Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Reste du monde

Au détour de l'être
Charlotte Bolton
Directrice de maison
Professeure
Joueuse de Quidditch
4e année
[Avatar]
Poufsouffle
Messages : 2235
Titre : Au détour de l'être
Créé : 07/04/2021 à 23:47:46


Au détour de l'être

RP entre Catherine Spinett et Charlotte Bolton

Mars 2016


* Allongée sur son lit, Charlotte écrit une lettre. Il était étrange pour Charlotte d’écrire une lettre à Catherine Spinett, qu’elle n’avait pour ainsi dire croiser que quelques petites fois. Toutefois, lorsqu’elles s’étaient rencontrées, elles avaient bien sympathisé et Charlotte trouvait ce geste cohérent. La plume dans la bouche, elle cherchait les mots justes pour faire comprendre à la jeune adolescente qu’elle avait rencontré qu’elle avait beaucoup apprécié sa compagnie. *

[Afficher]
Spoiler : Lettre à Catherine
Salut Catherine !

J’espère que tu vas bien. Tu dois te dire que c’est bien drôle qu’une amie de ton frère t’écrive ah ah, j’avoue que ça me fait drôle aussi. Je dois bien te l’avouer. Entre nous, je ne pense pas que ça ira bien loin avec Simon, aussi sympathique sa compagnie a-t-elle été. Enfin, je me suis amusée, mais ça n’ira pas plus loin. Par contre, je suis contente d’avoir croisé sa route car il m’a permis de te rencontrer. On n’a pu un peu discuter lors de mon séjour chez vous et j’ai beaucoup aimé nos discussions. Encore une fois, tu dois te dire « que cette fille est bizarre ». Tu as raison, je suis parfaitement bizarre. En même temps, je n’ai que ça, ma bizarrerie. Ma vie est plutôt monotone en ce moment. Mais ne t’apitoie pas sur mon sort. Je commence à bien prendre mes marques maintenant. Il vaut mieux ah ah, ça fait bientôt cinq ans que j’ai terminé mes études.

Ma vie d’étudiante a quand même bien changé. Ça me fait tellement bizarre de me dire que Samuel va bientôt entrer à Poudlard, l’année prochaine normalement. Ça me fait tout drôle d’être sa tutrice, je n’ai pas l’impression d’être assez adulte pour m’occuper de lui correctement, mais bon. Je fais de mon mieux. J’ai de la chance d’avoir mon poste au Musée d’Histoire Magique. Et toi ? Comment se passe tes cours à Poudlard ? Tu es en 4e Année, non ? Bientôt les BUSEs, mais vu comme tu es intelligente, je ne me fais pas de souci pour toi. Tu es maligne et forte, Catherine.

Réponds-moi, si tu ne me trouves pas trop bizarre (en fait, même si tu me trouves bizarre, réponds-moi quand même, ça me ferait grandement plaisir d’avoir des nouvelles de toi et de Poudlard).

Bisous à gogo,
Charlotte.

* Puis, elle chargea son hibou pour qu’il transmette le message à Catherine Spinett. Elle espérait grandement recevoir une réponse de la jeune fille, mais n’avait aucune idée de la réception de cette lettre : serait-elle bien perçue par la Spinett ou au contraire, elle trouverait ça bizarre de recevoir une lettre de Charlotte ? Elle se dirait peut-être qu’elle aurait dû parler avec Simon au lieu de parler avec elle. Mais bon, pour le peu qu’elle l’avait vu, elle appréciait beaucoup la Serdaigle. *

Une demande, une question ? N'hésite pas à utiliser le Hibou Postal !

Catherine Spinnet
Professeure
Préfète
Bureau de TGP
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 6875
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 11/04/2021 à 02:58:38

Couchée dans son lit dans son dortoir situé dans les sous-sols du château de Poudlard, Catherine lisait un livre quelque peu intéressant qui racontait une histoire singulière mettant en vedette une adolescente de son âge. La Québécoise ne pouvait imaginer qu'une personne d'à peine quatorze ans pouvait vivre autant de choses. Pourtant, elle le dévorait ce livre, parce qu'il le faisait voyager. Ses parents lui avaient écrit récemment pour lui mentionner que ses vacances d'été allaient se dérouler chez sa grand-mère paternelle. Pas que l'adolescente détestait l'endroit, mais elle savait que même si le ton de la lettre était doux, que c'était sa conséquence pour avoir tenu tête à un des amis de la famille. Elle n’avait tout simplement pas supporté le discours de ce dernier et au lieu de se taire comme l'aurait fait n'importe quel adolescent, elle avait interrompu l'homme au milieu d'un dîner avec plein de connaissances de la famille Spinnet. Maintenant, elle se retrouvait punie. La vipère se rappelait parfaitement l'expression de son père lorsqu'elle avait ouvert la bouche et elle avait été envoyée dans sa chambre aussi rapidement. L'elfe de la maison était venu lui apporter un lait chaud plus tard dans la soirée et ensuite, sa mère était venue discuter, calmement. Toutefois, aucune nouvelle de son père depuis. Il ne lui avait même pas adressé la parole le jour de son retour au collège, prétextant être trop occupé par le boulot.

Lisant ce fameux roman moldu, la brune tentait de faire passer le temps et surtout oublier la lettre, quand on vint lui apporter une autre lettre. La Spinnet trouvait bizarre de recevoir du courrier après la distribution du matin, mais elle prit l'enveloppe qu'on lui tendait. Une écriture qui lui était inconnue noircissait l'enveloppe et quand elle déplia le parchemin, un léger sourire s'afficha en lisant les quelques lignes. Elle se rappelait bien de la jeune femme. Son frère l'avait présenté à la famille quelques jours avant l'incident à ce fameux dîner. Charlotte n'avait pas été témoin de cette scène et par chance, car l'adolescente doutait que la jeune femme ait pris son parti.

Fermant le livre qu'elle était en train de lire, la vert et argent s'installa au petit bureau du dortoir et sortit tout le nécessaire pour écrire.


[Afficher]
Spoiler : Lettre à Charlotte
Chère Charlotte,

Je suis contente de te lire. Ne t'en fais pas, je ne trouve pas cela bizarre. Je trouve ça même drôle. Je suis désolée d'apprendre que ça ne fonctionne pas avec mon frère. Je sais comment il peut être. Tu dois trouver ça drôle de la part d'une fille de mon âge, mais je le connais assez bien pour savoir comment il est. Donc, je ne t'en veux pas.

Pour moi, les cours sont aussi un peu monotones. Je ne sais pas si c'est à cause de la dispute que j'ai eue avec mes parents ou parce que je trouve ça tout simplement ennuyant. J'ai juste hâte que l'année scolaire se termine et être en vacances. Je ne sais pas si mon frère te l'a dit, s'il le sait parce qu'il s'en fout un peu de moi, mais je serai chez ma grand-mère pour l'été. Mais merci en tout cas de croire en moi. Tu es bien la seule.

Par contre, ne t'inquiète pas pour moi, même si cette lettre n'est pas super joyeuse. Tout va bien. Je vais avoir de bonnes notes et je crois que ça ira pour mes BUSE. Sinon, à Poudlard, ça n'a pas vraiment changé. Certains profs sont drôles, d'autres ennuyeux. Oh et on a gagné notre dernier match de Quidditch. C'était drôle de voir l'expression de Gryffondor. Sinon, je me suis inscrite dans le Club de Duels. J'aime beaucoup ça. Ça me permet de me défouler.

À bientôt,
Catherine

Cachetant la lettre, la Serpentard attrapa sa cape puis se dirigea vers la volière. Sans vraiment porter une attention particulière à l'endroit, dégoûtée par les fientes, Catherine porta sa lettre à un hibou et ce dernier s'envola sans demander quoi que ce soit. La vipère avait maintenant juste hâte d'avoir une réponse de Charlotte.

Charlotte Bolton
Directrice de maison
Professeure
Joueuse de Quidditch
4e année
[Avatar]
Poufsouffle
Messages : 2235
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 11/04/2021 à 17:46:40 - Modifié : 11/04/2021 à 17:47:14

Mai 2016

George – Charlotte, n’oublie pas de ranger aussi les parchemins d’Égypte après leur restauration. La dernière fois, j’ai retrouvé l’amulette de Tounia 1er en dehors de sa boite et il me semble que c’était toi qui devais t’en occuper.
Charlotte – Oh, par les poils du nez de Merlin, je suis vraiment désolée George. Je devais avoir la tête ailleurs. Je vais redoubler d’efforts.

* Son directeur lui lança un œil par-dessus ses lunettes. Heureusement que George Story appréciait l’humeur bienveillante et contagieuse de Charlotte, autrement, cela ferait un petit moment qu’elle aurait été remerciée. Elle avait besoin de cet emploi et même si elle était une boulette sur patte, elle avait un très bon relationnel avec les personnes venant visiter le musée. Il lui arrivait toutefois de commettre quelques impairs, parfois des impairs qui pouvaient être néfastes pour les antiquités du musée. Pour l’amulette, elle se rappelait en effet l’avoir sortie de sa boite pour la nettoyer. Elle l’avait déposé dans la salle de restauration, l’avait nettoyée convenablement et avait dû la laisser dans la salle, elle ne se souvenait plus pour quelle raison elle était partie. Mais bon, les raisons étaient parfois brumeuses, on avait dû l’appeler ou, plus probablement, elle avait eu envie d’aller aux toilettes. La dernière fois, elle était en train de boire du thé en regardant les peintures représentant une scène du Moyen-Âge et conversait avec le Nicolas Flamel du tableau, quand elle avait failli tomber lamentablement et renverser son contenu sur le tableau. Bien heureusement, elle s’était rattrapée et n’avait fait tomber qu’une minuscule goûte sur le tableau à huile. La tâche était si minuscule qu’elle n’en avait, bien sûr, pas tenu mot à quiconque de peur d’être viré. Cela faisait un peu plus de deux ans qu’elle travaillait au Musée d’Histoire Magique, une véritable chance finalement, pour elle. *

* Se morfondant de toujours commettre quelques erreurs, elle se rendit dans la salle de restauration avec les parchemins qu’elle devait déplier et encadrer proprement. Elle les baigna dans une solution magique permettant de rendre les parchemins plus solides. Ainsi, les parchemins resteraient intacts beaucoup plus longtemps. Puis, une fois le bain fut pris, elle les accrocha à la corde à linge qui longeait la salle de restauration. À l’aide d’un sortilège, elle sécha le tout le plus soigneusement possible. Alors qu’elle voulut les reprendre pour les mettre dans leur cadre, un hibou toqua à la minuscule fenêtre de la salle de restaurant. Intriguée, Charlotte alla ouvrir au hibou. Lui caressant le dessus du crâne, elle lui prit la lettre qui lui était apparemment destinée. Laissant les parchemins sécher (ou du moins, puisqu’elle les avait déjà séchés, elle les laissa patienter), elle s’assit dans l’un des fauteuils en cuir et lut la lettre. Il s’agissait d’une lettre de Catherine. Elle était très heureuse d’avoir de ses nouvelles. *

[Afficher]
Spoiler : Lettre à Catherine
Ma très chère Catherine,

Je suis extrêmement contente d’avoir de tes nouvelles, ma bichette. Je suis également ravie que tu ne me tiennes pas rigueur que cela n’a pas marché avec ton frère. Je suis triste d’apprendre que tu t’ennuies en cours. Tu veux me raconter plus en détail la dispute que tu as eu avec tes parents ? Si ça peut t’aider de m’en parler, je serais toujours d’une oreille attentive, durant ma lecture assidue du moins. Il ne te reste que quelques mois à tenir, je te souhaite bien du courage. Ton frère ne m’a pas dit que tu devais passer les vacances chez ta grand-mère. C’est si mauvais de se retrouver chez ta grand-mère ? Désolée, ton frère ne m’a pas raconté tant de choses finalement, notre aventure était plus sur le plan… physique que sur les paroles.

Bravo pour votre match de Quidditch, tu joues au Quidditch ? J’ai une trouille bleue de grimper sur un balai. C’est peut-être la hauteur ou quoi, mais je n’ai jamais été bien rassurée. Cela me fait d’autant plus peur que Samuel me demande sans arrêt de l’amener jouer. Je lui ai offert un balai pour son anniversaire et même si je sais qu’il est encore jeune et qu’il n’aura pas le droit de l’emmener à Poudlard durant la première année, il était quand même super content. Je ne lui ai pas pris un super balai, ça coute super cher et mon travail me permet tout juste de payer ce que je dois payer, mais bon, je suis contente d’avoir pu le lui offrir grâce à mes économies. Je t’aurais bien invité à Londres si tu veux éviter ta grand-mère, mais je ne sais pas si ce serait mieux. Tu devrais dormir sur le canapé ou avec moi. Notre appartement à Londres est tout petit, mais je peux t’assurer que tu ne t’ennuierais pas.

Oh, trop bien pour le club de Duels. Tu dois être redoutable sur le … ring ? Je ne sais pas comment on appelle l’endroit où vous combattez. Tu as affronté déjà beaucoup de personnes ?

Je t’embrasse,
Charlotte.

PS. Dis-moi si tu veux que je te réserve mon canapé pour cet été.

* La lettre terminée, elle se dit qu’elle l’enverrait ce soir en la confiant à son hibou. Puis, elle alla terminer le travail qu’elle avait commencé, en encadrant les parchemins égyptiens. *

Une demande, une question ? N'hésite pas à utiliser le Hibou Postal !

Catherine Spinnet
Professeure
Préfète
Bureau de TGP
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 6875
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 12/04/2021 à 04:55:17

Depuis quelques temps, Catherine correspondait avec une personne qu'elle n'eût jamais cru revoir ou même reparler. Surtout avec ce qui s'était passé avec ses parents. Elle se doutait que son frère aurait donné raison aux parents et qu'elle allait devoir faire de plates excuses. Pourtant, les lettres se succédaient. L'adolescente ne le dirait jamais, mais ça lui faisait du bien de parler à une personne hors de ses professeurs et camarades de classe. Surtout après que sa mère lui eut annoncé que ses vacances d'été allaient se passer chez sa grand-mère. Elle ne détestait pas cette idée, mais elle aurait voulu retourner au Québec. Voir des amis d'enfance durant l'été comme depuis le début de sa scolarité en Écosse, mais ça n'allait pas se produire cette fois-ci.

Juste au moment du petit-déjeuner, la vipère discutait avec une camarade, tout en mangeant ses toasts, quand les hiboux commencèrent à faire leur entrée. Tout le monde ou presque recevait quelque chose. Le journal, des petits paquets, des lettres. La Québécoise, dans son cas, n'attendait rien de spécial. Pourtant, une belle enveloppe vint se poser dans son assiette. La même écriture d'il y avait quelques jours s'y trouvait. Un large sourire apparut sur son visage et sans attendre, elle ouvrit la lettre.

Bien qu'elle ne connaissait pas parfaitement la Bolton, elle trouvait excitant de correspondre avec cette dernière. Elle n'avait pas l'impression d'être traitée comme une enfant. Surtout quand l'adulte mentionna la nature de sa relation avec Simon. Ce qui fit grimacer la Spinnet à la lecture. Trop d'informations. Toutefois, tout le reste ne lui faisait qu’envie. Elle avait envie de dire oui pour des vacances à Londres, mais elle ne pouvait pas. Ses parents ne la laisseraient jamais changer les plans. Elle était punie en quelque sorte. Fourrant la lettre dans son sac et avalant ce qui lui restait de toast, la brune se leva comme tous les élèves et se dirigea vers son premier cours. Ce n'est qu'à la fin de la journée que la vert et argent se permit de répondre à Charlotte. Ça faisait bizarre à la jeune fille de penser ou dire ce nom, puisque c'était le même que sa mère.


[Afficher]
Spoiler : Lettre à Charlotte
Chère Charlotte,

Je suis vraiment heureuse que tu me répondes. Je dois t'avouer que je doutais que tu le fasses. Surtout que maintenant que tu n'es plus avec mon frère, tu pourrais très bien laisser sa petite soeur également. Je ne voulais pas t'alarmer concernant les vacances chez ma grand-mère. Ce n'est vraiment pas terrible. J'y suis généralement très bien. Même que grand-mère Judi me laisse faire pas mal tout ce que je veux. Je suis un peu sa chouchoute, je crois... C'est juste que j'aurais voulu rentrer au Québec. Même si ça avait été que pendant une semaine, mais mes parents ne veulent pas. C'est ma punition pour avoir manqué de respect à un ami de la famille durant un dîner.

Pour le Quidditch, ce n’est pas moi qu'il faut féliciter. Je ne suis qu'une supportrice de l'équipe de Serpentard. Jamais je ne jouerai. J'aime les cours de vol et voler comme ça ou jouer à des jeux, mais pas au Quidditch. Si tu veux, je pourrais jouer avec Samuel quand il sera au château. À moins qu'il y ait déjà ? Il est dans quelle maison ? En ce qui concerne les duels, je te dirais que c'est plutôt une sorte de petite... arène ? Ou estrade ? Peu importe. J'ai déjà affronté quelques personnes et je m'en sors assez bien. J'aime les cours de sortilèges et enchantements ainsi que de Défense contre Forces du Mal et ça semble m'aider énormément.

Justement, pendant que je faisais quelques lectures, parce que je suis assez curieuse, je suis tombée sur un certain sortilège que l'on ne m'a pas encore enseigné et je voulais savoir si tu pouvais m'en parler.

J'ai hâte de te revoir,
Catherine


Cela fait, la vipère se dirigea vers la sortie de sa salle commune située dans les cachots. Rapidement, elle vit bien qu'elle avait pris plus de temps que prévu pour écrire sa lettre. Tous les couloirs étaient vides. Le couvre-feu devait être en vigueur. Pourtant, l'adolescente sortit tout de même. Elle n'en avait que faire des règles de ce genre. Cape sur les épaules, elle se dirigea vers la volière, en espérant ne pas se faire attraper sur le chemin du retour.

Charlotte Bolton
Directrice de maison
Professeure
Joueuse de Quidditch
4e année
[Avatar]
Poufsouffle
Messages : 2235
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 14/04/2021 à 00:33:18

Août 2016

* Il faisait une chaleur à faire cuire un œuf dehors, se disait Charlotte. Elle ne voulait pas se plaindre évidemment, elle adorait quand il faisait chaud, mais elle adorait quand il faisait chaud quand elle était en vacances, pas quand elle était enfermée dans un musée où des personnes s’entassaient et que la température avoisinait les 45°C. Au moins. Non, Charlotte n’exagérait jamais. Le tee-shirt que les employés du Musée d’Histoire Magique devait porter étaient fait d’un coton qui, en hiver, était parfait, mais en été, c’était une vraie plaie. Il gardait toute sa transpiration et elle avait l’impression de nager dans son propre jus, c’était insoutenable. Ça se disait sorciers et pourtant, une bonne climatisation ou une bonne ventilation auraient permis d’avoir une température plus adéquate. *

Charlotte – Je peux vous aider ? * demanda-t-elle à une dame qui s’approchait d’elle, l’air curieux. *

* Elle entreprit la conversation avec la vieille dame, qui souhaitait des renseignements sur une broche qui avait été portée par, dit-on, Nephertiti elle-même. Même s’il faisait très chaud, elle aimait son travail et le contact avec les clients. Au moins, elle n’était pas dans la salle de restauration, ce qui aurait été bien pire. Samuel devait être impatient. Charlotte lui avait promis qu’ils iraient bientôt au Chemin de Traverse. Il devait faire les achats pour la scolarité de Samuel, qui devait débuter en septembre. C’était angoissant de se dire qu’elle ne pourrait pas le voir autant, mais lui semblait très content car il retrouverait une certaine « liberté », même s’il était certain que Charlotte le laissait vivre sa vie. La preuve, il était tout seul à Londres pendant qu’elle travaillait. Enfin, elle arriverait à prendre un jour de congés pour l’accompagner. Alors qu’elle accompagnait la dame dans les jardins qui étaient splendindes, elle la laissa admirer la fontaine avant de revenir dans le Musée. Elle fut interpelée par George qui avait une lettre pour elle. *

* Retournant dans le parc pour prendre ses quelques minutes de pause rien que pour elle, elle entreprit de lire la missive. Il s’agissait d’une réponse de Catherine, elle était toujours immensément heureuse d’avoir de ses nouvelles. Celle-ci semblait triste surtout de ne pouvoir retourner au Québec, elle l’annonça comme une punition pour avoir manqué de respect à un ami de la famille. Connaissant le répondant de la Spinett, cela ne l’étonnait guère. Elle lut la lettre assez rapidement et griffonna sa réponse sur un autre morceau de parchemin. *

[Afficher]
Spoiler : Lettre à Catherine
Coucou Cat !

En fait, c’est rigolo, mais nos prénoms commencent tous deux par un chat. Tu savais que « cat » et « chat » veulent dire la même chose, en deux langues différentes ? Sûrement, mais je trouvais ça rigolo de le souligner.

Pour revenir à ton histoire, je serais bien curieuse de savoir ce que cet homme a osé dire pour que tu lui prennes tête, même si je ne doute pas des bonnes raisons qui ont fait que tu l’as fait (trop de fait dans cette phrase). Enfin, je comprends qu’il faut toujours dire ce qu’on pense, mais parfois faut-il mesurer ses propos. La dernière fois, j’ai failli me faire trucider par George, tu sais, mon chef avec qui je m’entends bien, parce que je n’ai pas dit à la visiteuse que la bague qu’elle avait vue avait été porté par Circé, mais vu la tête de la bague, je n’étais clairement pas sûr de ça. Bref, il m’a dit qu’il fallait que je m’en tienne à ce qui était écrit sur les papiers, mais j’ai quand même dit que je ne voulais pas dire de mensonges. Il me remerciera si la petite vieille qui m’a demandée l’information était une inspectrice. Ce serait bien ah ah. Enfin, je t’en dépeins un mauvais visage, mais il est quand même cool. Vieux jeu et il n’a pas envie de se prendre la tête, mais il est sympa. Il s’amuse à dessiner des moustaches sur les sculptures pour me faire rire. Après, il les efface avec sa baguette évidemment, mais ça met une bonne ambiance.

Oh, franchement, ce serait trop bien que tu joues au Quidditch avec Samuel ! Il m’en parle tellement « je veux jouer au Quidditch », mais moi, je ne peux pas trop l’aider. En tout cas, je pense que ce sera un bon joueur et je ne dis pas ça parce que je suis sa marraine, enfin… un peu quand même. Il n’est pas encore à Poudlard, il doit intégrer l’école à la prochaine rentrée ! Il est aussi excitée qu’une puce, c’est pour dire ! Je crois qu’il aimerait bien être à Serdaigle, pour être dans la maison de son père. Je pense qu’il aimerait bien parce qu’il aurait l’impression d’avoir un lien avec lui. Ça me rend triste de penser ça. Moi, ça m’est égal, tant qu’il est heureux. Enfin, s’il était à Poufsouffle, je serais honorée qu’il soit dans la même maison que moi. Mais du coup, si tu peux, le plus discrètement possible, jeter un œil sur lui. Je te joins sa photo dans le hibou. Il est beau, mon fils ? Ne t’avise pas de dire non ah ah. Puis, si un jour tu veux jouer au Quidditch avec lui, je pense qu’il en serait très honoré. L’équipe des Serpentard a toujours été une bonne équipe, du moins, quand je regardais les matchs il y a quelques années.

Je suis contente également que tu te débrouilles bien pour les duels. Quel est donc ce sortilège dont tu voulais me parler ? Je pourrais peut-être t’aider un peu, mais vu ton club de duel, cela ne m’étonnerait guère que tu en saches plus que moi.

J’ai hâte également de te revoir,
Je te fais de gros bisous.

Charlotte.

* Puis, confiant sa lettre à George qui lui promis d’envoyer la lettre, elle accompagna un jeune homme observer également la fontaine, tout en lui parlant du fondateur de la fontaine. *

Une demande, une question ? N'hésite pas à utiliser le Hibou Postal !

Catherine Spinnet
Professeure
Préfète
Bureau de TGP
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 6875
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 06/05/2021 à 21:45:36

Assise sur la balançoire au fond du petit jardin de sa grand-mère, Catherine regardait le ciel, puis le sol. Elle se balançait doucement. En fait, elle s'ennuyait. Pas qu'elle n'aimait pas sa grand-mère, mais c'était une vieille dame et à part aller marcher dans le village, lire ou cuisiner, il n'y avait pas beaucoup d'action. L'adolescente riait beaucoup plus en compagnie de l'elfe de la maison. Ce dernier faisait des blagues, renversait des choses pour ensuite tout ranger. Toujours en riant. Ça changeait de l'image que l'on montrait des elfes dans certains cours.

Traînant son pied sur le sol, faisant lever la poussière, la vipère tentait de se réjouir. Peut-être qu'elle allait recevoir une lettre ? De sa mère, qui sait ? Sa mère lui manquait énormément. Elle était si proche de cette dernière, mais avec ce qui s'était passé, quelque chose avait changé. Son père avait tout à coup pris plus de place. Plus de décision. La Québécoise se rendait compte que son père imposait plus de chose à sa mère. Cette dernière était pourtant une personne libre, intelligente, heureuse et toujours là pour sa benjamine. Puis, tout avait changé tout à coup. La jeune fille avait tenu tête à un ami de la famille, à un homme imposant, autant physiquement que dans la communauté magique québécoise.

La brune allait se lever pour vaquer à d'autres occupations quand un hibou vint se poser sur une branche basse du jardin. La Spinnet attrapa la lettre, espérant que ce soit sa mère, mais non. Tout de même, un sourire apparut sur le visage pâle de Catherine. Au moins elle allait rire. C'est pour cela qu'elle s'empressa d'ouvrir la missive, riant à certains passages. Sans plus, elle se dirigea vers la grande maison et se dirigea en courant vers sa chambre, pour sortir parchemin, encre et plume. Pour ensuite répondre.


[Afficher]
Spoiler : Lettre à Charlotte
Chère Charlotte,

Oui, je savais. Mais c'est vrai que c'est très drôle ! Je n'avais pas vraiment fait de lien.

Je suis en ce moment chez ma grand-mère. Je t'avouerais que je m'ennuie de ma mère. Je ne sais même pas si elle va venir avec moi à la gare pour la rentrée à Poudlard.

Pour ce qui est du monsieur... J'ai l'impression qu'il embarque mes parents dans un truc bizarre et illégal. Il veut qu'on se dévoile aux moldus ! Je n'ai rien contre eux. Ce sont des amis, mais le Ministre de la magie l'a dit, c'est dangereux. On ne peut pas savoir comment ils vont réagir. Ils ont déjà de la difficulté à accepter des gens comme eux, donc je n'ose pas imaginer s'ils apprennent qu'on a des pouvoirs, mais voilà. J'ai tenu tête à ce monsieur et mon père est en colère. Il a envie on dirait de se faire valoir ou d'obtenir des privilèges et ça me dégoûte.

Pour ce qui est de Samuel, ça me fera plaisir. Je ne suis pas dans l'équipe, mais je jouerai avec lui sans problème. Ça me fera faire quelque chose. Tant qu'il n'est pas à Gryffondor, moi je dis qu'il sera bien.

Puis... pour le sortilège, je l'ai lu dans un bouquin de sortilèges avancés et je en crois pas qu'on va nous en parler. Tu as déjà entendu parler du Sectumsempra ? Juste de l'écrire, ça me fait peur, mais attise ma curiosité.

Si tu veux, tu peux venir me voir chez ma grand-mère avant que je retourne à Poudlard ? J'aimerais beaucoup te voir.

À bientôt,

Catherine

Sans plus, Catherine confia sa lettre à l'elfe de la maison qui semblait bien heureux de rendre ce service. En un craquement, la chambre redevint silencieuse. L'adolescente regarda son lit, un moment, puis sa porte, avant de finalement juste décider de rester là, sans bouger, la tête baissée. Un peu triste.

Charlotte Bolton
Directrice de maison
Professeure
Joueuse de Quidditch
4e année
[Avatar]
Poufsouffle
Messages : 2235
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 02/06/2021 à 12:44:02

Octobre 2016

* Charlotte était en train de découper une forme dans une citrouille pour décorer son balcon. Samuel était censé rentrer de Poudlard et elle voulait que son premier Halloween depuis qu’il était à Poudlard soit une grande réussite. Il lui manquait affreusement, mais elle le lui cachait évidemment pour qu’il n’en soit pas triste. Elle était contente, il lui avait raconté s’être fait une amie, elle s’appelait Clémentine et elle avait l’air très gentille. Il craignait de ne pas s’en faire, cela rassurait la marraine que de savoir que son filleul était bien entouré. Puis, sa tâche accomplie, elle rejoignit son bureau pour écrire une lettre à Catherine. *

[Afficher]
Spoiler : Lettre à Catherine
Chère Catherine,

Je suis contente d’être venue te voir chez ta grand-mère pendant les vacances, j’espère qu’elle ne m’en a pas trop voulu de lui avoir cassé son vase bleue. Je tiens encore à m’excuser, je suis d’une maladresse sans nom. Nous avons pu quand même bien discuter, cela m’a fait plaisir et j’espère que ça t’a fait un peu de bien à toi aussi.

Samuel est enfin entré à Poudlard depuis septembre. Il est allé à Poufsouffle. Secrètement, je suis contente parce que c’était ma maison et j’ai l’impression qu’il suit un peu mes pas. Je pense toutefois qu’il aurait légèrement préféré aller à Serdaigle pour suivre les pas de son père. Si tu as un peu de temps, j’aimerais bien que tu jettes un œil sur lui. Il me dit qu’il va bien, qu’il s’est fait des amis, mais j’aimerais vraiment m’en assurer. Si j’étais à Poudlard, ce serait réellement plus simple.

Au boulot, je m’ennuie un peu. Je fais toujours les mêmes choses ou presque. J’aimerais bien changer d’horizon, mais je ne sais pas trop ce que je peux faire. Et toi ? A l’école, tout va bien ? Tu ne martyrises pas trop les profs ah ah ?

Pour le sortilège, je n’en avais jamais entendu parler. J’ai mené quelques recherches et j’ai eu beaucoup de mal à trouver l’information. Il ne se trouvait pas du tout dans les sortilèges basiques ni dans ceux avancées. Donc, je me suis dit qu’il devait s’agir d’un sortilège vraiment redoutable. Je l’ai trouvé quand même dans « le livre des sorts » que l’on peut trouver à la Réserve. Il s’agit d’un sortilège qui agit comme le diffindo, mais en beaucoup plus terrible. La personne visée par ce sortilège noir est aussitôt entaillée comme si le lanceur lui avait donné un ou plusieurs coups d’épée. Apparemment, c’est mortel (évidemment quand l’on perd du sang). En effet, je ne pense pas que le corps enseignant va vous apprendre cela, cela serait dramatique. J’espère également que tu ne l’utiliseras pas, Catherine, il a vraiment l’air horrible.

Là, je vais retourner préparer ma citrouille. Samuel est censé passer Halloween à Londres, j’ai hâte. Il me manque ! Tu as préparé quoi pour Halloween ?

Bon en tout cas, j’ai hâte de te revoir. La dernière fois, chez ta grand-mère, c’était déjà trop court ! Je t’embrasse,

Charlotte.

* Elle emballa soigneusement la lettre et y joignit une mini-citrouille qu’elle avait faite (d’abord en format normal, puis l’avait rétréci magiquement). Elle espérait que cela remonterait le moral de Catherine. Enfin, elle confia la lettre à Perle, son hibou qu’elle appréciait beaucoup. Enfin, elle retourna à sa tâche. Elle voulait que l’appartement soit parfait pour accueillir Samuel. *

Une demande, une question ? N'hésite pas à utiliser le Hibou Postal !

Catherine Spinnet
Professeure
Préfète
Bureau de TGP
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 6875
Titre : Re : Au détour de l'être
Créé : 08/06/2021 à 00:09:43

Mars 2017

Les choses s'étaient bousculés dernièrement pour Catherine. Entre les Fêtes de fin d'année, les amours, sa scolarité et sa famille, ça avait bardé. Surtout au niveau familial. Avec ces dernières rencontres, la Québécoise s'était retrouvée au centre de certains événements qui allaient maintenant avoir un impact autant sur ses études, mais aussi sur elle et son entourage.

Étendue sur son lit, fixant le mur juste à côté de ce dernier, l'adolescente essayait de se calmer. De trouver ne serait-ce qu'un peu de motivation pour avancer. Elle n'était pas traumatisée, mais c'était presque le cas. La vert et argent se sentait bien, mais vide. Elle avait seulement besoin d'être seule un tout petit peu. Ça ne faisait que quelques semaines que le tout s'était produit et elle avait eu la force d'en parler qu'à une seule personne pour le moment. Tandis qu'une autre était impliquée tout autant que la jeune fille.

Se levant, doucement, Catherine se dirigea vers le petit bureau et sortit une lettre qui datait de quelques mois déjà. Elle n'avait pas eu la force, ni le courage de répondre à Charlotte, mais là, elle avait besoin de parler. Du moins, de faire comme si elle se confiait. Ce qu'elle ne pouvait faire à 100 %.


[Afficher]
Spoiler : Lettre à Charlotte
Chère Charlotte,

Je suis désolée pour ce long silence de quelques mois. Tout s'est... bousculé dernièrement. Mes parents sont décédés récemment et je me retrouve un tout petit peu seule. Miss Dubois m'a pris sous son aile pour m'aider dans mes études et Miss Gilberti tente de faire ce qu'elle peut pour pas que je me morfonde un peu trop avec l'aide de Miss Jones.

Par contre, je ne voulais pas t'alarmer avec le sortilège dont je t'ai parlé. J'étais seulement curieuse, mais je ne l'utiliserai pas. Je te promets.

Pour Halloween, je suis restée au château. C'était très mouvementé et il y a eu beaucoup d'activités. C'était amusant. Puis Noël, je l'ai passé avec Miss Gilberti et ma petite amie. Je ne t'avais pas dit que j'avais une petite amie ? C'est Shannon Hartley. Samuel l'a peut-être déjà croisé. Elle est à Poufsouffle aussi. On va peut-être allée chez la mère de Shannon bientôt pour justement me permettre de me changer les idées.

Sinon... je crois que Miss Gilberti et Miss Jones discutent de moi. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est sûrement pour mon bien, non ?

J'ai hâte de te revoir et pouvoir t'en dire plus.

Bisous,

Catherine

Pliant le parchemin et le glissant dans une enveloppe, Catherine jaugea le tout un moment, se demandant si c'était une bonne idée d'alarmer la Bolton, mais elle se disait que la jeune femme avait autant le droit que les autres de savoir. Elles avaient quand même un lien spécial. Attachant la missive à la patte de sa chouette, la Québécoise lui donna du Miamhibou, avant de la regarder s'envoler dans le ciel.

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Reste du monde

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2019 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5