Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Sans un bonjour ni un merci.
Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 06/06/2023 à 22:57:23 - Modifié : 10/06/2023 à 21:38:36

Après des semaines interminables à demander à la directrice de l'école un entretien afin d'obtenir un poste à l'école de sorcellerie, tu as enfin eu une réponse. Néanmoins, il n'est pas certain que tu sois parvenu à donner envie de t'embaucher : tu as eu du mal à justifier le fait que tu n'aies pas de baguette magique, et le personnel de l'école avait tant changé depuis ton départ que personne ne pouvait attester de tes qualités de professeur ou de pédagogue.

De toute façon, aucun de mes collègue de l'époque ne m'aurait soutenu.

Tu franchissais la porte d'entrée en direction du parc. L'air abattu et les bras tombants, tu fis pousser des cris de stupeur à quelques poufsouffles de première année qui revenaient des serres. Tu ne leur en voulais pas, avec ta sale tête recouverte de croûtes qui s'effritaient au gré des jours.
Ton regard s'attarde sur les serres de Poudlard. Peut-être que le professeur de botanique pourrait t'aider à te débarrasser de ta magie. Tu n'avais aucune nouvelle de Camille Dubois et de sa mystérieuse société secrète à laquelle tu n'avais rien compris. Après tout, tu n'avais rien à perdre à essayer.

Tu parcourais donc les allées entre les serres, l'espoir tenace de trouver une plante magique susceptible de faire taire ta magie te redonnait du courage malgré l'entretien pitoyable que tu venais de passer avec Izora Flame. Bientôt, tu remarquais un jeune homme assis sur un banc.


Tu pourrais m'aider ?

Comme d'habitude, pas un bonjour, pas un merci. Et pourtant, tu seras bientôt redevable à ce sorcier comme jamais tu n'as eu à l'être auparavant.

RPG entre Gajiu et William Forester.
L'intervention de PNJ n'est pas souhaitée pour le moment.

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 08/06/2023 à 21:28:23

Un mois déjà s'était écoulé. Un mois qu'il avait pu enfin reprendre pieds en Angleterre. Un mois qu'il avait eu la chance de revenir au château dans lequel il avait fait ses études et où il donnait cours de botanique désormais. Un chaire de professeur de Botanique, rien n'aurait pu lui coller plus à la peau. Après ses ASPIC, l'écossais avait traversé le monde. De missions en missions, d'aventure en aventure, il avait fait le tour des forêts les plus reculées, des montagnes les plus isolés et des zones les plus mystiques qui peuplaient les légendes du monde des sorciers. Savoirs, connaissances et expériences, voilà ce qu'il ramenait dans ses bagages, en plus de quelques plantes curieuses et dangereuses que le grand brun avait installé dans la serre N°4, à l'abri de tous !


Encore une belle matinée passée à faire cours venait de se terminer. William, comme à son habitude à chaque fois qu'il n'avait pas cours, se posait calmement sur son banc de bois devant la serre N°2. Songeant aux chaudes journées qui s'écoulaient et profitant de la douce chaleur des rayons du soleil sur sa peau, il passait ses bras musclés derrière sa tête pour reposer son cou.


Une silhouette inconnue s'était approchée de lui. Un homme qui était particulièrement apathique et qui semblait se laisser porter par les maigres forces de ses jambes. Il avançait les bras ballants et semblait manquer d'une quelconque motivation. Arrivant devant le professeur, cet inconnu présentait une particularité physique qui ne choqua pas l'aventurier qui en avait vu d'autre. Il était recouvert de croûtes et sa peau semblait craquelée à de nombreux endroits. Il devait traîner ça depuis un certain temps et ne pas les laisser cicatriser.


Sans un bonjour, il s'était adressé à l'Ecossais qui se mit à sourire. L'abattement du sorcier avait l'air de nécessiter un sérieux coup de main. Sans répondre immédiatement, le trentenaire se leva et entra dans la serre numéro 4 pour ressortir avec un panier en osier. Il s'assit de nouveau sur le banc, sortit une bouteille de whisky et deux verres du panier en osier. Il servit les deux verres, posa la bouteille fermée au sol et tendit le verre au pauvre hère.



- Allez assieds-toi. Salut moi c'est William. Tu dis que tu as besoin de mon aide et je ne suis pas homme à refuser de tendre la main. Dis moi qui tu es et ce que tu recherches. Je verrai ce que NOUS pourrons faire, dit-il en insistant sur le NOUS.

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 10/06/2023 à 21:48:41

L'espace d'un instant, tu crois que le sorcier t'a carrément ignoré. Il te sourit. Puis il entre dans la serre. Que dois-tu faire ? Tu te balances sur tes jambes comme un ours qui veut attraper une ruche au sommet d'un arbre.

Bon ben j'vais y aller hein...
Tu t'apprêtes à repartir quand le sorcier revient avec un panier en osier. Bouche bée, tu regardes le verre de whisky qu'il te tend avec un grand sourire. Tu tends la main pour l'attraper tandis qu'un morceau de croûte se détache de ton poignet et tombe vers le sol.

Ils ont été si rares, dans ta vie, les sorciers à t'avoir accueilli aussi chaleureusement. Tu n'y étais pas habitué. Peut-être que tu n'étais pas si bizarre, finalement ? Peut-être que c'étaient les autres qui l'étaient ? Ou qui faisaient de toi cet être gauche ?

Tu ne te fais pas prier. En moins d'une seconde, tu t'assois à côté du professeur de botanique et tu avales cul sec le contenu du verre qu'il t'a donné, sentant une douce chaleur glisser le long de ton œsophage.

Moi, c'est Gajiu. Je cherche une plante pour me débarrasser de ma magie. Doit bien y avoir ça dans une de tes serres ?

Tu regardes par dessus son épaule, comme si tu allais trouver un panneau indiquant "Serre n°6, plantes anti magie". Tu attrapes la bouteille de whisky et te sert un deuxième verre. Dans le reflet liquide, tu vois ton visage déformé par la magie noire, et plus que jamais, tu es décidé à en finir.

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 20/06/2023 à 11:41:06

L'inconnu avait l'air d'avoir apprécié le geste du professeur de botanique. Le verre accepté, il s'installa à ses côtés pour boire le verre d'un trait avant de s'en resservir un autre. Heureux que son geste ait pu aider cette âme désemparée qui disait s'appeler Gajiu, William réfléchissait à la demande de ce dernier.

Agité et apparemment inquiet, il se tournait dans tous les sens en quête d'une solution à ce qu'il avait l'air de considérer comme un problème : sa magie.


- Enchanté Gajiu. Je ne veux pas te décevoir mais près de nous il n'y a que les serres scolaires numéro 1, numéro 2 et numéro 3. Et je ne vais pas te cacher que la serre numéro 4 est ma serre personnelle. Elle regorge de trouvailles végétales et de souvenirs, mais elle ne contient rien qui t'intéresserait je pense. Cependant...

William se tu et laissa le silence prendre le dessus un bref instant. Il fallait prendre aborder la situation avec philosophie. La peau du sorcier plein de croûtes et de cicatrices avait l'air de le gêner. Son visage déformé et ses plaies qu'il avait l'air de ne pas laisser cicatriser avaient probablement une origine bien sombre. Et si c'était là la cause de son mal-être ? Et si c'était pour tirer un trait sur son passé qu'il cherchait à abandonner la magie ?

- Tu cherches vraiment à te débarrasser de ta magie ? J'ai bien une idée mais ce n'est pas simple et ça nous conduira assez loin... Mais je n'en dirai pas plus avant que tu ne m'expliques pourquoi tu veux en finir avec ta magie.

Bien conscient que ce léger chantage pouvait mettre son invité mal à l'aise, l'Ecossais prit sur lui de le faire quand même. Il n'allait tout de même pas le laisser se mettre en danger et se torturer sur un coup de tête. Et il n'avait pas menti après tout. Il avait étudié bien plus jeunes les anciennes civilisations sorcières des forêts primaires et une légende en particulier faisait état de ces pratiques de conversion moldue par les plantes. Mais était-ce vraiment ce dont l'étranger avait besoin ? William finit son verre de whisky avant de prendre la bouteille et de s'en servir un autre verre.

- A un problème, on peut souvent trouver plusieurs solutions tu sais ?

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 20/06/2023 à 12:55:42

C'est une belle journée. Quelques gros nuages blancs flottent paisiblement dans le ciel, charriés par un vent calme. Au loin, on entend quelques élèves rire dans le parc, sans doute étendus sous un arbres pour profiter de leur temps libre après une journée de cours. Tandis que deux sorciers sont en train de trinquer au beau milieu des serres du château.

Contrastant avec cette douce ambiance, l'un des deux sorciers est pris d'une crise de démangeaison dans la zone de son dos la moins accessible. Le bras tordu dans une position inconfortable, il grimace tandis qu'il arrache des croûtes le long de son échine.


J'ai déjà essayé autre chose. Je me suis isolé dans un village moldu pendant plusieurs années sans pratiquer la magie. Le sorcier laisse un petit temps de silence avant d'ajouter, comme si c'était important : Je vendais des bonbons aux enfants moldus.

Ce sorcier, c'est toi. Gajiu Tal Moundine. Tu repenses aux enfants qui bravaient leur peur de ton apparence effrayante pour venir acheter quelques confiseries. Tu repenses aussi à l'incendie que tu as créé malgré toi, et qui a fait plusieurs victimes dans le village où tu t'étais installé.

Mais ça a mal fini... Je crois que la seule solution, pour moi, c'est de me débarasser de tout ça.

Tout ça. C'est ainsi que tu désignes la magie qui coule dans tes veines. Celle que tu aimais tant, jadis. Celle qui, malgré l'adversité, les conflits et la difficulté à t'intégrer, t'a maintenu dans l'élan de la vie.

Tu te mets à trembler un peu. Tu comprends pour la première fois à quel point tu es malheureux. Une chappe de plomb s'abat sur toi et engourdit tes membres.


S'il te plaît.

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 20/06/2023 à 18:39:12

Les grimaces qu'il faisait et les croûtes que le sorcier s'arrachait en se tortillant, traduisaient son réflexe primaire au stress : il se grattait et maintenait à vif ses plaies. Ne voulant laisser un vague à l'âme s'installer dans son coeur, William se concentrait sur le passé du sorcier qui avait l'air de le torturer.

La tristesse de son histoire, les efforts qu'il avait fait pour s'éloigner du monde magique, les affres qu'il avait l'air d'avoir vécus avait de quoi attendrir l'Ecossais et motiver, s'il en était encore besoin, sa volonté de l'aider. Sa dernière demande, sa discrète supplication, plutôt que d'achever le moral du professeur de Botanique, durcissait son coeur. Il allait l'aider, il le sortirait de cette situation qui le pesait.

William laissa un temps planer après que Gajiu se soit tu. Il est important de réfléchir avant de réagir trop rapidement. Il souffrait c'était certain et il fallait trouver une solution. Will redressa son dos musclé sur le dossier de son banc, étirant ses bras et regardant le ciel tout en réfléchissant.

Reprenant sa position et finissant son verre, il se tourna vers le pauvre hère en souriant. Il ne quittait jamais son sourire, un sourire sincère et franc. Après tout il être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple !


- Je comprends Gajiu. Je comprends ta tristesse et je comprends que tu veuille en finir avec ta magie. Ce que j'ai a te proposer est dangereux et je ne suis pas certain que ça fonctionne. Au cours de mes recherches, je suis tombé sur des légendes de vieilles peuplades sorcières où régnaient les rituels autour des plantes magiques dangereuses. Parmi elles, une me revient et elle parlait en gros des transformations pour sceller un pouvoir magique. Je peux retrouver les écrits que j'ai conservé et les traductions de bas reliefs que j'ai mises de côté dans ma serre personnelle. Est-ce que tu es sur de vouloir aller plus loin ? Il y a au moins une autre solution...

Ne voulant fermer aucune porte au malheureux, William tourna la tête vers le ciel joignant ses mains derrière sa tête. Il espérait que Gajiu songerai aux solutions qui pourrait guérir son corps avant qu'il ne s'enferme dans sa tristesse et ne laisse aucune place à la guérison.

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 20/06/2023 à 19:08:35

[HRP : Je réponds volontairement pas grand-chose. Si jamais ça te laisse trop peu de matériel pour faire une réponse, n'hésite pas à me MP. Je peux rallonger ce message si nécessaire.]

La tête baissée, tu observes une ligne de fourmi zigzaguer entre les pieds de la chaise sur laquelle tu es assis. Elles t'hypnotisent, t'empêchent de sombrer dans la tristesse. Ou alors c'est ce deuxième verre de whisky que tu es en train de vider. Ou alors c'est ce sorcier et la bonté qui émane de ses mots, de sa voix, des ses yeux. Tu as fini de te gratter, ton corps s'est tu. Ou tu as étouffé ses cris, l'un des deux.

Mm...

Tu n'es pas capable de répondre quoique ce soit aux propositions de ton interlocuteur. Tu penses à ta magie. Les souvenirs se bousculent. Tu te souviens de cette gamine qui était de la même année que toi, à Serdaigle, et qui se promenait toujours barbouillée de boue ou de suie. Vous faisiez les quatre cents coups, tous les deux. On vous retrouvait souvent les pieds dans la vase du lac noir, à mettre des poissons sous bulles pour les observer. Ou dans le dortoir, à improviser des potions qui rendaient votre peau bleue, ou violette. Es-tu si certain de vouloir te débarrasser de ta magie ? Cette quête insensée est déjà en train de te guider à ta perte, mais tu n'arrives pas à le comprendre tout à fait. Tu es aveuglé par la peur et la culpabilité.

Les fourmis commencent à grimper le long de ta jambe. Tu ne dis rien.

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 21/06/2023 à 22:38:40

Il songe. Il se tait. Il regarde le sol et ne répond pas. Le sorcier à la peau grêlée de plaies ne dit plus rien. William s'en réjouit. Après tout, un silence appelle une réflexion. Face à une décision si difficile, face à ce chemin qui ne connait aucun retour possible, il fallait prendre le temps de s'écouter et de se poser les bonnes questions. Le silence plus ou moins volontaire de son camarade de boisson rassurait le professeur de botanique.

Il regardait toujours le ciel. Il venait tout juste d'allonger ses jambes et cherchait de sa main droite la bouteille de whisky. Se servant un troisième verre, il redressa la tête et porta son verre devant ses yeux. La couleur ambrée du liquide qui tournait lentement dans le récipient en verre le laissait lui aussi dans ses souvenirs. Cet ambre liquide s'accompagnait d'une odeur délicate émanant les fruits secs mêlés à un fruit d'été. Il cherchait ce fruit, sa nature, sa forme son nom. L'odeur si familière lui rappelait ses heures d'ermitage, les mois passés en acète dans les forêts de Grèce. Nombreuses avaient été les rencontres, nombreuses avaient été les découvertes végétales mais tout aussi nombreux avaient été les moments de paix, de détente et de réflexion.

Revenant à lui, buvant une bonne lampée du breuvage réconfortant, il bascula de nouveau la tête en arrière et souriait de nouveau.


- Ma première rencontre avec un buisson ardent a été un déclic. Fort, puissant, chaud et en même temps si fragile, si mystérieux, si... éphémère. Cette rencontre a confirmé mon attrait pour la botanique. Mais je me dis aussi que derrière l'aspect dur et repoussant de cette plante, son incroyable fragilité peut être endurcie par une main bienveillante et qualifiée. Elle en ressort plus forte et jouit d'une vie renouvelée.

Le silence que laissait William derrière sa réponse n'était qu'un écho au sourire qu'il laissait sur son visage.

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 22/06/2023 à 19:14:31

En file indienne, les fourmis grimpent. Elles mordent tes jambes, mais tu ne sens rien. Elles transportent des morceaux de croûte jusqu'à leur fourmilière. Tes pensées flottent jusqu'à Azar. Ce garçon t'a reconnu sans jamais t'avoir rencontré. Ton neveu. Une douce sensation de chaleur au creux du cœur : l'amour. L'autre sorcier monologue depuis un moment.

Je ne suis pas un fichu buisson. Mais je comprends où tu veux en venir.

Tu agites ta jambe pour faire tomber les fourmis. Elles s'agitent dans tous les sens, paniquées. Tu es une fourmi, Gajiu. Tu t'acharnes à grimper des hauteurs inaccessibles pour finir par paniquer. Quelle idée.

C'est quoi, ton autre solution ?

Tu remplissais un énième verre de la boisson alcoolisée en te disant que c'est une mauvaise idée. Le monde tangue déjà autour de toi, et les tours du château semblent se renverser sur vos têtes. C'est le moment que choisit le patronus de la directrice de l'école pour arriver devant vous, sous la forme d'une sphère blanche.

« Félicitations Monsieur Tal Moundine, j'ai l'honneur de vous annoncer votre nomination au poste de Directeur de la Maison Serdaigle. Nous vous prions de bien vouloir nous retrouver le dernier lundi du mois de juillet afin de parler de la rentrée scolaire »

Tu dois certainement halluciner...

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 27/06/2023 à 15:00:55

La réaction un peu vive du sorcier face à la métaphore employée par le professeur de Botanique était transparente : il lui était clairement difficile de voir de lui-même des solutions pour s'en sortir. Pensait-il même avoir le droit de mériter de l'amour ? Osait-il s'aimer lui-même ? Rien n'était moins sûr.

Devant la remarque curieuse que l'écorché vif avait tout de même faite par rapport à l'autre éventualité soulevée par William, ce-dernier s'était rapidement réjoui et s'était préparé à proposer son idée quand le patronus de la directrice fit son apparition devant eux.

Collègues ! Ils étaient collègues maintenant ! Et il avait un poste à responsabilité en plus. Il était vraiment urgent pour le professeur de botanique d'aider son camarade maintenant. Il ne pourrait jamais être pleinement fonctionnel s'il restait dans cet état là.


- Bon première chose : Félicitations Gajiu ! Et content d'être ton collègue. Et pour ce qui est de ma solution... il y a certaines plantes très rares, certains rites anciens de tribues sorcières reculées qui évoquent un enracinement de soi, une reparation de l'âme, de l'esprit et du corps. Je sais que ça peut paraître très spirituel mais il y a toujours au moins un fond de vrai dans ces légendes. Qu'en penses-tu ? On tente cette aventure ?

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 30/06/2023 à 18:38:27

Le patronus se transforme en poussière d'étoiles qui scintilles dans le crépuscule. Un poids énorme s'envole de ta poitrine : du travail ! Fini la manche, fini les déambulations sans but dans la rue. Un problème à barrer dans la liste de tes problèmes. La joie envahit ton corps abîmé par la magie. Et tu te mets à sauter de joie.

J'ai du travail ! J'ai du travail ! Tu t'arrêtes un instant, l'air choqué. A POUDLARD ! J'ai du travail à Poudlard !

Tu continues à sautiller de joie tandis que le botaniste t'explique son autre solution. Tu comprends la moitié de ce qu'il dit, parce que tu es un peu ivre, de joie et d'alcool. Tu l'attrapes par les mains et le fait se lever et tournoyer dans tous les sens avant de te rattraper à lui pour éviter de tomber.

Carrément ! C'est parti pour l'aventure ! Tu arrives à articuler malgré l'ivresse.

Tu regardes le sorcier avec des yeux humides d'émotions. Ton visage est à quelques centimètres du sien. Une proximité trop intime. Tu ne le connais pas encore. Mais... c'est ton collègue ! Il faut te reprendre, Gajiu ! Il s'agit de te faire des amis, cette fois. Des gens bien, comme ce William. Tu te redresses, avales ta salive qui est à deux doigts de couler sur ton menton.


On commence par quoi ?

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 05/07/2023 à 08:31:10

Le bonheur, la joie, l'exaltation de ce nouveau collègue fait plaisir à voir. Laissant son bonheur prendre le dessus, il a prit William par les mains et s'est mis à sauter et danser autour de lui. Toujours accroché au sorcier par les mains, le professeur se retrouve lui aussi à tournoyer.

L'Ecossais rattrape in extremis le nouveau directeur de la maison bleue et bronze maintenant arrivé, au cours d'une chute, à proximité du visage du botaniste. Ils se retrouvent presque nez à nez et cette proximité permet à William d'encore plus constater le bonheur de Gajiu. La vie à l'air d'enfin sourire à ce sorcier abimé par la vie et le jeune professeur tenterai du mieux qu'il peut de donner un coup de pouce au destin !


- Ah ça fait plaisir à voir ! Je suis bien content pour toi ! Ta magie, tu en auras besoin maintenant et il faut qu'on fasse quelque chose pour que tu l'acceptes et que tu ailles mieux.

Lâchant les mains de son nouveau collègue et passant un bras derrière sa tête en souriant, le naturaliste annonça son plan.

- Ecoute Gajiu, je propose qu'on se donne rendez-vous ici dans une heure. On fait notre sac pour partir à en Amérique du Sud. Il risque de faire chaud et humide. Equipe toi en conséquence et on va monter en altitude après. Prépare tes affaires en conséquences tu veux bien ?

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 06/07/2023 à 23:10:09

"Ta magie, tu vas en avoir besoin, maintenant." Ce satané professeur de botanique, bien trop sympathique et avenant, avait raison. Il y avait fort à parier que la direction du collège te forcerait à te racheter une baguette. Tu essayas de balayer cette pensée, mais elle était tenace, et aspirait petit à petit la joie qui t'avait envahie, comme un petit trou noir. Peut-être que la meilleure chance que tu avais, c'était de suivre ce sorcier dans son aventure digne d'un film moldu...

Très bien, retrouvons nous dans une heure. dis-tu avant de tourner les talons et de prendre la direction de Pré-au-Lard, la boule au ventre.



Une heure plus tard...


Tu attendais depuis un moment, déjà, que le professeur de botanique ne te rejoigne. Tu n'avais absolument pas changé d'apparence : tu portais toujours tes vêtements déguenillés, les mêmes bottes trouées, ta peau était toujours recouverte de cette croute orangeâtre à vomir. La seule chose que tu avais récupéré dans ta chambre des Trois Balais, c'était une petite dose de la potion que t'avais procurée Dubois. Une potion qui saurait endormir ta magie si jamais elle devenait trop instable. Rien d'utile pour voyager en Amérique du Sud, ni pour pratiquer l'escalade. Complètement plongé dans l'anxiété de renouer avec la magie, tu avais oublié la partie la plus importante de tes préparatifs et était revenu sur les lieux du rendez-vous 30 minutes trop tôt. Dépité, tu t'étais allongé sur le sol, et avais observé le ciel.

Professeur
Auror
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 27/11/2023 à 15:56:20

Pantalon cargo marron, chaussure de randonnée, chemise verte en coton ouverte sur trois boutons au col, le botaniste était prêt. Il était prêt pour une aventure qui le conduirait en Amérique du Sud avec ce sorcier abimé par la vie. Le botaniste était prêt à l'aider autant que son camarade en avait besoin et autant qu'il voudrait s'aider lui-même.

- Bon allez hop ! Des changes vite fait dans le sac, ma corde, un peu de viande séchée et on décolle pour Pré-au-Lard. J'espère qu'il est à l'heure et qu'il va toujours bien.

*****

Quelques pas dans la rue principale du village sorcier qui jouxtait le château et le Forester voyait de partout des petits groupes de tous âges qui regardait tantôt avec dégout, tantôt avec hilarité quelque chose qui attirait leur attention dans la direction des Trois-Balais.

La surprise ne fut pas si grande quand le naturaliste comprit ce qui causait cette agitation. Gajiu était allongé au sol et faisait l'étoile. Arrivant à sa hauteur, le professeur plaça ses jambes autour de la tête du jeune homme et pencha son visage dans sa direction. Il n'était décidément pas en tenue pour l'Amérique du Sud. Il portait les mêmes guenilles qu'il l'avait vu porter auparavant.


[ Depuis combien de temps il est-là ? Il est rentré chez lui ? Il a mangé ? ]

- Salut Gajiu. Tout va bien en bas ? Dis moi, tu n'es pas hyper prêt je me trompe ?

Directeur de maison
Professeur
Rédacteur
[Avatar]
Serdaigle
Adulte
PJS de
Bisou
Titre : Re : Sans un bonjour ni un merci.
Créé : 29/01/2024 à 19:54:57

Le ciel s'assombrissait de minutes en minutes, laissant apparaître les étoiles les unes après les autres. Chacune était la promesse d'un monde meilleure, un monde dont tu ne faisais pas partie.

Bientôt, ton collègue arrivait. Il s'inquiétait que tu ne sois pas prêt pour partir. Tu toussais en crachant quelques glaires, avant de reprendre une position assise. Tu avais l'air d'un enfant, les fesses ainsi posées dans le gazon terreux de la serre.


- Ben si.

Pourquoi est-ce que tu ne serais pas prêt ? Tu avais toujours agi ainsi. Sans réfléchir, sans penser. Le comble pour un Serdaigle. A vrai dire, tu étais très intelligent. Mais ta sagesse était rendue muette par tes émotions, qui s'agitaient trop fort pour qu'elle se fasse entendre.

- Allez, on y va. Il est où le portoloin ?

Tu tortillais tes doigts à la recherche d'un objet scintillant aux alentours.

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5