Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

The mysterious request
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : The mysterious request
Créé : 21/09/2023 à 03:33:02

____


Milieu d'après-midi. L'air était frais dans le château. L'automne prenait peu à peu place. On pouvait entendre les pas pressés dans les couloirs, des rires, des conversations toute aussi passionnante les unes que les autres. Tout le monde semblait heureux d'être au collège, malgré la fraîcheur de l'environnement.

Puis, ces rires, ces conversations se firent plus rare. Des talons claquaient sur la pierre. Une grande ombre, habillée d'une robe au ton foncé, se frayait un chemin entre toute cette populace. C'était Catherine Spinnet. Professeure de Défense, mais aussi Directrice adjointe. Habituellement, son regard vert ne se posait même pas sur les élèves qui croisaient son chemin, mais cette fois-ci, la jeune femme osait. Ses yeux étaient pétillants. Elle affichait même un large sourire. Ce qui était totalement inhabituel. Elle avait plutôt la réputation d'être froide et même sadique, parfois.

Quelque chose venait de se passer dans cette journée qui, pourtant, avait commencé comme les autres. Quelque chose d'assez fort et inattendu pour que la professeure soit encore sur un petit nuage. Ce n'était pas parce que son adjoint avait décidé de faire cours à l'extérieur avec les élèves de 6e année. Non, c'était beaucoup plus... jouissif. On pouvait même voir une légère marque de rouge à lèvres sur son cou. Trace qu'elle avait oublié d'effacer comme celles qui s'étaient retrouvées sur ses lèvres quelques instants plus tôt.

La jeune femme continuait de marcher vers sa salle de classe, déserte. Elle laissa même ses doigts effleurer le bois des bureaux destinés aux élèves. Elle monta l'escalier qui menait à son bureau en fredonnant doucement. Elle poussa la porte du bureau, puis elle se tut.

Son sourire disparaissait peu à peu de son visage. Elle devint raide.

Camille l'attendait. Dans son bureau. Ce n'était pas bon signe.


____

RPG entre Camille Dubois & Catherine Spinnet
PNJ non désiré
Bonne lecture !


Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 21/09/2023 à 23:01:36

Il était temps.

C'était ce que lui avait dit Stefan, son compagnon, son mari. Les Hauts membres de l'Organisation le lui avait fait comprendre à la dernière réunion également.

Il était temps.

Temps pour l'Organisation de prendre plus d’ampleur, plus qu'un simple rassemblement de sorcier, plus qu'un parti politique ou qu'un groupe de recherche. Il fallait séduire la nouvelle génération, il fallait sortir de l'ombre temporairement. Avec son deuil, elle s'était enfoncée dans l'obscurité, retrouvant une vieille amie qui lui était devenue bien trop chère.

Stefan avait pris soin de son rêve, attendant patiemment, parfois moins, que Camille retrouve la flamme. Elle n'était jamais revenue. Il ne restait plus que des cendres et des braises au sein du corps de la mage noir. Elle devenait imprévisible, bien plus dangereuse qu'elle ne l'avait été. Si le sang et le meurtre n'avait jamais été que des excuses, des nécessité, elle devait avouer que ces derniers temps, elle arrivait à se persuader qu'elle en avait besoin. Si Opale avait été encore là, elle lui aurait surement dit que c'était exactement des mages noirs comme elle, à présent, qu'elle chassait.

Sa vengeance envers la fille Fawley n'était qu'une aiguille, désagréable de temps en temps, dans sa vie. Elle visait bien plus haut. Bien plus loin. Il était temps de reprendre en main ses rêves, ses projets, son avenir.

Et il démarrait justement à Poudlard.

Ses doigts effleuraient des piles de parchemins, son regard errait sur les objets, peu nombreux, personnel de l'occupante de ce bureau. Occupante qui passa justement la porte d'entrée. Les iris gelée de Camille se détachèrent de la pièce pour fixer son ancienne novice. Elle avait bien grandit, Catherine, bien progressé également. Ce n'était plus l'adolescente perdue, haïssant le monde autant que sa famille, qu'elle avait recueillit. C'était à présent une femme, professeur et directrice adjointe de Poudlard, et une mère.

Son enfant à elle, était toujours en vie.

Camille ne cilla même pas un instant lorsque cette pensée lui vint, à la place, un sourire s'installa sur ses lèvres alors qu'elle proposait à Catherine de s'assoir à son propre bureau.

« Catherine, fit-elle d'une voix suave, j'ai besoin de ton aide pour une petite question. Tu sais que je ne t'ai jamais rien demandé en retour de mon aide, en échange de nos petits arrangements... Pour élever ta fille comme si elle était la mienne, ajouta-t-elle directement dans l'esprit de la sorcière. Elle reprit à voix haute, son sourire n'avait pas tremblé. Il est temps, Catherine. Il est temps que l'Organisation se mêle des affaires de Poudlard. »


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 24/09/2023 à 02:57:17

Catherine resta un moment scotché sur le pas de la porte. C'était toute une surprise de voir Camille dans son bureau. Cela faisait au moins quelques semaines, même quelques mois qu'elle n'avait pas vu son ancienne mentore. Qu'elle avait eu de ses nouvelles. Était-ce étonnant ? Pas tellement. Puis, la professeure n'avait pas nécessairement cherché à savoir comment allait la Mage noire. Pas qu'elle n'était pas inquiète, mais elle n'avait pas tellement envie de se retrouver en présence du Dashkov. Il s'occupait peut-être de sa fille, mais elle n'avait jamais vu d'un bon oeil la présence de cet homme auprès de la Dubois. Sans parler qu'il avait vite fait d'écarter quelque peu la Directrice adjointe des activités importantes de l'Organisation.

Contournant son bureau, la Québécoise ne lâcha pas la Formatrice du regard. Elle décida même de rester debout derrière l'imposant meuble, pour pouvoir avoir l'ascendant sur la femme qui lui faisait face. Cela allait sûrement être le seul moment de supériorité entre les deux femmes de toute façon.

Posant son regard vert sur Camille, la Spinnet s'appuya sur le dossier de son haut fauteuil. Toute sa joie, son sentiment d'être sur un petit nuage avait maintenant disparu. Surtout quand elle entendit la raison qui amenait son ancienne mentore.


CATHERINE : Camille, dit-elle d'un ton sec. Qu'entends-tu par « l'Organisation se mêle des affaires de Poudlard » ? Même si ton poste relève du Ministère, tu as tous les accès ou presque aux commodités de Poudlard. L'Organisation est donc de ce fait déjà à Poudlard, donc que veux-tu de plus ?

Catherine savait pertinemment ce que son ancienne mentore allait lui demander, mais elle espérait se tromper. Elle ne voulait pas que les projecteurs soient braqués sur sa personne. Elle avait réussi à se détacher le plus possible de l'Organisation depuis des mois, malgré elle. Elle avait maintenant une vie normale. Elle avait rencontrée quelqu'un. Mais on ne refusait rien, à Camille Dubois. La preuve. Cette dernière ne s'était pas gênée à parler de Margaret. Cette enfant que la professeure tentait d'éviter le plus possible, déléguant plus souvent qu'à son tour les cours à dispenser aux élèves de première année.

CATHERINE : Alors... que veux-tu ?

Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 04/10/2023 à 19:28:05

« Et bien, et bien! Tu étais bien plus souriante et aimable dans les couloirs. Peut-être est-ce parce que je ne suis pas aussi jolie que miss Spector ? Ou bien une autre personne ? Tu n'étais pas aussi cachotière avant... »

Sa voix semblait légèrement acide, presque déçue, mais associer des sentiments à Camille était une erreur bien trop facile. La Legilimens les contrôlait avec une telle dextérité qu'il était impossible de savoir ce qu'elle ressentait réellement. Si elle ressentait encore quelque chose.

La mage noire dévisagea celle qu'elle connaissait depuis des années maintenant. Elle l'avait pris sous son aile lorsque Lyanna avait le même âge, elles avaient pratiquement le même âge. Sauf que Lyanna était à présent dans un cercueil de verre, sans vie. C'était pour sa fille qu'elle devait le faire. Qu'elle devait prendre plus d'importance dans le monde magique. Et tout commençait avec la jeune génération. Avec Poudlard. Le seigneur des tenèbres avait voulu contrôler l'école par la force, Camille s'y introduirait tel un nuisible. Et lorsqu'on s'en apercevrait, il serait bien trop tard.

« Tu n'assistes plus aux réunions sur les artefacts Italiens depuis plusieurs mois. Ta position au sein de la recherche magique de l'Organisation ne te plait plus ? Peut-être que le poste de directrice adjointe de Poudlard est plus... intéressant ?»

Sa voix était douce, susurrante, elle caressait les accoudoirs du siège sur lequel elle avait pris place, elle. La mage noire n'avait pas besoin d'être debout pour que son charisme sombre emplisse la pièce. Ses ongles crissait doucement sur le bois, son sourire était gelé sur son visage.

« Tu manques peut-être de conviction ? Ne vois-tu plus le bien de nos travaux ? La Magie n'est elle plus la priorité pour toi ? »

Chaque question était un coup de fouet, son regard pâle ne cillait pas et fixait Catherine.

« Peut-être aurais-je dû aller voir Hope... » Murmura-t elle brusquement en détournant enfin le regard.


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 05/10/2023 à 02:59:30

Catherine ne détestait pas recevoir de la visite. En tout cas, elle ne détestait pas quand c'était des personnes qu'elle appréciait. Camille en faisait partie, mais avec ce qui c'était produit lors des derniers mois, la Québécoise devait bien avouer qu'elle avait une certaine... rancoeur. Pas parce que son ancienne mentore vivait son deuil, loin de là. Même si la professeure ne portait pas la Iversen dans son coeur, elle savait reconnaître que cette dernière avait bien des talents et surtout, elle rendait fière la Dubois.

Malheureusement, la Spinnet trouvait que c'était la mauvaise personne qui avait pris la tête de l'Orgainsation, le temps que la Formatrice revienne. C'est pour cela que la brune restait froide, sèche même. Ça et le fait que la visite impromptue gâchait un peu son après-midi.


CATHERINE : Au contraire Camille et tu le sais. Je t'ai toujours trouvée jolie. Juste très inaccessible et je n'étais certainement pas de ton... goût. J'ai dû me faire une raison dès mon adolescence, dit-elle sans détourner le regard. Car Catherine savait très bien que la Française avait compris la petite attirance qu'elle avait eu envers sa mentore. Cependant, permets-moi d'apporter une petite nuance. Je ne t'ai rien caché, tu n'étais tout simplement pas présente.

Se tournant vers le fond de la pièce, la Directrice adjointe tourna le dos quelques instants à la Mage, le temps de se servir un verre de whisky. Elle ressentait tout à coup le besoin de s'ennivrer. Car si Camille avait tout de suite dévoilé la raison de sa présence dans le bureau de Défense contre les Forces du Mal, les reproches allaient certainement venir assez rapidement.

Ce qui finalement ne tarda pas. Après seulement une gorgée d'un liquide ambré, la sorcière se retourna pour regarder sa patronne, levant un sourcil lorsque la Dubois lui demanda pourquoi elle n'était plus présente aux réunions de l'Organisation. Un rire cristallin s'échappa des lèvres rouges de la professeure.


CATHERINE : Je vois que Stefan ne t'a rien dit. Il cache bien son jeu... Tu vois, Camille. Il se trouve que ton cher mari m'a dit que l'Organisation n'avait plus besoin de moi, pour l'instant. J'ai dû me trouver des... occupations. Il se trouve que mon travail et ma présence soient bien apprécié, à la Direction de l'école.

S'installant enfin dans son fauteuil, la Spinnet attira la bouteille de whisky vers elle d'un coup de baguette. Elle se servit un nouveau verre, sans même en offrir un à son ancienne mentore. Ce qui s'était passé dans l'Organisation en l'absence de la Mage n'avait pas plu à la Québécoise. En revanche, elle ne savait pas si la Dubois avait vraiment été mise à l'écart des décisions ou au contraire, elle tirait les ficelles derrière.

Sirotant son breuvage d'un air nonchalant, la jeune femme fut tout de même piqué au vif. Est-ce que Camille remettait vraiment en question ses convictions ? L'ancienne aiglonne cessa de jouer avec le liquide et déposa son verre sur le bureau. Elle ne répondit pas à la remise en question de la Formatrice, jusqu'à cette petite pique qui toucha l'orgueil de la Québécoise. D'un coup, sans avertissement, elle se leva de son fauteuil, posant ses mains sur le bureau et fixant d'un regard sévère la Dubois.


CATHERINE : Tu doutes vraiment de moi, Camille ? La Magie est toujours ma priorité et je peux te le prouver si tu le souhaites. Tu veux des informations sur la Direction ? Sur le Ministère ? Tu veux quoi ?


Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 16/11/2023 à 21:48:59

L'aveu de Catherine sur le petit faible qu'elle avait eu sur sa personne pendant son adolescence ne fit même pas esquisser un sourire à la mage noire. Au contraire, la température sembla chuter d'un cran et ses sourcils se froncèrent en entendant les reproches de la sorcière.

« Effectivement Catherine, je n'étais pas là pour suivre tes histoires de cœurs récemment, ou à contredire mon fiancé lorsqu'il essayait de préserver le travail de ma vie, articula-t elle d'une voix sourde. Et tu sais où j'étais ? A essayer de ramener ma fille à la vie. A chercher un putain de moyen de la faire revenir ! »

Sa voix était gelée, elle ne criait pas et c'était bien pire. Des éclairs sombres brillaient dans ses iris pâles. Elle s'approcha d'un geste vif de la sorcière et lui saisit le bras pour la forcer à la fixer. Fixer ce que le deuil lui avait fait.

Oui Camille avait été jolie. Elle ne l'était plus, elle était effrayante, malveillante. L'étincelle, son humanité, qui brillait tout de même au fond de son regard, avait été définitivement éteinte avec la mort de Lyanna. La magie noire utilisée ces derniers mois, ces dernières années, l'avait détruite, creusé. Comme si elle le lisait dans le regard ou bien l'esprit de Catherine, Camille la lâcha et pris une fiole dans sa poche. Elle la vida en quelques gorgées, et un masque froid coula sur son visage. La potion avait caché les dommages, mais elle n'était que temporaire. Les elixirs et les potions n'étaient que temporaires, quelques instants gagnés pour cacher les ravages qu'elle s'était infligés.

« L'Organisation n'avait pas besoin de toi, Catherine. Moi, j'avais besoin de toi, susurra la sorcière. Tu ne t'es pas dit que Stefan t'avait éloigné pour que tu me reviennes ? Qu'il avait choisi soigneusement des mots pour que les autres membres ne pensent pas que leur leader était affaiblie ? Pour éviter qu'il y ait des révoltes au sein de l'Organisation, et parce que je lui avais demandé. Mais au lieu de venir m'aider, au lieu de te tenir à mes côtés pour la faire revenir, tu as préféré écouter ton égo et t'enterrer ici. A Poudlard. Quel gâchis.»

La mage noire détourna son regard, acide. D'un coup de baguette, elle fit venir un verre de whisky dans sa main et but quelques gorgées. Elle secoua la tête négativement, elle en avait finit avec les informations. Il lui fallait agir à présent.

« Je veux, ma chère Catherine, que tu te tiennes à mes côtés comme tu devrais l'être depuis tant d'années. Et tu devrais être heureuse, tu n'auras même pas à quitter ton précieux Poudlard, le sourire de Camille n'était pas bienveillant, il n'était qu'une cicatrice de plus, une cicatrice de douleur. Ouvre moi les portes de Poudlard, Catherine, je veux faire partie de la direction de cette école. Et toi et Hope, vous vous tiendrez à mes côtés, tel est votre place. »


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 20/11/2023 à 23:13:46

Catherine ne savait pas comment réagir. Quand elle sentit la pression de la main de Camille sur son bras, la forçant à la regarder. La professeure garda son air revêche, mais elle se mit à déglutir. Oui, ça devait être difficile de perdre un enfant, mais personne dans l'Organisation, hormis Camille, n'allait pleurer Lyanna. Cette peste avait eu le don de tout tourner à son avantage et s'approprier les gains des autres. C'était plutôt quand elle était vivante que la grogne se faisait entendre. Tout de même, voir la rage sourde dans les yeux de son ancienne mentore et les ravages du deuil choqua la jeune femme.

Malgré tout, l'ancienne aiglonne ne montra rien. Elle resta sans émotion, se frottant le bras, là où la Dubois l'avait attrapée.


CATHERINE : J'ai fait ce que tu voulais, non ? J'ai intégrée l'équipe du collège et aujourd'hui, Izora Flame ne se doute de rien, dit-elle, pas peu fière. Je n'ai pas pensé à mon ego, comme tu sembles le croire. J'ai pensé à l'avenir de l'Organisation. J'ai préparé le futur. Car tu vois, tu as besoin de moi...

Dépoussiérant sa robe, la Québécoise croisa les bras, écoutant le désir de la Mage d'intégrer elle aussi l'équipe de la Direction et ce avec elle et Hope.

CATHERINE : Je vois... Ça tombe bien, il semblerait qu'Izora cherche de nouveaux visages... Je lui parlerai de toi. Maintenant, si tu veux bien m'excuser, mais Erwan ne devrait pas tarder...

Même si Camille sera toujours sa cheffe, Catherine avait maintenant des responsabilités envers Poudlard, mais également envers l'Organisation. Maintenant que la Dubois était de retour.

Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 16/12/2023 à 14:41:33

Un mois plus tard.

La salle de réunion se vidait lentement. Chacun tentait de glisser quelques mots à la Leader afin d'augmenter les ressources de ses recherches. Tel un chef d'orchestre, Camille Dubois supervisait chaque recherches de l'Organisation, cherchant à développer certaines innovations pour les vendre à d'autres sorciers ou pour les garder pour leur usage.

La sorcière avait invité Catherine afin qu'elle soit présente et participe aux discussions. Elle l'avait installé à sa droite, Stefan était à sa gauche. La tension était manifeste entre les deux sorciers, mais la présence glaciale de la mage noire suffisait à contenir les plus farouches discussions.

Lorsqu'il ne resta plus que Catherine et elle, Camille se tourna vers sa disciple. Son regard pâle ne reflétait que ce qu'elle laissait entrevoir, et il n'y avait aucun doute sur sa prise de nombreux philtres pour que son apparence physique soit parfaite.

D'un geste de baguette, elle servit un verre à la sorcière, le liquide écarlate ne laissait pas d’ambiguïté sur ce que c'était.

« Est-ce que les dernières recherches sur les enchantements romains de l'antiquité, t'ont plût Catherine ? Fit-elle avec un sourire légèrement ironique. Elle avait vu la sorcière détourner plusieurs fois son attention de la réunion. Ou est-ce que je dérangeais un rendez-vous plus important avec...Je suis perdue sur tes fréquentations du moment. Miss Spector ? Mais tes élèves murmurent sur une relation avec ton adjoint aussi... »

La formatrice allait quelques fois au château pour y dispenser ses formations en Occlumancie et Légilimancie. Pour l'instant ses seules portes d'entrée puisque la directrice semblait réticente à l'y intégrer. La mage noire n'écoutait pas réellement les racontars mais les esprits des jeunes sorciers étaient faciles à sonder. Presque trop facile.

« Bref, peu importe, continua-t-elle, Izora Flame ne m'a pas recontacté et je sais qu'elle continue à voir d'autres potentiels candidats. Elle se méfit. Pourquoi ? »

Camille paraissait sincèrement intéressée, comme si elle était déconnectée des rumeurs qui courraient sur son compte, son affiliation avec la magie noire et pire.


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 20/12/2023 à 03:40:45

Assise à la large table, un bruit constant de discussion servait d'arrière-plan aux pensées de Catherine. Elle avait prévue une petite sortie avec Eurydice qui finalement, fut décalée. Pianotant de ses doigts fins sur le meuble sombre, la professeure se risquait une fois de temps en temps à poser son regard vert émeraude sur le Dashkov, qui lui faisait face. Chaque fois qu'elle l'apercevait, sa mâchoire se crispait. C'était devenu un réflexe.

L'ancienne aiglonne ne comprenait pas ce que faisait Camille avec cet homme. Il n'amenait rien de bon. Toutefois, qui pouvait vraiment penser raisonner la Dubois ? Personne. Ou du moins, si quelqu'un avait essayé, il n'était plus là pour le raconter.

Les minutes s'égrainaient lentement. La Québécoise jetait quelques fois un oeil à sa montre. Oui, la jeune femme pouvait être coquette, parfois. Surtout dernièrement. La Spector la faisait revivre. Et justement, elle devrait peut-être se faire pardonner de ce contre-temps. Avec des fleurs ? Un voyage ?

Elle ne savait quoi choisir et ce n'était plus le moment. Les membre de l'Organisation quittaient la pièce lentement. Certains s'approchaient de leur cheffe. D'autres quittaient rapidement, comme s'ils ne désiraient pas être vu. Jusqu'à ce qu'il reste que les deux sorcières. La Française savait accueillir les gens et c'est tout naturellement qu'un verre de vin rouge fit son apparition devant Catherine. Malgré ce geste familier, cette dernière souffla un coup, avant de changer le contenu de sa coupe en un liquide beaucoup plus clair, jaunâtre. Elle détestait le vin rouge.


CATHERINE : Très intéressante... si tes chercheurs ne s'étaient pas trompés sur certaines choses... dit-elle en affichant un léger sourire avant de déchanter. Il ne se passe rien avec Erwan.

Cette dernière phrase était sortie aussi sèchement que cela pouvait être possible. Personne ne pouvait être au courant de ce qui s'était passé à Florence. Surtout les élèves. Même Eurydice ne le savait pas. Du moins, pas encore.

Qu'à cela ne tienne, la Spinnet se doutait que ce n'était pas ses fréquentations le sujet. Izora avait certainement pas répondu à la Dubois. Ce qui fut confirmé par la question de cette dernière.


CATHERINE : Ah ? Elle n'a pas répondu ? Pourtant elle semblait très intéressée quand j'ai parlé de toi...

Catherine jouait les innocentes. Elle savait qu'Izora n'avait pas recontacté Camille et son tic revint à l'évocation de la Flame. Triturant le bord de sa manche, la Québécoise se sentait en mauvaise posture. Elle avait totalement oublié de faire du loobyisme auprès de la Directrice. Car quelqu'un d'autre avait occupé son esprit.

CATHERINE : Elle ne se méfit peut-être pas ? Enfin... tout le monde sait qui tu es, Camille. Peut-être qu'elle cherche seulement à recruter plusieurs personnes ? Veux-tu que je revienne à la charge ? Elle entendra certainement raison et verra que tu serais un plus pour la Direction... non ?

Rattraper son erreur ou plutôt, son oubli, allait être difficile. Si Camille l'apprenait, ce qui allait être le cas, la professeure ne donnait pas cher de sa peau. Se détourner de l'Organisation et surtout de la Dubois était une bien mauvaise idée.

Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 02/02/2024 à 00:01:30

Mentir à une Legilimens était peut être une mauvaise stratégie de la part de Catherine. La fausse bonne humeur de la mage noire s'effaça pour un visage bien plus froid. Une lueur sombre, de colère, passa dans ses iris, signe que la sorcière perdait patience. Ce qui, cela aussi, n'était jamais une très bonne nouvelle.

« Catherine, serais-tu en train de me mentir ? Articula Camille avec froideur. Parce que si c'était le cas, je serais vraiment contrariée. Vraiment très contrariée. Et tu sais ce que je peux faire lorsque je suis contrariée. Est-ce que tu aimerais que je rencontre cette fille que tu fréquentes ? Je pourrais lui faire découvrir la vie que tu tiens tant à lui cacher. Ou bien l'éliminer tout simplement. Peut être ainsi tu ne serais pas ailleurs et tu ferais ce que je te demande, tout simplement. »

Il n'y avait aucune trace de remord, d'humanité, sur ce visage. Camille était bien plus froide, plus prompte à réagir avec violence, depuis la mort de Lyanna, c'était un fait que personne n'avait omis de remarquer ces dernières années. Mais elle n'avait jamais menacée directement un entourage de Catherine.

La mage noire s'approcha et un sourire déforma son visage alors que caressait une mèche de la brune.

« Mais je me trompe, n'est-ce pas, ma chère Catherine ? Celle que je considère comme une de mes enfants ne me trahirait pas de la sorte, reprit-elle doucement, en enroulant la mèche de Catherine entre ses doigts avant de relever le menton de cette dernière. Je te laisse trois semaines, Catherine. Fais moi rentrer à Poudlard ou chaque jours de retard, et bien miss Spector les comptera également. »

La lueur sombre qui traversa le regard de la mage noire ne laissait aucun doute sur ses intentions. Elle lâcha le menton de la sorcière et d'un geste les portes de la salle de réunion s'ouvrirent, tournant le dos à Catherine, Camille n'eut pas besoin d’esquisser un geste pour l'inviter à partir.


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 03/02/2024 à 00:49:18 - Modifié : 03/02/2024 à 00:57:36

Aucun mot ne sortit de la bouche de Catherine. Elle ne pouvait pas se permettre de dire quoi que ce soit de toute façon. Camille avait comprit très facilement que la professeure lui mentait et surtout qu'elle avait oublié de faire ce qu'elle lui avait demandé. La colère se lisait dans les iris de sa mentore et ce n'était jamais bon signe. Surtout dernièrement. L'ancienne aiglonne avait entendue et même été témoin de certains moments plus violents qu'à l'habitude. Même si l'habituel était déjà bien intense.

Puis, les menaces à peine voilée avait le don de bien faire comprendre à la Québécoise qu'elle ne pourrait pas s'en sortir. Surtout qu'elle avait fait une promesse à Eurydice. Jamais Camille n'allait l'approcher. Du moins, pas tout de suite et pas dans ces circonstances.

Donc, quand la Dubois s'approcha de son visage, pour caresser l'une de ses mèches de cheveux, la Spinnet resta droite, n'osant même pas poser son regard émeraude dans celui de la Mage noire. Jusqu'à ce que cette dernière la force à la regarder. Tout était clair et la Directrice adjointe devait tout faire pour obtenir ce que la Française désirait.

Lorsque l'emprise de la Dubois s'arrêta et qu'elle s'éloigna, Catherine se leva pour se diriger vers la sortie, dont les portes s'étaient ouvertes. Sans perdre une minute, la brune transplana vers le château. Sans même prendre le temps de se poser, elle se dirigea vers le bureau de la Direction et fouilla l'espace dédié à Izora, à la recherche des noms des trois autres candidats. La professeure devait s'arranger pour que ces derniers se désistent.

Rapidement, elle trouva ce qu'elle recherchait et commença ses visites de courtoisie. Les trois prochaines semaines allaient être bien occupée.


Trois semaines plus tard

Après avoir convaincue d'une quelconque façon les deux premiers candidats pour le poste d'adjoint, Catherine se retrouver devant le dernier qui semblait bien plaire à la Flame. Les négociations allaient bon train, quand il y eut un revirement de situation et qu'un malencontreux incident vint gâcher le tout. La Spinnet avait tenté d'utiliser ses charmes pour faire abdiquer l'homme, mais ce dernier était tellement... entreprenant que rien ne se passa comme souhaité. Malgré les réticences de l'ancienne aiglonne, il avait insisté et la Québécoise, dans le but de seulement l'éloigner d'elle avec un sortilège de repoussement, y était allé un peu trop fort. L'homme s'était pris les pieds dans une patte de meuble et sa tête avait terminé sa course contre le manteau de cheminée. Le bruit n'avait laissé place à aucun doute.

Secouée, Catherine tenta de camoufler sa présence en faisant croire à un cambriolage qui avait mal tourné. Elle commençait à paniquer, n'ayant jamais tué quelqu'un de ses mains. Elle écrivit une lettre rapidement, changeant son écriture, puis l'envoya à Izora pour lui faire croire que ce dernier candidat se désistait, puis dans un dernier sursaut de conscience, elle mit feu à l'endroit. En regardant les flammes s'emparer de la demeure, une larme commença à glisser sur sa joue et du revers de la main, elle l'essuya avant de regagner Poudlard.

Replaçant le masque froid qu'elle avait l'habitude d'arborer au château, la Spinnet fit comme si rien ne s'était passé, il y avait à peine quelques heures. Lorsqu'elle entra dans le bureau de la Direction, Izora y était et elle semblait bien contrarié. La Québécoise ne fit aucun commentaire, traînassant dans la pièce et surtout, tentant de cacher ses mains qui tremblaient comme des feuilles. Les heures passèrent, le délais laissé par la Dubois arrivait bientôt à échéance, mais rien ne semblait aller dans le sens souhaité par la Spinnet. La Flame tergiversant toujours. Jusqu'à ce que l'attitude de cette dernière ait changé... comme par magie.

Attrapant sa cape, n'étant plus capable de tenir en place, la Spinnet transplana à nouveau, mais cette fois-ci dans un endroit qui lui était beaucoup plus familier. Le carrelage et l'ambiance froide de l'endroit lui donnait la chaire de poule, bizarrement.


CATHERINE : Je viens voir Camille... dit-elle à l'elfe qui s'était présentée à elle.

[i]Il n'était plus question de reculer. Ses mains tremblaient toujours autant et la peur lui tordait le ventre. Elle avait tout fait. Pour elle, pour Eurydice. Pour Camille. Est-ce que ça allait être assez ?



Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 04/02/2024 à 01:03:25

L'elfe s'inclina et demanda à Catherine de la suivre dans le château Dubois. Des lampes brulaient dans les couloirs pour éclairer leur chemin parmi les portraits, les tapisseries et autres bibelots anciens. Miskeen entraina Catherine dans une partie du château qu'elle connaissait bien, après avoir monté l'escalier en marbre central. Elle reconnu sans nul peine le chemin puisqu'on la dirigeait vers son ancienne chambre. Celle dans laquelle elle s'était reposé lors de ses dernières années à Poudlard, celle dans laquelle elle avait essuyés des larmes après la mort de ses parents.

Camille était sur le pas de la porte, elle observait l'intérieur en silence. Pendant un instant, avant qu'elle ne se rende compte de la présence de l'elfe et de Catherine, on pu voir son visage sans masque. Si ses traits étaient figés comme ceux d'une statue de marbre, la blancheur de sa peau pouvait également y faire penser, son regard lui brulait d'une flamme sombre. Un feu qui promettait de ravager le monde.

La sorcière redressa la tête lorsqu'elle entendit Catherine, et le masque réapparut sur son visage. Un sourire se peignit et elle fit signe à la jeune femme d'approcher en silence. Catherine put enfin voir qui se tenait dans la chambre, ou plutôt qui y dormait. Coïncidence ou petite attention de Camille, elle avait donné l'ancienne chambre de Catherine à sa fille biologique Margaret. L'enfant irait bientôt à Poudlard, tant d'années avaient passés depuis que Catherine avait accouché. La fillette dormait paisiblement, un petit sourire, promettant mille et une bêtise avec son frère Azar, ses ses lèvres. Sa chevelure aussi brune que celle de Catherine étalée comme une étoile sur son coussin. Une main bougea soudain à ses côtés, et on put voir émerger la tête tout aussi brune d'Azar, émettant un petit ronflement en cachant sa tête dans les bras de sa soeur adoptive. Camille eut un demi-sourire, nullement surprise de les voir dans le même lit. Depuis qu'ils étaient petits, les deux enfants trouvaient un moyen de se rejoindre, alors qu'ils avaient évidement leur propre chambre.

Se décidant à bouger, Camille fit signe à Catherine de la suivre dans son bureau qui n'était pas très loin dans le couloir. Miskeen s'était déjà évaporé. Une fois éloignées de la chambre, Camille fit d'une voix douce.

« Ils sont inséparables, Margaret a d'autant plus mal pris le fait qu'Azar n'irait pas à Poudlard cette année. »

Non que le garçon n'avait pas de magie, c'était bien le contraire. Mais si en France, Opale n'était que peu connu, ce n'était pas le cas en Angleterre. Et en grandissant, les traits du garçon ne pouvaient pas cacher sa provenance. Être l'enfant d'Opale Tal Moundine n'apportait pas la gloire, cette lignée apportait un certain lot d'ennemis.

« Ta fille te donnera du fils à retordre à Poudlard. Stefan les a trop gâtés, encore hier je l'ai trouvé avec des barrettes roses dans les cheveux et des paillettes sur les joues. Un léger sourire éclaira quelque seconde le visage de la mage noire avant de s'évanouir comme s'il ne s'était jamais produit. Les enfants sont encore jeunes, mais elle posera vite des questions. C'est une fillette très maline, et la ressemblance est frappante. Tes collègues ne mettront pas longtemps à additionner les faits. »

Ce n'était qu'une mise en garde, comme elle aurait annoncé un menu. Camille soupira d'un air las et tourna finalement son regard aussi pâle que la glace sur Catherine.

« Mais tu n'es pas venu ici pour cela. J'entends ton coeur battre dans ta poitrine d'ici, ton souffle précipité, ta panique. Qu'as-tu fais Catherine ? »


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 04/02/2024 à 05:19:48

Ses mains tremblaient toujours. Même que cela devenait incontrôlable. Comme si le manoir Dubois avait cet effet sur elle. Pourtant, au château, elle avait réussi à calmer le tout, à mettre ce masque distant, froid. Mais être dans cette demeure qui l'avait vu devenir une femme l'amenait à mettre de côté cet aspect de sa personne. Catherine était comme chez elle dans cet endroit. Là où elle avait de beaux et mauvais souvenirs. Ses souvenirs avec celle qu'elle considérait comme sa sœur, Hope. D'autres où elle s'était vu enfermé dans une pièce infâme, pour l'endurcir. Pour qu'elle devienne ce qu'elle était aujourd'hui.

Suivant l'elfe qui était là depuis des lustres, au service de Camille, elle ne regardait même plus la décoration tellement elle connaissait le chemin par cœur. Toutefois, plus elle avançait, plus la panique lui tordait les tripes. Et si la Dubois la laissait se débrouiller seule ? Si cette fois-ci, la Mage ne voulait pas aider la professeure face à cette énième gaffe ?

Pourtant, en arrivant tout près de celle qu'elle considérait comme sa mère aujourd'hui, cette peur face à la Française se dissipa. Était à cause de l'endroit où elles étaient ? Cette chambre qui était plus que familière à la Spinnet ? Cette chambre qu'elle avait occupée dans ses dernières années d'adolescence. Cette chambre qu'elle avait tant de fois claqué la porte. Là où elle avait versé tant de larmes, par tristesse ou douleur. Cet endroit où elle avait échangé quelques ragots avec la Moore et c'était couché à pas d'heure, tellement elles riaient. Elle avait, presque, tout vécu dans cet endroit.

En s'approchant en silence, sous le signe de son ancienne mentore, la brune remarqua presque immédiatement la raison d'absence de bruit, de cette contemplation. Margaret. Le regard émeraude de Catherine se posa sur le corps frêle, endormi. Son cœur se serra. Cette enfant, qu'elle n'avait pas désirée lors de sa grossesse, dormait à poings fermés et éveillait de drôles d'émotions chez la Québécoise. Elle se rappelait de la promesse qu'elle lui avait fait, lors des quelques instants qu'elles avaient partagées ensemble. Est-ce que Catherine regrettait de l'avoir laissée à Camille ? Non. Margaret semblait bien. Elle était entourée, aimée. Elle avait même un frère. Mais la jeune femme se demandait qu'aurait été sa vie avec un enfant. Aurait-elle ressemblé à Hope ? Aussi gaga, aussi mère poule ? Elle ne le saurait jamais.

Après un instant de contemplation, ses yeux ne quittant pas le visage de son enfant, si elle pouvait toujours la considérer ainsi, la Spinnet détourna le regard avec regret pour suivre la Mage vers son bureau. Camille parlait de Margaret et la Spinnet se rendait compte qu'elle ne connaissait aucunement l'enfant qui partageait son sang. La Dubois parlait et doucement, la mélancolie s'empara de la Directrice adjointe. Bientôt, elle allait voir sa fille tous les jours et elle ne savait rien d'elle. Elle ne connaissait même pas le ton de sa voix. Ses habitudes. Ses aptitudes. Rien. Mais était-il avisé que Catherine s'attache à la petite ? Peut-être pas. Elles ne se connaissaient pas. Margaret ne savait toujours pas qu'elle existait. Malgré les mises en gardes de Camille, la Spinnet préférait rester loin. Le sujet de sa présence au manoir en était un bon exemple.

Enfin arrivée dans le bureau de la Mage, l'ancienne aiglonne prit soins de refermer la porte derrière elle. Ses mains se remettaient à trembler. Camille avait vite sentie que quelque chose n'allait pas. La panique la regagnait. Ce n'était pas une chose tellement habituelle chez la jeune femme, mais là, elle avait franchit la ligne. Cette ligne qu'elle s'était elle-même imposée, juste après la mort de ses parents.


CATHERINE : Camille... c'est horrible. Je ne voulais pas, j'ai pas voulu et la rage est montée en moi et... et...

Les larmes commençaient maintenant à emplir ses yeux. Ses tremblements s'amplifiaient. Elle restait debout, de peine et de misère. Tout son corps tremblait maintenant. Malgré tout, elle tentait de placer ses mots, faire des phrases claires. Elle prit la parole, tremblante.

CATHERINE : Je tentais... Je tentais de convaincre le dernier candidat de se désister et... et tout fonctionnait. Jusqu'à... jusqu'à ce qu'il devienne un peu trop collant. J'ai voulu le repousser, j'ai... dit-elle en se frappant les mains, se griffant les bras. Il insistait et... et j'ai sorti ma baguette. La rage. Ma rage, celle que j'avais avant, elle est montée en moi. Je n'avais plus ressenti ça depuis... depuis mes 15 ans. Et j'ai utilisé la magie.

Sur ces mots, la Spinnet commença à marcher de long en large dans le bureau. Se frottant le front, se griffant encore les bras et toujours tremblante.

CATHERINE : Je suis allée trop fort, il s'est pris les pieds dans un meuble et sa tête... sa tête a frappé le manteau de cheminée. Il... Il est mort Camille.

Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 24/02/2024 à 20:00:04

Camille soupira longuement, se massant les tempes avant de lever sa baguette et de faire apparaitre une tasse remplie d'un liquide fumant.

« Bois. Cela calmera tes nerfs. »

La mage noire posa la tasse devant la sorcière qui pouvait reconnaitre la blancheur caractéristique d'un philtre de paix. Une fois la potion avalée, Camille reprit, sa voix était calme, terriblement calme.

« Bien. Maintenant, tu vas me dire ce que tu as fait, exactement. Chaque gestes. Si je dois envoyer des agents nettoyer, il faut que je sache tout. »

Elle articulait distinctement pour que Catherine comprenne malgré le nuage de guimauve qui devait remplir son esprit à cet instant. Avec le philtre de paix, la Legilimancie serait plus facile, mais Camille laissait le choix à la jeune femme de lui raconter par ses propres moyens. La potion faisait déjà effet, elle pouvait le sentir dans les émotions de la sorcière, son souffle ralentissait, ses pupilles étaient moins dilatées par la panique.

« C'était un accident Catherine, cela arrive à tout le monde. Mais tout le monde n'a pas besoin d'être au courant. Nous allons traiter ça, calmement, et la famille de cet homme sera notifié d'un tragique accident arrivé à son domicile. »

Elle tapota son épaule, tout ce que pourrait espérer Catherine comme consolation. Camille ne s'émouvait pas de la mort, elle en avait trop vu, trop donné. Si Catherine avait dû se résoudre à ce geste, cela lui suffisait comme explication. Ce ne serait pas la première mort suspecte à justifier, quelques certificats, des gallions échangés, et beaucoup de discrétion pour acheter un accident.

La sorcière se rappelait des paroles de Catherine, lorsqu'elle souleva un sourcil.

« "Dernier" candidat, cela veut dire que tu as réussi ce que je t'ai demandé ? »

La satisfaction s'inscrivit sur son visage gelé.


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 26/02/2024 à 04:31:22

Malgré la panique plus que palpable, Catherine écouta chaque mot. Chaque ordre donné par Camille. Aussi docile qu'elle pouvait l'être devant son ancienne mentore. Ce lien qui les unissait toutes les deux, même s'il était du passé, persistait tout de même. La Dubois était comme une mère pour la professeure. Elle lui avait tout appris. Elle avait été là dans les moments les plus difficiles. Le manque d'émotions chez la mage n'était pas un rempart pour la Québécoise. Car entre une femme qui ressentait que du dégoût pour son propre enfant ou une femme qui voit tout le potentiel en ce dernier, même sans véritable émotion, le choix était facile. Un lien pouvait naître et c'était ce qui s'était produit entre les deux femmes.

Ce fut donc sans résistance que la Spinnet but le liquide blanc, qui coula doucement dans sa gorge. Les effets furent même presque instantané. La panique fit place à des nuages. Son cerveau cessa de tourner à mille à l'heure. Puis, elle arrêta de se tortiller les doigts et de se griffer jusqu'au sang. Le calme après la tempête. Même réfléchir devenait légèrement plus difficile. Elle était trop bien.


CATHERINE : Je... Je l'ai repoussé, avec un sortilège. Trop fort. Il... est tombé et il s'est frappé la tête. Quand je l'ai vu... étendu, c'est ça, je me suis approché. J'ai tendu deux doigts vers sa gorge. Il... il n'y avait rien. Puis une flaque rouge est apparue. Elle a glissé jusqu'à un de mes pieds. Ça ressemblait à du coulis de fruits rouges. J'ai... Je me suis reculé. Je crois que j'ai frappé un meuble et quelque chose s'est fracassé sur le sol. Je ne sais plus. J'ai pris une plume et un bout de parchemin qui traînait pour écrire. Je ne sais plus ce que j'ai écrit et... je me souviens juste de la chaleur de l'endroit, avant de venir ici.

Il manquait beaucoup d'information. Pas assez pour envoyer des nettoyeurs sur place, mais une confirmation quelconque allait peut-être être utile. À voir, selon ce que pouvait penser Camille de tout cela. Tout de même, Catherine était dans un état qu'elle n'avait jamais expérimenté jusqu'à présent. Tout était mou, doux. Même le petit geste de la Française. La jeune femme posa un bref instant le regard sur la main de sa cheffe, comme réconforté, malgré la froideur de la Dubois.

En revanche, un changement de sentiment aussi drastique semblait avoir des effets indésirables. Après la panique totale, ce sentiment de plénitude chez la Spinnet la faisait doucement somnolée. Quand elle entendit de nouveau la voix de la Mage. Les yeux dans la brume, l'ancienne aiglonne regarda son interlocutrice de façon incertaine. Clignant des yeux à plusieurs reprises, la professeure tenta une réponse, qui ne serait peut-être pas au goût de la Dubois.


CATHERINE : Peut-être ? Est-ce que Miss Flame a été prévenu ? Je crois ? Elle semblait découragée, plus tôt et puis... pouf. Sereine. Comme moi, dit-elle en ricanant. Je peux m'asseoir, mère ?

Sa langue avait fourché et elle ne s'en aperçue même pas, souriant béâtement à Camille. Aucune ride, aucun spasme ne venait déranger le visage devenu tout doux de Catherine. Elle était bien. Juste bien. Elle aurait besoin de ce philtre pour sa vie de tous les jours. À réfléchir.

Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 28/04/2024 à 22:55:49

L'air satisfait de la mage noire fondit comme neige sous soleil. Si les paroles de Catherine étaient vague, par contre, certaines semblaient bien trop clair. Il ne suffit que d'une incursion rapide et superficielle en Légilimancie pour trouver ses soupçons confirmés. Ses sourcils se froncèrent, elle n'avait pas vraiment imaginé que cela se déroulerait de cette façon. C'est bien pour cela qu'elle avait demandé à Catherine et qu'elle ne s'en était pas chargé.

Soupirant, elle s'assit sur son bureau, se massant les tempes alors qu'elle faisait apparaitre un verre remplit d'un liquide fumant. Elle sembla réfléchir longuement, fixant Catherine qui était à présent totalement détendue. Ce n'était pas la première mission que Catherine foirait totalement, et de plus, ses motivations semblaient réellement avoir baissés depuis quelques temps.

« Que vais-je faire de toi... »

Murmura-t elle sans vraiment s'adresser à Catherine. Elle refit un tour dans l'esprit de celle-ci pour chercher une adresse précise et lorsque cela fut fait, elle appela deux sorciers. Catherine semblait à moitié endormi, assommée par le philtre mais elle pu entendre la sorcière donner des consignes précises avant de sombrer dans l'inconscience.

Le lendemain matin, Catherine se réveilla dans une chambre d'ami du château, après tout, sa chambre avait été donné à Margaret. Un plateau contenant une potion revigorante ainsi qu'un journal était déposé sur la table de nuit. Le journal moldu présentait une Une présentant le terrible incendie qui s'était déroulé pendant la nuit. L'homme qui y habitait, sans histoire d'après ses voisins, étaient mort, piégé par les flammes. Catherine put reconnaitre sans aucun mal la photo de la maisonnette puisqu'elle y avait tué un homme la veille.

Camille s'était débarrassé des preuves. Au moins d'une partie.

« Elle n'avait pas l'air très satisfaite de toi. J'ai toujours dis que tu étais une bombe à retardement. »

Une petite voix provenant d'un des tableaux susurra sa réplique. La fillette était reconnaissable, même si plus jeune qu'à sa mort. D'un geste elle repoussa sa chevelure blonde derrière son épaule, un petit sourire sur ses lèvres peintes aussi rouges que des cerises. Lyanna Iversen n'avait jamais été très agréable avec Catherine, considérant la jeune femme comme une rivale sans pouvoir s'en empêcher. Une des jeunes filles que Camille avait prise sous son aile. Mais aujourd'hui Lyanna était morte et Catherine plus lointaine que jamais.


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 29/04/2024 à 13:57:14

Le réveil fut plus difficile qu'à l'habitude. Déjà, il n'y avait personne à ses côtés. Pas que cela était une habitude de longue date, mais depuis la rencontre d'Eurydice, les deux jeunes femmes avaient pris l'habitude de dormir ensemble. Pas toutes les nuits, car elles avaient des obligations, mais elles se retrouvaient plusieurs fois par semaine. Pour Catherine, c'était ses moments préférés. Par leurs discussions, les découvertes. Elles riaient, chantaient, dansaient et se permettaient même des petits voyages improvisés. Tout cela en échangeant une chose qu'elle avaient en commun : leur amour l'une pour l'autre.

Toutefois, ce n'était pas un de ces matins doux et sensuel. Loin de là. La professeure se réveillait encore un peu dans les vapes. Son cerveau avait du mal à s'éveiller, tellement il était confortable dans cette guimauve que lui avait procurer le philtre de paix. En se tournant de côté, elle caressa la place vide à ses côtés. Déjà, les draps n'étaient pas ceux d'Eurydice, ni les siens. L'odeur n'était pas la même, ni la décoration. La Spinnet était chez la Dubois. Pas dans sa chambre habituelle, mais c'était bien le Château. Puis, comme une massue, tout lui revint en tête.

En se redressant dans le lit, elle aperçu une petite bouteille et un journal. L'image sur la Une de ce dernier ne laissait pas de doute. Les médias moldus avaient repris le sujet, sans se douter qu'il y avait un peu de magie derrière tout ça. L'ancienne aiglonne attrapa le journal, légèrement paniquée.


CATHERINE : Non, non, non, non... dit-elle en chuchotant.

Toutefois, rare était les fois que Catherine se retrouvait seule dans les pièces du Château Dubois. Ce moment ne faisait pas exception. Une voix que la brune connaissait bien se fit entendre et il ne fallut pas beaucoup de temps pour trouver la source. La Québécoise fixa le tableau où une jeune fille à la chevelure blonde, très caractéristique, s'adressait à elle. Lyanna.


CATHERINE : Même morte, tu es insupportable...

La Spinnet avait dit cela avec fermeté, sans aucun remords. C'est qu'il y avait une petite rivalité inexplicable entre la Iversen et Catherine. Cette dernière n'avait jamais compris pourquoi, mais cela n'avait qu’exacerbé ses propres sentiments envers la blonde.

Décidant d'ignorer le tableau, qui de toute façon allait se faire un plaisir de raconter tout et n'importe quoi à la propriétaire du domaine, Catherine se leva. Elle se changea sans grande cérémonie et attrapa la bouteille, observant le liquide. Lorsqu'elle débouchonna ce dernier, elle y sentit une odeur de miel et de verveine : c'était un Philtre revigorant. Décidant de faire confiance à son ancienne mentore, elle avala la dose qui lui avait été remis et sentit presque instantanément les effets. Déjà, son cerveau était un peu plus réactif, tout comme ses gestes plus précis.

Sans même attendre plus longtemps, Catherine sortit de la chambre, qui n'était pas la sienne, partant à la recherche de Camille. La jeune femme ne savait pas exactement ce que la Dubois avait fait. Elle l'avait entendu parler à deux sorciers, leur donner une adresse, mais qu'attendait-elle maintenant de son ancienne protégée ? Déambulant dans les couloirs et descendant l'immense escaliers, elle arriva enfin dans la salle à manger. Là où habituellement, un être humain venait pour se sustenter après une nuit de sommeil. Si ce n'était que la Camille n'avait pas tendance à se nourrir. Du moins, pas devant les gens.

Devant les portes au bois sombre, l'ancienne aiglonne se sentait comme quand elle avait à peine 15 ou 16 ans et qu'elle devait rendre des comptes à sa mentore. Stressée, sachant qu'elle avait fait une énorme bêtise. Elle poussa doucement la porte, avant de passer la tête pour dire un seul nom.


CATHERINE : Camille ?


Est-ce que son avenir auprès de l'Organisation était maintenant compromise, avec cette énième gaffe ? Seul le temps et la Dubois pouvaient le dire.


Directrice adjointe
Formatrice
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 29/04/2024 à 19:06:20

Mais ce n'était pas Camille qui prenait, plutôt bruyamment son petit déjeuner. C'était deux enfants, Margaret et Azar qui se disputaient un pot de chocolat devant l'air épuisé d'une elfe de maison. Ils s'interrompirent brusquement lorsque la porte s'ouvrit et détaillèrent en silence Catherine. L'elfe en profita pour claquer des doigts et leur donner deux tartines chocolatées.

« La maitresse n'est pas là. Elle a été convoqué à Poudlard pour un entretien. Elle semblait de bonne humeur. Elle a dit à Miskeen de vous dire que vous pouvez manger ensemble à Pré-Au-Lard. La maitresse vous attendra à 11h30 au Trois Balais. AZAR NON ! »

L'elfe tenta de rattraper l'oeuf mais c'était trop tard, le jeune garçon l'avait lancé avec une précision redoutable tout droit sur la tête de sa soeur. Celle-ci hurla de rage, du jaune coulant sur ses yeux mais ne l'empêcha pas de se jeter sur lui, armée de ses poings. L'elfe claqua des doigts pour les séparer mais les cris des enfants couvraient ses remontrances. Elle adressa un regard à Catherine qui voulait dire de fuir avant de voir les deux monstres utiliser leur magie infantile. Miskeen se faisait trop vieille pour ces bêtises et avait hâte qu'ils soient envoyés à Poudlard. Vraiment très hâte.

En sortant de la pièce, Catherine croisa un sorcier et une sorcière, vêtus de capes sombres et dégageant une odeur de fumée. Il déposait dans une petite caisse un compte-rendu écrit sur un parchemin crème. Celui-ci disparut dès qu'il toucha la caisse, transféré immédiatement dans une pièce, dans un coffre, impossible à braquer ou à lire par une autre personne que Camille.

La sorcière, appelée Missy Graves, au même âge que Catherine la détailla avec un silence équivoque. Si son compagnon, Helder Burk gardait un visage neutre, ce n'était pas son cas. Une grimace méprisante traversait sa figure et elle croisa les bras sur sa poitrine.

« Spinnet. Tu es bien réveillée ? J'espère que tu as dormi tranquillement sur tes deux oreilles pendant qu'on allait réparer ta merde. Encore. Elle eut un petit reniflement. Vraiment, je ne comprends pas ce qu'elle te trouve. Y'en a qui bossent réellement et qui n'ont pas le quart des privilèges de la petite princesse des glaces. Helder lui fila un coup de coude dans les côtes, elle hoqueta et se tourna vers lui. Quoi toi aussi tu m'as dis hier soir quand on ramassait encore ses conneries que tu m'as dit que tu ne voulais pas d'elle en Héritière. Au moins, on avait pas à torcher le cul de Lyanna quand elle était encore là...

- Missy ! » La coupa le jeune homme avec de gros yeux. Missy soupira et haussa les épaules.

La question de l'héritage de l'Organisation était le sujet de conversation à la mode. Cela faisait plusieurs années que Lyanna était enterrée à présent et Camille n'avait pas désignée de véritable héritier depuis. Ses enfants adoptifs n'avaient qu'une dizaine d'année et étaient bien trop jeunes pour être réellement considéré pour le moment. Stefan était son mari, et tout ceux qui connaissaient un tant soit peu Camille savait qu'elle ne léguerait jamais son empire à un homme. Catherine et Hope par contre, étaient ce qui se rapprochaient le plus de ses plus proches alliées. Elles étaient des remplaçantes potentielles.


C'est Camille Dubois, évidement.

« You break the rules and become a hero. I do it, I become the enemy. »






































https://cdn.discordapp.com/attachments/512769713580015619/904728577960968273/coucou.gif

https://zupimages.net/up/21/42/a5ur.png
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : The mysterious request
Créé : 29/04/2024 à 20:23:56

Catherine venait tout juste de passer la tête par l'embrasure de la porte qu'elle fut frappé par l'ambiance. Si habituellement, tout était austère, droit, sans fioriture, à ce moment, c'était presque le chaos. Les deux enfants recueillies par Camille se chamaillaient, parlaient fort et monopolisaient l'attention de l'elfe Miskeen. La professeure poussa légèrement la porte pour regarder un peu plus la jeune fille, Margaret. Cette dernière ne le savait pas, mais sa mère biologique se tenait devant elle. Même que la Spinnet se surpris à sourire lorsque sa fille se jeta sur le jeune Azar pour le rouer de coups. Elle avait le même tempérament qu'elle... Un peu plus et Catherine se surprenait à l'encourager, mais au lieu de cela, elle tourna les talons au regard de l'elfe. Pas peu fière de voir que la petite fille ne se laissait pas marcher sur les pieds. En revanche, il ne fallait pas s'immiscer. Catherine avait promis, de toute façon, de ne pas révéler son identité avant la majorité de la jeune Dubois. En fin, elle avait décidé de faire cela, pour donner un cadre familial presque parfait à sa fille. Ce qu'elle ne pouvait lui donner elle-même.

Ayant noté dans un coin de son cerveau que Camille désirait la voir au Trois Balais à 11h30, la brune allait remonter vers la chambre qu'elle avait occupée toute la nuit lorsqu'elle croisa deux personnes aux allures un peu lugubre. L'odeur forte de la fumée semblait imprégner leurs habits. La Spinnet avait deviné d'où le duo venait et était intrigué par l'enveloppe qu'ils venaient de déposer et qui avait disparu comme par magie. Si la professeure allait passer son chemin sans faire grand cas de la présence de ces deux personnes, elle ne pu se résoudre à ne rien dire face à la réaction de la femme qui la détaillait et lui jetait un regard mauvais.

Sans dire un mot, cette Missy se mit à l'invectiver et à parler comme si Catherine n'était pas devant elle. Ce que la Québécoise craignait se passait réellement dans les rangs de l'Organisation. Les gens se questionnaient sur sa légitimité. Si autrefois elle se serait écrasé et aurait donné raison à cette chipie, la Spinnet resta bien droite et écouta cette « nettoyeuse », soulevant un seul de ses sourcils.


CATHERINE : Missy... J'ai dormi comme un bébé, dit-elle ironiquement. Je ne sais pas si on te l'a dit, mais il y a seulement les personnes qui travaillent et qui font quelque chose de leur dix doigts qui font des erreurs. Et tu vois Missy, je crois que tu ne comprends pas très bien quel est ton rang... Si on t'envoie nettoyer mes « merdes », comme tu dis, c'est parce que tu n'as pas le niveau d'avoir ne serait-ce qu'une once des mes privilèges. Si vous voulez bien m'excuser, la princesse des glaces va se préparer pour sa rencontre avec Camille...

Bousculant au passage la Graves d'un bon coup d'épaule et lui jetant un regard noir, Catherine passa son chemin vers l'escalier, avec de lancer sans se retourner une dernière phrase au duo.

CATHERINE : Je n'ai pas la prétention de remplacer Lyanna, mais j'ai au moins la décence de faire quelque chose pour l'Organisation, moi.

Sans plus, la Québécoise monta vers sa chambre, furieuse. Elle bouillonnait de l'intérieur et si cette Missy n'avait pas été de l'Organisation et si les enfants n'avaient pas été dans la pièce à côté, la Spinnet aurait laissé sa rage parler. Au lieu de cela, elle s'enferma dans la chambre, jetant par la fenêtre le journal qui trônait toujours sur sa table de chevet. Elle devait se préparer pour sa rencontre avec Camille. Son avenir se jouait peut-être en ce moment même, à Poudlard.

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5