Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Reste du monde

La vengeance est un pardon
Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : La vengeance est un pardon
Créé : 02/10/2018 à 21:30:49 - Modifié : 29/10/2018 à 22:59:42



MINISTERE DE LA MAGIE, SEPT ANS PLUS TÔT -

* Les dossiers s'enchainaient, et à chaque fois, ils ne passaient sur le bureau de l'Oberlin que pour une petite signature manquante, un coup de tampon pour signifier que le Ministère avait bien pris connaissance du dossier, et s'en moquait. Généralement, Archie lisait à peine les dossiers qui avaient étés complétés par les aurors, ou qui concernait des incidents mineurs que le Ministère n'avait pas le temps de sanctionné. Mais ce soir là, il s'agissait de tout autre chose. Un meurtre avait été commis, une témoin interrogée, et c'est tout.

Relisant plusieurs fois le dossier dans son intégralité, à la faible lueur des bougies qui éclairaient l'étroit bureau, il finit par noter une adresse. Celle d'Alanna Spall, professeure de Divination à Poudlrard. Sachant pertinemment qu'il ne servirait à rien de demander à ses supérieurs à l'esprit aussi serré que les murs de son bureau, il attrapa la pochette qui résumait l'enquête, sa cape et sa baguette, avant de transplaner vers d'autres horizons. *

MANOIR SPALL, GRANDE-BRETAGNE -

* Dans un craquement sonore, l'employé ministériel se retrouva sur un petit sentier qui menait vers un manoir, qui hurlait au visage du visiteur le statut de sang-pur de ses résidants. Certes, un manoir ne voulait pas forcément dire que les résidants avait le sang "pur", ni même que ce soit des sorciers ; mais un manoir comme celui-là, éloigné des moldus, voulait tout dire.

Remettant en place les plis de sa robe de travail, il poussa les grilles manuellement et entama de remonter le chemin vers les portes de la demeure. Si la profession de celle qui y logeait était justifiée, elle devait savoir qu'une visite l'attendait. Mais dans un pur respect des règles de politesse, il donna quelques coups sur le panneau de bois, attendant dans un ciel de plus en plus sombre et menaçant, qu'on vienne lui ouvrir. *

RPG entre Alanna Spall & Archie Oberlin.
PJ & PNJ non-souhaités, prière de nous demander avec de poster.

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4563
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 02/10/2018 à 21:44:24

Le ciel grondait au dessus du manoir désert des Spall. Si d'ordinaire le gazon impeccablement entretenu regorgeait de fleurs aux couleurs vives, il n'en était rien aujourd'hui. Toute trace de végétation semblait avoir abandonné le manoir. Les rosiers asséchés menaient l'intrus jusqu'à une grande porte de bois sombre. Des volets fermés au pavillon désert, tout poussait quiconque à fuir tant qu'il le pouvait. Si l'on était dans un mauvais film moldu nul doute que le spectateur aurait crié à Archie Oberlin de faire demi tour. Mais le silence de plomb semblait accompagner le visiteur alors que les deux coups secs raisonnaient dans le manoir déserts. Les secondes s'écoulaient, se transformant lentement en minute alors que le soleil se cachait derrière les noirs nuages.

Mais, finalement, dans un grincement terrible, la porte s'ouvrit sur un petit elfe de maison aux yeux voilés par la vieillesse. Cela n'empêcha guère la moue de dégoût vêtir son visage alors qu'il observait l'inconnu.


Allons bon encore un sang de bourbe. N'importe qui rentre ici maintenant. Où est passé le temps glorieux du manoir des Spall. Vous êtes qui vous hein ? Regardez moi cette tenue rapiécée. Avant au moins ils savaient s'habiller. Ah, si mon maître vous voyait, il vous aurait collé à la porte hein. Collé à la porte, je vous le dit.

Sans interrompre sa litanie de paroles, l'elfe fronça le nez alors qu'il tenait le battant de bois dans une main, empêchant l'entrée de l'obscur manoir à Oberlin.

Ma maîtresse est pas disposée. Vous êtes un sang pur au moins hein ? Elle veut parler à personne. J'espère que vous vous êtes lavés avant d'entrer. Elle n'est pas en état. Ah, si elle avait empêché à ce sang de bourbe de rentrer dans ce grand manoir on n'en serait pas là... Vous voulez faire passer un message ? Si ça se trouve il ne comprend pas quand on lui parle...

Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 02/10/2018 à 22:08:12

* Les minutes s'écoulaient, et l'Oberlin restait là, planté sur le perron d'un manoir qui tombait en ruines. Pourtant, celle qui devait y résider ne devait pas avoir plus de la trentaine, et avoir de quoi entretenir cette belle demeure. Le temps empirait de seconde en seconde, quand enfin, la porte s'ouvrit. Peu, mais elle s'ouvrit.

Archie fut accueillit par un elfe de maison qui devait être bien plus âgé que lui, vêtu d'un vieux drap, et qui était aussi aimable qu'une porte de prison. Ne prenant même pas la peine de regarder l'elfe tandis que ce dernier se répandait en insultes et manque de savoir-vivre, l'Oberlin n'avait même pas à lever la tête pour voir par-dessus l'elfe. L'intérieur du manoir était tout aussi poussiéreux que le minuscule employé de maison.

Le vieil elfe ne s'arrêtait pas de parler, avec des mots qui, la moitié du temps, ne voulait rien dire puisqu'il se répétait. Légèrement agacé, il leva les yeux au ciel dans un soupir et chercha un instant dans sa poche avant d'en sortir un insigne du Ministère. Un petit "M" violet qui ne lui servait habituellement à rien, mais qui, aujourd'hui, s'avérait utile. Redirigeant ses yeux vers la petite créature, il finit par lui adresser une première et dernière fois la parole : *

Tu devrais surveiller ton langage, quand tu t'adresses à un sorcier. Et je suis ici concernant une affaire ministérielle avec laquelle, ta maîtresse est liée. Alors maintenant, mènes-moi à elle.

* Poussant l'elfe afin de se mettre à l'abri avant que ne tombe l'averse, l'Oberlin étudia brièvement du regard le hall délabré. Jamais il n'aurait laissé cet endroit tomber en ruines. Il n'osa alors même pas imaginer l'état dans lequel devait être la sorcière.

Tournant sur lui-même pour voir les murs et meubles couvertes de poussière, il finit par retomber sur l'elfe minable, toujours à la porte. D'un geste de la main, il lui fit signe de partir. Il avait besoin de sa maîtresse, alors l'elfe obéirait au sorcier, et irait chercher sa maîtresse. *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4563
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 02/10/2018 à 22:27:51

Et malpoli qui plus est. Ils embauchent n'importe qui au ministère aujourd'hui. Vraiment n'importe qui. Avant on employait des sang purs. De grands hommes, oui de grands hommes !

Ronchonnant dans son drap crasseux, l'elfe agita la main, invitant le sorcier à le suivre tandis qu'il s'aventurait dans le manoir déserté. Sans prêter la moindre attention à la poussière, il se dirigea vers le fond du manoir. Empruntant un petit couloir sous le luxueux escalier, il évitait avec soin de frôler le moindre meuble emplis de poussière alors qu'il prononçait des paroles indistinctes parmi lesquelles revenaient souvent "sale", "temps" et, allez savoir pourquoi "crachats".

C'est sans même vérifier que l'employé le suivait qu'il arriva dans un petit salon sentant le renfermé et l'alcool froid. Grimaçant, il s'approcha du feu fumant malgré le manque de flammes, et, d'un claquement de doigts, fit revenir la chaleur dans l'âtre. Grognant, il regarda le grand canapé où se tenait la maitresse des lieux.


Vous avez un invité maîtresse.

Et, sans attendre la moindre réponse d'Alanna, disparu en un craquement sonore. De la femme affalée sur le sofa, pas la moindre réaction. Les yeux perdus dans le vide de l'âtre, une bouteille presque vide à la main, elle semblait coupée d'une quelconque réalité. Les yeux cernés, le visage tiré par la fatigue et les cheveu gras tombant de manière désordonnée sur ses épaules, elle ressemblait à une adolescente perdue et abandonnée que personne ne pouvait tirer de sa détresse. Alors, les yeux plongés dans les braises, ses mains s'agrippant à sa bouteille d'alcool, elle n'offrit aucune attention à Archie, ne comprenant certainement pas qu'il était présent.

Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 03/10/2018 à 00:13:01

* Franchement, les elfes que l'Oberlin avait connu par le passé étaient plus poli. Mais malheureusement, les elfes avaient étaient souvent à l'image de la demeure qu'ils étaient sensés garder et chérir. Imaginez alors cet elfe. Archie regarda partir la petite créature quelques instants, avant de la suivre. Incapable de dire "bonjour", mais aussi "suivez-moi". Il avait tout pour devenir Ministre en somme.

Au lieu de grimper le somptueux escalier qui n'avait rien perdu de sa splendeur, le sorcier s'avança dans un couloir, observant au passage une horloge de grand-mère qui semblait être légèrement décalée par rapport à l'heure de sa montre.

Lorsqu'une odeur d'alcool vînt aux narines du sorcier, il retroussa un instant son nez, avant de rentrer dans la pièce. Une jeune femme était affalée dans un canapé, une bouteille à la main. A ce moment, il se dit que le jeune femme avait de la chance qu'il ne soit pas en mission "officielle", où cela aurait été mis dans le dossier. Et cela mis à côté de "professeure" risqué de faire tâche.

L'elfe, après avoir rajouté de la chaleur à la pièce, à défaut de chaleur humaine (qui semblait avoir quittée tant le château que sa propriétaire), laissa seul Archie et Alanna. Le sorcier tira sa baguette, et ramena un peu d'ordre, et époussetant un fauteuil et ramenant la grille face à la cheminée. En observant la femme face à lui, il n'eut aucun mal à se dire que jamais il n'aurait son attention, puisque c'était visiblement la bouteille qui l'avait. *

Bon, soit.

* Et, avant de ranger sa baguette, il jeta un dernier sort afin de faire disparaître la bouteille d'alcool. Mettant tout son poids sur l'un de ses deux pieds il s'apprêtait au vol plané d'un verre. Il avait déjà eu à faire à une alcoolique qui refusait de désenchanter ses poubelles. Résultat : une côte fêlée pour la vieille dame et une dizaine de bouteille brisées au sol.

Lorsqu'il se fut assurée qu'aucune verrerie n'irait abimée son visage, il sortit alors une petite chemise marquée d'un "M" violet qu'il posa entre lui et l'enseignante, sur une table basse bien trop poussiéreuse à son goût. *

Miss Spall, permettez-moi de me présenter : Archie Oberlin.

* Il ne savait si il devait attendre une réponse, mais sincèrement, il ne pensait pas qu'elle lui répondrait. C'est d'ailleurs pour ça qu'il continua : *

Je sais que vous avez pris congé de vos activités pour un mois, mais je suis là concernant une de vos connaissances. Monsieur Fawkes.

* Ca y est. Bombe larguée, maintenant, elle ne pouvait plus l'ignorer. Si le dossier disait vrai, elle et le défunt Elyos Fawkes étaient de grands amis, voire plus. Toujours près à se laisser tomber de sa chaise, l'Oberlin scruté le visage de la propriétaire, en quête de réponses. Elle ne pouvait le laisser ainsi. Il avait déjà trop fait pour elle, en quittant son poste cinq minutes en avances, elle pouvait au moins réagir ! *

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4563
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 04/10/2018 à 17:36:06

Sortez de chez moi.

Lui offrant son plus beau regard haineux, la sorcière avait sifflé entre ses lèvres fermées tandis qu'elle cherchait sa baguette d'une main faible au milieu de ses vêtements bien trop amples. Elle ne prêta pas la moindre attention à son nom, ou même au vêtement qu'il posa sur la table tandis qu'elle regardait si elle ne l'avait pas mise sous un des oreillers. Elle ne fit pas non plus attention à son regard plein de dégout, seul lui importait son arme qu'elle ne réussissait pas à trouver. Mais, alors qu'il prononça ce nom, son nom, elle s'immobilisa. Relevant doucement les yeux vers le sorcier, nul ne pouvait réussir à déterminer ce qu'il se passait dans son esprit, lorsque, soudainement, elle se redressa de ses coussins, le visage déformé par la colère.

Et vous allez me proposer de me vendre encore une fois de quoi ramener les gens à la vie. Ou alors, laissez moi deviner, vous souhaitez me soigner, me guérir.

Parlant sans grande époquence, elle agitait les bras alors que ses yeux semblaient incapables de soutenir le regard du sorcier.

A moins que vous ne soyez de ceux qui n'ont jamais entendu parler de lui mais souhaitent profiter de ma détresse pour me soutirer des informations. C'est ça que vous voulez hein ? Vous voulez de l'argent ? Du sel d'écaille ? Ou alors seulement des papiers, réussir à rentrer dans mes bonnes grâces. A moins que vous ne soyez un de ces hommes qui souhaitent mon manoir et profiter des avantages de ma lignée ?

Souriant, elle laissa échapper un rire mauvais tandis que ses yeux fous détaillaient avec attention le sorcier qui lui faisait face.

Rien de ce que vous pourrez me proposer ne m'intéressera, alors sortez, et ne revenez plus, je n'ai pas besoin d'aide, d'aucun objet et je ne veux voir personne. PERSONNE VOUS ENTENDEZ ?

Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 07/10/2018 à 20:58:51

* Bon, rien n'avait volé, mais visiblement la sorcière cherchait quelque chose pour lui infliger bien pire. Mais lorsqu'il eut prononcé le nom du défunt, elle se retourna avec un visage empli d'une rage que l'Oberlin comprenait, mais dont il refusait d'être la victime. Elle avait drôlement du mal à cacher ses émotions pour une formatrice en occlumancie. Peut-être que la boisson et le chagrin devait jouer aussi. Certainement même. *

Jamais, et vous devriez savoir que c'est impossible. Il est mort.

* Ce n'était pas la meilleure façons de lui parler, d'annoncer le sujet, mais au point où elle en était, elle devait faire son deuil. Et puis, ça ne servait clairement à rien de vouloir discuter, les émotions semblaient avoir pris possession d'elle, ses sentiments envahissant sa raison.

Alors qu'elle continuait à lui parler en agitant les bras en tous sens, l'Oberlin se releva et mit une main dans sa poche, tenant sa baguette au cas où la sorcière retrouverait la sienne. *

J'avoue que je ne le connais qu'au travers du dossier de l'affaire. Mais je ne suis pas là pour profiter de quoique ce soit.

* Faisant un pas vers elle, il l'écouta dire une dernière phrase, avant qu'elle ne lui hurle au visage. Faisant une mimique avec son visage, signifiant bien qu'il ne fallait pas crier comme ça, il finit par lui répondre : *

Je suis persuadé que vous vous trompez, j'ai là une proposition que vous deviez attendre depuis longtemps, j'en suis sûr.

* Faisant disparaître le dossier d'un coup de baguette, il tira la chaise vers lui et s'assit un peu plus proche de la sorcière, qui n'avait toujours pas trouvée sa baguette. Il risquait gros, si elle la retrouvait et qu'elle l'agresse, il aurait tout faut. Même en se disait qu'il n'aurait fait que se défendre, le Ministère lui demanderait "et pourquoi étiez-vous là-bas Oberlin ?!". Nan, soit elle ne devait pas trouver sa baguette, soit il devait la convaincre. *

Je sais que le Ministère n'a pas cherché plus que ça, j'ai vu le dossier passer. Je ne connaissais pas votre ami, c'est vrai, mais voir le Ministère inactif face à la mort d'un de ses concitoyens… Je vous propose de vous aider, Miss Spall. Je ne pense pas que vous trouverez quelqu'un d'autre qui vous aidera… ou du moins, pas de son plein gré.

* Voilà, tout était dit. Elle devait choisir, et l'Oberlin ne comptait pas débattre toute la soirée, alors, pour la presser à choisir, il se releva et s'approcha de la porte qui donnait sur le couloir qu'il avait traversé avec l'elfe. Il s'arrêta sur le pas de la porte, et se tourna pour regarder la sorcière dans les yeux : *

Je ne vous le proposerai pas deux fois.

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4563
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 08/10/2018 à 23:29:36

Sans vraiment comprendre, Alanna cligna des yeux devant l'homme dont la prestance n'avait d'égale que le dégoût qu'elle semblait lui infliger. Il parlait de trop de choses, trop différentes. Qu'avait à faire le ministère dans cette histoire ? De quoi parlait-il ? Le cerveau embourbé par l'alcool, la fatigue et la douleur, Alanna n'était pas certaine de vouloir retrouver la réalité des choses. La fuite avait toujours été la plus simple des choses, la plus efficace et la moins douloureuse. N'avait-elle pas fuit suite à la mort de Pooky ? Fuit après la traumatisante aventure de The Last One ? Pourquoi ne pouvait-elle pas le faire à nouveau ? Rester terrée ici, ne plus jamais en sortir et n'avoir comme seule compagnie que les meilleurs crus de son défunt père, imaginant sa présence et le dégoût qu'elle devait lui provoquer.

Cependant, chancelante, devant le sorcier, sans savoir pourquoi, elle ressentait une attention qu'elle n'aurait jamais voulu avoir. Un besoin irrepressible qui l'attirait dans ce qu'il lui promettait. De l'aide. Un but. Un objectif.


Attendez.

Sa tête lui tournait et la faisait terriblement souffrir. Sans réussir à tenir plus longtemps debout, Alanna s'assit avec peu d'élégance sur le fauteuil où se tenait Archie quelques minutes auparavant. Clignant lentement des yeux, la jeune femme cherchait un brin de lucidité avec peine.

De quoi parlez vous ? Qui êtes vous ? Pourquoi parlez vous du ministère, de m'aider ?

Prenant sa tête entre ses mains, la jeune femme inspira longuement, refoulant les sanglots qui semblaient ne jamais s'arrêter de couler afin de garder le peu de dignité qu'il lui restait.

Je ne comprends rien... Que cela cesse...

Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 08/10/2018 à 23:58:37

- Attendez.

* Se retournant doucement alors qu'il entamait de sortir, il regarda la sortir de haut en bas, réprima un soupir et vint se poster devant l'enseignante : *

Je me répète : Archie Oberlin. Et oubliez le Ministère, il ne fera plus rien pour votre défunt ami.

* Regarda la jeune femme tenter de contenir ses larmes, l'adulte s'accroupit face à elle. Elle était perdue, et il y avait de quoi, mais si il devait l'aider, elle devait arrêter de pleurer. Et pour ça, il fallait qu'il la réconforte. Dégrafant sa cape de voyage, il la passa autour des épaules de la sorcière, avant de se redresser. Que faire de plus ? *

Elfe ! Veille à ce que le repas soit prêt à notre retour !

* Il avait dit ces mots sans même regarder si il était à portée de voix, mais un elfe doit savoir ce qui se passe dans la maison qu'il garde. Tendant une main à la Spall, il lui fit un sourire qui se voulait réconfortant en tendant sa main. *

Venez avec moi, je suis là pour vous aider à faire cesser tout cela. Je suis là pour que votre vie ne s'arrête pas avec celle de votre ami.

* Il s'impliquait beaucoup trop. Il était venu s'assurer que la proche du défunt allait bien, chose que le Ministère ignorait et dont il se fichait complétement, mais voilà qu'il s'embourbait dans un marais dominé par de sombres secrets. Mais si il le faisait, c'était pour être le Pitiponk qui ramènerait Alanna Spall vers la terre ferme. Sa main toujours tendue, il répéta à la sorcière qui vêtue de sa cape : *

Je ne veux que faire ce dont le Ministère est incapable. Venger une mort inutile.

Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 08/10/2018 à 23:58:38

- Attendez.

* Se retournant doucement alors qu'il entamait de sortir, il regarda la sortir de haut en bas, réprima un soupir et vint se poster devant l'enseignante : *

Je me répète : Archie Oberlin. Et oubliez le Ministère, il ne fera plus rien pour votre défunt ami.

* Regarda la jeune femme tenter de contenir ses larmes, l'adulte s'accroupit face à elle. Elle était perdue, et il y avait de quoi, mais si il devait l'aider, elle devait arrêter de pleurer. Et pour ça, il fallait qu'il la réconforte. Dégrafant sa cape de voyage, il la passa autour des épaules de la sorcière, avant de se redresser. Que faire de plus ? *

Elfe ! Veille à ce que le repas soit prêt à notre retour !

* Il avait dit ces mots sans même regarder si il était à portée de voix, mais un elfe doit savoir ce qui se passe dans la maison qu'il garde. Tendant une main à la Spall, il lui fit un sourire qui se voulait réconfortant en tendant sa main. *

Venez avec moi, je suis là pour vous aider à faire cesser tout cela. Je suis là pour que votre vie ne s'arrête pas avec celle de votre ami.

* Il s'impliquait beaucoup trop. Il était venu s'assurer que la proche du défunt allait bien, chose que le Ministère ignorait et dont il se fichait complétement, mais voilà qu'il s'embourbait dans un marais dominé par de sombres secrets. Mais si il le faisait, c'était pour être le Pitiponk qui ramènerait Alanna Spall vers la terre ferme. Sa main toujours tendue, il répéta à la sorcière qui vêtue de sa cape : *

Je ne veux que faire ce dont le Ministère est incapable. Venger une mort inutile.

Alanna Spall
Directrice de maison
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 4563
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 28/10/2018 à 23:45:29

Alanna regardait la main qu'on lui tendait sans réagir. Les souvenirs défilaient sous ses yeux. La forêt interdite, un enseignant, et une autre petite main tendue, la seule qu'on lui avait jamais offerte, la seule qu'elle n'avait pas forcé pour obtenir. Les larmes revinrent envahir ses yeux écarlates tandis que son coeur semblait lui être arraché une nouvelle fois de la poitrine. Elle ne voulait pas accepter à nouveau de l'aide, c'était bien trop douloureux quand cela cessait, quand les personnes qui nous aidaient nous abandonnaient.

Baissant les yeux, elle dévia son regard un instant, se détournant d'Oberlin qui semblait tenir à l'aider. Elle avait besoin d'être seule, de pleurer sur Elyos, sur elle et sur sa vie désormais détruite. Elle avait besoin de se lamenter sur son sort, de se perdre dans sa douleur et sa peine. Mais un mot résonnait cependant dans ses oreilles. Celui de la vengeance qu'on lui offrait. De punir la mort de la personne qui méritait le plus de vivre heureux. De venger la perte d'un être qui lui était bien trop cher et qui aurait dû perdurer.

Il lui offrait également un objectif, une raison de continuer à vivre en son absence. Quelque chose à faire pour essayer d'oublier sa douleur et la peine dans laquelle elle était plongée depuis bien trop longtemps. Expirant longuement, tâchant de faire cesser les tremblements qui parcouraient son corps, la jeune femme regarda pour la première fois le visage d'Oberlin qui lui faisait face. Son regard était loin d'être amical, on y discernait cependant une lueur de bienveillance teintée de pitié. Alors, sur une impulsion qu'elle ne s'expliqua pas, elle attrapa la main qu'il lui tendait, se relevant de son fauteuil. Titubant légèrement, la jeune femme resserra sa poigne, tâchant de ne pas tomber tandis que le monde vacillait autour d'elle. Cela ne fut cependant que passager, et son regard stabilisé sur un point fixe, elle retrouva l'équilibre. Sans savoir dans ce dans quoi elle s'engageait, elle eu un bref hochement de tête pour Archie, comme pour confirmer qu'elle allait bien, prête à le suivre...

Archie Oberlin
Professeur
5e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 1998
Titre : Re : La vengeance est un pardon
Créé : 29/10/2018 à 23:29:47

* L'Oberlin saisit doucement la main de la Spall tandis qu'elle se rattrapait en resserrant son emprise sur la main du sorcier. Elle semblait se remettre de cet effort surhumain qui consistait à sortir d'un canapé, une bouteille de Whisky-pur-Feu dans chaque œil. Comment une sorcière pouvait tomber si bas, alors que le Ministère ne cherchait même pas à réparer le tort de la mort de son ami. Enfin, peut-être même était-il plus qu'ami à ses yeux, pour se mettre dans un tel état.

Alors qu'elle lui fit un signe de tête pour lui dire qu'elle était prête, l'Oberlin leva un sourcil. N'avait-elle rien oubliée ? *

Excusez-moi mais… vous n'emmenez pas votre baguette ?

* A ce moment, son regard passa sur cet amoncellement de coussins, où devait se trouver l'objet le plus précieux pour tout mage.Une fois qu'elle fut finalement prête, l'Oberlin agrippa la main de la Spall, en entreprit dans la guider dans son transplanage. *

QUELQUE PART EN ANGLETERRE -

* Réapparaissant dans un "pop" sonore, il mit ses bras près d'Alanna, près à la rattraper. Transplaner en ayant bu autant qu'un Abraxan, ce n'est pas forcément la meilleure des idées, mais ils ne pouvaient attendre. Pour aider la Spall, ils devaient déjà crever l'abcès qui la rongeait depuis déjà trop longtemps.

Alors que le soleil commençait à peine revenir, colorant le ciel d'une douce couleur orangée, un arbre était visible en contrejour. Un arbre au tronc marqué par le temps. Offrant toujours sa main à la sorcière, le surdoué entreprit de monter la petite colline vers un emplacement où qu'une seule chose laissait présager qu'une invengée y sommeillait. Seules de fleurs bleues permettait de ramener de la vie à cette endroit. Les ancolies, en mémoires d'Elyos Fawkes. *

Mes condoléances.

Le Grand Escalier >> Monde magique >> Reste du monde

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - L'Ordre du Phénix - Le Poudcast
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2012 Twelve Grimmauld Place - © 2012 Design par Wilde et Kate - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5