Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour aux sources
Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Retour aux sources
Créé : 28/11/2021 à 14:33:14 - Modifié : 01/12/2021 à 13:20:06




* Yoann Flamel venait de sortir du bureau de la Direction, il ne savait pas encore quelle serait la décision finale de la Directrice. Cependant, elle lui avait quand même donné l'autorisation de rester trois jours, en occupant un petit bureau destiné aux fonctionnaires du Ministère. L'ancien Directeur de maison en avait fait rapidement le tour : la pièce était simple, peu chaleureuse, seulement fonctionnelle. Un petit réduit attenant servait de chambre avec une minuscule salle de bain. Bref, un lieu de passage temporaire. Rien qui n'invitait à demeurer durablement. Flamel n'avait pas eu le courage d'y rester plus d'une demi-heure. Il avait donc remis sa cape et s'était rendu à la bibliothèque.

Quelle joie de retrouver des lieux familiers, l'odeur si particulière de la bibliothèque l'avait saisi dès son arrivée : un mélange d'odeur de parchemins, de couvertures en cuir, la chaleur bien tempérée des lieux... tout ce qui rendait propice le travail et la conservation des volumes. A ce moment de la journée, après le dîner, les lieux étaient très calmes. Bien que le trimestre s'achevât, peu d'élèves faisaient leurs devoirs ou révisions dans ce temple de la connaissance. Yoann emprunta l'allée principale sans s'arrêter au guichet des bibliothécaires, il n'était absolument pas d'humeur à bavarder. Il se rendit directement dans la pièce réservée aux professeurs et aux chercheurs. Il avait envie de lire, lire, lire et ne plus penser à rien d'autre qu'aux propos théoriques qu'il allait découvrir dans une somme consacrée aux enchantements de protection de lieux de montagne ou aux enchantements de pluie dans un désert. Bref, quelque chose qui nécessiterait toute sa concentration, qui solliciterait son attention et son esprit critique. Il avait besoin de s'oublier, d'oublier les mois passés et d'essayer d'exister au présent. Non pas se projeter dans l'avenir, non, il ne fallait pas tant en demander. Il voulait déjà ne plus être tiré en arrière par ce passé qui lui collait au corps et qui le faisait souffrir.

Le Gryffondor prit un livre sur les enchantements runiques et s'installa au bord de la table, dans la salle de travail. Il sortit un carnet de cuir noir, aux pages d'une couleur légèrement beige, et au toucher soyeux. Il sortit sa plume, bien décidé à prendre des notes et à apprendre de nouvelles connaissances grâce ce traité du XIXe siècle, écrit par... un Danois dont il n'avait jamais lu le nom. Heureusement, quelqu'un avait eu l'idée de traduire ce texte le rendant accessible au jeune théoricien de la magie. La préface était insipide et Flamel ne put s'empêcher de sauter quelques pages pour en arriver à l'introduction qui, bien que rédigée dans un style emphatique, annonçait des développements intéressants. Flamel se plongeait dans sa lecture, il trouvait peut-être là un remède, qui sait ? Il ne prêtait nullement attention aux mouvements qui semblaient se dérouler près de lui, il gardait la tête baissée sur son livre et son cahier. Il voulait s'évader de lui-même. *




Citation : Information
Ceci est un RP entre Prudence Hemingway et Yoann Flamel. Une intervention extérieure n'est pas prévue mais elle peut éventuellement être envisagée par MP à l'une ou l'autre des rpégistes.

La bannière est de Prudence, merci à elle !



« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 28/11/2021 à 18:13:51 - Modifié : 28/11/2021 à 18:14:14

Prudence avait beaucoup de temps libre en ce moment. On se demandait un peu pourquoi, mais elle n'avait pas l'envie de répondre à ce genre de question, car elle savait qu'on allait lui donner des choses à faire en plus. Elle fuyait aussi la Directrice, qui avait eu vent de ce temps libre, la Hemingway n'avait clairement pas la force pour faire du garde d'enfant.

Bien qu'elle soit jeune, Prudence n'avait qu'une envie en ce moment, c'était de se replonger dans ses recherches qu'elle avait mis de côté pour se consacrer entièrement à l'enseignement des futures générations. Dans l'optique, la sorcière avait enfilé une robe de créateur moldu avec sa cape, avec sa bourse dans la main pour se diriger vers la bibliothèque ou elle allait faire fonctionner son cerveau et se concentrer sur ses recherches.

En arrivant à la bibliothèque, elle échangea quelques politesses avec l'équipe de la bibliothèque qu'elle appréciait un peu notamment lorsqu'elle publiait ses manuels. Continuant alors son chemin vers l'espace dédié aux professeurs et à la recherche, elle s'avança dans l'allée principale ou elle pouvait voir le peu d'étudiant rigoureux et studieux en train de réviser ou de travailler, elle continua son chemin. Le froid était un peu présent dans les lieux, pour conserver les livres, mais aussi parce qu'il n'y avait pas trop de chauffage et bien qu'on soit en hiver, elle trouvait ça inadmissible.

Alors qu'elle marchait en vue de trouver une place, un emplacement un peu discret et aussi isoler, elle se prit le pied dans sa cape, en coincé son talon sur celle-ci, elle tituba vers l'avant, se cognant le flanc droit contre le coin de la table ou un homme ; qu'elle ne reconnaissait pas sur le moment était en train de travailler, elle s'accrocha à la première chose qu'il lui venait à la main : la cape du sorcier.

Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 03/12/2021 à 23:19:13 - Modifié : 12/12/2021 à 18:45:42

* Flamel n'avait appris à aimer les runes qu'au cours d'un voyage d'études qu'il avait fait en sixième année avec une excellente professeure qui lui avait montré combien les runes étaient de puissants vecteurs de l'ond et combien elles pouvaient constituer de précieux supports pour déployer des enchantements puissants et durables. Cependant, avec le temps, Flamel avait su identifier les limites du pouvoir des runes, notamment dans l'interaction de celles-ci avec l'environnement. Les runes avaient un pouvoir qui ne convenait pas à tous les contextes. Et c'était justement cette corrélation qui intéressait l'érudit. Il cherchait à comprendre comment la magie devait être déployée pour que les enchantements correspondent aux lieux et puissent durer longtemps et conserver toute leur puissance.

Le livre du théoricien danois était intéressant mais trop dogmatique selon Flamel. Manifestement, son auteur n'avait cherché à mener que des expériences dont il serait certain qu'elles valideraient sa théorie. Flamel connaissait bien ce manque de courage de certains de ses collègues et prédecesseurs. Comme si la théorie de la magie pouvait avancer sans erreur. Lui avait su remettre en cause ses hypothèses, faire des erreurs, au point de se trouver dans une impasse... Impasse de laquelle il n'allait pas sortir grâce à ce livre. Cette déception le ramena à d'autres échecs, moins professionnels que personnels et même familiaux. Ces derniers mois avaient été très pénibles pour l'érudit qui avait dû supporter bien des moments difficiles.

Yoann tourna la page en se disant qu'il allait devoir bientôt chercher une autre référence quand soudain il entendit le bruit sourd d'un corps qui heurte un meuble; il eut à peine le temps de relever la tête qu'il sentit un tiraillement violent de sa cape avec un bruit de déchirement. Ce bruit et ce tiraillement étaient dus à la chute de la femme qui s'accrocha violemment à sa cape. Flamel n'en revenait pas. *


Attention !

* Le mot n'avait pas été réfléchi. L'accident s'était produit sans qu'il n'ait rien pu faire. Il regarda la femme, jeune et particulièrement élégante, bien que dans une position qui n'avait rien de digne. Il lui tendit la main pour l'aider à se rétablir. Il avait été pris au dépourvu par une telle arrivée. Lui qui pensait être tranquille en ces lieux, il n'était pas déçu !
Il ne reconnaissait pas cette jeune femme, certainement une professeure, mais vêtue d'une robe moldue très chic. Il lui demanda: *


Est-ce que vous vous êtes fait mal ?

* Yoann tira sur sa cape, elle était déchirée. Une déchirure qui étrangement fit écho au tissu de sa vie, un tissu tout aussi mal en point que celui de son vêtement sorcier. *




« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 11/12/2021 à 06:19:17

Elle déambulait comme si elle était une star, avec une démarche de mannequin, mais elle ressemblait plus à un canard qu'autre chose. Résultat de la course, elle venait de se ramasser devant un homme qui était sûrement en train de travailler durement, mais elle manquait beaucoup de classe en étant au sol.


Elle regarda alors rapidement l'état de ses vêtements, ne voyant qu'aucun dégât n'étais à déclarer, elle jeta un coup d'œil vers l'homme et plus particulièrement vers sa robe de sorcier qu'elle avait agrippé pour sa survie. Elle était dans un sale état et c'était de sa faute. Prudence se reprit en déposant son sac de luxe sur la table, ou un énorme bruit sourd fut un écho dans la bibliothèque : il faisait son poids le sac.


Sur le moment, une voix masculine semble s'adresser à elle, pour lui demander si elle, c'était fait mal. Elle était encore un peu secouée, mais sa priorité, c'était de relever ; chose qui faisait rapidement. La métisse reprit rapidement son équilibre en tirant la robe du sorcier de l'homme pour se l'approprier.



Oui oui, ça va. Je suis désolé pour votre robe, je vais la prendre pour la recoudre ou vous en achetez une autre...


Sur le moment, ses mauvaises manies de toucher la qualité du tissu pour tenter d'analyser la personne en fonction de la qualité des vêtements de la personne. Quoi qu'il en soit, elle était un peu mal à l'aise d'être tombé comme une... Elle prit une chaise pour s'asseoir sur la même table de manière inconsciente et surtout pour reprendre ses esprits.

Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 12/12/2021 à 19:23:09 - Modifié : 12/12/2021 à 19:26:32

* Flamel aimait la solitude. Il l'avait toujours aimée et il avait appris à la chérir plus que tout au monde. Avait-il eu vraiment le choix ? Depuis qu'il était veuf, il n'avait plus personne. Si les Gryffondor avaient un temps constitué sa seconde famille, sa famille de coeur, ce n'était plus le cas puisqu'il n'était plus le Directeur de la maison et qu'il n'avait pas osé passer du temps dans la salle commune, par peur de gêner et, il fallait bien l'avouer, d'être ignoré.
Les livres, ses livres, ceux qu'il lisait et écrivait, voilà ses plus fidèles amis, ceux qui l'entouraient jour après jour.

Pourtant, le calme dont l'érudit avait besoin était brisé, aussi disloqué que sa cape de sorcier par l'arrivée indésirable de cette femme. Le chic opulent qu'elle arborait n'était pas très agréable à Flamel qui n'avait jamais prisé les apparences trop riches; il les avait trop souvent vues lors des réceptions que donnaient ses bourgeois de parents.

Cela étant, il devait admettre que la jeune femme était élégante et qu'elle avait su se rétablir avec une certaine finesse. Avait-elle pratiqué la danse ? Comme toujours, Yoann se posait trop de questions et en oubliait de parler. Il regardait le pan de sa cape qui tombait au sol comme un chiffon maintenant qu'elle était déchirée et ne tenait que par un petit morceau au reste du vêtement.

La jeune femme exprima le regret d'avoir abîmé son vêtement. Flamel la regarda et crut lire un sentiment sincère d'excuse. Tandis qu'elle s'asseyait à la table qu'occupait Yoann, celui-ci baissa les yeux et regarda encore le lambeau de sa cape. *


[ Pourquoi suis-je si triste ? Ce n'est qu'une cape. J'en ai une autre... Pourquoi alors ? ]

* Flamel ne comprenait pas ce qui lui arrivait, il ne pouvait détacher ses yeux du lambeau de tissu noir qui pendait et n'était plus accroché que très sommairement au reste de sa cape. Puisque la jeune femme se proposait de lui recoudre, voire de lui en racheter une, pourquoi était-il si ému ? Yoann cherchait en lui-même le sens et l'origine de son émotion. De vagues sensations et des images confuses de son enfance se superposaient et se mêlaient étrangement. Le petit garçon, qu'autrefois il était, avait souvent déchiré son vêtement. Il devait sans cesse le cacher pour éviter les réprimandes de sa mère. Il n'osait le montrer qu'à sa grand-mère, une femme bienveillante qui faisait toujours en sorte de réparer les habits discrètement. *

[ Par Merlin, pourquoi est-ce que le souvenir de ma grand-mère survient maintenant ? ]

* Yoann redressa la tête en direction de celle qui avait surgi. Son regard était franc mais on pouvait voir que ses yeux étaient embués. Flamel n'y pouvait rien. Il était profondément déprimé et cet incident était plus que la déchirure d'un vêtement, il était le révélateur des lambeaux de sa vie. *

Je... Ce n'est pas grave. Ne vous embêtez pas, je la ferai recoudre.

* dit-il sans savoir qui pourrait bien le faire pour lui qui était si mal habile avec les sortilèges de réparation. *

Je travaillais sur un enchantement de protection élaboré par un Danois, mais je crains qu'il ne soit trop tard...

[ Il est toujours trop tard. ]

* Flamel essayait de dissimuler sa tristesse par une certaine désinvolture qu'il cherchait à rendre naturelle mais était-ce convaincant ? *



« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 13/12/2021 à 22:09:21

Prudence essayait de montrer au mieux qu'elle était vraiment désolée, et qu'elle tenait à réparer le mal qu'elle venait de faire. Dans son élan, elle parlait peu, surtout pour tenter de s'excuser, mais en déposant son regard sur l'homme ; elle était comme submergée par la tristesse.

Bien qu'elle est repris sa vie en main depuis quelque temps, elle pouvait voir que l'homme qui se tenait devant-elle, avec un bout de la cape qu'elle venait de déchirer, dégageait une tristesse. Elle ne savait plus quoi dire, ou ni quoi faire sur le moment, pensant qu'elle était fautive à cause de la cape. Avait-elle une très grande valeur pour lui et Prudence avait ruiné ce bien ?

La sorcière glissa ses deux mains vers les mains de l'homme pour récupérer sa cape, avec une telle délicatesse pour éviter de faire des dégâts supplémentaires, mais pour éviter de brusquer l'homme qui était dans ses pensées. Un doux sourire sur les lèvres, elle était dans l'idée d'aller l'emmener chez un professionnel, elle allait personnellement plancher dessus pour réparer le tort moral.


J'insiste pour m'en occuper. Et concernant votre travail, je pense qu'il est jamais trop tard... À part, si vous êtes sur le point de mourir.



Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 22/12/2021 à 22:36:54

* Flamel avait été surpris dans un lieu qui constituait pour lui un refuge, qui l'avait toujours été par le passé. Il avait toujours aimé la bibliothèque, son calme, ses livres et ses longues tables de travail, sa lumière reposante quelle que soit l'heure de la journée. Pourtant, il s'apercevait que ce refuge ne pouvait en être un que si des conditions précises étaient réunies dont la première était de demeurer seul. Il ne l'était plus. Mais était-ce vraiment un problème ? Certes, sa cape était déchirée mais ce n'était qu'un vêtement qu'il pouvait facilement remplacer.

L'irruption de la jeune femme était surtout le révélateur de sa profonde solitude morale de ces derniers temps. Une solitude que les rencontres familiales obligatoires pour régler les affaires de la succession n'avaient fait que rendre plus profonde encore. Flamel laissa la jeune femme prendre sa cape entre ses mains. Il remarqua combien ses mains étaient fines, des mains d'intellectuelle qui n'avait pas fait beaucoup de travaux manuels, tout comme celles de Flamel en fait.

La jeune femme eut une remarque étonnante. Elle sortit Flamel de ses pensées, et lui permit dans le même temps de ne pas laisser la brume de la tristesse envahir plus longtemps ses idées. *


Non, je ne suis pas sur le point de mourir. Enfin, j'espère ! Seule la divination ou peut-être l'arithmancie pourrait-elle m'en dire davantage sur la question. Malheureusement, je ne suis pas doué dans la première et cela fait bien longtemps que je n'ai pas révisé la seconde, depuis mes ASPIC en fait.

* Flamel sourit légèrement à cette idée. Il avait eu haut la main ses examens et avait toujours apprécié la scolarité à Poudlard, malgré le stress des examens qui pour lui était plutôt un stimulant pour apprendre et retenir des connaissances. Il regarda la jeune femme en se demandant s'il en était de même pour elle. Mais il ne pouvait quand même lui poser cette question.Il se contenta d'ajouter : *

Ah, les ASPIC, c'est à la fois une récompense mais aussi une tristesse puisque c'est la fin de notre scolarité à Poudlard, ne pensez-vous pas ? Mais au fond, vous avez la chance d'être toujours présente ici...

* Flamel ne voulait pas interroger directement la jeune femme mais aurait aimé en savoir davantage sur celle qui avait déchiré sa cape et sa concentration. *




« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 05/01/2022 à 16:38:22

Elle glissa alors la cape déchirée avec ses deux mains, vers la droite pour la déposer sur la table avec une délicatesse extrême pour éviter de l'abîmer davantage. Le regard que Prudence avait sur l'homme qui se tenait en face d'elle tenter de comprendre celui-ci, sa tristesse qui dissimulait du mieux qu'il pouvait, mais qu'on pouvait quand même remarquer.

Sur le moment, elle ne voulait pas le bousculer et le laisser parler, peut-être que s'il avait des choses à dire et que ça pourrait lui faire du bien, c'était toujours bien. Enfin, sur le moment, Prudence était un peu perdue dans ses pensées jusqu'à que l'homme mentionne la divination, ainsi que l'Arithmancie pour parler de la mort, de même que de la fin des études à Poudlard. À ce moment-là, elle replongea dans ses vieux souvenirs dans ce château, dans sa jeunesse qui commençait à remonter un peu. Elle fut prise d'un sentiment de nostalgie, mélangé à de la joie, de la tristesse, de l'angoisse, etc.

Quoi qu'il en soit, elle reprit ses esprits quelques minutes après avoir laissé un silence, bien court, pour s'adresser à l'homme.


Je pense que pour étudier la mort d'un individu, oui l'Arithmancie est peut-être idéale, mais pas la solution donc je dirais que dans ce cas, la divination serait la matière adéquate. Faut-il encore savoir ce qu'on veut savoir ? Sinon, je pense que le départ à Poudlard après les ASPIC est la fin d'une chose comme le 9, pour revenir à un 1 donc à un renouveau..


Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 16/01/2022 à 00:39:06

* Yoann regarda la jeune femme prendre délicatement la cape entre ses mains. Il remarqua qu'elles étaient fines et d'une blancheur qui indiquait qu'elles ne devaient guère servir à faire de la botanique ou même des potions. Les mains du père de Flamel étaient abîmées par les potions préparées et pas toujours réussies qui pouvaient exploser ou dont les volutes de fumée tachaient les ongles tout en imprégnant les cheveux d'une odeur difficile à faire partir. Or, rien de tout cela n'était perceptible chez la jeune femme qui était d'une élégance incompatible avec de tels métiers.

Quand celle-ci évoqua les différentes matières qui pourraient étudier la mort, Yoann sut qu'il avait affaire à une professeure. A Poudlard, aucun adulte hors du corps professoral ne se risquait à parler d'enseignement sous peine de subir une remarque désobligeante d'un collègue qui se croyait autorisé à faire preuve d'une supériorité qui n'était pas nécessairement légitime. Flamel se souvenait de professeurs peu érudits mais qui prétendaient l'être. Cependant, cela ne semblait pas être le genre de l'inconnue qu'il avait face à lui, tant sa voix était posée mais sans l'once du snobisme que Yoann désapprouvait. *


Vous avez raison de souligner que la divination est un art qui exige avant tout une vraie connaissance de soi et de ses interrogations profondes.
En tout cas, ce que vous dites au sujet des nombres me semble très juste et je devrais sans aucun doute moins négliger cette dimension cyclique de la vie.

* Cela étant, pouvait-on en vouloir à un homme qui avait perdu sa femme de penser que tout s'arrêtait quand la vie de celle qu'on avait aimé plus que tout s'achevait... Il avait fallu bien du temps à l'érudit pour sentir que du nouveau pouvait arriver en sa vie, que le temps pouvait passer et apporter avec lui des possibilités. Il reprit donc la parole pour ajouter : *

Vous avez raison. Le vide qui suit la fin d'une période ouvre toujours sur quelque chose de nouveau, peut-être moins beau parfois que ce qui précède mais il faut savoir l'accueillir et le faire advenir.

* Peut-être était-ce là un propos trop abstrait et Flamel s'en rendit compte. Il se dit alors qu'il n'avait pas encore décliné son identité et qu'il était bien temps de le faire. *

Je ne me suis pas présenté : je suis Yoann Flamel et vous ?

* Flamel tendit la main vers la jeune femme afin de la saluer. *



« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 10/02/2022 à 07:45:31

Prudence aimait bien partager des discussions assez intellectuelles par moment. Bien qu'elle soit professeure et bien d'autres choses, elle était aussi humaine et lui arrivait de ne pas savoir des choses ou de ne pas prendre forcément tout ce qu'elle avait apprit comme acquis, ou comme des choses à prendre au pied de la lettre.

Elle écouta avec attention, les propos que pouvait tenir l'homme qui se tenait à l'opposé. Prudence comprit que cet homme avait déjà du vécu, peut-être bine positive mais aussi négative. Le fait qu'elle a vu la réaction de l'homme vis-à-vis de sa cape, la laissa sans doute affirmer que cet homme avait une pression sur les épaules. Elle tenta de se montrer une bonne oreille, attentive et surtout ouverte à la conversation. Elle contempla les traits du visage de l'homme pendant qu'il était en train de lui parler pour essayer de voir quelque chose que personne ne pourrait voir sur le moment, mais il fallait peut-être aussi attendre la suite des choses.


- Désolez moi non plus. Je suis un peu malpoli. Moi c'est Prudence..Hemingway. Appelez-moi Prue.

Disait-elle en étant prise de court en voyant la main de l'homme s'allonger vers elle, comme pour partager une poignée de main. Elle semble alors faire de même, en amenant sa main droite sur la table, pour déposer dans sa paume contre la sienne.

Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 27/02/2022 à 22:21:46

* Flamel se laissait souvent aller à ses pensées et il aimait en suivre le fils, chercher ce que ce sont réellement les choses et comprendre pourquoi elles sont telles qu'elles sont. C'était une curiosité qu'il avait érigée en méthode et qui l'avait souvent conduit à des découvertes et à des élaborations théoriques audacieuses et pertinentes. Cependant, ce n'était pas forcément une qualité dans le monde social parce que cela pouvait être perçu soit comme une forme d'abstraction snob, soit comme les élucubrations d'un hurluberlu. Heureusement, Flamel savait bien tout cela et qu'il ne fallait pas tirer trop longtemps le fils de ses pensées.

Se présenter, n'était-ce pas une politesse élémentaire, malgré la surprise de la rencontre ? C'était aussi un moyen pour Flamel de montrer qu'il ne gardait aucune rancune vis-à-vis de l'incident.
Il reçut la main délicate de Prudence dans la sienne. Ainsi, l'élégante s'appelait Prudence, un prénom peu commun qu'elle abrégeait en Prue. *


Enchanté Prue. Est-ce par hasard vous seriez de la famille de cet écrivain moldu fort célèbre ?

* Aussitôt, Yoann se mordit la lèvre. Pourquoi avait-il parlé de personnalité célèbre ? Sa curiosité l'entraînait exactement sur le terrain où il ne voulait pas aller, à savoir celui d'un membre célèbre de la famille. Cela étant, tout dépendait de la réponse de son interlocutrice. Yoann reprit alors : *

Êtes-vous professeure à Poudlard ? Votre explication à l'instant m'a semblé très pédagogique.

* Yoann n'avait pas gardé longtemps la main de Prudence dans la sienne. Il avait reposé les siennes devant lui, près du livre qu'il lisait avant l'arrivée de la jeune femme. Il ne portait plus l'alliance de son défunt mariage. Seule une belle montre ouvragée avec un bracelet de cuir marron était à son poignet, *



« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 26/05/2022 à 03:19:28

désolé pour le temps de réponse, j'avoue j'ai abusé. :(.

La métisse essayait de retenir un maximum d'information tout en analysant la personne qui se tenait devant-elle. Elle laissait sa paume se tenir contre celle de l'homme, elle pouvait déjà remarquer que ses mains avaient une peau plutôt douce, mais avec un certain vécu, sûrement quelqu'un qui pratique la magie de manière répétée ou qui a déjà fait du travail manuel dans sa vie. Elle fit un sourire en signe de politesse tout en rapprochant sa main droite vers son sac à main qu'elle déposa brièvement par la suite, sur la table.

- Mmm non malheureusement.

Elle lâcha un petit rictus, un peu amusé par le fait qu'il pensait qu'elle était célèbre. Alors qu'elle sortit quelques parchemins qui semblent usés par le temps ou par l'usage, ainsi qu'un stylo de son sac à main, elle semble interloquée par le fait qu'il est compris qu'elle soit professeure. Le fait peut-être de parler de sujets instructifs avec une telle pédagogie l'avait sûrement trahie. Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas le nier.

- Oui en effet, j'enseigne l'Arithmancie ici depuis quelques années. Je parle trop comme une prof' c'est ça ?

Elle serra un peu des dents, de manière positive, car elle ne voulait pas vraiment paraître comme une professeure, mais comme une femme de la ville, un peu comme une mordue dépassé par les évènements.

Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
4e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 28/08/2022 à 22:59:44

* Flamel regardait Prudence sans oser arrêter ses yeux dans les siens. Il remontait de sa main, en passant par son bras, son regard se posait délicatement sur son cou puis sur ses joues et ses yeux. Son maquillage était si discret que Yoann n'était pas sûr qu'il existe pourtant sa carnation était parfaite. Sans savoir pourquoi, Yoann pensait qu'une belle peau était un signe de richesse et c'était sûrement cette idée qui l'avait conduit à interroger la jeune femme sur ses liens familiaux. Il était confus maintenant de l'avoir fait parce qu'il n'y avait nul lien entre Prudence et ce célèbre auteur moldu. *

Ce n'est pas grave, vous savez. C'est peut-être mieux comme ça. C'est vous qui vous ferez un nom de famille et non un aïeul célèbre qui le fera pour vous.

* Yoann savait bien que c'était difficile d'être né dans une famille dont un des membres avait une célébrité si brillante que tous les autres étaient dans l'ombre. Mais heureusement, tel n'était pas le sujet aussi, Yoann fut-il content de constater que c'est sur le terrain de l'enseignement et de la personnalité de son interloctrice que le sujet dérivait. *

Non, pas du tout, c'est plutôt que vous avez une élocution choisie, comme seuls les enseignants et les acteurs en ont une, je crois. Mais il me semblait peu probable qu'une actrice soit à la bibliothèque de Poudlard, encore que cela ne serait pas impossible et que vous pourriez tout à fait être une actrice de cinéma.

* Yoann sourit en coin. Il avait l'art de faire des compliments sans y avoir pensé quelques secondes plus tôt. Cet art de l'à-propos, il le tenait de sa femme qui avait un esprit si vif qu'il était entraînant et avait vivifié celui de l'érudit. *

J'espère que j'aurais l'occasion d'enseigner ici, mais pour l'instant, cela reste un projet. Et puis, les élèves doivent avoir bien changé depuis mon départ du château. Comment les trouvez-vous ?

* Yoann ne savait pas pourquoi il s'était allé à cette confidence. Peut-être était-ce parce que Prudence elle aussi avait révélé en creux quelque chose de sa personnalité. Yoann aimerait maintenant en savoir plus sur ce qu'elle pensait de son rôle d'enseignante. *



« A Poudlard12, une aide sera toujours apportée à celles et ceux qui en ont besoin. »

Mes livres : Moments vécus au Japon; Philosophie du quotidien
Professeure
Référente de la Faculté d'Art
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : Retour aux sources
Créé : 08/01/2023 à 10:37:13

En pensant à la question qu'avait posée le jeune homme qui était devant-elle, tout de suite le nom de famille de celui-ci revint à la surface. D'habitude, c'était le genre de détail qui comptait un peu pour elle, mais elle était peut-être trop préoccupée sur le moment. En voyant les mimiques de l'homme, il avait peut-être l'air gêné, embarrassé. Prudence pensait que c'était peut-être elle qui mettait une certaine ambiance bizarre alors que ce n'était pas souhaité, mais elle fit mine de rien et continua dans sa lancé. Dans ses gestes, elle ne pouvait qu'écouter ce que disait le Flamel en pensant que Prudence était peut-être une actrice, elle fut un peu des gros, surprise sur le fait, mais peut-être aussi envieuse, reconnaissante, voire touchée par le compliment qui venait de lui faire.

- C'est gentil à vous de penser que je suis une actrice.

Elle ne pouvait que sourire en disant cela. Elle voulait mettre à l'aise l'homme qui se tenait près d'elle en rentrant dans son jeu, le but étant quand même de ne pas se montrer désagréable. La métisse déballa alors les différents parchemins qu'elle avait pris de son sac, on pouvait y voir des gribouillis, des ratures, des notes et surtout plein de chiffres, de nombres. Le Flamel lui avait fait part de vouloir enseigner ici, c'était une bonne chose, surtout que les jeunes d'aujourd'hui on l'air de vouloir apprendre enfin pour certains.

- Ma foi, les élèves sont toujours plus fougueux. Ils veulent plus de pratique, moins de théorie donc on fait avec. Avez-vous fait part de votre envie d'enseigner à la directrice ? Peut-être qu'elle a un poste à vous donner. Excusez ma curiosité, mais j'ai l'impression de vous avoir déjà vu dans les couloirs : vous avez déjà été professeur ou à un autre poste ?

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5