Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Reste du monde

Filature à l'anglaise
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Filature à l'anglaise
Créé : 18/01/2024 à 13:22:24

_____
Bruxelles, 14h00

Le ciel était gris à Bruxelles. Une certaine effervescence semblait s'être emparé de la ville, qui doucement, se voyait recouverte d'un léger manteau de neige. Les voitures claxonnaient. Les enfants jouaient, en se lançant boule de neige par-dessus boule de neige. Tout cela ressemblait à un film, tellement que la scène était féerique.

Dans le Parc de Bruxelles, une femme, emmitouflé dans son trench coat foncé, était installée su un banc. Elle semblait profiter de l'air plus que frais, mais elle était habituée. Entre son pays natal et son lieu de résidence, le froid à Bruxelles n'avait rien d'exceptionnel. Regardant les passants chercher refuge dans un café ou sous le toit du Vaux Hall, la jeune femme n'était pas là par hasard. Elle suivait quelqu'un. Ce dernier se tenait près d'uje des fontaines et il semblait attendre quelqu'un.

Après plusieurs minutes, sans âme qui vivent, l'homme avait décidé de quitter le Parc. Sans savoir qu'il avait quelqu'un sur les talons. Après avoir marché, passant par un dédal de boulevards et de petites rues, l'homme entra finalement dans un bâtiement qui semblait abriter plusieurs résidences. Ce fut à ce moment que la filature prit une tournure intéressante.

Appuyée contre un lampadaire à quelques mètres de l'endroit, Catherine attendait et observait chaque personne qui passait devant l'endroit. Elle sentait que quelque chose allait se passer. Quelque chose d'inhabituel. Car cela faisait déjà quelques jours qu'elle suivait cet homme, sans voir de changement dans sa routine. Jusqu'à ce jour.

16h00 sonna, quand une femme entra finalement dans le bâtiment et cette femme, la Spinnet la connaissait.


~

RPG entre Eleanor Van Green et Catherine Spinnet
Pour toute intervention, veuillez nous écrire
_____

Directrice de maison
Serveuse
[Avatar]
Gryffondor
Adulte
PJS de
Blondie
Titre : Re : Filature à l'anglaise
Créé : 07/03/2024 à 00:39:24

Le voyage avait été prévu de façon précipitée, mais c’était comme ça, avec Eliott, maintenant. Depuis qu’il avait commencé à voyager pour le travail, il se voyait contraint à ne pas voir grand monde pendant de longues périodes, avant d’avoir finalement un peu de répit l’espace de quelques jours et de pouvoir en profiter avec sa famille. S’il n’était pas revenu dans sa ville natale depuis maintenant deux ans, il invitait régulièrement sa sœur à lui rendre visite. Leur lien avait toujours été très fort et, même après la fin de leur études à Poudlard, ils avaient fait en sorte de passer le plus temps possible ensemble. Mais depuis quelques temps, il était beaucoup plus difficile pour elle de voir son frère, sans qu’elle n’en comprenne les raisons. Le boulot, le boulot… Mais il y avait autre chose, elle le sentait. Eux qui avaient toujours tout partagé, tout su l’un de l’autre, il y avait maintenant une barrière et cette barrière l’attristait.

Une semaine auparavant, elle avait reçu un hibou de sa part lui annonçant qu’il était actuellement à Bruxelles. Il lui proposait de venir le rejoindre pour la semaine, ne sachant si elle serait ou non disponible. Elle n’avait pas attendu une minute de plus pour lui répondre et lui renvoyer le hibou qui lui annoncerait sa venue le samedi suivant. A la date prévue, elle avait pris le train en direction de Bruxelles, la capitale belge, dans laquelle elle ne s’était encore jamais rendue. Outre le fait que cela lui octroierait un peu de vacances bien méritées, cette semaine lui offrait enfin l’occasion de passer un moment avec son frère.

Il était un peu moins de 16h et Eleanor marchait d’un pas rapide afin d’arriver au plus tôt à la résidence d’Eliott. Elle n’aimait pas être en retard et elle avait dit à son frère qu’elle arriverait en milieu d’après-midi chez lui. La route avait été longue et elle n’avait pas imaginé que le trajet depuis Londres serait si pénible. Son amour pour la neige, qui s’était abattue sur la capitale belge aussi bien que sur Londres, n’était pas partagé par les moldus, ce qui engendrait de nombreux soucis de transport et impactait même les transports magiques. Mais cela n’était rien, tant qu’elle parvenait à arriver à bon port.

Vêtue d’un manteau long et d’une écharpe bleue, elle avançait les mains dans les poches pour ne pas prendre froid. Elle avait fait expédier sa valise, de sorte qu’elle n’avait avec elle qu’un petit sac lui permettant de transporter le nécessaire en cas de besoin. Soulagée, elle arriva devant la porte de la résidence indiquée par l’adresse qu’Eliott lui avait transmise. Le numéro apparaissait de façon très visible sur la façade, si bien qu’elle n’eut pas de doute. Elle ne se donna pas la peine de frapper avant d’entrée, car c’était une habitude que les frères et sœurs avaient pris depuis leur enfance. Sa main vint se poser sur la poignée, qu’elle fit tourner doucement, puis elle pénétra dans l’entrée en refermant la porte derrière elle. Elle n’avait pas vu que, non loin de là, se cachait un visage familier.


Eliott ? Je suis là !

Elle avança doucement dans le couloir qui s’ouvrait devant elle, commençant à ôter son écharpe pour se mettre à l’aise. Aucune réponse ne vint, mais peut-être était-il occupé. Elle entreprit alors d’enlever sa veste à la suite de son écharpe afin de l’accrocher sur le portant, où trônait la veste et le chapeau de son frère, reconnaissable entre mille. Aucun doute, il n’était pas loin.

SALLE COMMUNE DE GRYFFONDOR | GRYFF'TIME | BUREAU DE GRYFFONDOR



Avatar par © Julien Kensington | PJS de Blondie
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Filature à l'anglaise
Créé : 08/03/2024 à 04:30:31

Posté à l'extérieur, Catherine observait le bâtiment avec attention. Elle savait que quelque chose n'allait pas. Elle le sentait. Le simple fait que la rencontre n'ait pas eu lieu laissait planer la possibilité qu'il allait y avoir un drame. Ce que la professeure voulait plus que tout éviter. Elle n'avait pas envie d'être la personnification de cevque les moldus appelaient "l'ange de la mort". La jeune femme prenait maintenant tous les moyens en sa possession pour éviter une autre mort et surtout, ne pas avoir ce genre d'incident sur la conscience. Car cette fois, une personne qu'elle connaissait était impliqué d'un peu trop près. Sans le savoir, bien sûr, mais tout de même impliqué.

Les minutes passèrent. La Van Green était déjà entrée et rien ne semblait bouger. Pas de lumière. De mouvement de rideaux. Rien. En soi, c'était bon signe. Cela voulait dire qu'elle n'avait pas été repérée, mais encore une fois, la Québécoise n'était pas tranquille. Quelque chose ne tournait pas rond. C'était trop... parfait. Le visage caché par le col de son long manteau, la Spinnet décida de traverser la rue et s'approcher de la résidence, quand la porte s'ouvrit à la volée. Un homme en sorti précipitament. Ce n'était pas le maître des lieux. Loin de là. Il était inconnu à la Spinnet. Cette dernière courut les derniers quelques mètres, sortant sa baguette et visant celui qui fuyait, mais elle arriva trop tard. Il venait de tourner le coin.

Elle se tourna donc vers la résidence, grimpant le petit escalier menant à l'intérieur. La porte était grande ouverte. Le tapis était de travers. Il y avait de la porcelaine brisée sur le sol. Catherine s'engouffra dans le petit salon, toujours sur ses gardes et ce fut à cet instant qu'elle fit face à face avec Eleanor. L'étonnement passé, la Directrice adjointe rebroussa chemin rapidement, allant vers le fond de la demeure. Pour finalement revenir, les sourcils froncés.


CATHERINE : Où est Eliott ? demanda-t-elle sèchement, sans plus, à sa collègue. Eleanor ? Où est Eliott ?

La Spinnet savait que les questions devaient se bousculer dans la tête de la Van Green. Surtout en la voyant là, à Bruxelles, dans le salon de son frère.

La réponse ne venant pas assez rapidement au goût de l'ancienne aiglonne, cette dernière tourna le dos à la Directrice de maison, prête à quitter l'endroit, sans plus d'explication.


Directrice de maison
Serveuse
[Avatar]
Gryffondor
Adulte
PJS de
Blondie
Titre : Re : Filature à l'anglaise
Créé : 13/03/2024 à 10:29:53

Eleanor continua à appeler son frère, mais la maison resta sans réponse. Aucun bruit ne trahissait sa présence et, généralement, il n’était pas du genre à ne pas se montrer lorsqu’elle arrivait. Un sentiment d’inquiétude commença à monter en elle. Ce n’était pas normal, car sa veste était pourtant là. Et c’était bien cela qui était inquiétant. Il aurait dû répondre. Elle l’appela encore, mais toujours aucune réponse. Elle décida de s’avancer dans le salon qui jouxtait l’entrée afin de voir si quoi que ce soit d’autre clochait. A première vue, rien ne paraissait étrange. Tout était en ordre, rangé. Toutefois, quand son regard se posa sur la table basse devant le canapé, son regard fut attiré par deux tasses posées sur le rebord de cette dernière. Toutes deux étaient vides mais le fond contenait encore des traces de liquide et le sachet de thé était encore présent dans chacune d’elles, humide. Cela signifiait que le contenu avait été bu il y a peu. Cela signifiait aussi que son frère n’avait pas été seul. Ou ne l’était pas… Où était-il donc ?

Elle n’eut pas le loisir de se poser la question plus longtemps. Un bruit émana de l’étage supérieur. Des bruits de pas martelaient le plancher du dessus, une personne semblait avoir été projetée contre un mur. Une porte s’ouvrit puis claqua fortement. Quelqu’un se mit à descendre l’escalier en courant. Intriguée et quelque peu terrifiée à la fois, elle se précipita hors du salon afin de voir si la personne – ou les personnes – qui descendait était son frère. Alors qu’elle voulait se diriger vers l’entrée, elle se fit bousculer par un homme qui n’était pas son frère. Il la heurta de plein fouet mais ne s’arrêta pas pour vérifier qu’elle n’avait rien. Il se dirigea vers le salon à toute allure, renversant sur son passage les deux tasses de la table basse ainsi que tout ce qui se trouvait dessus. Il attrapa une mallette qui se trouvait derrière le canapé. Dans sa hâte, il avait légèrement poussé ce dernier. Il manqua de tomber sur la table basse en se retournant. En détalant, car il n’y avait pas d’autre terme possible pour décrire son comportement, il poussa également la table basse, ce qui fit bouger le tapis, tomber le lampadaire qui se trouvait juste à côté. Il renversa tout sur son passage. Il se précipita sur la porte, l’ouvrit et se fila au dehors.

En l’espace de quelques secondes, la situation avait complètement été bouleversée. Que venait-il de se passer ? Elle se releva, complètement abasourdie. C’est alors qu’elle tomba sur un visage qui lui était très familier : Catherine Spinnet. Mais cela ne pouvait pas être Catherine, que ferait-elle ici ? Elle devait être très confuse. Eleanor se dirigea vers l’arrière de la maison, ne sachant que faire, espérant peut-être tomber sur son frère. En se retournant, Catherine était toujours là. Eleanor ne comprenait pas. Sans autre forme de procès, Catherine lui demanda où était Eliott. Eleanor ne comprenait pas. Comment connaissait-elle Eliott ? Pourquoi le connaissait-elle ? Elle ne pouvait pas, ce n’était pas possible. Catherine n’était pas devant elle, ce n’était pas Catherine.

Catherine bouillait, visiblement. Elle s’apprêtait à repartir, du fait de l’absence de réponse d’Eleanor et se dirigeait déjà vers la sortie. Alors qu’elle arrivait sur le pas de la porte, Eleanor l’interpela.


« Cath, attends ! »

Elle ne savait pas quoi dire, mais elle ne pouvait pas la laisser partir.

« Qu’est-ce qui se passe ? Et bordel, qu’est-ce que tu fais là ? »


SALLE COMMUNE DE GRYFFONDOR | GRYFF'TIME | BUREAU DE GRYFFONDOR



Avatar par © Julien Kensington | PJS de Blondie
Professeure
Coeur de Glace
[Avatar]
Poudlard
Adulte
Titre : Re : Filature à l'anglaise
Créé : 13/03/2024 à 21:38:42

Rien ne se passait comme prévu. Déjà, Catherine ne devait pas se faire voir. C'était raté. Puis, la Van Green n'était pas prévue dans l'équation. Avecvson frère, ils s'etaient à peine vu ces derniers mois et la professeure n'avait pas pensé qu'Eliott avait écrit à sa soeur. Surtout avec tout ce qui se passait dernièrement. Mais qu'est-ce qui se passait réellement ? La Spinnet ne pouvait le révéler. Encore moins à Eleanor.

Les deux femmes n'étaient pas si proche. Elles se connaissaient à cause du collège, mais elles ne se fréquentaient pas. Déjà parce que Catherine n'avait pas tendance à se mêler aux autres. Elle préférait garder cette réputation de femme froide et limita calculatrice. Toutefois, depuis sa rencontre avec Eurydice, l'ancienne aiglonne avait quelque peu changé. Elle avait laissé tomber ce masque qui était devenu une normalité à quelques reprises, quand elle croyait que personne ne la regardait. Il semblait que cela aussi fut raté. Juste à entendre son surnom de la bouche de la van Green, cela la fit frissonner. Sans se retourner et posant à peine le pied sur le balcon, elle répondit une excuse bidon pour ne pas faire face à la blonde.


CATHERINE : Je n'ai pas le temps.

Puis, avant même d'avoir eu le temps de faire un second pas, la voix de la Directrice de Gryffondor se fit entendre à nouveau. Levant son visage vers le ciel, Catherine devait se rendre à l'évidence. Elle n'allait pas s'en sortir si facilement. Si elle ne disait rien à ce moment, elle allait devoir le faire plus tard au château et ce n'était peut-être pas la meilleure des idées. En se retournant, doucement, la jeune femme fixa Eleanor de ses iris verts.

Revenant sur ses pas, la Spinnet referma la.porte derrière elle, la mâchoire crispée. Elle prenait du retard maintenant.


CATHERINE : Je te retourne la question. Que fais-tu ici ? Tu ne devais pas être là. Eliott n'a jamais dit que tu serais là. Et... Je n'ai aucun compte à te rendre, Eleanor. Loiiiiin de là, dit-elle en élevant légèrement la voix, en s'approchant de la blonde. Si ça ne te dérange pas, j'ai maintenant un problème important à régler.

Sans plus, la Québécoise s'avança vers la van Green. Cette fois-ci, elle n'allait pas fuire, car tant qu'à être là, elle allait fouillet un peu et ce fut exactement ce qu'elle fit, en silence, devant les yeux de la soeur de son informateur. En entrant de salon qui avait connu de meilleurs jours, la professeure ouvrit en grand un secrétaire et commença a fouiller parmi la paperasse, jetant au sol ce qui était inutile à ses yeux.

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Reste du monde

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5