela de façon posée, sans rien ajouter. La préfète allait vite comprendre que sans intervention magique, les murs auraient gardés des traces de son passage et de ses crises de colère qui parfois dépassaient l'entendement. Encore aujourd'hui, ce n'était pas toujours rose. Il restait un pan de mur en piteux état dans son appartement, triste témoin de sa réaction lors de sa rupture.

Si tu veux, j'ai quelque chose à te proposer. Mais seulement si tu veux et si tu veux risquer d'outrepasser certaines règles de cette écoles. Ce sera bien sûr secret. Personne ne devra être au courant. Je peux t'aider, mais il faut que tu sois d'accord...dit-elle en regardant la jeune fille d'un regard doux, plongeant ses iris dans celle de son interlocutrice. Alors ?
Capitaine
Chroniqueuse Chicaneur
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 28/02/2022 à 20:04:13

Plus les deux femmes discutaient, plus Alicia découvrait qu'elles partageaient des points communs. Peut-être que la professeure serait la seule réellement capable de comprendre sa situation et sa peur. Au moins, elle n'était pas seule à traverser cela pour une des rares fois de sa vie.

La plus vieille semblait sérieuse sur la destruction qu'elle avait causé ce qui surprit la préfète. Elle n'avait jamais entendu parler d'incidents d'une telle ampleur alors qu'elle avait passé des années à l'école en même temps que Catherine. Le tout avait probablement été gardé sous silence afin d'éviter que les élèves créent des rumeurs comme ils le faisaient si bien. La Serdaigle ne pouvait qu'espérer que sa situation n'en vienne pas à cela, elle ne voulait pas être un danger pour ceux l'entourant...


Je ne sais pas... Est-ce qu'il est nécessaire d'aller à l'encontre du règlement? Je veux dire, est-ce que c'est dangereux ou...?

La jeune femme buta sur ses mots en tentant d'exprimer son hésitation. Son éducation stricte l'avait menée à une discipline personnelle hors du commun pour les jeunes de son âge et alors que d'autres auraient sauté sur l'occasion d'enfreindre le règlement en compagnie d'une figure d'autorité, Alicia n'arrivait pas à échapper à son doute. Le règlement était là pour protéger les élèves du château et elle se devait de montrer l'exemple.

La préfète ne pensait pas que Catherine ait de mauvaises intentions en lui proposant cela et elle savait qu'elle avait besoin de l'aide qui lui était proposée peu importe à quel point elle tentait de se convaincre qu'elle pouvait se débrouiller seule, mais elle n'était pas prête à s'engager à l'aveugle. Son regard parcourut les traits de la professeur afin d'y lire une raison de douter d'elle, mais n'arrivant pas à y trouver ce qu'elle cherchait, elle choisit d'attendre sa réponse. Alicia avait toujours été une élève modèle, mais elle ne savait pas si cela resterait le cas bien longtemps.

« I broke all my rules of you. »

[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 01/03/2022 à 19:39:10

La discussion qui avait lieu entre les deux jeunes femmes avaient des allures normales, si quelqu'un venait à les trouver dans la Tour de l'Horloge. Une élève qui se confiait à sa professeure était une bonne chose, pour le bien-être de l'adolescente. En revanche, quand une élève se confiait à la professeure en Défense contre les Forces du Mal, il y avait, semble-t-il, toujours un risque. Pourtant, leur conversation était cordiale. Même qu'elles partageaient quelques points en commun. Puis, rien d'illégal n'avait été proposé ou quoi que ce soit. La Spinnet avait tout simplement porposé son aide, comme devait le faire les adultes.

Après avoir terminé son chocolat chaud, la professeure posa son regard sur la Gagné, affichant un léger sourire, sur un visage plus que calme. Avant de poser ses iris sur le ciel étoilé, l'adulte entendit enfin les premiers balbutiements d'une peur plus que normale. En bonne Serdaigle qu'était Alicia, elle avait des questions et surtout, remettait en question ce que Catherine venait de lui dire. Cette dernière aurait pu prévoir ces craintes, mais elle voulait justement que l'adolescente aborde le sujet. Puis, la professeure voulait montrer patte blanche, même si cela se révélait être une facade à certains égards.

Soupirant légèrement, prenant le temps de bien choisir ses mots, la Spinnet ne fut pas surprise de sentir le regard de l'aiglonne et elle allait la laisser l'observer. Briser les règles et les codes, pour une élève comme la Gagné allait être difficile. Toutefois, une fois qu'elles seront justement brisée, la préfète allait y prendre goût. C'était un cercle vicieux et d'outrepasser les règles ouvrait grand la porte à d'autres méfaits.


Je comprends tes craintes, Alicia. Toutefois, comme professeure, je ne peux pas t'offrir de cours particulier ou d'aide sans aller à l'encontre des règles. Ces cours, tu en as besoin, si tu ne veux pas mettre en danger les gens qui te sont chers. J'ai eu droit à cette aide à ton âge et j'ai réussi à me contrôler. Je crois que ce sera la même chose pour toi, dit-elle calmement, accompagnant son discours d'un sourire apaisant. Regarde, si tu veux, pour te rassurer, j'irai voir Miss Jones pour avoir son accord. Ça te va ?

La seule chose, ce qu'Alicia ne savait pas, c'était que la Spinnet n'allait jamais allée voir la Jones pour avoir son accord. Un petit tour de passe passe et la professeure en Défense contre les Forces du Mal pourrait prétendre qu'un accord verbal avait été conclu. Rien de plus simple.
Capitaine
Chroniqueuse Chicaneur
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 05/05/2022 à 15:01:06

La mère d'Alicia lui disait bien souvent qu'elle se devait maintenir une bonne réputation. Dans un monde où les bonnes connexions pouvaient faire toute la différence, il fallait s'assurer que l'image que nous présentions aux autres soit exemplaire. Parfaite. Cela était particulièrement difficile lorsqu'un débordement d'émotions pouvait faire exploser une assiette, mais une fois à Poudlard, la Serdaigle s'était plutôt bien débrouillée.

En enfreignant le règlement, la né-moldue craignait de porter atteinte à sa réputation de préfète. Sans oublier les risques qui pourraient se cacher derrière la proposition de sa professeure. Miss Spinnet n’ignora pas ses craintes et les valida tout en les adressant. Alicia appréciait d’être écoutée ainsi. De la manière dont elle présentait la situation, elle avait tout simplement besoin de sa permission pour l'aider. Et peut-être qu'ainsi Alicia arriverait à se contrôler complètement ce qui serait plus sécuritaire pour ses proches.


Si Miss Jones donne son accord, je suppose que c’est correct.

Après tout, sa Directrice de Maison n’accepterait pas que la préfète ait des cours privés si elle n’avait pas confiance en Catherine. Et si elle était prête à mettre la sécurité d’Alicia entre les mains de la professeure, c’était que celle-ci allait veiller à son bien-être.

Merci Miss Spinnet. Je sais que vous n'aviez pas à m'aider et je l'apprécie vraiment.

La femme lui avait offert de l'espoir et Alicia espérait simplement qu'il ne soit pas en vain. Il était temps pour elle de prendre sa propre vie en main.

« I broke all my rules of you. »

Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 16/06/2022 à 22:44:17

Ce n'était pas tous les jours que Catherine pouvait avoir une discussion aussi simple, d'égale à égale en apparence avec une élève. Car oui, c'était illusion. La professeure restait en position d'autorité, mais cette dernière n'imposait rien du tout. Elle suggérait et à la limite, elle disait ce quela préfète voulait entendre inconsciemment. C'était un jeu que la Spinnet avait appris assez jeune. En cinquième année, en fait. Dès que la Dubois l'avait pris sous son aile, l'ancienne Serdaigle avait dû travailler sur elle-même. Aujourd'hui, quoi que ce n'était pas toujours parfait, Catherine se débrouillait assez bien pour que sa mentore l'envoie dans d'autres pays représenter l'Organisation. Ce qui était une marque de confiance.


Vous supposez bien, Miss Gagné. Et appelle-moi Catherine quand nous sommes que toutes les deux. Je t'aide parce que je sais c'est quoi être dans cette situation et qu'il est possible de travailler sur tout ça.

Doucement, dans un effort surhumain, la professeure posa une main sur le bras de la jeune fille, affichant un léger sourire compatissant. Elle devait jouer le rôle de l'adulkte compréhensive et qui veut absolument aider son élève pour vraiment gagner sa confiance. Puis, lentement, elle pourrait entrer dans sa tête, non pas avec la légilimancie, mais en prenant la place qu'occupe la mère d'Alicia, mais en moins... contraignante. En même temps, la Spinnet pourrait damner quelques informations sur cette famille de moldus qui avait attisé la curiosité de l'adulte.

Bon. Il commence à être tard et Mr. Dresden ne devrait pas tarder. Il ne faudrait pas que notre secret soit déjà dévoilé, dit-elle en faisant un clin d'oeil à la préfète. Rejoins-moi à mon bureau demain, après tes cours. Nous pourrons commencé les leçons. Et ne stress pas, on va débuter lentement.

Se levant doucement, offrant sa main à la Gagné, Catherine se dirigea vers l'escalier qui allait les mener vers l'étage inférieur. Son plan fonctionnait. Même si les raisons qui la poussaient à faire cela n'étaient pas très louable, elle voulait tout de même aider son élève malgré tout. Car elle était la mieux placer pour savoir ce que cela faisait quand on ne contrôlait pas ses pouvoirs et ça pouvait mener à bien des problèmes.

Allez, rejoins ta salle commune avant qu'un professeur te sermonne. On se voit demain. Bonne nuit, Miss Gagné.

Capitaine
Chroniqueuse Chicaneur
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 01/07/2022 à 15:10:08

Il y a quelques jours, jamais elle n'aurait imaginé discuter avec sa professeur de Défense Contre les Forces du Mal de sa vie personnelle et encore moins que celle-ci la comprenne. Pourtant, elle se retrouvait à discuter de manière presque familière avec Catherine Spinnet autour d'une tasse de chocolat chaud maintenant terminée. La discussion lui paraissait si naturelle que la Serdaigle avait de la difficulté à voir en la femme la professeure qui faisait peur à la plupart des premières années. Elle se sentait presque confortable en sa présence.

Si je peux vous appeler Catherine, vous pouvez m'appeler Alicia.

Face à l'heure tardive, la femme lui indiqua qu'il serait temps de se séparer. Son clin d'oeil semblait indiquer que les deux sorcières partageaient une complicité à travers leur secret. La préfète répondit au geste avec un sourire en coin et un hochement de tête. Face à l'attention que lui donnait Catherine, Alicia avait l'impression d'être importante. C'était un sentiment étrange; le type qui réchauffait malgré le froid de l'hiver.

Bonne nuit. À demain.

Sa professeure ne lui avait pas seulement offert son aide, elle lui avait permit de croire que sa situation pourrait changer. Alicia avait accepté que ses pouvoirs seraient toujours ainsi (ou peut-être avait-elle abandonné l'idée qu'ils changent). L'adulte était peut-être la solution à son problème.

Le lendemain, la préfète se dépêcha de déposer ses livres dans son dortoir avant de retrouver le chemin vers le bureau de Miss Spinnet. Elle avait hâte de découvrir à quoi ressembleraient ses cours particuliers. Sans plus attendre, Alicia cogna à la porte.

« I broke all my rules of you. »

Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 10/07/2022 à 22:03:25

La journée avait été une succession de catastrophes en classe. Quand ce n'était pas un cinquième année se croyant invulnérable et plus fort que tout, il y avait les plus jeunes qui se croyaient moins bon que tout le monde. Maintenant, Catherine pouvait profiter d'une petite acalmie avant l'arrivée d'Alicia. Observant sa glace à l'ennemie, elle voyait des ombres ici et là, mais elle savait que les personnes caché derrière ces dernières étaient bien loin. Dans un autre pays. Tant que la professeure restait en Écosse ou en France, elle n'avait rien à redouter.

Elle regardait l'objet avec attention, le regard dans le vide, quand l'on toqua à la porte. L'adolescente était arrivée et avec un peu d'avance. Sans plus, l'adulte fourra la glace dans l'un de ses tiroirs et d'un coup de baguette, déverrouilla le batant qui laissa apparaître la Serdaigle.


Alicia, tu es un peu en avance... Mais c'est parfait ! Allez, entre ! dit-elle en se levant pour accueillir la jeune fille. Tu veux quelque chose à boire ? Jus de citrouille ? Chocolat ? Ou quelque chose de plus fort si tu veux...

La Spinnet n'avait rien à faire des convenances. La Gagné avait 17 ans. Elle était majeure et assez intelligente pour choisir elle-même de ce qu'elle désirait. Comme pour ces cours particuliers.

L'ancienne aiglonne referma la porte derrière Alicia, passa à côté de cette dernière et vint devant le petit meuble où jus et alcools attendaient d'être servi. La brune ne se gêna pas pour se servir un verre de whisky, entre autres pour oublier sa journée de misère.


Ç'a été ta journée de cours ? Parce que si tu me dis que tu es fatiguée, on reporte. Je vais avoir besoin de toute ton attention ce soir...

Capitaine
Chroniqueuse Chicaneur
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 04/01/2023 à 20:51:47 - Modifié : 08/01/2023 à 02:28:55

Le quotidien de Poudlard, aurait probablement semblé fou pour des moldus, mais après 7 ans à l'école de magie, Deliah s'y était habituée. Aujourd'hui, la Québécoise avait commencé sa journée en Potions. Un de ses camarades à moitié endormi avait ajouté bien trop de poudre de crochets de serpent qui avait résulté en un explosion et un bon sermon de leur professeure sur la concentration et l'importance de respecter des quantités. En Sortilèges et Enchantements, un Salveo Hexia échoué avait résulté en un maléfice cuisant sur une élève qui avait dû se rendre à l'infirmerie.

Mais il y avait aussi des expériences que les jeunes de son âge vivaient, qu'ils aient des pouvoirs ou pas. Selon les brides d'une conversation entendue entre les cours, Cathy et Anna, deux Gryffondors de son cours de sortilèges, ne se parlaient plus depuis que cette dernière s'était mise en couple avec William. Les rumeurs laissaient entendre que Cathy avait un crush sur le Poufsouffle depuis la sixième année et que son amie avait proposé au sorcier de sortir à Pré-au-Lard en pleine connaissance de cause. Une chose était sûre, les histoires de coeur n'étaient pas pour Deliah qui n'avait écouté la conversation que pour procrastiner sur son devoir d'Histoire de la Magie.

Les événements de la journée avaient été normaux pour la Serdaigle et même un peu ennuyant. Ce qu'elle attendait avec impatience n'allait pas avoir lieu en cours, mais après. Elle était dans le bureau de Catherine Spinnet pour des leçons privées et afin d'enfin apprendre comment contrôler ses capacités. Sa professeure lui proposa une boisson à boire et avec un sourire, Deliah répondit.


Du jus de citrouille serait parfait, merci.

En temps normal, la jeune femme n'aurait probablement pas dit non à un peu d'alcool, mais elle était là pour apprendre et tenait à être aussi concentrée que possible. Sa professeure de potions serait fière.

Ça va. Pas besoin de reporter, je suis prête pour ce soir. Sur quoi souhaiteriez-vous qu'on commence ?

Pour Deliah, reporter le cours particulier n'était même pas à considérer. Elle avait enfin l'opportunité d'apprendre comment contrôler ses pouvoirs et elle n'allait pas arrêter là, elle ne le pouvait pas. Plus la sorcière devenait puissante, plus elle posait un risque à ceux qui l'entouraient. La jeune femme ne voulait pas blesser sa famille.

« I broke all my rules of you. »

Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 08/01/2023 à 19:27:50

Après le dernier cours de la journée, Catherine se dirigea vers son bureau où elle donna un petit coup de ménage à ce dernier. Elle n'avait pas tellement envie que ça ressemble à un capharnaüm. De quoi faire peur à son élève, Deliah. Oui, ce soir, la professeure allait donner son premier cours particulier. Une chose qu'elle avait elle-même pu expérimenter lorsqu'elle fut élève. Ça l'avait grandement aidé dans la maîtrise de ses pouvoirs. Même si en vérité, c'est surtout le travail effectué avec la Dubois qui l'avait rendue ainsi.

C'est donc installée à son bureau, grignotant un petit plat qu'un elfe avait si gentiment envoyé à son bureau, qu'elle se mit à corriger les quelques copies qu'elle avait sur son bureau. Car la Thompson était certainement, à cette heure-ci, en train de se sustenter. C'est lorsque l'adolescente fut arrivée que l'ambiance changea du tout au tout. C'était un privilège pour la Serdaigle d'avoir une proximité avec un professeur et la Spinnet n'allait pas cacher que c'était surtout une grande chance pour la jeune fille d'avoir la Spinnet comme mentore.

Cachant derrière son masque aimable ses réelles intentions, la jeune femme tenta d'agir comme agirait n'importe qui, proposant un breuvage à sa jeune protégée. Versant un jus de citrouille dans un joli verre, elle tendit ce dernier à Deliah, écoutant cette dernière lui assurer qu'elle était prête. Ce qui fit naître un léger sourire sur le visage pâle de Catherine.


CATHERINE : Parfait... Vous n'aurez pas besoin de votre baguette pour ce cours-ci. Nous allons travailler votre respiration et votre contrôle de pensée.

Elle savait, pour être passé par-là, que cette annonce allait peut-être décevoir la Serdaigle. On aimait toujours immédiatement se lancer dans le vif du sujet à cet âge, tête baissée, mais la Thompson allait être déçue.

CATHERINE : Pour pouvoir vous contrôler, vous devez déjà savoir vous calmer, contrôler votre respiration... Mettez-vous debout, au centre et regardez-moi...

La Spinnet se tint debout, devant son propre bureau. Elle attendit que la jeune fille se mette en place pour pouvoir la fixer droit dans les yeux de ses iris verts. Deliah ne savait pas ce qui l'attendait, mais Catherine ne comptait pas lui faire de cadeau. Même si la leçon semblait si simple.

Capitaine
Chroniqueuse Chicaneur
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 07/02/2023 à 21:03:23

L'espoir était une émotion forte, mais volatile. Pourtant, alors qu'elle se préparait mentalement pour sa rencontre avec Catherine Spinnet, Deliah s'y accrochait avec conviction. À force d'ignorer ses pouvoirs et la destruction qu'ils pouvaient causer, ses émotions avaient fait d'elle une bombe à retardement. La préfète risquait d'exploser ou, pire encore, de causer des dommages qu'elle ne pourrait pas réparer. Elle croyait sincèrement que sa professeure pouvait l'aider, elle y comptait.

La Serdaigle parcourut l'espace de travail de Catherine du regard. Sur son bureau, des copies éparpillées attendaient d'être corrigées. La jeune femme ne doutait pas que le travail de la sorcière était fastidieux par moment. Pourtant, elle avait offert à l'élève de lui enseigner le contrôle en dehors des cours, c'était plus que ce que son poste lui demandait. La fraîcheur du verre de jus de citrouille se transmit aux doigts de l'élève, mais elle n'eut pas le temps de boire, distraite par les paroles de sa professeure.

L'excitation de Deliah retomba aux mots de Catherine. Travailler sur sa respiration et ses pensées, c’était l’équivalent de la méditation et la sorcière n’était pas venue pour parler de chakra. Comme si elle n’avait pas tenté de contrôler ses émotions et de se calmer par le passé. Ça n’avait pas fonctionné à l’époque, il n'y avait pas de raison que ça fonctionne plus aujourd'hui.


Je ne vois pas trop en quoi cela va m’aider…

La jeune femme fit de son possible pour ne pas laisser son attitude transparaître dans sa voix alors qu'elle prit place au centre de la pièce. Elle voulait une solution, une vraie, mais s'il fallait effectuer des exercices de respiration pour l'avoir, elle allait obtempérer. L'offre que Catherine lui avait offerte pouvait être reprise à tout moment, Deliah ne souhaitait pas lui donner de raison de le faire. Ses yeux se posèrent sur ceux de la sorcière. Peu importe ce que la professeure avait prévu pour elle, elle était prête.

« I broke all my rules of you. »

Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 19/02/2023 à 21:52:07

En voyant l'expression de Deliah et en entendant les paroles de cette dernière, Catherine laissa aparaitre un léger sourire. Presque imperceptible. C'est ce qu'elle pensait. La précipitation pouvait aussi être gage d'échec, mais la jeune fille semblait l'oublier. Il fallait faire le tout par étape et commencer sans magie. Elle fixa la jeune sorcière, s'appuyant sur le bord de son bureau, pour lui répondre le plus calmement.

CATHERINE : Vraiment, Miss Thompson ? Vous ne voyez pas l'utilité ? dit-elle en levant un sourcil.

Puis sans crier gare, la professeure lança le sortilège de légilimancie sur la jeune fille. Entrer dans ses pensées les moins profondes. Ressentir son désarroi face à la demande de sa professeure. L'excitation qu'elle avait ressentie à la venue de ce premier cours particulier. Sa peur. En quelques secondes, la Spinnet avait tout ressenti, compris et elle sortit des pensées de l'adolescente. Elle attendit quelques secondes, pour voir la réaction de la Thompson face à cette attaque pernicieuse. Catherine espérait que cela fasse l'effet escompter. Elle voulait voir de ses yeux la réaction de l'aiglonne qui semblait si en contrôle habituellement. La Directrice adjointe voulait être témoin d'une de ces pertes de contrôle. Puis, pour pousser cette dernière à sortir de ses retranchements, Catherine utilisa l'arme qu'elle connaissait le plus : l'arrogance.


CATHERINE : Alors, Miss Thompson ?

Capitaine
Chroniqueuse Chicaneur
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 10/06/2023 à 08:00:29

Deliah regretta ses mots dès qu'ils furent dits. Elle avait été honnête, mais parfois, il valait mieux garder certaines pensées pour elle. Pourtant, Catherine ne semblait pas vexée. La femme semblait plutôt voir sa remarque comme un défi.

La préfète avait l'habitude des maux de tête ; ils accompagnaient bien souvent le manque de sommeil et la fatigue. La sensation que causait un sortilège de Légilimancie était bien différente. Pour Deliah, il s'agissait d'un fourmillement, d'une pression inconfortable indiquant que quelque chose n'était pas à sa place. Le sortilège qui lui avait été lancé prit fin, mais la né-moldue resta bouche-bée. Catherine Spinnet s'était insérée dans son esprit sans sa permission.

Les yeux de l'élève s'écarquillèrent à cette réalisation. Ce que sa professeure venait de faire allait à l'encontre de l'une des règles les plus importantes de la Légilimancie, mais surtout, de sa vie privée. Deliah eut l'envie de quitter la pièce, de crier sur la femme, mais elle s'arrêta et prit une profonde inspiration. Elle ne pouvait pas laisser la colère, une émotion volatile et violente, gagner. Deliah était venue ici pour apprendre à contrôler ses pouvoirs et non pas pour leur permettre de détruire encore plus.


Vous n'aviez pas le droit...

Il y avait une certaine innocence derrière sa réaction, comme une enfant n'ayant pas encore conscience que le monde était moins bon qu'elle ne le pensait. Il s'agissait probablement de la réelle raison que les actions de Catherine l'avait affectée ainsi. Il était cruel de sa part d'utiliser le propre esprit de Deliah contre elle. La sorcière était supposée l'aider...

Mais au fond, peut-être que la né-moldue réagissait aussi ainsi parce qu'elle avait peur de ce que Catherine avait trouvé dans son esprit.

« I broke all my rules of you. »

Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Les apparences sont parfois trompeuses
Créé : 13/06/2023 à 20:11:17

Après une petite visite furtive dans l'esprit de la Thompson, Catherine regarda l'élève en affichant un sourire en coin à peine voilé. Elle savait qu'elle avait un risque et surtout, qu'elle avait enfreint LA règle des Legilimens, mais elle devait le faire. Elle voulait voir l'adolescente réagir fortement face à cette intrusion, mais rien. La jeune fille eut une petite réaction toute simple. Aucune colère. Rien. Ce qui effaça le sourire de la professeure. Qu'allait-elle devoir faire pour que Deliah réagisse. Lui montre ce côté supposément dangereux qui à force, lui donnait un infâme mal de tête.

CATHERINE : Oui, c'est vrai. Vous avez bien retenu la règle... Mais pourquoi vous retenir de réagir comme vous le souhaitiez ? Je suis entrée dans votre esprit sans votre consentement. J'ai brisé cette barrière, mais vous ne réagissez à peine. Avez-vous vraiment besoin de mon aide pour vous contrôler ?

La jeune femme posait cette question, connaissant déjà la réponse, mais elle voulait l'entendre de la bouche de la Serdaigle. Car si elle était là pour apprendre à se contrôler, elle semblait déjà bien le faire. La Spinnet allait-elle devoir agir autrement ? La femme était en train de se le demander.

CATHERINE : Je vous demande pardon Miss Thompson pour cette intrusion. Sachez tout de même que je me suis contentée d'explorer vos sentiments présent et vos souvenir de la dernière heure... Vous n'avez pas à stresser me concernant, sauf si...

Catherine s'arrêta net. Son regard rempli de malice fixa le regard de la jeune fille avec force. Triturant la bout de sa baguette entre son index et son pouce, la professeure avait une idée et peut-être que cette dernière allait enfin avoir l'effet recherché.

CATHERINE : Je sais que vous connaissez ma réputation dans le château. Les rumeurs arrivent très souvent à mes oreilles... Donc, vous savez également que je suis prête à tout et que ce n'est pas un simple « Vous n'aviez pas le droit... » qui va m'empêcher d'obtenir ce que je recherche, dit-elle d'un air inquiétant, en s'appuyant contre son bureau. Et si je rendais une petite visite de... courtoisie à vos parents ?

Pages : <- 1 2

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5