Panneau d'Affichage
Chargement...

Connexion




Mot de passe perdu?

Le Grand Escalier

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Potion passionnante de patience
[Avatar]
Serdaigle
7e année
Titre : Potion passionnante de patience
Créé : 16/03/2023 à 00:44:55




Un rpg entre Tanguy Kerleal et Nemo Tzarela.
Pour vous incruster, demandez !

Voici plus d'un an qu'il s'était fait renvoyer de Beauxbâtons. Un an qu'il avait intégré Poudlard, baragouinant un anglais pathétique, plus âgé que la totalité des élèves de l'école, obligé de pratiquer la magie sous garde rapprochée. Une garde rapprochée particulièrement sévère et cynique. Très belle, cependant. Pas d'une beauté qui attire comme les croups attirent les ciseburines, plutôt comme la beauté d'un kelpy qui vous attire vers le fond, inexorablement, d'une douceur mortelle.
Pourtant, rien n'avait avancé, ou presque. Certes, il avait pris un peu d'assurance en magie aux côtés de miss Beauchamps. Elle lui avait inculqué des règles de maîtrise du corps et de l'esprit qui l'avaient rendu bien plus précis quand il lançait des sorts. Mais le Hasard finissait toujours par retrouver son chemin, faisant fit de la rigueur médicale dont faisait preuve Nemo, l'insultant presque, et prenait d'assaut sa magie, l'attirant de nouveau vers le fond, inexorablement. Aucune douceur mortelle à ce niveau, ceci dit. Non, tout était bruyant, coloré, étonnant, révulsant. Dangereux, également. Orchideus transformait les parapluies en tessons de verre, Incendio créait une flamme verte qui transformait l'eau en gelée à la groseille, Wingardium Leviosa faisait se contracter tous les coussins de la pièce sur le rythme des battements de son cœur. C'était le chaos complet, et aucune avancée réelle et concrète. On ne savait toujours pas pourquoi ni comment.
La méthode de sa tutrice était précise et scientifique. Son but était d'améliorer les probabilités que Nemo réussisse ses sorts. Elle était partie du principe qu'en ne laissant aucune place au hasard, alors ce dernier n'allait tout simplement pas se montrer. Hors, pour ne laisser aucune place au hasard, il suffisait de maîtriser chaque sort, de A à Z. L'intention, le geste, la pensée, l'émotion, la posture, la respiration, la mémoire, la prononciation... Nemo avait passé les premières semaines au château perclus de courbatures à cause des exercices physiques que Violette lui demandait d'effectuer pour améliorer sa précision et son endurance.
La rigueur dont il faisait désormais preuve, que Violette avait sculpté jour après jour, avait amélioré les résultats de leurs séances. Oui, Nemo ratait globalement moins de sorts, et le petit carnet que Violette remplissait consciencieusement tous les soirs avec ses observations le prouvait. Pourtant, même ça, ça n'était pas suffisant. Il avait passé sa 6e année presque cloitré dans le bureau de sa tutrice, répétant chaque exercice, chaque sort, chaque formule magique pour qu'elle soit parfaite aux yeux de l'exigeante briseuse de sorts. Il n'avait pas eu le temps d'avoir d'amis ou de profiter du château qu'il avait à peine exploré.
Il avait blessé quelques-uns de ses camarades, pensant sa maîtrise de certains sorts suffisante pour qu'il n'y ait aucun dégât. Désormais, il portait un bracelet argenté couvert de runes, au poignet. Créé par miss Beauchamps, il redirigeait toutes les blessures infligées aux autres par les fluctuations de sa magie sur lui-même, et passait depuis beaucoup de temps à l'infirmerie.

Mais ils n'avaient jamais vraiment eu le temps d'explorer le Pourquoi. Pourquoi, d'un coup d'un seul, Nemo s'était retrouvé doté de capacités extraordinaires. Extraordinairement étranges et illogiques. La magie avait beau être "magique", elle répondait à des règles précises, établies, étudiées par les nombreux théoriciens et théoriciennes de la magie. Il semblait être un cas nouveau et isolé. Et tout était parti d'une expérience effectuée quand il était en Cavalier Major (l'équivalent de la 4e année de Poudlard). Qu'avait-il voulu faire ? Et qu'est-ce qui avait pu mal se passer pour que tout dégénère comme ça ? Cela faisait quelques semaines qu'il ruminait à ce propos, n'osant pas parler de son projet à Violette. Il avait peur qu'elle le lui interdise, qu'elle le bloque dans son élan, qu'elle bride sa créativité, qu'elle l'empêche de savoir pourquoi. Il avait tenté à de nombreuses reprises d'inverser les choses, semant chaos et destruction sur son passage à Beauxbâtons, d'où il s'était fait renvoyer. Depuis qu'il était arrivé à Poudlard, il avait cessé toute recherche, malgré la curiosité qui le rongeait, malgré les idées qui se bousculaient sous son crâne et son amour de l'Expérimentation (sa matière préférée au palais) qui le démangeait.

Mais aujourd'hui, les choses allaient changer. Aujourd'hui, il avait trouvé un cachot isolé, avec très peu de passage, où il allait pouvoir reproduire l'Expérience qui avait tout fait basculer. Ironiquement, le but du jeu était de faire en sorte qu'une chaise ne puisse jamais basculer, restant en équilibre constant quelque soit la position dans laquelle elle était mise. Il avait travaillé avec potions et sortilèges combinés, et, pour être franc, il n'avait plus beaucoup de souvenirs de l'évènement. Bon, quelle était la meilleure façon de procéder ? Devait-il se lancer directement sur la chaise, ou tenter de créer plusieurs étapes ? Devait-il tenter de se remémorer les choses au maximum, ou allait-il devoir y aller au talent ? Peut-être qu'un élixir de Clairesprit, de niveau Cavalier Minor, pourrait permettre de faire le tri dans ses options... Facile à faire, mais ce souvenir aussi remontait à loin.

Il discutait de tout ça avec lui-même, à voix haute, tentant de mettre de l'ordre dans les dizaines d'ingrédients différents qu'il avait sorti de ses affaires et d'un peu partout à Poudlard. Il avait même emprunté quelques petites choses dans les réserves de Violette quand elle avait le dos tourné. Des ingrédients qui semblaient rares et chers, voire dangereux et interdits. Du venin d'acromentule, par exemple. Il n'était pas arrivé à ce stade de familiarités avec Chloto pour pouvoir le lui en demander. Enfin, il pouvait toujours lui demander, mais, la connaissant, elle aurait fait la distribution à sa manière. Le but était d'avoir le venin dans une fiole et non dans son bras, quoi.

Bon, peut-être qu'il allait commencer par un peu de Clairesprit. Il positionna son chaudron, pria Circé en hommage à sa tutrice qui ne jurait (littéralement) que par elle, et tenta un incendio pour allumer le tout. À la place de la moindre flamme, un rugissement de lion fit trembler les murs, et ce qui ressemblait à de la pulpe d'ananas commença à couler de sa baguette, avant de tomber sur la paillasse et de former des bulles épaisses et jaunes aux reflets irisés.
Le bruit fit sursauter Nemo, qui se tourna vivement vers la porte. Quelqu'un avait-il entendu ?! Il n'avait vraiment pas envie d'expliquer quoi que ce soit à quiconque, mais alors vraiment pas. Et il avait maintenant des bulles d'ananas [ (??? Des bulles d'ananas ??? Non mais vraiment...) ] qui s'agitaient devant son chaudron résolument éteint. Ça commençait bien...



♪ Cliquez pour écouter la voix douce de Carter Spall ♪

Je suis également Violette Beauchamps
Veilleuse des Couloirs & Boutiques, Serveuse et Architecte.
Joueur de Quidditch
[Avatar]
Gryffondor
6e année
Titre : Re : Potion passionnante de patience
Créé : 18/03/2023 à 09:03:19

S'immobilisant un instant, Tanguy se frottait les oreilles. Qu'avait-il entendu, au juste ? Un rugissement ? Circonspect, il se demanda alors depuis quand la Direction autorisait les Zouwus de la Valise à s'éparpiller dans le château. Parmi eux se trouvait probablement celui de Mhulane, qui en parlait comme si la créature était aussi inoffensive qu'un chaton de fléreur : tout le reste de la Maison, quand il l'écoutait raconter ses dernières sorties en compagnie du gigantesque félin, craignait plus la bête qu'il n'admirait leur capitaine en dresser un.

Le Gryffondor s'arrêta un instant. Seul résonnait encore un faible écho consécutif au grondement qui avait retenti. En fermant les yeux, il tâcha de distinguer l'origine du son qui mourait. Elle lui sembla venir des étages inférieurs... Tanguy ouvrit brusquement les yeux tandis qu'il avait tourné sur ses talons et rebroussait chemin. Le couloir réfléchit les claquements de ses grandes enjambées sur le sol dallé : il prit les escaliers fous et descendit quatre à quatre les marches, attendant parfois que l'un d'eux daignât bien offrir son seuil afin qu'il pût l'emprunter. Enfin, quelques minutes plus tard, il était arrivé au niveau des cachots, dont les ouvertures sombres en contre-obscur dégageaient un impression de glace. Faisant fi des regards courroucés de quelques Serpentard qui le regardaient passer, il se dirigea non vers leur salle commune, mais vers les cachots de Potions.

Devant la salle de classe, il entendit des bruits de voix diffus, bientôt couverts par une exclamation supérieure : le professeur de potions donnait cours. Tanguy poursuivit sa route, jetant un œil dans le judas de chacune des portes qui séparaient le sombre couloir des autres cachots. L'un d'eux, cependant, avait la porte ouverte. Le Breton avança jusqu'à lui, et s'arrêta sur le seuil.

Le cachot n'était pas vide : un élève, probablement un Serdaigle d'après sa robe, lui tournait le dos, penché au-dessus d'un chaudron, tandis que sa main saisissait plusieurs objets qui étaient vraisemblablement des ingrédients. Intrigué, le garçon pénétra doucement dans la pièce, et jeta un coup d'œil derrière l'épaule de l'inconnu, qui, après avoir jugé sa taille, lui semblait avoir son âge.


Oh ! tu fais une potion ? Voyons ça !

[Avatar]
Serdaigle
7e année
Titre : Re : Potion passionnante de patience
Créé : 21/08/2023 à 18:34:51 - Modifié : 21/08/2023 à 18:48:25

Évidemment qu'il allait être entendu, avec le vacarme que le Hasard venait de lancer ! Un Gryffondor le fit sursauter en passant dans son dos. Il l'invita à faire la potion devant lui. Nemo se trouvait un peu pris au dépourvu, mais il ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas faire cette simple potion avec le nouveau venu ! Il semblait sympathique, à première vue.

Ah heu bah, oké, dit-il avec une petite hésitation. C'est une philtre de Clairesprit, une préparation très facile. Est-ce que tu aimerais préparer la préparation avec ma compagnie ? Si tu veux je peux écrire la recette de comment préparer la préparation sur un papier.

Son accent à couper à la hache le fit un peu rougir. Il espérait qu'il ne s'entendait pas tant que ça, même s'il y avait peu d'espoirs. Le sorcier fit apparaître un bout de parchemin avec une recette écrite d'un mouvement de baguette ultra précis. Elle était écrite en français, mais Nemo ne fit même pas attention.


PHILTRE DE CLAIRESPRIT
Pour des pensées éclairées, une voix sûre et l'un-peu-plus de chacun
    50g de poudre d'améthyste
    30g de poudre de diamant
    120g de poudre de pierre de lune
    5 branches de sauge des korrigans
    1 cl de sang d'être de l'eau
    50 ml de sang de licheur
    dix plumes de jobarbille
    2 oeufs de runespoor
    5 poils de sphinx
    1L d'eau du lac de la forêt de Brocéliande

Faites préchauffer votre chaudron.
Sur une paillasse, mélangez les poudres minérales et étalez-les sur une couche fine mais régulière. Tracez des sillons à travers la poudre méth. Gabriel-Gabin Gaubert--Gauthier. Irriguez avec le sang d'être de l'eau et de licheur. Laissez absorber jusqu'à ce que l'appareil luise et prenne des reflets irisés.

Une fois le chaudron chaud, versez-y l'eau de Brocéliande. Incorporez les poils de sphinx méth. Perrault (version musicale). Pentagrammez la sauge des korrigans et ajoutez-la au mélange. Remuez dans le sens inverse des aiguilles d'une montre jusqu'à disparition de la sauge et passage au vert. Passez à feu vif. La vapeur doit être brûlante et rougeoyante. Faites voler les plumes dans la vapeur pour qu'elles s'incorporent au mélange. Elles devraient se dissoudre avant d'arriver dans l'appareil. Celui-ci doit passer du vert au rouge (reflets bleus).
Séparez le rouge du blanc des oeufs de runespoor. Salez le chaudron avec les coquilles des oeufs. Ajoutez le blanc au chaudron, et mélangez jusqu'à ce que la mixture devienne grise. Laissez reposer.
Faites un puits dans votre appareil sur paillasse, et incorporez les deux rouges des oeufs dans le puits. Pétrissez méth. Parmentier. Envoyez bouler la pâte. Plongez-la dans le chaudron. Elle se dissout en laissant échapper une odeur de courage et d'ambition lors d'un soir de demi-lune. Remuez NSESNOSO. Le philtre doit maintenant être d'un bleu translucide avec vapeur élégante et lumineuse. À consommer frais.

Attention, l'un-peu-plus est général et ne touche pas que vos qualités. L'effet s'estompe au bout de quelques heures ou après consommation d'un cœur d'artichaut.

Bon, voici la recette, dit-il. Elle est très simple à suivre vraiment. Est-ce que tu souhaites faire le commencement avec moi ? Nous devons étaler les poudres, c'est simple. Sinon tu regardes, pas grave.

Nemo n'attendit pas le jeune homme - dont il ne s'était même pas demandé le nom - et plaça une balance sur la table dans un bruit sonore. Les bocaux subtilisés à miss Beauchamps se vidèrent petit à petit tandis qu'il mesurait tout ça patiemment, avec précision. Son nez le grattait. Il fallait un peu plus de poudre d'améthyste. Il en versa un peu, passa à la poudre de pierre de lune. Sa gorge l'irritait. Il toussa un peu dans son code, et renifla un peu pour s'éclaircir le nez. malheureusement, il renifla un peu trop fort et aspira de la poudre de pierre de lune d'un coup. Celle-ci lui monta dans le nez, et il éternua ! Son souffle fit valdinguer toutes les poudres qu'il était en train de mesurer, qui s'étalèrent sur la table, se mélangeant entre elles, un filet de morve y dessinant des ramifications çà et là, reliant les poudres au nez désormais luisant de Nemo.

Heu... Je veux bien de l'aide s'il te plaît.


Mais aucun son ne sortit de sa bouche. La poudre de lune dans son gosier, associé à sa magie capricieuse, avait transformé sa voix en bruits de pierre roulant ! Il ne risquait pas d'amasser mousse... Il fit des bruits pathético-lapidaires, cherchant de l'aide du côté du Gryffondor. Il allait sans doute devoir suivre la recette à sa place... Ceci dit, elle était très simple ! C'était quand même bien pratique de préparer une potion qui pouvait régler ce genre de soucis. La magie de la magie !



♪ Cliquez pour écouter la voix douce de Carter Spall ♪

Je suis également Violette Beauchamps
Veilleuse des Couloirs & Boutiques, Serveuse et Architecte.

Le Grand Escalier >> Monde Magique >> Poudlard et ses environs

Retour en haut de la page



Vous avez besoin d'aide ? Rendez-vous dans la FAQ



Partenaires :
Écoles de Magie : Mana Wyrd - Harry Potter 2005 - Hogwartsnet - Habbo Magie Poudlard - L'académie Beauxbâtons - Mimble Mimbus
Monde Magique : Fédération du Quidditch Français - La Gazette du Sorcier - Wiki Harry Potter - Obscurus Presse - HP666 - La Charte du Fandom
Autres : Portail des jeux - Annuaire google

Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images et les noms relatifs à Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corp. et J.K. Rowling.

© 2009-2023 Twelve Grimmauld Place - © 2020 Design par Alpha Landstorm, Artus Myrtle, Camille Dubois et Elea Loohest - Mentions légales

Optimisé pour Firefox 4, Google Chrome 6, Safari 5 et Opera 10.5