Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Reste du monde

De bien étranges lettres
Sixtine St.James
Auror assistante
Chroniqueuse VIPère
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 5256
Titre : De bien étranges lettres
Créé : 27/09/2023 à 23:12:29

DE BIEN ETRANGES LETTRES



Chère Sixtine,

Ce sera ma dernière lettre puisque vous n'avez jamais répondu aux dix autres. Pourtant, j'ai pris garde de vous noter le numéro de ma boîte postale sur chacune de mes lettres.

Néanmoins, malgré tout ce que je vous ai écrit, vous devez encore vous méfier.

Je ne suis qu'un inconnu à vos yeux. Je vous propose donc de nous rencontrer le samedi 30 septembre à 19h30. Ainsi, je n'en serai plus un.

L'adresse est la suivante :
18 Hedgemans Rd

J'ose espérer vous y rencontrer.

PS: soyez assurée que je n'en resterai pas là, si vous veniez à ne pas être présente.

B.R






Sixtine quitta la volière de l'école en coup de vent. Elle y avait réfléchi et elle pensait avoir trouvé la seule personne à qui parler de tout cela. Carter ne comprendrait pas qu'elle veuille découvrir l'identité de l'auteur. Elle aurait pu en parler à sa mère, mais cette dernière aurait sans doute brûler le pays entier jusqu'à trouver l'auteur. Et puis à son âge, elle n'allait pas courir dans les jupons de sa maman dès que quelque chose la contrariait.

Un élève de sa maison lui fit signe mais, elle l'ignora, feignant de ne pas l'avoir vu. Elle avait des choses plus importantes à faire. Comme trouver la Préfète des Poufsouffle par exemple.

Enfin, au bout de quelques minutes à parcourir les couloirs de Poudlard, elle trouva enfin son amie qui discutait avec des élèves de sa maison.



« Ivy, je dois te parler. Tout de suite. C'est important. »


Et sans attendre la réponse de la septième année, elle l'attrapa par la main et l'entraina à sa suite dans un coin isolée du couloir. La Préfète devait certainement se demander ce qui pouvait bien se passer, car jamais encore Sixtine n'avait été si sérieuse.


Écoute, depuis la rentrée, je reçois des lettre étranges, comme celle-là - dit-elle en lui tendant la missive. Je dois savoir de qui il s'agit et surtout faire en sorte que ça s'arrête. Tu veux bien m'accompagner à Londres ?


RPG entre Ivy Maddox et Sixtine St.James

Ivy Maddox
Chroniqueuse VIPère
7e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 12561
Titre : Re : De bien étranges lettres
Créé : 01/10/2023 à 21:09:00

Oh mais pousse toi.

Ivy avait bien du mal à se faufiler dans les couloirs pour rejoindre des membres de sa maison, un Serdaigle bloquait le passage en ramassant tous les parchemins qui étaient sur le sol. Stupide pigeon. Lorsqu'elle trouvait enfin ses camarades, ces derniers parlaient du cours d'Astronomie. Matière que la sorcière n'affectionnait pas particulièrement, surtout parce qu'elle préférait de loin avoir les pieds sur la terre ferme et pas dans les étoiles. Même si le professeur dégageait un certain charme.

Et elle fut tiré de la conversation par un visage bien familier. Un visage qu'elle préférait entre tous en ce moment. Ivy n'était pas du genre à se faire des amis facilement, c'était plutôt le genre à se créer des ennemis absolument partout sur son passage. Son côté sarcastique n'aidait pas.

Je n'ai jamais vu ton visage aussi sérieux, tu ne crois pas que c'est une blague ? Genre un fou amoureux de toi qui veut te faire peur pour que tu tombes dans ses... En voyant l'expression de son amie, c'était vraiment du sérieux. ...bras. Evidemment que je vais t'aider, et on brûlera l'école s'il le faut pour retrouver celui qui fait ça. Et avec la préfète, c'était fort possible que ça arrive.

Londres, le genre de destination pour les touristes, mais Ivy adorait les manigances qui se cacher dans les grandes villes. Un léger sourire sur la visage de la préfète se dessinait, ça sentait les mauvais coups. Et traquer quelqu'un c'était un poil effrayant, mais surtout quelque peu excitant.

On y va comment ? Je nous vois mal sur un balai...

The dreams in which I'm dying
are the best I've ever had.
Sixtine St.James
Auror assistante
Chroniqueuse VIPère
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 5256
Titre : Re : De bien étranges lettres
Créé : 01/10/2023 à 21:49:34

C'était peut-être une blague, mais une blague qui n'était plus drôle depuis un moment. Cela l'empêchait même de dormir la nuit, car elle se posait des millions de questions. Et lorsque la Serpentard était fatiguée, elle était irascible. Devant les suppositions de son amie, elle fronça les sourcils et fut à deux doigts de piquer une crise de nerfs. Cependant, très vite, Ivy accepta de l'accompagner et si elle n'avait pas autant été sur les nerfs, Sixtine lui aurait sans doute sauté dans les bras pour la remercier. Elle la gratifia d'un sourire de gratitude. Sixtine savait qu'elle pouvait compter sur la Préfète, elle n'avait pas eu tort de se confier à elle. Mais Ivy soulevait une bonne question. Comment pouvaient-elles se rendre à Londres ? Glissant ses deux mains dans ses cheveux et penchant la tête en arrière, la sixième année soupira.


Je ne sais pas, je n'ai même pas pensé à ça.


Ça devait pourtant être possible. Il était hors de question de tenter le voyage en balais, elle n'était pas du tout douée en vol. Il devait y avoir un moyen, mais lequel. Alors qu'elle réfléchissait à toute vitesse, sourcils froncés par la concentration, une idée traversa ses pensées et soudain son visage s'illumina. Elle se pencha vers Ivy afin de murmurer pour que personne ne puisse l'entendre.


Je sais ! J'ai déjà entendu ma mère raconter que lorsqu'elle était élève ici, elle se rendait à Londres part une cheminée qui se trouve dans une maison inhabitée à l'entrée de Pré-au-Lard. Peut-être qu'on peut essayer ça ? Tu crois que c'est possible qu'elle soit encore inhabitée ?

Ivy Maddox
Chroniqueuse VIPère
7e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 12561
Titre : Re : De bien étranges lettres
Créé : 07/11/2023 à 23:09:34

Fort à parier que la personne qui laissait des lettres n'était pas quelqu'un qui voulait du bien à Sixtine. Où alors c'était une façon très tordue de le faire. Mais Ivy serait là. Sixtine était l'une des rares élèves à ne pas dégoûter la jeune fille et son contact avec elle n'avait rien d'étrange. Au contraire, elle appréciait la Serpentard.

Oh mais attend, Mia, la tante de ma cousine, elle a un appartement à Pré-au-Lard, mais je ne sais pas si elle a une cheminée, je pense que oui. Enfin, encore fallait-il que Mia Lorder Jannings ne soit pas dans les parages, cette sorcière risquait de les renvoyer très vite dans le château à coups de pieds aux fesses. Il paraît qu'elle était devenu aigri avec le temps. Ta mère t'as dis laquelle de maison ?

Elle faisait signe à sa camarade et montrait la porte pour sortir. Rejoindre Pré-au-Lard n'était qu'une goutte d'eau, et il était facile pour elles de sortir, prétextant une journée shopping dans le village sorcier. Même si concrètement, il n'y avait aucun magasin de bien pour les deux sorcières.

Le gardien à la porte d'entrée ne vérifiait même pas si tous les élèves qui sortaient, revenaient ensuite. Niveau sécurité c'était pas le top moumoute ces derniers temps. Ivy soufflait, son serpent gravit jusqu'à son cou pour s'y enrouler comme une écharpe, il était curieux. Un peu trop curieux.

The dreams in which I'm dying
are the best I've ever had.
Sixtine St.James
Auror assistante
Chroniqueuse VIPère
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 5256
Titre : Re : De bien étranges lettres
Créé : 11/11/2023 à 22:33:36 - Modifié : 15/11/2023 à 19:25:55

Beaucoup auraient certainement pris peur à la vue du Serpent qui s'enroulait autour du cou d'Ivy. Pas Sixtine qui vivait à proximité du mamba noir de sa mère depuis sa naissance. En pensant à Hellia, la Vipère réalise que si cette dernière avait bien évoqué une maison du village, elle n'avait pas précisé de laquelle il s'agissait. Cependant, son amie semblait peut-être avoir une solution.


Tu crois qu'on peut se rendre chez la tante de ta cousine ? Il y a trop de maisons dans ce village pour les passer toutes au peigne fin afin d'en trouver une inhabitée et avec une cheminée fonctionnelle.


Parvenues à l'entrée du village sorcier avec sa place bien animée, la Serpentard ne pouvait pas s'empêcher d'être reconnaissante que Londres existe. Ce n'était certainement pas à Pré-au-Lard que les deux sorcières auraient la possibilité de s'adonner aux séances de shooping qu'elles appréciaient autant. Un de leurs nombreux points communs.


Et si elle est là, on peut lui dire qu'on doit faire du shopping. Tu crois que ça peut marcher ?

Ivy Maddox
Chroniqueuse VIPère
7e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 12561
Titre : Re : De bien étranges lettres
Créé : 14/11/2023 à 22:52:31

L'idée même de devoir faire toutes les maisons n'enchantait pas Ivy et la sorcière espérait bien qu'elles ne passeraient pas trop de temps dans le village au risque de se faire voir. Quitter l'école c'était la partie facile, mais quitter le petit bourg c'était autre chose. Surtout que la fourchelang savait parfaitement qu'il y avait des yeux et des oreilles et qu'on ne comptait plus de mégères que de bienfaiteurs dans les parages.

C'est une vieille rabougrie qui nous balancera. On doit êtres discrètes. Et si on la croise... je n'ose pas imaginer comment on va se faire enguirlander. Rien à Pré-au-Lard ne pouvait satisfaire deux adolescentes comme elles. D'ailleurs, Ivy se demandait qui réussissait vraiment à apprécier le petit village tant il était vide de.. tout. Pas de magasins de chaussures avec des rayons magnifiques, entre les bottes, les talons (même si Ivy risquait de se briser les chevilles à chaque fois qu'elle tentait d'en mettre), les escarpins, les... tout ce choix qui lui manquait cruellement ici. Et surtout, en dehors de l'uniforme un peu vieillot, il n'y avait aucune possibilité de shopping.

Rue du moke d'argent. Un truc du genre. Les deux sorcières n'avaient pas eu trop de mal à trouver l'immeuble. Sur le palier, Ivy cherchait à ouvrir la serrure... à la main. Mia avait été auror, elle avait sans doute prévu de contrer un petit Alohmora très facile alors autant tenter la version moldue. Une épingle à cheveux et quelques petits cliquetis plus tard, elles étaient dans l'appartement. La cheminée était là.

On donne quelle adresse ?

The dreams in which I'm dying
are the best I've ever had.
Sixtine St.James
Auror assistante
Chroniqueuse VIPère
6e année
[Avatar]
Serpentard
Messages : 5256
Titre : Re : De bien étranges lettres
Créé : 15/11/2023 à 20:21:40 - Modifié : 15/11/2023 à 20:34:52

Admirative devant l'ingéniosité d'Ivy, la Verte et Argent l'observait, amusée, se débattre avec une épingle à cheveux qui contre toute attente, leur donna libre accès à l'appartement ainsi qu'à la cheminée.


Heureusement, la vie... La sorcière rabougrie n'est pas chez elle, dit-elle, se rattrapant de justesse avant de lancer un sourire à Ivy.


Plus le moment de quitter Pré-au-Lard approchait, plus Sixtine prenait conscience des risques qu'Ivy et elle encouraient. Seulement, sa curiosité l'emportait sur toute tentative de résignation. Néanmoins, la Serpentard n'était pas mécontente d'avoir adressé un petit mot à Keith, le Préfet de Serpentard, le prévenant de son absence et de l'adresse ou elle comptait se rendre pour la nuit, désirant lui éviter toute inquiétude. Il était évident que les deux amies allaient devoir passer la nuit à Londres et heureusement, savoir ou se loger n'était pas un problème.


Ma famille possède un immeuble à Londres. Il n'y a jamais personne. Il se trouve au 7 Cromwell Road.


Un voyage par les conduits de cheminées n'était jamais quelque chose d'agréable. Dans un nuage de poussière et de suie, les deux élèves se retrouvèrent dans un salon arrangé avec goût. Epoussetant son uniforme en poussant un soupir, son visage arborant un air écœuré, la Serpentard se dirigea vers le montant de la cheminée, se saisissant d'un vase dans lequel elle plongea la main d'un air mystérieux avant de la ressortir, secouant des billets d'argent moldu en direction d'Ivy.


Heureusement que mon père est prévoyant. Et si on se changeait avant de sortir ?


Se dirigeant d'un pas décidé dans l'appartement, elle entraîna son amie à sa suite jusqu'à la chambre qui était la sienne lorsque sa famille séjournait dans la capitale anglaise. Son dressing débordait de vêtements et de chaussures, le rêve de n'importe quelle jeune fille qui aimait la mode autant que les deux sorcières.

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Reste du monde

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ

Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5