Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

disease
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : disease
Créé : 21/02/2020 à 22:31:02 - Modifié : 01/08/2022 à 12:12:28





Elle s'enferma chez elle à double tour, paniquée et la respiration courte. Elle sentait encore l'adrénaline s'écouler langoureusement dans ses veines, désireuse de plus d'aventures qu'elle n'étais pas capable de s'offrir pour l'instant. Elle sentait ses pulsations cardiaques encore intenses se calmer peu à peu après qu'elle se soit emmitouflée dans ses draps de soies, laissant la tension redescendre.
Qu'avait-elle fait ? Était-ce un don d’amener le malheur ?

Tendue, la jeune femme décida de prendre un bain pour détendre ses muscles dolori sous le stress. Elle ouvrit la fermeture éclair de sa robe rouge moulante de velours, le passant au dessus de ses longs cheveux noirs ébènes sans prêter la moindre attention dans l'état dans lequel ils finiraient, elle le jeta quelque part dans la pièce, décrochant ensuite son soutien-gorge, se péchant légèrement afin de baisser le dernier tissu lui restant sur le corps, elle poussa un cri étouffé en sentant des lèvres chaudes et mouillés tracer leur route sur sa nuque avant qu'elles ne viennent suçoter sa peau. Cette odeur familière qui entourait ses hanches la fit sourire quelque peu. Son fiancé, Taeseok, caressait doucement sa peau blanchâtre. Puis, décelant une anomalie chez sa bien-aimée, il la lâcha.

Un léger voile de tristesse balaya le regard de la Kye puis, elle rentra dans sa salle de bain luxueuse sans se retourner. Elle s'en voulait de ne pas l'aimer autant qu'il l'aimait. Les tourments de l'amour était peut-être la pire chose au monde.
Elle entra dans la cabine de douche, l'eau coula doucement sur son corps. La froideur de l'eau lui remit les idées en place, elle devait trouver un moyen de rattraper la situation. Mais vers qui pouvait-elle se tourner ? La maladie se propageait dans la petite ville de Killarney et elle ne pouvait rien faire pour l'arrêter. Plonger dans ses pensées, un visage lui revint. Le visage d'une blonde, plutôt mignonne.
Angele.

~

L'asiatique fit claquer ses talons haut, sa démarche indiquait aux élèves de s'écarter sur son chemin. Elle était motivée, elle savait ce qu'elle voulait. Elle entra dans ma bibliothèque sous le regard intrigué des peu d'élèves (pour la plupart de Serdaigle) qu'il y avait avant d'étirer ses lèvres carmin et tendit un message destinée à l'ex Serdaigle.


"Dans mon bureau à 21h"



↳ RPG entre Angele et Kathleen Kye
↳ Img : @pinterest.

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 23/02/2020 à 00:05:16 - Modifié : 23/02/2020 à 00:06:27

* C'était un matin paisible, à l'image du ciel dont les rares nuages amenaient une touche de douceur dans cet océan de bleu. Les rayons du soleil filtraient à travers les vitres de la bibliothèque et venaient chatouiller ceux qui se trouvaient là. Angele, les yeux fermés, visage au soleil, était une de ceux qui profitaient de ces rayons matinaux. A Poudlard, il faisait plus souvent gris que beau, c'est pourquoi il fallait savoir profiter des rares moments de soleil.

La bibliothécaire s'étira paresseusement. Le soleil la mettait toujours de bonne humeur, peu importe à quel point sa journée était mauvaise. Et comme aujourd'hui la journée ne faisait que commencer, Angele décida qu'elle serait bonne.

Mais journée ensoleillée ne signifiait pas pour autant journée à ne rien faire. Alors la jeune femme bâilla un bon coup et se leva d'un bond pour se réveiller. Elle sortit de son bureau et commença à arpenter les rayons pour voir si tout se passait bien du côté des élèves. C'est alors qu'elle vit une jeune femme avancer droit dans sa direction. A sa démarche assurée, Angele la reconnut tout de suite : Kathleen Kye, la professeure de dragonologie.

L'ancienne Serpentard se planta devant Angele et lui tendit un bout de parchemin sans lui adresser un mot. La bibliothécaire, interloquée, prit le parchemin, et tandis que Kathleen s'éloignait, lança : *


— Heu... bonjour peut-être ?

* Agacée par cette attitude, Angele tourna les talons et s'engouffra dans un rayon vide. Elle examina alors le parchemin, qui, même si elle n'aimait pas la façon dont on lui avait transmis, l'intriguait. Le message était aussi froid que son émetteur : Kathleen lui donnait rendez-vous le soir-même dans son bureau. *


COULOIR DES PROFESSEURS, 20H58


* Angele était nerveuse, raison pour laquelle elle était en avance - ce n'était pas dans ses habitudes. Et pour cause : elle ne savait pas ce qui l'attendait derrière cette porte, ni ce qu'on lui voulait. Kathleen n'avait fourni aucune explication en lui donnant le message, le matin-même. Cette journée qui s'annonçait si sereine avait été gâchée par ce stupide bout de parchemin qui avait travaillé Angele toute la journée. Que lui voulait-on ? Et pourquoi elle ? *

[ 20h59. Encore une minute. ]

* La bibliothécaire connaissait peu l'ancienne Serpentard. Les deux s'étaient côtoyées durant leur scolarité à Poudlard, mais d'aussi loin qu'Angele se souvienne, elles n'avaient jamais vraiment communiqué. Il faut dire qu'Angele était un peu plus âgée, et surtout, elle évitait de fréquenter des Serpentard, surtout ceux qui aimaient les ennuis. Depuis que la professeure avait été nommée en dragonologie à Poudlard, les deux n'avaient échangé que quelques politesses, rien de plus. *

[ 21h. C'est l'heure, ma vieille. ]

* L'espace d'un instant, la bibliothécaire hésita. Il était encore temps de prendre ses jambes à son cou et de prétexter une soudaine montée de fièvre si on lui demandait des comptes. Mais elle chassa vite cette option de ses pensées. Après tout, elle n'avait aucune raison d'avoir peur.

Elle frappa trois coups à la porte puis, après quelques secondes, approcha son visage et dit : *


— C'est Angele Hamilton... la bibliothécaire.


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 23/02/2020 à 17:21:10 - Modifié : 16/05/2020 à 22:07:38

Woah, MAIS- blbl tu RP trop bien patate :ooo

Non relu




Après avoir donné, ou plutôt tendu le papier à la bibliothécaire. Kathleen se rendit dans sa salle de cours.


Âgée de vingt-et-un ans, Kathleen était professeur de Dragonologie à Poudlard. Ayant vécu entouré de dragonologiste c'était une évidence pour la jeune femme, mais cela facilita aussi grandement ses études en Dragonologie, ayant déjà les connaissances requises pour passer l''examen plus tôt. C'était sa deuxième année, ici, en tant que professeur et aussi étonnant cela puisse-t-il paraître, certains de ses élèves n'avaient que quatre ans de moins qu'elle et s'amusaient à se mêler de sa vie privée, et surtout de sa vie sentimentale qui était un véritable désastre bien que l'alliance qu'elle portait était censé prouver le contraire.

Bien évidemment, la Kye remettait les trop-curieux à leur place mais ils n'arrêtaient jamais vraiment. Et ne voulant pas se faire mal voir par le Doyen en tuant -verbalement bien sûr haha...- un élève, elle se contentait de les lyncher pendant ses cours.


Sa salle de cours était vide. Situé dans les cachots elle avait tout d'une pièce peu rassurante. L'odeur de brûlé s'émanait de la pièce ainsi que la lourde odeur de l'encens. La Kye aimait particulièrement cette odeur qui lui rappelait bien des souvenirs. Elle s'assit à son bureau de style baroque avant de poser son regard désintéressé sur ses parchemins à corriger. Elle soupira, elle n'avait pas choisi ce métier pour rester assise sur une chaise à corriger des absurdités venant de personne voulant seulement avoir des points en plus sur leurs moyennes.


La montre à gousset de la jeune femme tiquait à chaque secondes l’oppressant un peu plus. Le temps était compté et elle le perdrait à corriger des copies. Mais avait-elle vraiment le choix ? Elle ne devait pas être soupçonné par les aurors qui la surveillait déjà de très près. Encore un faux pas et elle allait tomber dans les bras des aurors.


Elle repoussa ses copies sur le coin de son bureau et replaça correctement ses cheveux ébènes. Son regard s'accrocha sur sa montre qui indiquait 20h 58. Elle sourit, sentant la présence d'Angele devant la porte. Elle était ponctuelle, et c'était admirable.


Elle lui indiqua de rentrer avant de la saluer. La nippo-coréenne se leva de sa chaise et s'adossa a son bureau.



-Merci d'être venue, je sais que la méthode que j'ai employé pour te faire passer ce message était quelque peu...désagréable m'enfin. Elle étira ses lèvres carmins de manière à dévoiler ses dents blanches, inutile de dire que son sourire était faux, mais il avait toutes les caractéristiques d'un vrai, quoiqu'il ait l'air un peu effrayant sur les bords... Elle invita l'ex-serdaigle à s’asseoir sur les fauteuils vert impérial situé au fond de la salle et poursuivit son discours. Si je t'ai contacté aujourd'hui c'est pour parler d'une affaire secrète. D'un coup de baguette magique, elle fit apparaître un parchemin où la carte du Royaume Uni était figuré Killarney est une petite ville situé au sud ouest de l'Irlande et depuis peu, une sorte de virus mutant touchant uniquement les sorciers est apparu dans cette dernière. Elle se présente en premier lieu sous forme d'une fièvre affaiblissant les défenses immunitaire du sorciers le fatiguant et l'empêchant de se servir de ces pouvoirs cependant, cette dernière s’aggrave au fil du temps empêchant le sorcier à bouger n'importe quels muscles de son corps, l'empêchant par conséquent de se nourrir, étant dans l'incapacité de digérer. On compte déjà dix cas, et plusieurs morts. Notre mission est d'arrêter cette maladie, et nous ne pouvons faire appel à personne. Elle baissa la tête, l'air faussement triste. Kathleen était bonne comédienne, c'est indéniable Une meute de dragon hybride habite près de se village, et si jamais les aurors, ou le ministère s'en mêle, l'écosystème des dragons hybrides sera perturbé, les obligeant à attaquer. Et je pense que tu connais les aurors, quand ils sont en mission, les animaux n'ont que trop peu d'importance. Elle marqua une pose dans son élan lyrique. Qu'en dis-tu ? Bien évidemment si la maladie se propage et mute encore, nous serons dans l'obligation de le signaler...

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 24/02/2020 à 19:52:14

Patate toi-même :o

* Après avoir frappé à la porte et s'être annoncée, Angele fut invitée à entrer. Elle découvrit une salle de cours sinistre et qui sentait un mélange de brûlé et d'encens. Une salle dans laquelle la bibliothécaire ne s'était pas rendue depuis la fin de sa scolarité, il y a déjà des années de cela. Voyant Kathleen se lever de sa chaise et s'adosser à son bureau avec une prestance qu'Angele n'aurait jamais, l'ancienne Serdaigle eut l'impression d'être à nouveau l'élève convoquée par son professeur. Heureusement, Kathleen prit la parole et la ramena vite à la réalité : *

— Merci d'être venue, je sais que la méthode que j'ai employée pour te faire passer ce message était quelque peu... désagréable m'enfin.

* Et elle lui sourit de toutes ses dents.

Angele répondit par un sourire qui devait plutôt ressembler à une grimace. Ce sourire ne la rassurait guère, mais au moins, Miss Kye était consciente que son attitude du matin n'était pas des plus diplomatiques.

La professeure invita son interlocutrice à s'asseoir. Angele accepta poliment, même si elle se sentait peu à l'aise avec tout ce vert. *


— En effet... mais c'est oublié. Est-ce que je peux savoir pourquoi je suis ici ?

* Elle l'avait enfin posée, cette question qui lui brûlait les lèvres et l'avait taraudée toute la journée. Heureusement, Kathleen ne laissa pas le suspense planer plus longtemps. *

— Si je t'ai contactée aujourd'hui c'est pour parler d'une affaire secrète.

* Les yeux d'Angele s'écarquillèrent. Une affaire secrète ? Voilà qui devenait palpitant ! Ou effrayant.

Ainsi donc, il existait une maladie qui touchait les sorciers et portait atteinte à leurs pouvoirs. Et cette maladie était en train de se propager. Au fur et à mesure que Kathleen la décrivait, Angele affichait une expression de douleur croissante, allant jusqu'à porter les mains à sa bouche. Kathleen marqua ensuite une pause. Angele s'en voulut de l'avoir jugée trop vite : c'était peut-être quelqu'un de bien, finalement. Elle semblait en tout cas prendre les choses à coeur.

La bibliothécaire ne réussit qu'à murmurer : *


— C'est horrible...

* Puis, reprenant contenance, elle tenta d'analyser la situation. *

— Si je comprends bien, cette maladie est une double menace : d'une part parce qu'elle peut se propager à tous les sorciers, d'autre part parce que les dragons risquent d'attaquer... Et parce que leur écosystème sera perturbé, bien sûr * , s'empressa-t-elle d'ajouter.

Une chose, cependant, l'avait interpellée dans les propos de la spécialiste des dragons : elle avait parlé de mission. "Notre mission est d'arrêter cette maladie". La mission de qui ? Et qui avait fait appel à elle ? Tant de questions se bousculaient dans la tête d'Angele. Mais pour l'heure, il n'y a qu'une chose qu'elle voulait savoir. *


— Mais... pourquoi avoir fait appel à moi ?


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 25/02/2020 à 23:54:11 - Modifié : 16/05/2020 à 22:09:28

nah ! é_è patate haché va !


C'était assez marrant pour l'Asiatique de voir la peur se dessiner sur le visage harmonieux et quelque peu naïf de la Hamilton. La voir évoluer dans le bureau de la Kye c'était comme mettre un chaton en compagnie d'un tigre.


La jeune brune failli pouffer à la tentative (raté) de sourire de la bibliothécaire. Il est clair qu'elle ne pourra jamais faire la couverture de Sorcière hebdo, m'enfin, elle aimait ce genre de personne banal qui lui redonnait confiance en elle instantanément. Car oui, Kathleen avait beau avoir un sourire blanc éclatant, un visage fin et beau ainsi qu'un corps d'un mannequin, elle n'était pas pour autant sûre d'elle. Bien que certains s'entête à dire qu'elle est la personne la plus narcissique du monde, dès qu'elle se retrouve devant son aîné, c'est une tout autre personne...


Après un murmure de la part de la bleu et bronze, un petit blanc s'installa. Kathleen n'était pas mal à l'aise, bien au contraire. Elle regardait distraitement la jeune femme en train de réfléchir. L'asiatique était plutôt sereine, elle avait déjà calculé auparavant la réaction d'Angele.


Puis elle reporta son attention sur elle après quelques secondes de réflexion. Et Kathleen ré-afficha sa mine quelque peu soucieuse. Puis après avoir résumé la situation selon son point de vue, elle replongea dans ses pensées.
La Kye soupira silencieusement en regardant Angele se noyé sous le flot de ses pensées, attendant patiemment qu'une bouée la fasse remonter sur terre.


La Kye afficha une mine timide, et en bafouillant quelque peu, elle répondit :



-Et bien...C'est parce que j'ai toujours admiré ta clairvoyance et ta vivacité d'esprit...tu étais en 7ème année et moi encore en 4ème année et..je t'admirai beaucoup...Hum, c'est un peu ridicule hum.


Kathleen sourit intérieurement, elle savait comment la société marchait, et elle savait comment les humains fonctionnaient. M'enfin, dans ce cas là, ce n'était qu'un demi-mensonge...


Elle balaya cette pensée de son esprit, si elle ne coupait pas tout de suite ce moment gênant, et faussement émouvant cela allait retarder ses plans.



-Que dis-tu d'y faire un tour pour voir ?


Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 29/02/2020 à 21:26:37

Disoulée pour le retard :x

[ Pourquoi avoir fait appel à moi ? ]

* C'était la question qui préoccupait Angele depuis que Kathleen avait commencé à lui expliquer la raison de ce rendez-vous. Les deux jeunes femmes ne se connaissaient presque pas - pour ne pas dire pas du tout - et pourtant, Kathleen n'avait pas hésité à lui parler de cette maladie top secrète. Mais Angele décida de le prendre bien. On devait lire sur son visage que c'était une personne de confiance, c'était plutôt flatteur.

La bibliothécaire restait néanmoins dans l'incompréhension. Kathleen l'avait-elle choisie parce qu'elle avait l'air fiable ? Ou parce qu'elle avait accès à la réserve de la bibliothèque, qui contenait peut-être des réponses à ses questions ? La réponse que lui fit la professeure fut des plus surprenantes. *


— Hé bien... C'est parce que j'ai toujours admiré ta clairvoyance et ta vivacité d'esprit... tu étais en 7ème année et moi encore en 4ème année et... je t'admirais beaucoup... Hum, c'est un peu ridicule hum.

* Cette révélation était d'autant plus étonnante que la professeure s'était mise à bafouiller. La grande Miss Kye, qui était d'ordinaire si sûre d'elle et si condescendante ! Pour la première fois depuis qu'elle était dans cette salle, Angele se détendit. Elle voulut s'empêcher de sourire mais n'y parvint pas. Ainsi, Kathleen Kye l'avait admirée, elle, une simple Serdaigle sans histoires. C'était inconcevable... mais flatteur. Angele se pinça les lèvres pour réprimer ce sourire idiot. *

— Ah... ah bon...

* Elle avait envie d'en savoir plus et s'apprêtait à interroger Kathleen, mais celle-ci désira revenir au coeur du sujet. *

— Que dis-tu d'y faire un tour pour voir ?

* Ce fut au tour d'Angele de bafouiller. *

— Heu... là, maintenant ? Heu... d'accord, pourquoi pas.

* Elle s'était imaginé rentrer dans ses appartements et poursuivre la lecture du roman palpitant qu'elle avait commencé l'après-midi même. Elena, l'héroïne, devait retrouver Nino, son amour d'enfance, après quinze ans de séparation. La bibliothécaire brûlait de savoir la suite. Mais il y avait des vies en jeu. Elena attendrait.

La bibliothécaire se leva pour indiquer à Kathleen qu'elle était prête. Elle n'était pas très à l'aise car elle ignorait ce qu'elle allait découvrir une fois là-bas. Et puis, il faisait froid et nuit dehors. Une chance qu'elle ait pensé à prendre son manteau avant de venir. *


Merci Vitaly !
Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 29/02/2020 à 21:26:54

Disoulée pour le retard :x

[ Pourquoi avoir fait appel à moi ? ]

* C'était la question qui préoccupait Angele depuis que Kathleen avait commencé à lui expliquer la raison de ce rendez-vous. Les deux jeunes femmes ne se connaissaient presque pas - pour ne pas dire pas du tout - et pourtant, Kathleen n'avait pas hésité à lui parler de cette maladie top secrète. Mais Angele décida de le prendre bien. On devait lire sur son visage que c'était une personne de confiance, c'était plutôt flatteur.

La bibliothécaire restait néanmoins dans l'incompréhension. Kathleen l'avait-elle choisie parce qu'elle avait l'air fiable ? Ou parce qu'elle avait accès à la réserve de la bibliothèque, qui contenait peut-être des réponses à ses questions ? La réponse que lui fit la professeure fut des plus surprenantes. *


— Hé bien... C'est parce que j'ai toujours admiré ta clairvoyance et ta vivacité d'esprit... tu étais en 7ème année et moi encore en 4ème année et... je t'admirais beaucoup... Hum, c'est un peu ridicule hum.

* Cette révélation était d'autant plus étonnante que la professeure s'était mise à bafouiller. La grande Miss Kye, qui était d'ordinaire si sûre d'elle et si condescendante ! Pour la première fois depuis qu'elle était dans cette salle, Angele se détendit. Elle voulut s'empêcher de sourire mais n'y parvint pas. Ainsi, Kathleen Kye l'avait admirée, elle, une simple Serdaigle sans histoires. C'était inconcevable... mais flatteur. Angele se pinça les lèvres pour réprimer ce sourire idiot. *

— Ah... ah bon...

* Elle avait envie d'en savoir plus et s'apprêtait à interroger Kathleen, mais celle-ci désira revenir au coeur du sujet. *

— Que dis-tu d'y faire un tour pour voir ?

* Ce fut au tour d'Angele de bafouiller. *

— Heu... là, maintenant ? Heu... d'accord, pourquoi pas.

* Elle s'était imaginé rentrer dans ses appartements et poursuivre la lecture du roman palpitant qu'elle avait commencé l'après-midi même. Elena, l'héroïne, devait retrouver Nino, son amour d'enfance, après quinze ans de séparation. La bibliothécaire brûlait de savoir la suite. Mais il y avait des vies en jeu. Elena attendrait.

La bibliothécaire se leva pour indiquer à Kathleen qu'elle était prête. Elle n'était pas très à l'aise car elle ignorait ce qu'elle allait découvrir une fois là-bas. Et puis, il faisait froid et nuit dehors. Une chance qu'elle ait pensé à prendre son manteau avant de venir. *


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 16/03/2020 à 23:25:04 - Modifié : 16/05/2020 à 22:10:53

en retard moi ? noooon


La Kye prit à la volée deux masques sur son bureau et s'approcha de la jeune femme avant de prendre délicatement son bras. Dans un "pop" sonore, les deux jeunes femmes se téléportèrent dans une clairière à l’orée du bois. Il faisait sombre, et la lune était caché par des nuages gris. Un hurlement de loup se fit entendre au loin, déchirant le silence pesant. Elles étaient dans une réserve naturelle précédant le village de Killarney.


Kathleen haussa les épaules, elle n'avait pas vraiment peur ; après tout, elle côtoyait régulièrement des "dragons" ! Elle tendit un masque à la caucasienne avant d'enfiler le sien.



-Il est ensorcelé, surtout ne l'enlève pas. J'espère que tu n'es pas une âme sensible haha...Le village compte peu de cas, mais ces derniers sont en sale état et, il y a un certain nombre de décès aussi. Les corps traînent dans la rue, personne ne veut y toucher, de peur d'être contaminé...


Elle avança dans la nuit noire, alors que ses talons faisait craquer les brindilles. La baguette à la main, elle traçait son chemin entre les arbres alors que les hurlements perdurait. Au loin, des lumières se dessinaient, on pouvait y apercevoir un village.


Elles arrivèrent très vite dans le petit village vide. Malgré l'obscurité épaisse, on pouvait distinguer très clairement les corps sur le sol. Kathleen jugeait qu'il y en avait peu, mais elle n'était pas vraiment objective si elle comparait ce massacre aux mutineries de ses parents. De plus, un cadavre au sol était déjà trop. Mais Kathleen avait vécu, et vu des choses qui la rendait insensible à ce spectacle macabre.


Sa baguette s’illumina au bout suite au sortilège d'allumage (nda : en gros un lumos ^^') avant de la diriger vers un cadavre présent près d'elles.
Du sang séché traçait un chemin entre son nez et sa bouche, son teint était blanc et ses yeux grand ouvert. Elle se retourna vers Angele.



-Voilà...hum, tu tiens le coup ? Sinon, j'ai pu observer que chacun des malades avant leur mort saignaient abondamment du nez. Comme ce jeune homme...


Elle était impassible et bien trop calme devant ce spectacle. Kathleen avait la réputation d'une insensible, et c'était totalement validé. Elle avait, très jeune, regardé la mort en face.
La mort n'était plus une ennemie, mais une amie.

[/i][/color]

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 24/03/2020 à 14:30:01 - Modifié : 24/03/2020 à 14:35:10

Désolée pour le retard, à mon tour :x

* A peine Angele eut-elle le temps de donner son approbation que Kathleen la saisit par le bras pour transplaner. Les deux jeunes femmes atterrirent près d'un bois, dans une clairière. C'était une atmosphère à faire froid dans le dos. Angele regarda autour d'elle : il faisait si sombre qu'on distinguait tout juste les arbres. Puis elle leva la tête et devina la lune, cachée derrière d'épais nuages. *

[ Manque plus qu'un cri de loup et on a le décor parfait pour un film d'horreur. ]

* A ce moment, un loup hurla au loin. La jeune femme sursauta : une telle coïncidence était-elle possible ? Mais elle se reprit. Elle ne voulait pas passer pour une trouillarde auprès de Kathleen, même si en réalité elle l'était. L'ancienne Serpentard, au contraire, semblait indifférente à cette atmosphère lugubre, et tendit à Angele un masque, avant de lui expliquer son utilité. *

— Merci * , murmura Angele, et elle mit son masque avec des gestes peu assurés.

Ce que venait de lui dire la professeure de dragonologie lui avait glacé le sang : des cadavres dans la rue ! Elles allaient certainement en rencontrer. Et Angele n'était pas prête. Elle n'avait jamais vu de cadavre de sa vie, sauf dans les films, et elle avait peur de la mort. Mais Kathleen avançait déjà. Angele la rattrapa, effrayée à l'idée de la perdre de vue et de se retrouver seule dans ce lieu inquiétant. Elles progressèrent lentement, en silence, baguette à la main. Angele restait collée aux semelles de Kathleen et regardait souvent ses propres pieds avec appréhension, de peur de marcher sur un cadavre. Elle tenta de se rassurer : Kathleen était là, elle savait ce qu'elle faisait, il n'y avait rien à craindre.

Après un temps qui parut très long, elles arrivèrent à l'entrée d'un petit village. Angele se sentit d'abord soulagée d'être sortie du bois, mais elle distingua rapidement les corps étendus au sol. Tout ne faisait que commencer.

Sa gorge se noua. Elle serra sa baguette un peu plus fort et resta près de Kathleen, qui finit par s'approcher d'un cadavre. Angele s'approcha aussi, ajustant son masque. L'odeur qui s'échappait du cadavre était immonde, et lorsque la professeure éclaira le visage du mort de sa baguette, la bibliothécaire eut toutes les peines du monde à se retenir de vomir. Elle voulut crier d'horreur et s'enfuir en courant, mais elle réussit à se maîtriser et ne laissa échapper qu'un faible couinement. Le mort avait les yeux ouverts, de grands yeux épouvantés, et du sang avait coulé du nez à sa bouche.

Kathleen, qui dut deviner l'état de fébrilité d'Angele, lui demanda : *


— Voilà... hum, tu tiens le coup ?

* Bien sûr que non, elle ne tenait pas le coup. Et encore, c'était un doux euphémisme. Mais Angele ne voulait pas perdre la face. *

— Heu... plus ou moins...

* Kathleen se mit alors à faire le compte-rendu de ses observations. Ses propos étaient clairs et dénués de toute subjectivité. Angele fut frappée par cette force qui sembler habiter la professeure, alors qu'elle, elle était au bord de l'évanouissement. Comment Kathleen parvenait-elle à garder un air impassible et ce ton si détaché ?

Angele fit un violent effort pour se concentrer non pas sur les corps déformés jonchés sur le sol, mais sur ce que Kathleen disait. Elle parvint à répondre : *


— Ca donne déjà une piste. Est-ce que tu as cherché les causes d'un tel saignement ?

* Elle se redressa. Le corps puait fortement : est-ce que c'était normal ? Elle n'avait jamais vu de cadavre auparavant. C'était peut-être une autre piste, mais par peur de révéler son ignorance, la bibliothécaire préféra garder le silence.

Pour montrer qu'elle s'intéressait à la chose, elle fit quelques pas et s'approcha d'un autre cadavre. En réalité, tout cela lui répugnait et elle n'avait qu'une envie : fuir cet endroit ignoble. Mais elle se força. Avec dégoût, elle se pencha un peu mais pas trop : elle tint son visage éloigné du corps mais tendit sa baguette pour éclairer le second cadavre, et elle put constater que Kathleen disait vrai. Elle se redressa. *


— Et c'est comme ça dans tout le village ?


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 11/04/2020 à 03:37:43 - Modifié : 16/05/2020 à 22:03:30

La mort, la fin d’une vie, le repos éternel de l’âme, ou pour d’autre encore, le retour vers le seigneur tout puissant. Kathleen n’était ni croyante ni peureuse. La mort ne lui faisait pas peur, elle la côtoyait beaucoup trop régulièrement pour en avoir peur. En vérité elle cragnait belle et bien la mort, mais pas la sienne, celle des autres.


Elle avait grandit seule, seule sans personne. Ses parents se consacraient à l’éducation du seul mâle de la famille, laissant Kathleen seule à longueur de journée. Mais au milieu de cette obscure solitude était apparu sa lumière, sa source de courage. Son frère adoptif qui, malgré son statut de « mâle héritier » ne prenait pas de haut la jeune japonaise. Il l’acceptait, qu’elle était fille ou non, qu’elle était bête ou non, qu’elle était décevante ou non.
Daiko.


Son regard s’était perdu dans les pupilles fixes du cadavre, lui rappelant ceux du cadavre de son frère adoptif. Elle secoua sa tête, ce n’était guère le moment de penser à ses traumatismes.


-Non mais, j’ai l’impression que la maladie provoque une sorte de bouchon qui s’éjecte par le nez, au vu de la quantité anormale de sang sortant du nez des cadavres je veux dire...Ou alors c’est tout simplement une fière hémorragique mais j’en doute fortement en sachant que le sang ne sort d’aucun n’autre endroit.


Elle fixa encore une fois le défunt. Il était beau, avec ses grands yeux bleus et ses cheveux noirs ébènes. Une pointe de culpabilité vint s’enfoncer un peu plus profond dans le coeur de la Kye. C’était douloureux. Est-ce normal de vouloir entraîner le plus de monde possible dans sa folie ?


-Non, dès que j’ai une journée de libre je viens enterrer ces pauvres gens. Il n’y a que ici ou on peut voir des cadavres au sol.



Elle sortit de sa poche un petit carnet avant de commencer à dessiner le cadavre. Ses traits étaient fluides, ses effets ombrés bien trop réussi, un dessin beaucoup trop beau. On en oublierai presque qu’il s’agit d’une vrai représentation, et non pas d’un simple dessin gore. Elle releva les yeux vers Angele. Elle ne semblait pas très à l’aise en ces lieux, mais, qui le serait aussi...



-Tu as peur de la mort je me trompe ?



Il était si nombreux, ces humains à craindre l’irréfutable mort. Il valait mieux l’accepter au plus vite. C’est en acceptant le fait qu’on mourra un jour qu’on apprend à vivre. C’est dur mais rien n’est plus douloureux que vivre dans la demi-mesure. Vivre c’est passionnel, c’est unique, c’est excitant.
Mais pourtant certains trouvent leurs passions en faisant du mal au gens, involontairement ou volontairement...comme une certaines Kathleen Kye..

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 07/05/2020 à 13:27:56

* La professeure de dragonologie eut un moment d'absence, les yeux perdus dans le vide. Angele, anxieuse, attendit sa réponse. Pendant ces quelques secondes, elle eut une vision d'une Kathleen la laissant tomber, elle se retrouvant seule dans ce village inconnu, au milieu des cadavres. Elle s'efforça de repousser cette pensée. Au même moment, Kathleen reprit ses esprits : *

— Non mais, j’ai l’impression que la maladie provoque une sorte de bouchon qui s’éjecte par le nez, au vu de la quantité anormale de sang sortant du nez des cadavres je veux dire... Ou alors c’est tout simplement une fièvre hémorragique mais j’en doute fortement en sachant que le sang ne sort d’aucun n’autre endroit.

* Angele hocha la tête, muette, oubliant que dans la pénombre, son interlocutrice ne la voyait pas. La bibliothécaire n'était pas une scientifique, et ses connaissances dans le domaine médical et anatomique étaient très limitées. Elle ignorait ce qu'était une fièvre hémorragique, mais cela n'empêchait pas son esprit de créer toutes sortes d'images de sang qui giclait et de bouchon qui sortait par les narines.

La seconde réponse de Miss Kye rassura d'abord Angele : puisqu'elle venait régulièrement enterrer les morts, le reste du village devait être désert. Angele se dit qu'elle ne verrait pas pire aujourd'hui, c'était déjà ça. Elle ressentit à nouveau de l'admiration pour Kathleen : c'était une femme bien, puisqu'elle prenait le temps de venir enterrer les morts au lieu de les laisser se décomposer sur la voie publique. Après tout, elle n'était pas obligée de le faire. *


[ "Dès que j'ai une journée de libre"... Quelle drôle d'occupation, quand même. ]

— J'admire ton engagement dans cette affaire. Et c'est un beau geste de ta part. Tout le monde ne ferait pas ça.

* À commencer par Angele. Elle préférait cent fois être dans son lit à lire ses bouquins à l'eau de rose que de transplaner dans un endroit glauque pour enterrer des inconnus.

Mais même si elle était désormais convaincue que Kathleen était quelqu'un de bien, Angele ressentait un certain malaise vis-à-vis de la jeune femme. Cette indifférence face à la mort, cette froideur qui la caractérisait... que cachait-elle ? Qu'avait-elle pu vivre pour devenir comme ça ? Comme pour confirmer ce qu'elle pensait, la spécialiste des dragons sortit un carnet et se mit à dessiner le cadavre près duquel elle se trouvait. Angele ne put réprimer une moue d'horreur et son corps se raidit. Comment Kathleen pouvait-elle dessiner un mort avec autant de détachement, alors qu'Angele, elle, n'avait qu'une envie, c'était d'effacer cette horrible vision à tout jamais ?

Comme si elle lisait dans ses pensées, Kathleen lui lança : *


— Tu as peur de la mort je me trompe ?

* Cette question, tranchante, osée, transperça la bibliothécaire telle une flèche de glace. Déstabilisée, elle resta figée sur place, ne sachant comment réagir. A l'évidence, Kathleen l'avait percée à jour. Inutile de se dérober et d'essayer de passer pour quelqu'un de courageux. La jeune brune revint alors sur ses pas et s'arrêta à environ un mètre du cadavre que Kathleen dessinait sur son carnet. Elle avoua : *

— Oui, c'est vrai, la mort me fait peur. Je redoute le moment qui précède la mort, mais ce qui vient après m'effraie encore plus.

* Elle hésita avant de lâcher : *

— Je n'ai jamais vraiment côtoyé la mort de près. C'est pour ça que je ne suis pas à l'aise, ici. Je ne sais pas ce que tu as vécu pour réagir de cette façon, mais moi c'est quelque chose que je ne connais pas.


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 16/05/2020 à 22:02:19

j'ai un pocco bougé déso, d'ailleurs, je fais appelle aux sens d'Angele !

Son engagement ? Kathleen ne pu retenir un sourire. En vérité, elle était obligée, c'était un devoir pour sa conscience. Mais elle ne corrigea pas la jeune femme, c'était toujours agréable pour l’ego de se faire admirer. C'était malsain, pour une erreur qu'elle avait faite, elle se retrouvait complimenté. Mais ça, qui le savait ?
Elle termina son dessin rapidement ne préférant pas penser quant à son implication dans cet incident.


La bibliothécaire se figea à la question de l'Asiatique. Sa réaction en disait long sur sa réponse, il était évident qu'elle avait peur de sa fin, de son repos éternel. Cela ne surpris guère la Kye, qui, en vérité posait juste la question pour l'exposer à la vérité stupide que la bibliothécaire craignait. La mort allait arriver, pourquoi avait-elle peur ?



-Ce qui vient après ?


Il n'y avait rien après, rien du tout. C'était le vide, le rien, le néant. Que pouvait-il y avoir après à part le vide ? Un paradis ? Un enfer ? Elle n'y croyait pas, ou du moins, elle n'y croyait plus. Elle avait tant subi qu'elle ne croyait plus à la justice divine.


En vérité, elle était fatiguée, fatiguée d'espérée que quelque chose advienne de son âme après sa mort. Elle voulait du repos, un repos éternel, elle ne voulait plus subir et faire subir. Elle ne voulait pas jouir des plaisirs du Paradis, ou les tourments de l'Enfer, elle voulait le calme, la paix, le silence, éternellement. Après avoir trop vécu, elle voulait que son âme ne vive point après elle. Et, dans un sens, c'était compréhensible.


Elle releva la tête vers elle, encore pensive.



-J'ai vécu des choses que je ne souhaite à personne de vivre, j'ai vécu...


Elle se perdit sans ses pensées et se noya dans un flot de souvenir. Des visages, une multitude de visage, certains chaleureux, d'autres froids et fermés. Des actions, bonnes, mauvaises, désagréables, agréables.
Elle sortit de son état second, décidément...



-Tu n'es pas à l'aise ? Pardon...Je me doutais que cet endroit n'était pas euh...adapté ? Passons d'abord au cabanon avant de rentrer d'accord ? J'ai des papiers à prendre.


Elles traversèrent le village sombre, éclairé seulement de leurs baguettes. Derrière eux, l'angoissant écho de leurs pas mêlé au silence malsain de la mort. Le vent souleva doucement les cheveux noirs de la professeur de dragonologie, et au loin, un croassement de corbeau se fit entendre. Et alors qu'elles se rapprochait du cabanon, elles virent un corps inanimé. A la différence des autres, il n'y avait pas de sang sortant de son nez, et aucune blessure était visible à première vue. Il semblait juste, endormi, mais la pâleur de son visage indiquait qu'il était plus que ça...


Kathleen le dévisagea rapidement avant de rentrer dans le cabanon, pour prendre ses papiers. Elle ressorti plusieurs minutes plus tard, et tendit son bras à Angele.



-Nous pouvons rentrer.



Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 12/07/2020 à 14:06:32

* Oui, Angele craignait la mort, et ce qui venait après. Après avoir fait cet aveu, elle se sentit vulnérable, plus que jamais. Elle était là, dans le noir, dans un village glauque rempli de cadavres, avec une femme énigmatique à qui elle venait de révéler une de ses peurs les plus enfouies alors qu'elles se connaissaient à peine. Mais pourquoi ?

La bibliothécaire se sentait mal à l'aise. Elle n'était pas dans son élément, contrairement à Kathleen Kye, qui semblait parfaitement calme, comme si elle avait toujours vécu dans ce type de décor. Le malaise d'Angele augmenta lorsque l'ancienne Serpentard commença à parler mais sans terminer sa phrase, comme si elle était sur le point de se confier mais se ravisait au dernier moment. Ou peut-être parlait-elle pour elle-même ? Mais qu'avait-elle donc vécu de si terrible pour en être arrivée là aujourd'hui ?

Avec sa faible expérience en matière d'événements tragiques, Angele pensa qu'elle n'était pas en mesure d'imaginer ce qu'avait été le passé de Kathleen. Son passé... et pourtant, elle était si jeune ! Angele pencha la tête pour signifier à son interlocutrice qu'elle l'écoutait, mais Kathleen se tut pour se perdre dans ses pensées. Angele brûlait d'en savoir plus, mais elle n'insista pas : elle ne voulait pas que Kathleen se braque.

Quand elle revint à elle, la professeure entraîna Angele un peu plus loin, vers un certain cabanon dans lequel elle devait récupérer des papiers. Elles traversèrent le village en silence, à la lueur de leurs baguettes. La bibliothécaire s'habituait à ce décor lugubre et avait moins peur, ce qui laissait le temps à son cerveau pour se poser des questions. Quel était ce cabanon, quels étaient ces "papiers" ? Cela ne la regardait peut-être pas. Oui mais quand même, elle avait été entraînée dans cette histoire, elle avait le droit de savoir, non ?

En attendant Kathleen qui était dans le cabanon, le regard d'Angele fut attiré par un corps inanimé à quelques pas de là. Elle ne l'avait pas vu en arrivant, ses pensées étant dirigées vers ces fameux papiers. Elle s'approcha avec précaution et se pencha au-dessus de son visage. Celui-ci était très pâle, mais Angele fut frappée par un détail : contrairement à tous les autres corps qu'elle avait vus à l'entrée du village, celui-ci n'avait aucune trace de sang sortant de son nez. Serait-il mort d'une autre manière ? Mais alors, comment ? Etait-il mort, au moins ? Angele se recula brusquement à la pensée que le corps puisse se réveiller et lui agripper la cheville. Dans sa précipitation, elle trébucha, et quand elle se releva, Kathleen la rejoignait. Celle-ci lui tendit son bras pour transplaner. Angele la regarda, tendit le bras et... *


— Attends.

* Elle laissa retomber son bras et respira profondément. Elle avait l'intuition que leur mission ici n'était pas terminée. Elle désigna du menton le corps inanimé : *

— Regarde ce corps : il n'a pas de sang sous le nez... Je crois qu'il y a encore des choses à découvrir ici.

* Angele invita Kathleen à examiner le corps. Quant à elle, elle releva la tête et plissa les yeux en direction du cabanon. Elle sentait qu'on ne lui disait pas tout. *


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 19/07/2020 à 18:17:06

-Cela ne nous regarde pas.


Sa voix était sèche, son regard froid. Elle semblait s'être refermée comme une huître. Elle n'aimait pas tellement se mêler des affaires autres que les siennes. C'était une personne très égocentrique, très nombriliste. Ce qui, d'ailleurs, lui apporte beaucoup de problème au quotidien.


-Si cet homme est mort d'autre chose que la maladie, il ne nous concerne point. Et je ne préfère pas être mêlé à des histoires de meurtre.


Elle avait prononcé ces paroles en regardant la jeune femme dans les yeux. Dans la pénombre, son regard avait prit une lueur étrange. L'asiatique rangea les papiers qu'elle tenait dans sa poche avant de poser son regard sur le défunt.


-La vie est triste pour certaines personnes. Mais je suppose qu'on ne récolte que ce que l'on sème.


Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Était-ce un sourire triste ou un sourire ironique ?
La professeure n'aimait pas cette curiosité et cette innocence s'émanant de la bibliothécaire. Mais dans un autre, cela signifiait qu'elle s’impliquait. Elle reporta son regard sur le cabanon. Visiblement, cela l’intéressait de savoir ce que cachait ce mystérieux lieux.



-Ne serait-il pas plus intelligent de revenir demain ? Je voulais simplement vous montrez les lieux aujourd'hui.


Elle avait prit une voix douce, elle n'avait pas besoin de curieux pour l'instant. Elle lui tendit la main.

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 05/08/2020 à 10:22:13

* Certes, Angele n'aspirait qu'à retrouver son lit et son bouquin à l'eau de rose, mais pourtant, elle commençait à se prêter au jeu. Et si quelques minutes plus tôt elle voulait quitter à tout prix cet endroit, à présent elle serait bien restée un peu plus longtemps pour examiner ce nouveau cadavre, différent de tous les autres. Elle était plutôt fière de sa découverte, se sentant presque l'âme d'une détective, mais Kathleen coupa court à toute interprétation d'une voix sèche et froide.

Dans sa voix perçait de l'agacement, et lorsque Kathleen regarda Angele dans les yeux, la bibliothécaire crut même y percevoir un ton de menace. Soit elle se fichait éperdument de ce cadavre, soit elle savait quelque chose qu'elle ne voulait pas révéler. Etait-ce lié à ces papiers qu'elle venait de récupérer dans le cabanon ? Peut-être... ou pas.

Angele ne voulut pas prendre le risque d'insister et de s'attirer les foudres de la dragonologiste, dont les réactions semblaient imprévisibles. Elle capitula et tendit docilement son bras à sa collègue, non sans avoir jeté un dernier regard en direction du cadavre. *


— Comme tu voudras.

* Mais elle était bien décidée à en découvrir davantage, même si cela n'avait rien à voir avec la mission. Et puisque apparemment elles allaient revenir, elle aurait tout le loisir d'investiguer. *


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 11/08/2020 à 13:18:43

Kathleen avait un plan. Il était certes, complexe et risqué mais si elle voulait réussir, elle devait prendre en main sa vie. Ses décisions, ses choix de vie. Tout ça était intimement liée et parfois elle regrettait. Elle se demandait où, où avait-elle prit un mauvais chemin ? A quel moment ? Peut-être était-ce tout simplement les Dieux qui depuis sa naissance s'amusaient de sa situation ? A quel moment dut-elle renié ses origines ? Son nom ? C'était ses peurs ? Ce sont nos craintes qui nous aveuglent et qui nous pousse à la faute. Mais était-ce juste de remettre tout cela sur une peur ? Est ce que tout le mal du monde pouvait être seulement justifiable ?


Les jeunes femmes rentrèrent dans un "pouf" bruyant. Mais Kathleen était encore dans ses pensées. A vrai dire, elle ne savait pas comment agir. Parfois elle avait des remords, des peines, des regrets. Jusqu'à ce que la voix de la voix de l’orgueil vient lui susurrer au coin de l'oreille que ces gens ne méritent que cela.



-On y retourne demain ?


Sa voix était éteinte, faible. Fatiguée de se battre avec soi même, toutes ces contradictions qui lui montait à la tête. Elle s'était mit en mode automatique. Elle s'éloigna sans même attendre sa réponse. Alors qu'elle était à quelques mètres, le son de ses talons aiguilles cessèrent d'émettre un claquement. Elle se retourna avant de lui dire.


-Ce fut un plaisir de passer la soirée avec toi. Même si les conditions n'étaient pas très...charmante. A demain.


Elle s'éloigna. Etait-ce par politesse qu'elle s'était retournée ? Par envie ? Qui sait ? Elle disparue au détour d'un couloir sombre, accompagné du claquement régulier de ses talons sur les dalles froides de Poudlard, à présent endormi.

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 14/11/2020 à 12:03:50

* Les deux femmes rentrèrent dans un "pouf" sonore et se retrouvèrent dans le bureau des cachots. Elles avaient quitté cet endroit il n'y a pas si longtemps, et pourtant, Angele avait l'impression qu'une semaine s'était écoulée. Ce qu'elle avait vu dans cet endroit dépassait tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Elle était désorientée, comme si elle avait plongé la tête la première dans une pensine et avait atterri dans un monde qui n'était pas le sien. A présent, elle revenait à la réalité : elle revenait au château, à ses livres, son quotidien plan-plan. Mais les horreurs qu'elle avait vues ce soir, c'était ça, la réalité de Kathleen...

D'ailleurs, la professeure ne semblait pas perturbée ; elle paraissait même lasse. Lorsqu'elle parla d'y retourner le lendemain, Angele sentit ses poils se hérisser. Elle le savait, elles en avaient parlé à peine deux minutes plus tôt. Mais à présent qu'elles étaient revenues au château, cette idée était plus difficile à accepter. Y retourner... replonger dans ce cauchemar.

La bibliothécaire n'eut même pas le temps de montrer son hésitation ou d'émettre une objection car Kathleen Kye s'éloignait déjà. Quel manque de considération ! Angele serra les poings. *


[ D'accord, super. Elle me fait venir, m'emmène dans un endroit rempli de cadavres, ne m'explique quasi rien et me laisse en plan une fois de retour. ]

* Comme si elle avait entendu ses pensées, la spécialiste des dragons se retourna : "ce fut un plaisir de passer la soirée avec toi. Même si les conditions n'étaient pas très... charmantes. A demain." *

— Heu... à demain.

* Angele n'eut pas le temps d'en dire plus, Kathleen avait déjà disparu. La bibliothécaire se retrouva seule dans les cachots, avec ses inquiétudes et sa frustration. Pourquoi n'avait-elle pas eu le courage d'affronter sa cadette et de réclamer de vraies explications ? Pourquoi acceptait-elle d'être utilisée à ce point, sans vraiment de contrepartie ?

La jeune femme, furieuse contre sa propre faiblesse, se hâta de remonter dans sa chambre. Une fois dans son lit, elle n'essaya même pas d'ouvrir son livre. Elle se blottit sous sa couette et se promit d'avoir dès le lendemain une vraie discussion avec Kathleen. *


Merci Vitaly !
Préfet
Elfe des Trois Balais
[Avatar]
Serpentard
5e année
Titre : Re : disease
Créé : 12/09/2022 à 12:06:00

ça se passe à l'époque

Le soleil pointait à peine le bout de son nez que Kathleen était déjà debout, elle avait convaincu son amie la professeur de potion Nevan de lui prêter quelque chaudrons et autres ustensiles utiles pour ses expériences, idem pour le professeur d'alchimie, où là, elle ne pris pas le soin de demander et chipa discrètement les affaires de ce dernier dans la salle de classe. Qui pourrait deviner qu'il s'agissait de Kathleen ; probablement personne.

Elle avait peut-être une solution, un remède. Mais pour qu'il marche il fallait encore d'autres ingrédients. La jeune asiatique toussa quelque peu, pour s'étirer par la suite. Son corps était dolori, et une fatigue inexplicable la ralentissait. Elle dormait pourtant et se nourrissait correctement, pourquoi serait-elle donc fatigué ?

Ces pensées rendirent grognon la jeune femme qui savait pertinemment la raison. La petite voix dans sa tête ne cessaient de poser des questions rhétoriques seulement pour agacer la jeune femme. Et cela marchait, elle était d'une humeur de chien.

Il lui fallait un grimoire, le grimoire. Mais Kye l'avait caché après la mort mystérieuse du villageois. Et son esprit lui jouait des tours, elle avait conscience qu'elle perdait petit à petit la mémoire, ajoutant à cela ses douleurs musculaires et sa fatigue, rien n'était là par hasard...

Elle avait intérêt à se dépêcher de trouver une solution à ce bourbier avant que les aurores mettent leurs gros nez dedans. Et Angele allait pouvoir aider. Sa bonté, ou naïveté allait etre utile pour lui faire gagner du temps, mais encore fallait-il qu'elle lui accorde sa confiance.

Kathleen avait trois heures de cours aujourd'hui. Elle se prépara pour ses cours, pour s'y rendre. Ce n'était guère palpitant, les élèves avaient tous pris cette matière pour leur ajouter des points mais aucun n'étaient réellement intéressé par la discipline que la Dragonologie était. La Kye n'arrivait elle pas à rendre le cours interessant ? attrayant ? Elle était trop vieille ? trop inintéressante ?

Non. Non. Non.

Elle était jeune ! Elle le savait ! Elle avait des beaux cheveux noirs uniforme, un visage sans rides, des yeux pétillants ! Comment pourrait-elle être vieille ? C'était eux le problème. Eux qui l'insultait.

Son front était froncé et on visage figé dans une expression de violence, ses pupilles avant rétrécies et fixaient avec haine ses élèves qui quittaient la salle de classe pour l'heure du déjeuner. Son rythme cardiaque était effréné et à tout moment elle pouvait exploser de colère.

Elle n'était pas vielle, elle ne le serait jamais. Qu'ils meurent tous s'il le faut, elle ne vieillira pas.

Elle s'assit sur son bureau, sa respiration saccadé par la colère qui la prenait aux tripes. Respire, Qu'elle s'ordonnait de faire. Elle ne devait pas perdre ses moyens. Elle devait réussir. Elle devait être jeune. Pour toujours.

TOC TOC TOC.

Qui était-ce ?

Joueuse de Quidditch
Héritière de Dumbledore
[Avatar]
Serdaigle
1re année
Titre : Re : disease
Créé : 12/02/2023 à 18:44:29

* Angele dormit très mal cette nuit-là. C'était prévisible : ce n'était pas tous les jours qu'on rendait dans un village glauque rempli de cadavres... Enfin, pour quelqu'un comme Kathleen Kye, peut-être que si. Mais ce n'était pas le quotidien d'une personne dont la plus grande folie était d'emmener dans sa chambre des livres de la bibliothèque sans les avoir inscrits dans le registre des emprunts.

Vers cinq heures du matin, la jeune femme abandonna l'idée d'essayer de se rendormir. Elle resta allongée, les yeux ouverts, et se refit pour la énième fois le film de la veille. Cela semblait tellement surréaliste qu'elle en vint à se demander si elle n'avait pas rêvé. Ou cauchemardé, plutôt. Mais une douleur au bras lui confirma que tout cela était bien réel. Ces affreuses images défilaient en boucle dans sa tête, encore et encore, si bien qu'Angele finit par ne vouloir qu'une seule chose : oublier cette soirée et ne plus être mêlée à cette histoire.

Mais les paroles de la professeure de dragonologie lui revenaient en mémoire : « À demain ». Qu'est-ce qui l'attendait, aujourd'hui ? Si la veille, Kathleen lui avait simplement "montré" les lieux, qu'allaient-elles faire à présent ? Qu'attendait-elle de la bibliothécaire ?

Angele ne croisa pas son "acolyte" au petit-déjeuner, ni à la pause de midi. Tourmentée par ses interrogations, elle ne put attendre la fin de la journée. Dès la fin du repas, elle décida de se rendre dans le bureau de dragonologie.

Kathleen Kye ne semblait pas en meilleure forme qu'Angele, mais sans doute pas pour les mêmes raisons. Décidée, la bibliothécaire se posta debout devant le bureau de la professeure : *


— Il faut qu'on reparle d'hier.

* Elle n'aimait pas prendre la parole de cette façon, mais il le fallait. Il en allait de son équilibre mental. Elle prit une grande inspiration et croisa les bras en signe de protestation, avant d'enchaîner : *

— Tu m'as entraînée dans une histoire qui me semble louche et à laquelle, après réflexion, je ne veux pas être mêlée. Pour être tout à fait honnête, j'ai l'impression de ne pas connaître toute la vérité...

* Elle marqua une pause, sondant l'expression de Kathleen. *

— ... et je ne veux même pas la connaître, en fin de compte. Et puis surtout, c'est trop dur pour moi, tous ces morts et ce sang, cette maladie... Tu n'as pas choisi la bonne personne, voilà. Ce château est rempli de personnes intelligentes et douées : je ne doute pas que tu trouveras quelqu'un de plus qualifié que moi pour t'aider dans ta "mission". Je te souhaite bonne chance pour la suite.

* Elle n'avait pas préparé son discours mais elle en fut plutôt satisfaite. Après quelques secondes à rester plantée là, elle jugea qu'il serait bon de quitter la pièce : ça se passait comme ça dans les films. Alors elle tourna les talons et se dirigea vers la sortie. *


Merci Vitaly !
Retraité
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : disease
Créé : 03/11/2023 à 01:02:33

Je comprends.

Ainsi parla la jeune Kye, d'une simplicité touchante. Elle avait prévu cette réaction de la délicate et tendre Angèle, et cela n'éveillait en elle que peu d'étonnement. Un sourire mélancolique se dessina doucement sur le visage de Kathleen. Elle avait la beauté d'une énigme et les yeux empreints d'une profonde mélancolie, comme si elle avait porté sur ses épaules le fardeau des âmes perdues. Les flammes d'une vieille lampe à l'huile vacillante derrière elle, jetèrent des ombres fantomatiques sur ses traits tourmentés, soulignant son air de désespoir. Théâtre des maux, son visage dévoilait les stigmates de la douleur, une prestigieuse illusion d'un mal feint, dissimulé à l'œil de tous, tel un mystère impénétrable. Son ambition l'avait aveuglée et l'avait poussée à mener des expériences téméraires.

Cependant, elle ne pouvait se résoudre à la voir s'éloigner, du moins pas maintenant. La Kye observait avec attention qu'Angele n'avait nullement évoqué la possibilité de dénoncer l'affaire à une autorité plus compétente, serait elle réellement le tombeau de son secret ? Dans ce retrait apparent, on devinait simplement la terreur, celle qui étreint l'âme à l'idée de retourner dans ce lieu lugubre, mettant à rude épreuve les nerfs de la frêle Angele, et Kathleen le concevait : Mais le temps était compté. La maladie se propageait rapidement, laissant une traînée de victimes sans espoir derrière elle. Elle savait que la décision qu'elle devait prendre était une transgression morale impardonnable, mais sa soif de connaissance était devenue une obsession incontrôlable. Elle était prête à tout pour sauver sa propre existence, même si cela signifiait condamner une innocente à une destinée funeste. Il ne lui manquait plus que le grimoire.

Elle ébaucha un raclement de gorge, comme si, tourmentée, elle cherchait à s'extraire de l'abîme de ses pensées.


En effet tu ne connais pas toute la vérité...

Elle resta silencieuse quelques instants pour s'assurer d'avoir bien capté l'attention de la bibliothécaire.

Mais je comprends qu'elle ne t'intéresse plus ou pas ! il est vrai que cette situation est difficile à gérer, surtout quand on y est guère introduit correctement et pour cela j'aimerais te présenter mes excuses.

En son visage, la sincérité transparaissait, peut-être, au plus profond d'elle-même, se révélait-elle dire la vérité ? Peut-être se consumait-elle de regrets, tourmentée par l'inconfort de mêler autrui à son destin, contrite de son incapacité à atteindre d'emblée ses desseins, contrainte de différer ses aspirations du fait de l'assaut de l'épidémie.

Mais la vérité est parfois effrayante ! Et c'est bien pour ça que j'ai voulu t'en dispenser !


Lança t'elle, comme si elle voulait retarder ses mots.

Avant de te laisser partir j’aimerais juste m’assurer que tu ne sois guère contaminée…J’ai pris mes précautions bien sur, pour que tu ne sois impacter, mais devant l’évolution de la maladie j’aimerais être sur que tu vas…bien.


Elle lui parlait doucement et articula le "bien" avec une douceur qui était inconnu à Angele, un "bien" qui voulait surtout s’assurer que la jeune femme tenait le coup aussi mentalement et qu’il n’était guère aisé de vivre et d’expérimenter ce qu’elle venait de vivre. Comme si cette "prévention" et dépistage de ce mal était surtout mental.
Elle dévoila la porte de sa chambre, comme pour l’inviter à entrer afin de prendre les constantes de la jeune bibliothécaire.


ALLÉLUIA

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5