Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Reste du monde

Pages : 1 2 3 ->

On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 29/09/2018 à 18:44:08



RPG entre Elise Dubois (me) & Alanna Spall. PNJ et PJ non requis. Merci, au revoir.

* La professeur d'Alchimie était cachée derrière un monticule de parchemin. Ses recherches aboutissaient enfin. Son wombat roupillait dans un coin, nullement intéressé par le bazar mis par la sorcière. Mais il ouvrit une paupière lourde lorsqu'il entendit un cris derrière le bureau. C'était un cris de joie de la part de la française. Elle avait enfin découvert le lieu où se cachait ce qu'elle voulait.

Une photo sépia sorcière montrait un château. Seul les nuages derrière montraient que la photo était mouvante. Et sur un petit bout de parchemin, la sorcière avait l'adresse exacte du château. Tout était parfait.

Sauf un point.

Soudain abattue, l'Alchimiste se rassit sur sa chaise. Oui elle savait l'emplacement exact. Oui elle savait ce qu'elle cherchait, mais elle n'avait aucune formation pour un cambriolage. Car elle le savait, le propriétaire ne lui donnerait pas gentiment. Et la française était le contraire de discrète, même son wombat aurait pu voler quelque chose mieux qu'elle. Il lui fallait un subterfuge, une aide.

La française se mit à relire avec attention toute ses notes, elle avait un historique complet de toutes les personnes qui étaient rentrés ou sortis du château. Le propriétaire paranoïaque avait été dur à observer mais après quatre ans, la professeur avait tout. Un nom de famille retint son attention. Elle avait déjà vu ce nom et ce prénom, ici même à Poudlard.

Et soudain, celui lui revint. Sortant précipitamment de son bureau, l'Alchimiste se dirigea vers les cachots. En quelques minutes, elle était devant le bureau de la directrice de la maison de ceux qui s'habillaient en vert. Les Serpents ? Peut être. La française était toujours aussi perdu avec le système de maison de Poudlard. Ou elle s'en amusait.

Déterminée, Élise toqua à la porte d'Alanna Spall. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 30/09/2018 à 00:54:30

Alanna était épuisée. La pleine lune l'avait assommée et les cernes sur son visage ainsi que son humeur massacrante en étaient témoins. Revenue dans la matinée de son manoir où elle s'appliquait à passer chacune de ces nuits, elle avait passé une longue journée dans la salle du personnel, assise sur l'un des nombreux fauteuils, somnolant devant une tasse de thé froid. Ce n'est que lorsque les cloches sonnèrent finalement les dix-sept heure qu'elle bougea mollement.

Peu vive, elle sortit de la salle des professeurs, foudroyant du regard quiconque se trouvait sur son chemin, allant même jusqu'à faire valser un Poufsouffle trop près d'elle à son goût. Arrivant finalement devant les cachots bien plus calmes que le reste du château, la jeune femme pénétra dans la salle commune, se dirigeant jusqu'à son bureau, lorsqu'elle aperçu une fine silhouette frapper à sa porte. Soupirant, Alanna hésita un léger instant à faire demi tour et ignorer la personne qui ne portait guère l'uniforme vert et argent. Regardant vers l'entrée des cachots, elle grimaça devant la foule de Serpentard qui semblait entrer sans jamais ressortir, et, pestant silencieusement contre la fin des cours, se dirigea finalement vers l'entrée du bureau.

Sans accorder un regard à la sorcière qui semblait attendre, Alanna ouvrit la porte d'un geste de baguette et entra dans la pièce sans ménagement. Déposant sa cape sur le siège d'Hellia désert à cette heure, Alanna posa distraitement sa baguette sur son propre bureau avant de tirer de la commode derrière ce dernier un verre de cristal accompagné d'une bouteille de whisky pur feu dont elle avait grand besoin. Son verre servi, elle déposa la bouteille sur le bureau de la préfète avant de retourner s'asseoir à sa table. Ce ne fut que lorsqu'elle eu profité de sa première gorgée du breuvage tant attendu qu'elle daigna finalement regarder son invitée.


Cet endroit est réservé aux membres de Serpentard, ou tout du moins aux professeurs ayant appartenu à cette maison. Vous ne faites partie d'aucune de ces deux catégories si je ne m'abuse, vous n'avez donc rien à faire ici. Je ne doute pas de votre capacité à trouver la sortie je ne vous y raccompagne donc pas.

Glaciale, Alanna espérait sans nul doute que cela découragerait la jeune femme à venir l'importuner en cette mauvaise journée. Et, certaine que cela la ferait fuir, ne lui accorda pas davantage d'attention, buvant une nouvelle gorgée de son nectar...

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 30/09/2018 à 18:19:29

* L'alchimiste était toujours devant la porte à attendre que quelqu'un lui ouvre. Une jeune femme passa devant elle et s'installa comme si de rien n'était. La française aurait pu s'indigner de ce manque de considération, mais si quelque chose l'avait marqué dans les pays britanniques, c'est que les anglais était si mal polis. Cette sorcière ne faisait donc pas exception à la règle.

Toujours sur le pas de la porte, Elise vit la Spall se servir d'un breuvage qui n'était surement pas du jus de citrouille. La française eut une mimique dégoutée, ne buvant que du vin comme le parfait stéréotype d'une française. Et à cette heure là, le vin blanc aurait été parfait en apéritif.

Mais il fallait se reprendre, elle n'était pas là pour parler boisson. Et la directrice de maison lui fit bien comprendre. Son discours fut tout aussi poli que son entrée, et l'Alchimiste commença à comprendre à quel personnage elle aurait affaire. Très bien. La Dubois se peignit de son plus beau sourire, et au contraire de son interlocutrice montra une politesse exemplaire, voir hautaine : *


Bonjour. Miss Spall je présume ? Enchantée de faire votre connaissance. Élise Dubois, professeur en Alchimie. Merci pour votre invitation chaleureuse à entrer.


* Et sur cette phrase malicieuse, la Française avec son fort accent, entra finalement dans le bureau de la Serpentard. Fermant la porte derrière elle d'un coup de sa baguette, puis fit apparaitre une bouteille de vin blanc d'une des meilleures cuvée de l'année.

Tout en continuant à sourire, elle se servit d'un verre, un verre à pied qu'elle avait fait aussi apparaitre, et après une gorgée, se décida à faire carte sur table, comme on disait chez elle. *


Je ne viens pas vous voir pour tester votre amabilité légendaire, j'ai besoin de quelques informations. Connaissez vous ce lieu ?

* L'anglais n'était pas parfait, mais le but était atteint. La Français tendit la photo sépia du château à la Spall. Evidement le service ne serait pas gratuit, la Française s'en doutait. Mais ce n'était pas son inquiétude première, loin de là. Buvant une nouvelle gorgée de son vin, la sorcière attendit confirmation. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 01/10/2018 à 10:14:09

Fixant le vin que venait de faire apparaître la française, Alanna eu un sourire crispé alors qu'elle terminait son propre breuvage en une longue gorgée. Sans répondre, ni même regarder la photo, Alanna fit venir à elle la bouteille de Whisky pur feu, versant à nouveau le liquide ambré dans son verre désormais vide. Fatiguée, la jeune femme hésita un instant à faire sortir par la force Elise. Après tout, la frêle enseignante qui lui faisait face n'avait en aucun l'air d'un bretteur de haut niveau, et, si l'envie qu'elle montrait de lui parler était évidente, elle ne se battrait certainement pas pour parler à une personne qui, de toute évidence, ne lui ferait pas la grâce de lui accorder la moindre attention.

Mais, malgré tout, l'occlumens tendit la main pour attraper la petite photo. Plissant les yeux quelques secondes, le visage impénétrable, Alanna chercha dans ses souvenirs pourquoi cet endroit lui était familier. Cachant la grimace de dégoût qui lui venait tandis que les souvenirs apparaissaient, Alanna déposa la photo devant elle, fixant d'un regard las sur l'enseignante têtue qui lui faisait face.


Oui je connais cet endroit. Mais je ne comprends pas pourquoi ce manoir intéresserait une pauvre enseignante en alchimie...

Sa curiosité aiguisée, Alanna sortit sa baguette, faisant fermer la porte d'un mouvement de poignet étouffant le bruit provenant de la salle commune des Serpentard et évitant aux plus curieux d'écouter leur conversation.

Que voulez-vous exactement Dubois ? Et ne me faites pas perdre mon temps, je ne suis pas d'humeur...

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 01/10/2018 à 19:12:36

* Un éclair d’intérêt s'alluma dans les yeux de l'Alchimiste en entendant la réponse positive de la directrice de maison. C'était parfait. Elle ne releva même pas le ton et la manière dont le disait la Spall. Tout ce qui comptait c'est qu'elle avait là, la personne idéale. Il lui fallait ce qui se trouvait dans ce manoir.

Maintenant, il lui fallait trouver une raison qui motiverait la jeune femme en face d'elle. Et son visage impénétrable ne l'aidait pas beaucoup. Mais, Élise ne venait pas en touriste, elle avait bien vu que la Spall venait d'une famille de sang pur. Et qu'elle était surement à l'abri des besoins d'argent. Elle ne serait surement pas intéressé par une quelconque somme. Il lui fallait une autre sorte d'échange.

Contrairement à la Française qui était toujours impeccable, la Spall portait la fatigue sur son visage. L'alchimiste le nota dans un coin de sa tête.

S’asseyant en face d'Alanna, la Dubois décida d'être sincère. Du moins le minimum. Et c'est toujours avec un sourire poli, qu'elle expliqua : *


Pour mes travaux de pauvre Alchimiste, j'ai besoin de quelque chose qui se trouve dans ce manoir. Une sorte de recette de cuisine pour que vous compreniez.

* La fin de sa phrase était un peu moqueuse, il était vrai. Mais la Française continua sur un ton plus neutre : *

Évidement, si vous m'aidez à m'introduire dedans, je vous aiderais autrement. Je suis sûr qu'un de mes élixir de jeunesse pourraient vous aider à cacher les ravages de l'alcool. A moins que vous seriez intéressée par l’immortalité, miss Spall ?

* Elise reprit une gorgée de son verre qui ne descendait pas très vite. Elle voulait garder les idées claires durant sa discussion avec la sorcière. L'alchimiste savait qu'elle serait dure dans la négociation. Mais ce qui se cachait dans ce manoir était bien plus important que tout ce que la Spall pourrait lui demander. Enfin, c'est ce que la française pensait. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 02/10/2018 à 16:52:17

En entendant les mots de la sorcière, Alanna ne réussit à cacher l'amusement qui étira son visage fatigué. Souvent, dans les allées désertes du chemin des embrumes, de pauvres sorciers désespérés clamaient l'efficacité de leurs élixirs aux couleurs douteuses. L'on en trouvait partout, les fameuses crèmes beauté éternelles, ou celles utilisées pour cacher l'usage du temps sur le visage des plus vieilles. Mais il était monnaie courante qu'aucune ne réussissait à cacher, et, moins encore, à soigner.

Voyons Miss Dubois si vous me prenez pour une idiote vous feriez mieux de sortir immédiatement. Je ne suis pas l'une de ces femmes crédules qui passent leur temps sur le chemin de traverse à tester toutes les lotions infectes que proposent des voleurs. Si vous souhaitez obtenir mon aide il faudra proposer bien plus intéressant que de vaines promesses et de faibles rêves qui ne m'intéressent guère...

Personne n'avait réussi à reproduire l'élixir de vie depuis la mort de Flammel, et Alanna doutait que la femme qui lui faisait face soit la première à s'exécuter. Et il faut dire que, si la peur de la mort était fort présente chez la sorcière, celle de vivre était bien plus puissante, et elle n'attendait que le moment où elle se verrait enfin libérée du poids de la malédiction qui la torturait afin de rejoindre son ami disparu...

Pourquoi avez vous besoin de mon aide au juste ? S'il possède ce que vous souhaitez, il vous suffit d'aller lui demander l'autorisation de le lui emprunter ou de le lui acheter. Bien que peu abordable, avec un tant soit peu de jugeote vous devriez réussir à le convaincre. Même si je pense qu'il vous faudra revoir vos arguments peu convaincants pour le moment...

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 02/10/2018 à 20:34:02

* La sorcière soupira. La Spall n'était pas facile en affaire, d'un côté c'était rassurant. La Dubois ne voulait pas d'une simplette pour cambrioler ce manoir. Mais quelque chose accrocha la jeune femme, elle parlait de vaines promesses et promesses ? L'Alchimiste pouvait lui certifier que non. Mais cela reviendrait à lui révéler ce qu'elle voulait voler. Et la française aurait préféré le garder pour elle.

Un débat intérieur faisait rage dans la tête de la française. Faire confiance à cette femme était contre ses principes, mais en même temps, la sorcière ne lui l'aiderait pas tant qu'elle ne mesurerait pas ce que l'Alchimiste voulait. *


Ce que je veux ne s'achète pas miss Spall. Ni ne s'emprunte. Et je pense que cette recette est bien gardée. Car c'est tout simplement celle de la pierre philosophale.

* La française sortit les documents qu'elle avait mis quatre longues années à récupérer. Il y avait surtout des copies de grimoire historiques. Des preuves que la famille à qui appartenait le manoir avait récupéré une recette de la fameuse pierre, mais avait promis à Flamel de ne jamais l'utiliser. C'était du gâchis, un monstrueux gâchis. Elle laissa la directrice de maison les lire à sa guise. Maintenant qu'elle avait commencé, Elise voulait qu'Alanna adhère à sa cause. Elle savait qu'elle avait besoin d'elle. *

Avec la pierre, je pourrais aussi réaliser d'autres remèdes universels comme la Panacée. Vous comprendrez que son propriétaire ne laissera pas filer ce parchemin comme ça.

* La sorcière claqua des doigts. Elle voulait qu'Alanna comprenne que ce n'était clairement pas une question d'argent. Sinon la française qui avait un riche patrimoine aurait réglé la question bien plus vite et efficacement que de venir dans ce bureau. Et si quelque chose dans ses paroles pouvait finir de convaincre la sorcière tout serait parfait. Elle plongea son regard bleu glacé dans celui d'Alanna et argumenta, ne se laissant pas démonter : *

Pas de rêves puériles, ou d'espoirs stupides. Je vous parle d'un remède universel pour tout le monde. Je vous parle d'une pierre qui donne l’immortalité. Si vous n'êtes pas intéressée je chercherais quelqu'un d'autre. Mais vous raterez une occasion en or, miss Spall, je peux vous le garantir.

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 02/10/2018 à 22:54:44

Plissant les yeux devant les documents que lui présentait Elise, Alanna réfléchissait rapidement, tâchant de faire fit de la fatigue et de l'alcool dont elle avait abusé tout au long de la journée. La sorcière n'avait jamais trouvé la vie assez attrayante pour souhaiter ne jamais la finir, et si beaucoup d'enfants rêvaient de la pierre philosophale et des usages qu'ils pourraient en faire, Alanna n'avait jamais caressé de tels espoirs. La grandeur, la puissance, la force, tels étaient ses besoins, mais une vie éternelle sans saveur ne possédait pas le moindre attrait. Cependant, dans le dialogue d'Elise, un mot retint son attention. La panacée. Si ses connaissances en alchimie étaient des plus faibles, l'idée d'un remède universel pouvant guérir tout maux lui était quelque peu familière.

Prenant son temps, Alanna déposa finalement son verre d'alcool à moitié vide. Se levant de sa chaise, elle se dirigea vers la porte du bureau la verrouillant magiquement avant de lancer de nouveaux sortilèges afin de protéger l'endroit des oreilles les plus indiscrètes. Si Elise semblait passionnée et ne pas craindre pour ses découvertes, Alanna commençait à se demander si les compétences de la sorcière ne pouvaient pas, malgré tout l'aider.


Donc, ce que vous me proposez exactement, et arrêtez moi si je me trompe, c'est de ravir à l'un des plus vieux amis de ma famille un parchemin d'une valeur inestimable, et ce afin de, peut être, réussir à découvrir une recette, que vous ne pourrez certainement pas exécuter, qui pourrait vous permettre, si jamais par miracle vous y arrivez, de vivre éternellement ?

Retournant s'assoir dans son fauteuil, Alanna sourit froidement à la sorcière. Les risques étaient grands, les récompenses promises irréalisables et la jeune femme ne croyait pas une seule seconde à la réussite d'Elise, quand bien même elle réussissait à obtenir son précieux sésame. Cependant, une étincelle d'espoir semblait naître malgré elle...

Veuillez m'excuser, mes connaissances en Alchimie sont peu poussées. La pierre philosophale permet de vivre éternellement, quelle est la différence avec la fameuse Panacée ? Cela permet-il de soigner n'importe quel maux, a-t-il déjà été créé ou n'est ce qu'un mythe, qu'une légende ?

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 03/10/2018 à 20:06:15

* Elise regarda avec intérêt la sorcière examiner les documents. Elle ressentit presque une mini victoire lorsqu'elle la vit poser son verre d'alcool pour verrouiller la porte. La française avait fait mouche. Elle ne savait pas encore si c'était pour la pierre ou le remède. Mais que ce soit l'un ou l'autre, la Dubois était contente de sentir enfin l’intérêt de la Spall.

Son sourire s'étira à la première remarque de la sorcière. Se retenant de lever les yeux au ciel, l'Alchimiste se releva pas le manque de confiance évident. En même temps, elle non plus ne faisait pas vraiment confiance aux sorciers inconnus. Et si quelqu'un venait un jour lui disant qu'il ou elle pouvait réaliser la pierre, la Dubois lui rirait au nez. Elle savait ce qu'Alanna avait besoin, il lui fallait des preuves.

Sortant sa baguette, la jeune femme fit apparaitre une pierre bleu nuit dans sa main et un petit morceau d'argent juste à côté. *


Miss Spall, je ne pense pas que je puisse faire la pierre. J'en suis sûre. Ceci est ma plus proche copie. Ne vous fiez pas à la couleur. Elle est le final de mes recherches en France, lorsque mon laboratoire a explosé j'ai eu juste le temps de sauver cette petite pierre que j'avais synthétisée.

* Prenant avec un ongle le morceau d'argent, l'Alchimiste frotta la pierre bleu sur la moitié. La pierre chauffa mais la française habituée ne la lâcha pas. De mince rayures couleurs or apparurent, et alors que la pierre devenait de plus en plus bleu, la moitié devint or. Lâchant le morceau mi-or mi- argent sur le bureau, la française fit disparaitre sa précieuse pierre en sécurité. *

Vous pouvez le garder. Cet or n'a aucune valeur marchande, il est légèrement différent. Cette pierre peut aussi guérir des maladies simples comme des rhumes. Mais elle prouve une chose, ce n'est pas une légende. La pierre philosophale est bien réelle et si mon pauvre essais peut guérir des rhumes, alors imaginez ce que peut faire une vrai pierre de l'immortalité.

* Apparemment la sorcière était plus intéressé par la guérison, soit. Elise se demanda alors si la Spall était malade ? Rien n'apparaissait sur les recherches qu'elle avait fait, mais aussi, elle n'avait pas vraiment recherché sur ce terrain là. La curiosité montait chez la française mais elle sentait que la directrice de maison ne lui dirait pas comme ça, après tout, elles n'étaient surement pas les meilleures amies du monde. *

La Panacée est le nom pour la recherche de la médecine universelle. Avec la pierre philosophale, un Alchimiste compétent peut créer l'élixir de longue vie, et d'autres remèdes pour tout autre maladies. Le Comte de Saint Germain, qui avait une pierre philosophale, a guérit de nombreux troubles durant le moyen âge grâce à ses élixirs. Mais ils nous restent peu de documents, beaucoup ont été brulés lors de chasses aux sorcières.

* La française était bien frustrée de n'avoir que peu de manuscrits de cette époque. Elle avait écumée la bibliothèque des archives de Paris pour lire tout ce qu'il y avait sur le sujet. A la sortie de ses études, étant la première de sa promotion, la sorcière avait eu le privilège de pouvoir consacrer beaucoup de temps à la lecture des petits carnets originaux que le ministère magique français gardait précieusement. Personne n'était plus informée qu'elle sur la question, elle y avait veillée. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 04/10/2018 à 17:13:06

Attrapant le minuscule morceau d'or, Alanna le regarda avec attention, dubitative devant ce tour de passe passe. Si elle ne doutait pas de la passion de la sorcière bien trop évidente, la jeune femme n'était pas certaine de son talent et de ses capacités à produire ce qu'elle souhaitait.

Vous avez fait exploser votre laboratoire vous dites ?

Narquoise, Alanna prit à nouveau son verre d'alcool, prenant cependant une plus petite gorgée que les fois précédente. La pierre philosophale et la vie éternelle ne l'intéressaient pas, tout du moins pour elle et, si l'idée du pouvoir qu'elle détiendrait si elle possédait ce secret lui effleura, cela l'attirait bien moins qu'un possible remède.

Il existe des maladies incurables, des maladies puissantes et magiques qui agissent sur votre corps et votre esprit malgré toute votre volonté et qui ne possèdent pas le moindre remède actuellement. Pensez vous que ce type de maladie puisse être soigné Miss Dubois ? Est ce que, si je vous aide à obtenir de quoi créer votre pierre philosophale, vous pouvez m'affirmer que vous trouverez un moyen de soignez ce que je vous demanderais ? Et soyez sincère sinon je le saurais...

Baissant l'espace d'un instant ses barrières mentales, l'occlumens fixa la sorcière qui lui faisait face, attentive à la moindre expression de son visage, et tâchant de comprendre ce qui habitait la sorcière qui lui faisait face...

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 04/10/2018 à 17:42:28

* L'Alchimiste se mordit les lèvres, il fallait bien entendu qu'elle ait entendu qu'elle avait fait exploser de laboratoire. Comme si c'était de sa faute ?! Déjà qu'elle avait les deux ministères, Français et Britannique à ses trousses, cette histoire n'allait pas la poursuivre jusqu'à la fin de sa vie! La jeune femme passa donc vite fait, un geste négligeant de la main : *

Une toute petite explosion. Rien du tout. Et puis ce n'était même pas de ma faute.

* Et elle marmonna en français, l'histoire la faisait toujours ruminer : *

Comme si c'était connu que le sodium et l'eau dans une corne d'Eruptif, c'était explosif...

* Mais sentant le regard de la Spall, la sorcière se reprit. Elle n'allait pas laisser cette mauvaise histoire gâcher son plan. Et la directrice de maison avait l'air intéressée. Surtout par une possibilité d'un remède à une maladie. Et pas n'importe laquelle, celles dont parlait Alanna ressemblait bien plus à une sorte de malédiction.

La française était pensive, elle ne s'était jamais vraiment penchée sur ce sujet précis, et les expériences était peu nombreuses. Le plus récent détenteur de la pierre étant Flamel, il n'avait pas laissé beaucoup d'indice sur la résolution de maladie, beaucoup plus occupé à synthétiser son élixir de jeunesse éternelle.

L'alchimiste décida d'être sincère, ne laissant pas d'ombre sur ses interrogations. Ce n'était pas la menace voilée qui lui faisait peur, elle pouvait toujours essayer de lire dans ses pensées, la française lui souhaitait bien du courage. Elle même n'y retrouvait rien. *


Dans la théorie j'imagine que oui. Comme je vous le disais, la pierre philosophale, en théorie, devrait être le précurseur à tous les remèdes, ou un seul, qui serait universel. Les alchimistes ne sont pas clairs sur ce point.

* La jeune femme avait pourtant lu beaucoup de grimoires, notes, certaines très anciennes, mais personne n'était d'accord sur le sujet. *

Les Alchimistes qui ont eu la pierre se sont concentré sur l’élixir de jeunesse. Le remède universel est un travail de recherche. La synthèse de la pierre demandera plusieurs année, il se disait que Flamel faisait la sienne en deux ans, et après je pourrais alors débuter ces recherches. Je ne sais pas combien de temps cela durera, miss Spall. Peut être 10 ans, le temps que je trouve ? Peut être le double. Mais si vous m'aidez, je vous promet que je finirais par trouver ce que vous voulez.

* Pour appuyer ses propos, Élise fixa la sorcière. Elle croyait en ses propos et ses capacités. Elle n'avait pas été nommée meilleure de sa promotion pour rien, l'Alchimiste le savait, elle y arriverait. Et alors, on se moquerait bien de quel laboratoire, elle avait fait explosé. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 04/10/2018 à 18:18:16

Des années. Bien trop d'années à devoir subir cette malédiction et ce pour un résultat des plus incertains. Cependant l'alchimiste semblait bien sûre d'elle et, surtout, passionnée par son milieu. Il était rare de rencontrer des gens possédant les deux qualités dans un même domaine, et davantage dans celui aussi peu répandu que l'alchimie, encore fallait-il s'assurer de son don... Et, si elle était capable de soigner sa maladie, qui sait, peut être réussirait-elle à faire bien davantage par la suite ?

Ce que vous proposez m'intéresse, cependant je risque énormément dans cette histoire, que cela soit ma réputation, ou mon amitié avec un sorcier aussi influent que celui qui possède ce que vous souhaitez. Comment puis-je être certaine que vous respecterez votre engagement par la suite ? Et comment puis-je m'assurer que vous vous consacrerez aux recherches que vous me devrez ?

Soupirant Alanna agita son arme, faisant disparaître la bouteille d'alcool et laissant, à la place, une théière fumante. Sans proposer un verre à son invitée, elle laissa la théière servir deux tasses fumantes tandis qu'elle jouait pensivement avec son arme, indécise quand à la marche à suivre.

Avez vous les moyens nécessaires pour poursuivre vos recherches, et des personnes influentes dans votre cercle de connaissances capables de vous obtenir ce que vous souhaitez pour que vous puissiez travailler à votre guise ?

Si ses recherches l'amenaient à faire exploser ses laboratoires de manière régulière il ne faisait aucun doute que, quelque soit la richesse de la famille Dubois, la sorcière se retrouverait à cours de moyens très rapidement, ceci plus sa nationalité étrangère, et il ne faisait aucun doute qu'Elise ne resterait pas bien longtemps sur le plancher Britannique si personne n'intervenait en sa faveur...

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 04/10/2018 à 19:21:06

* La Dubois appréciait la méfiance de la sorcière, cela montrait qu'elle était sérieuse. De plus, Elise aussi voulait avoir quelques assurances. Elle ne voulait pas qu'à la première difficulté la Spall l'abandonne dans le manoir. La française réfléchissait, un seul moyen lui venait à l'esprit. Mais c'était risqué, surtout pour elle, Elise savait qu'elle devrait se consacrer uniquement à ce remède. Après, l'Alchimiste était plus intéressé par la gloire et la reconnaissance que lui apporterait le remède, alors qu'est ce que ça changeait qu'elle y soit obligé ou non ?

La sorcière plongea ses lèves dans le thé fumant qu'elle avait prit après avoir finit son verre. Mais elle avait prit sa décision, si c'était le seul moyen, elle, elle était prête. Il fallait voir pour Alanna maintenant. *


Je ne vois qu'une seule manière de vous garantir comme à moi que ces promesses seront respectées. Vous connaissez surement les serments inviolables miss Spall ? Si vous connaissez quelqu'un de confiance pour faire l'enchanteur, je serais prête à vous jurer que je m’emploierai à chercher ce remède. En échange, je veux que vous mettiez tout en œuvre pour m'aider à récupérer ce parchemin, peu importe les protections.

* La question sur les moyens de la jeune femme la fit rire. La Dubois n'avait un seul frère, il avait repris l'entreprise familiale en France. L'Alchimiste venait donc d'une famille de sang purs fortunée, qui ne regardait pas trop où allait leur argent d'ailleurs. Mais il était vrai que son maigre salaire de professeur ne permettrait pas de faire exploser un laboratoire tout les jours. *

Pour les moyens, Poudlard est un endroit très pratique pour cela. Le directeur ferme les yeux sur ce que je commande tant que je donne correctement mes cours. Mais je devine que plus important qu'une aide financière, une aide manuelle pour dénicher certains ingrédient sera nécessaire. Et pour ce qui est des connaissances...

* La jeune femme laissa sa phrase en suspens. Il était vrai qu'ici en Écosse, elle n'avait pas vraiment d'aide. Pourtant, elle devrait rester ici, du moins non loin de la Spall, lorsque le remède serait en phase de test. Ses anciens professeurs d'université Alchimique pourraient peut être l'aider, mais seulement en mettant la main sur ses recherches. En la privant du mérite qu'elle mériterait, il n'en n'était pas question. *

Voyez vous, dans le monde de la recherche, il est assez facile de s'approprier la découverte d'un autre. Je pense qu'il ne serait pas malin de partager ce que je prépare à mes connaissances, si vous voyez ce que je veux dire.

* Elle sirota son thé brulant, laissant l'insinuation monter à la tête de la sorcière. C'était une dure vérité, mais pour une recherche de ce type, il valait mieux quelques fois être seule. La française ne faisait réellement confiance qu'à une seule créature et c'était son wombat. Les humains était trop promptes à la trahison. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 05/10/2018 à 00:52:55 - Modifié : 05/10/2018 à 01:09:16

Souriant devant la volonté de la sorcière, Alanna inclina légèrement la tête. Il était rare qu'Alanna respecte une personne, et la force de caractère que démontrait Elise avait de quoi l'impressionner. Il y avait cependant quelques failles dans son raisonnement, et, prenant une gorgée de son thé encore brûlant, Alanna s'installa plus confortablement sur son siège, attentive aux réactions d'Elise.

Non, Miss Dubois, je ne souhaite pas simplement que vous vous employez à découvrir ce remède, je souhaite que vous le trouviez, et que vous me le donniez quand il sera mis au point.

Levant la main comme pour arrêter une quelconque manifestation de la part de la sorcière, Alanna déposa sa tasse et croisa les mains avant de s'expliquer.

Que cela soit clair, si vous trouvez le remède, je souhaite en bénéficier. Vous vous en attribuerez le mérite, cela ne m'intéresse guère, et je m'engage sur mon honneur, ou dans le contrat que nous passerons si vous préférez, à ne jamais m'approprier vos recherches, comme vous le dites si bien. En revanche j'exige un droit de regard sur chacune de vos avancées, et ce à n'importe quel moment du processus, afin de savoir où vous en êtes, et comment vous allez continuer à avancer.

Un serment inviolable n'est pas une chose anodine, et sur un tel pacte, incluant tant d'investissement, et sur un terme aussi long, cela risquait de devenir au moins bien trop dangereux pour Elise, et Alanna avait besoin que l'alchimiste reste en vie le plus longtemps possible. Inspirant longuement, l'enseignante hésita un léger instant, après tout, c'était la vie de l'alchimiste que cela mettait en danger, pas le sienne. Mais, sans savoir pourquoi, l'ancienne Serpentard avait l'impression que c'était la chose à faire...

Voici ce que nous pouvons faire Miss Dubois. Le serment inviolable est un pacte dangereux, et ce que vous proposez vous contraint bien trop sur du long terme, et j'ai besoin de vous vivante. Mais il est nécessaire, autant pour vous que pour moi, que notre arrangement se ponctue d'un pacte plus puissant qu'une simple parole ou une signature. Promettez moi que vous me montrerez l'avancée de vos travaux, à moi et à moi seule, à chaque fois que je vous le demanderais, que cela soit une fois par an, ou trois fois par heure, je veux être informée de tout ce que vous faites, quand je le souhaite, et je veux que vous me fournissiez un exemplaire original de chacune de vos créations. Que cela soit la pierre philosophale, ou mon remède, ce qui implique donc que vous fassiez tout en double, est ce que cela est possible pour vous ? En échange, je vous promettrais avec ce serment de ne jamais dévoiler intentionnellement quoi que ce soit concernant vos travaux à qui que ce soit sans votre accord, ce afin de vous protéger d'éventuels vols que vous pourriez craindre de ma personne, et je vous promet également qu'en échange je ferais tout mon possible afin que nous puissions obtenir ce parchemin que vous désirez tant.

Reprenant son souffle, Alanna prit une nouvelle gorgée de thé, observant avec attention les réactions d'Elise, attentive à de possibles changements d'humeur.

A côté, je vous offre de l'argent tant que vous en avez besoin pour vos recherches, je vous propose de me débrouiller pour trouver quelque ingrédient qu'il vous manque et ce à n'importe quel moment et je vous offre ma protection pour toutes ces prochaines années où la vie pourrait vous empêcher de jouir de la protection avantageuse du professeur Bates au sein de l'école. En échange, mettez votre énergie à trouver mon remède, et faites en sorte que l'on puisse guérir la maladie dont je vous donnerais le nom.

Se redressant soudainement, Alanna fixa la sorcière, peu amicale.

Par contre Dubois que l'on soit claire, si jamais ce pacte vous intéresse et que vous l'acceptez, et qu'ensuite je m'aperçois que malgré toute l'aide que je vous offre, vous ne faites pas tout votre possible pour trouver ce remède, je ferais en sorte que vous ne puissiez plus jamais mettre les pieds au Royaume Uni, et que vous vous retrouviez dans la misère et la précarité pour le reste de votre misérable existence. Et croyez moi lorsque je vous affirme que ce que je souhaite je l'obtiens.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 05/10/2018 à 12:19:19

* Élise écouta attentivement chaque paroles de la sorcière. Elle sentait bien que tout cela comptait pour la Spall et qu'elle n'avait pas intérêt à la tromper dans la suite. Ce n'était pas vraiment dans le caractère de la jeune femme, après tout, elle ne voulait qu'une seule chose la reconnaissance qu'on lui devait. Et puis, si la sorcière était atteinte d'une maladie, la guérir reviendrait à démontrer l'efficacité de son potentiel elixir.

La seule partie qui dérangeait l'Alchimiste, et elle grimaça légèrement en l'entendant. Partager ses travaux. C'était si étrange pour la jeune femme qui était habituée à travailler seule. Elle n'aimait pas vraiment le fait que la Spall soit si intrusive. Mais après tout, une vision extérieure l'aiderait peut être ? Et si ça pouvait la rassurer.

Elle avait bien plus besoin du vol du parchemin et du reste. S'associer avec Alanna Spall pouvait être dangereux, mais tant qu'elle faisait ce remède, pas de problème, n'est ce pas ?

La dernière menace explicite, fit retrouver son large sourire à l'Alchimiste. Elle se retint même de rire. Mais elle ne put s’empêcher de rétorquer : *


Oui j'ai bien compris que vous étiez une méchante, méchante sorcière miss Spall. Je tremble de peur à l'idée de me retrouver dans la rue, peut être deviendrais-je addict à l’infâme boisson alcoolisé que vous buviez ?

* Un sourire angélique s'installa sur son visage, mais elle sentit que la sorcière en face d'elle n'était pas vraiment du genre à plaisanter. Elle reprit donc, plus sérieusement : *

Dans les termes cela me va. Je dois vous prévenir néanmoins que les recherches, et ensuite les réactions peuvent prendre des mois, voir des années. Et lorsque que j'aurais un premier prototype, il se peut qu'il ne marche pas, ou partiellement. Et je devrais alors recommencer. Je ne vous dis pas que cela me dérange, personnellement je trouve la recherche et l'aboutissement final passionnant, mais vous ne pouvez pas vous attendre à ce que je vous propose un remède le lendemain de notre affaire.

* Elle voulait que tout soit clair dans la tête de la sorcière. La française voulait lui donner ce qu'elle voulait, surtout que cela servait ses propres intérêts. Mais elle ne voulait pas qu'Alanna débarque tout les matins chercher un remède qui mettrait peut être plusieurs années à être parfait. Surtout qu'Elise ne connaissait pas la maladie qui touchait Alanna, si c'était elle. C'était peut être un de ses proches. Mais l'Alchimiste avait l'intuition que tout cela était très personnel. *

Surtout que je sens que votre maladie n'est pas anodine ? Plus dur sera la maladie à soigner, surtout si ce n'est pas encore connu, plus longtemps le remède sera long à élaborer. je veux que vous soyez prête à l'éventualité que malgré tout mes efforts, il ne soit prêt que dans dix, ou vingt ans ?

* La jeune femme laissa le temps de réfléchir à la Spall. Tout dans leur accord devait être aussi clair que l'eau de roche. Elle ne voulait se retrouver baguette sous la gorge car Alanna aurait un changement d'humeur. *

Si tout est clair et bon pour vous Miss Spall, je suis d'accord à respecter ma part du marché. Contrat, serment, parole, je ferais ce que vous me demandez.

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 05/10/2018 à 14:02:35

Souriant franchement suite à la pique de l'enseignante, Alanna termina sa tasse de thé, prenant le temps de répondre.

Je suis loin d'être méchante Miss Dubois, en revanche je n'apprécie pas que l'on se joue de moi et je suis une personne très vindicative. Ne me leurrez pas et tenez vos engagements, je tiendrais les miens et nous nous aiderons mutuellement.

Déposant sa tasse de thé, Alanna jugea un instant Elise, se demandant si le jeu en valait l chandelle. Après tout la famille qu'Elise proposait de ravir était l'une des plus puissantes et des plus influentes de France. Il fallait donc réussir à trouver les pièges qu'ils avaient sans aucun doute mis en place afin de protéger leur graal, trouver le parchemin, puis le voler tout en en faisant en sorte de trouver un bouc émissaire à qui faire porter le chapeau. Mais si cela lui permettait de trouver une solution au mal qui la rongeait depuis maintenant des années, si cela pouvait lui permettre de en plus avoir cet ignoble secret à cacher, cette affreuse vérité à fuir, il ne faisait aucun doute qu'Alanna était prête à affronter tous les dangers pour cela.

Nous avons donc un accord Miss Dubois. Retrouvons nous demain, à 19h à la cabane hurlante à pré au lard pour sceller le pacte. J'amènerais un homme de confiance, ne vous inquiétez pas pour cela. Quand ce sera fait, je me pencherais sur cette histoire de parchemin et trouverais un moyen pour que nous l'obtenions.

Indiquant la porte d'un signe de main las, Alanna nettoya les restes des tasses vides et de la théière désormais froide d'un geste de baguette tandis qu'elle s'appuyait lourdement sur le dossier de sa chaise.

Si vous n'avez rien de plus à ajouter je ne vous retiens pas. En sortant veuillez bien inviter le troisième année qui est en train d'essayer de glisser des oreilles à rallonge dans la serrure de ma porte, que je lui en touche deux mots...

La discussion avait été longue et compliquée pour la sorcière bien trop fatiguée après sa nuit éprouvante, et elle ne souhaitait pas en faire davantage avant que d'avoir dormi quelques heures.


* * *

2 MOIS PLUS TARD

Le hibou avait été bref et précis, le rendez vous était fixé dans le bureau d'Alanna le samedi matin. Il fallait se présenter convenablement habillé pour un week end mondain, tenue de soirée pour les soirées et de quoi réaliser les activités du Week End sans jamais avoir à craindre pour sa tenue. Alanna n'avait pas davantage expliqué, de crainte que son hibou ne soit intercepté ou même lu, Mr de Perrault possédant nombre de ressources.

Cela faisait maintenant deux longs mois qu'Alanna et Elise avaient conclu leur pacte et scellé leur engagement à l'aide de la magie, et, aussitôt, la sorcière s'était mise au travail méticuleusement. Il s'agissait de trouver la bonne occasion, de travailler le plan le plus parfait afin que personne ne réussisse à déterminer les travaux d'Elise et que la sorcière ne soit pas inquiétée par la suite à cause de ce vol frauduleux. Alanna avait évité avec soin de révéler le moindre indice à l'alchimiste quand aux solutions qu'elle avait trouvé, espérant ainsi que les réactions de la Française serait plus naturelles aux yeux de ses compatriotes.

C'est donc ainsi, une malle posée dans son bureau et un large manteau de soie blanche sur le dos qu'Alanna attendait, impatiente, qu'Elise ne se présente à elle.

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 05/10/2018 à 17:22:55

* Élise appréciait d'une certaine manière la franchise et le ton d'Alanna. Au moins elle savait à s'attendre avec la sorcière. Et elles semblaient avoir conclu un arrangement. La sorcière ne retenait plus son sourire. Elle allait pouvoir mettre la main sur ce qu'elle recherchait depuis quatre longues années. La française ne connaissait pas vraiment la famille, et donc elle ne pouvait qu'imaginer le danger qu'elles allaient courir en leur volant quelque chose. Mais le danger était vite effacé face à l'envie d'avoir cette recette.

Elle acquiesça. Élise était sûre qu'Alanna ne ramènerait pas n'importe qui. Si elle avait appris quelque chose sur la sorcière c'est qu'elle ne faisait pas confiance tout le monde. *


A demain alors miss Spall.

* Et laissant la directrice de maison dans son bureau. L'Alchimiste ouvrit la porte pour tomber nez à nez avec le fameux troisième année. D'un coup de baguette, la jeune femme fit enrouler les oreilles à rallonge autour de la bouche de l'élève et avec un clin d’œil lui montra la porte : *

Elle vous attends. Bonne chance.

* Et sur ces paroles, le cœur léger d'avoir remplis la mission de la journée, Élise revint à son bureau laboratoire. Le wombat attendait avec impatience, et tout en lui donnant les friandises qu'il aimait, la française lui raconta sa rencontre avec Alanna Spall. *

-----

2 mois plus tard.

* Lorsqu'elle reçu le hibou de la directrice Elise avait été tout de suite excitée. Enfin de l'action. Elle n'avait pourtant pas chômée en deux mois. Elle avait continué ses aller-retour en France, pour rechercher tout ce qu'elle pouvait sur le remède fait à base de la pierre philosophale. Elle voulait avoir toutes les informations possibles. Et lorsque la sorcière s'investissait dans quelque chose, c'était jusqu'au bout.

Pour le week end, elle avait donc pris ses disposition pour que Ben ne soit pas inquiété par un manque, et avait choisi méticuleusement les tenus. En bonne française, la mode n'avait pas de secret pour la jeune femme. Elle ne savait pas grand chose, juste quelques informations pour choisir les tenues.

A l'heure précise, Elise frappa quelques coups au bureau de la Spall. Une longue cape de voyage en soie bleu clair avec une capuche où l'on voyait le doublage en fourure, la jeune femme était fraiche et soignée. Un léger parfum floral la suivait et sa chevelure brune était rassemblée en un chignon simple mais classe.

Entrant dans le bureau en trainant sa valise, la sorcière fit un sourire à Alanna, la saluant : *


Bonjour Miss Spall, c'est un plaisir de vous revoir.

* Elle l'avait bien croisé dans les couloirs en deux mois, mais la dernière fois où elle l'avait réellement vue était le moment où l'engagement magique avait été prit. La française l'avait trouvé bien fatiguée alors, elle scruta la sorcière à la recherche d'un signe de maladie. Après tout, elle ne savait toujours pas de quoi souffrait la sorcière. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 07/10/2018 à 23:34:16

Souriant aimablement à Elise, Alanna jugea la sorcière de haut en bas avant de hocher la tête comme satisfaite de la tenue de la française. Bien moins agressive qu'à leur première rencontre Alanna semblait avoir abandonné sa bouteille pour la journée et nul doute que cela se ressentait sur son visage impeccablement maquillé d'où se voyait nulle trace de fatigue.

Bien, posez vos bagages ici, on nous les portera au château Perrault.

Lançant un bref regard sur la grande horloge au dessus de la porte du bureau, Alanna attrapa un petit coffret d'argent serti de minuscules rubis. Posant l'objet sur le bureau, la jeune femme offrit un sourire à Camille.

Monsieur Perrault s'est arrangé afin que nous puissions user d'un portoloin dans l'enceinte du château. Cet homme a la main longue, et il ne fait aucun doute qu'il ne doit jamais soupçonner la raison exacte de notre venue.

Lançant de temps à autres des regards nerveux sur les flèches de l'horloge, Alanna attrapa sa paire de gants, les enfilant consciencieusement tandis qu'elle expliquait précautionneusement ce qu'il fallait à Elise.

J'ai réussi à nous faire inviter au château pour le Week End. C'est l'anniversaire des vingt-cinq années de mariage de Charles Perrault et de sa femme, Denise. Vous êtes une de mes amies, et comme je sais que vous êtes française, j'ai décidé de vous inviter à venir avec moi afin que vous puissiez rencontrer de nouvelles personnes au sein de votre pays. Il y aura beaucoup de sorciers influents au sein de ce château, et il ne fait aucun doute que certains auront entendu parler de vos exploits quand à votre laboratoire. Evitez cependant le sujet si vous le pouvez et ne mettez pas en avant votre passion pour l'alchimie. Ne mentez cependant jamais, je n'ai pas de liste précise des convives, et n'ai pas réussi à obtenir la liste des légilimens en France, et, dans le doute, mieux vaut dire la vérité plutôt qu'attirer les interrogations malvenues des invités et de nos hôtes.

Lançant un regard sur la petite boite sertie, Alanna tendit sa main désormais gantée jusque celle ci, posant un doigt alors que le petit métal brillait. Sans prendre la peine d'indiquer à Elise de faire de même, Alanna lança un regard sur l'horloge, cachant avec soin son impatience.

Avez vous une question avant que nous ne devions partir ?

Camille Dubois
Préfète
Chroniqueuse VIPère
4e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1198
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 08/10/2018 à 12:59:36

* La française était plus que surprise par le brusque changement de la sorcière. Ce n'était pas le même comportement que deux mois auparavant et même si ce n'était pas parfait, la Spall était beaucoup plus aimable. Le pacte l'aurait elle conforter dans l'idée qu'Elise était de son côté ? La sorcière ne devait pas avoir beaucoup d'amis dans ce cas là. Ou, elle avait eut à faire à beaucoup de trahisons.

L'Alchimiste posa ses bagages bien lourds au côté de ceux d'Alanna et s'avança à ses côtés. Le portoloin était beau et juste avec cet objet on pouvait deviner que la famille n'était pas n'importe quelle familles de France. Mais Elise était déterminée à prendre ce qui lui appartenait déjà dans sa tête. Le danger n'était qu'un minuscule obstacle après tout. Et puis c'était pour cela qu'elle avait pris Alanna à ses côtés.

Elle hocha la tête aux instructions précises de la sorcière. Dire la vérité n'était pas un problème pour la française, c'était justement de pas faire de gaffe qui l'était plus. Mais elle n'allait pas dire à la Spall qu'elle se qualifiait elle même, de boulet.

Remettant en arrière ses bracelets en or blanc, la Dubois mit sa main manucurée sur le portoloin. Elle était prête à rentrer dans la danse, enfin, dans le château. A la dernière question, la jeune femme fit un de ses sourires malicieux et regarda droit dans les yeux la Spall à ses côtés. *


Je pense que vous avez été très claire. Pas de boulette, pas de mensonges dans la mesure du possible.

* Et avant que l'objet ne se mette en marche, la française souffla dans sa langue maternelle : *

Et bien, allons y.

* Et quelques secondes plus tard, l'Alchimiste sentit le tiraillement familier par le nombril de la magie du portoloin. La minute suivante, la jeune femme atterrissait avec grâce sur le sol des Perrault. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4576
Titre : Re : On ne devrait jamais voler que chez des gens qu’on connaît.
Créé : 28/10/2018 à 23:04:10

La vaste salle de bal dans laquelle avaient atterri les deux sorcières ressemblait à une fourmilière tant les domestiques agitaient leurs baguettes de ça et là afin de faire voler les décorations. Les sourcils froncés devant ce remue ménage à leur arrivée, Alanna se demanda un instant si tous les convives devaient tous arriver par ici lorsqu'un majordome à la barbe blanche et à la tenue impeccablement repassée arriva devant eux, le visage trahissant son inquiétude.

Miss Spall et Mademoiselle Dubois, toutes nos excuses pour cette arrivée fort orthodoxe. Je n'aurais jamais dû laisser l'organisation de vos arrivées à mon collègue, veuillez m'excuser.

Claquant de la langue, énervée, Alanna s'avança d'un pas, regardant d'un oeil mauvais les domestiques qui ne leur prêtait pas la moindre attention bien trop occupés à terminer les préparatifs de la soirée.

J'espère que nos bagages ne se perdront pas également.

Et, sans attendre une réponse du majordome, entama la marche, se dirigeant vers la grande porte se trouvant derrière elles. Retrouvant davantage de paix dans les grands couloirs du château, le majordome prit la tête de la marche, poli et amical comme si rien de s'était passé jusque là. Son anglais était parfait si bien qu'Alanna avait du mal à déceler le moindre accent chez l'homme.

Je vais vous montrer vos chambres mesdames. Monsieur Perrault a insisté pour que vous ayez une nouvelle fois la chambre d'argent Miss Spall que vous aviez, semble-t-il, apprécié lors de vos dernier voyage. Miss Dubois vos appartements se trouveront dans le même couloir que ceux de Miss Spall afin que vous puissiez vous retrouver facilement. Soyez sans crainte, Mr Perrault a fait en sorte que vous ne soyez pas mélangées aux autres convives, et ce couloir vous sera entièrement privatisé.

Grimpant les majestueux escaliers, le majordome les entraîna au troisième étage, décrivant avec nombre de superlatifs ce qui les entourait, des rambardes dessinées par les plus talentueux gobelins aux plus grands architectes qui ont participé à la création de l'édifice, allant même jusqu'à prétendre que l'escalier avait été dessiné par Michel-Ange en personne. Prenant le long couloir sur la droite, il les mena à une aile où se trouvaient deux grandes suites où les attendaient déjà leurs bagages. La chambre d'Elise donnait sur l'entrée du château et le petit bois qui le protégeait des yeux indiscrets. Celle d'Alanna faisait face aux jardins à la Française qui s'étendaient à perte de vue. S'inclinant devant les deux sorcière une dernière fois, le majordome les abandonna après leur avoir offert le programme du Week End ainsi qu'un moyen de le contacter à tout moment de la journée.

Le regardant s'éloigner, Alanna eu un sourire pour Elise. La jugeant de haut en bas, Alanna regarda un léger instant le programme avant de s'éloigner non sans offrir quelques recommandations à la Française.


Nous avons un pic nique à onze heure, habillez vous de manière plus... eh bien je crois que le mot est suggestive. Soyez irrésistible, nous aurons grand besoin de votre charme.


Disparaissant dans ses appartements sans davantage d'explications, Alanna laissa une quarantaine de minutes à Elise pour se préparer avant de frapper à sa porte. Sans attendre une réponse de la part de la sorcière, Alanna s'aventura dans la petite pièce.

Elise ? Etes vous prête ?

Pages : 1 2 3 ->

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Reste du monde

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2012 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5